Paris.fr
Accueil

Juliette Gréco « De rêves en rives, des ponts en rimes »

4 Fév

Juliette Gréco « ça se traverse et c’est beau… » – Nouvel album

« De rives en rêves »

Eh bien oui, nous avons rencontré Juliette Gréco. Le rendez-vous était fixé ce mercredi à seize heures quinze. REPORTAGE VIDÉO.

Sous les premiers frimas de l’hiver, nous nous engouffrons dans le métro pour rejoindre le mythique Studio Gabriel. Station Concorde, tout le monde descend. En dix minutes, Mathilde, Benjamin et moi arrivons dans sa loge. Juliette Gréco nous accueille avec beaucoup de chaleur.

2012 démarre sur les chapeaux de roue pour Juliette Gréco. Voilà un début d’année particulièrement mouvementé : