Paris.fr
Accueil

« L’Homme blessé » : Patrice Chéreau nous raconte Hervé Guibert

8 oct

En décembre 2011, l’équipe de « Paris, à l’air livre » a rencontré Patrice Chéreau pour recueillir son témoignage à l’occasion du 20ème anniversaire de la disparition de Hervé Guibert. Il nous a raconté cette magnifique aventure. Celle de ces deux hommes qui, au bout de six ans de réflexion, ont su offrir au public « L’Homme blessé », un film hors du commun. Témoignage.

« L’Homme blessé » : six années, une histoire, un César

Pour évoquer leur complicité, Patrice Chéreau nous a reçu chez lui. Il a accepté de nous raconter leur rencontre, leur travail.

Hervé Guibert et Patrice Chéreau collaborent doucement, lentement à la fin des années 70. Ils murissent leur projet et leurs échanges durant 6 années avant de présenter « L’homme blessé ».

Entre eux, ce film entre en gestation de façon épisodique, collatérale. Des notes, des idées se croisent et consolident une histoire, un scénario différent de ce qui est présenté alors dans le cinéma français.

En 1984, ils obtiennent d’ailleurs pour « L’Homme blessé », le César du meilleur scénario original.

« Comment j’ai rencontré Hervé… »

Témoignage recueilli par Batist Aubrian : Ecouter

Hervé Guibert, des photos commentées par Patrice Chéreau

Nous avions aussi avec nous quelques clichés qu’Hervé Guibert a fait de Patrice Chéreau, pris chez lui justement et autour de la présentation de l’homme blessé au festival de Cannes. Patrice Chéreau les a mises face à lui et a illustré ces moments immortalisés, entre eux.

A cet instant de l’entretien, Patrice Chéreau regarde, redécouvre et se souvient. Les clichés s’affichent dans le sillage de sa voix. Patrice Chéreau commente ces photos qui se tournent vers vous, quelques instants après.


Patrice Chereau par mairiedeparis

Les photos Patrice Chéreau et Isabelle Adjani sont extraites du Seul Visage (Gallimard). Celles qui illustrent L’homme blessé proviennent du catalogue de l’exposition Hervé Guibert : photographe (Maison Européenne de la Photographie), avec l’aimable autorisation de Christine Guibert.

« L’Homme blessé » : Remise du César du meilleur scénario original (vidéo INA)

Share

L'étrange réveillon

25 déc

Retardataires, gardez votre sang froid. On vous le dit, il n’est jamais trop tard pour (bien) faire plaisir avec cet album bien nommé de Bertrand Santini et Lionel Richerand : L’étrange réveillon. [...]

Share

l'Affinité des traces, Gérard Tenenbaum

24 déc

Le grand rendez-vous, c’est dès ce soir pour certains, plutôt demain pour d’autres. Quoi qu’il en soit, le rendez-vous littéraire c’est tous les jours sur le blog littéraire. La preuve. [...]

Share

Panique à Paris, les enquêtes de Mirette

23 déc

Nous sommes à deux jours du grand soir. Il vous reste un cadeau à faire et vous séchez? Pas de panique. Voici la bonne idée BD qui pourrait bien vous ravir (et celles et ceux qui l’ouvriront) : Panique à Paris, les enquêtes de Mirette. [...]

Share

On vole des enfants à Paris, de Louis Forest

22 déc

Aujourd’hui, on vous parle d’une affaire bien étrange qui fit de Paris, le temps d’un feuilleton journalistique (publié en 1906), la ville où l’on volait des enfants. [...]

Share

PARIS 1926, de Ludwig Hohl

21 déc

Aujourd’hui, nous parlons d’une ville qui nous tient à cœur : Paris, et d’une année : 1926. L’année des 20 ans d’un certain Ludwig Hohl, auteur et 1narrateur justement de Paris 1926. [...]

Share

L'étrange cas origami YODA, de Tom Angleberger

20 déc

Aujourd’hui, nous partons à la conquête de l’imaginaire et de monde fabuleusement bizarre de Yoda, Origami Yoda pour être précis. [...]

Share

« Dans la famille Paris, je demande… la famille »

19 déc

Flickr/Zequouine

Mercredi dernier, nous avons rencontré François de Singly, professeur de sociologie à l’université Paris Descartes, à l’occasion de la présentation de son dernier ouvrage « En famille à Paris » co-écrit avec Christophe Giraud (Ed. Armand Collin). La rencontre était fixée au Relais Information Familles/Pôle Parents de la mairie du 4e

Deux sociologues mènent l’enquête…

« Alors, dites-moi comment cela se passe pour les familles à Paris ? Bon d’accord, vous allez me parler du rythme « boulot-métro-dodo » mais encore ? Comment font-elles pour s’y retrouver, les familles ? Entre le petit dernier à « récupérer » à la crèche et les devoirs du grand frère à surveiller.  Que reste-t-il du couple ? De la tendre moitié qui reste bloqué dans les bouchons, du dîner, forcément, à réchauffer, du… et j’en passe. ».

Enfin, vous l’avez compris, la ville impose un rythme. Ou l’on s’impose un rythme. François de Singly et Christophe Giraud, grands spécialistes de la famille, nous livrent des témoignages de Parisiens qui tentent de résister à la routine. Pas si facile, le quotidien… Bien plus difficile pour les familles monoparentales. Seul(e) pour gérer plusieurs vies à la fois. En oubliant la sienne, parfois. Par manque de temps, par manque d’argent.

« Des villes dans la ville »

On s’imagine, sans vraiment réfléchir, qu’il existe qu’un seul Paris. Pourtant, il y a bien son « propre » Paris, celui du boulanger au bout de la rue ou du papa de la petite Mathilde qui fréquente la même école que notre enfant. Et le Paris du travail, celui qui nous fait partager des repas, entre collègues, au restaurant d’entreprise. Et tous les autres Paris. Celui des autres et des nôtres qui s’entrecroisent pour ne jamais s’arrêter. Peut-être.

Alors, pour « conjurer le sort », certains réagissent et s’organisent au sein d’un même quartier. Pour mieux se connaitre, ils se rencontrent, par exemple, dans des « cafés parents », des lieux qui peuvent sembler atypiques mais qui permettent de tisser du « lien ». Entre parents, enfants, grands-parents et voisins. Côté Ville, la mairie a créé des Relais informations familles (RIF). Au nombre de douze, ces lieux d’accueil permettent aux familles d’être informé sur plusieurs domaines : santé, médiation, loisirs… Mais bien plus qu’un soutien administratif, ces structures proposent également, et de façon régulière, des conférences-débats et des ateliers enfants. Dans un avenir proche, ce réseau couvrira tous les arrondissements.

Paris multipliée par deux, par trois…

Editions Armand Colin

Il y a un Paris de la mode, un Paris des beaux-quartiers, un Paris populaire, un Paris noctambule, un Paris des affaires, un Paris-musée nourri de l’imaginaire des romans et des films. Et il y a aussi un Paris des familles, vécu par les mères, les pères et leurs enfants, dont la cartographie est parsemée de jardins publics, de crèches et d’écoles.

C’est à l’exploration de ce Paris familial qu’invite cette grande enquête qualitative qui rompt avec plusieurs clichés tenaces : l’anonymat de la vie urbaine, l’absence de liens sociaux et l’individualisme très concurrentiel des Parisiens. Cette approche sociologique offre un regard différent, plus nuancé sur la capitale : la vie en famille se caractérise notamment par une nouvelle territorialisation autour de l’école, par un certain contrôle des quartiers et par des solidarités qui se développent entre les « groupes familiaux » voisins.

Si l’individu et la famille peuvent s’épanouir conjointement dans la grande ville, qu’en est-il du couple ? Est-il fragilisé par la dynamique familiale ? À ces questions, l’enquête apporte également des réponses inattendues.

Plus d’infos

François de Singly (Université Paris Descartes)

Éditeur Armand Collin

Share

L'enfant grec, de Vassilis Alexakis

19 déc

Aujourd’hui, nous vous proposons une balade romanesque dans un des jardins les plus emblématiques de Paris, celui du Luxembourg. [...]

Share

Sacré Père Noël, de Raymond Briggs

18 déc

Aujourd’hui, on réalise avec effroi qu’un noël « sans lui », ce serait un grand moment de solitude. [...]

Share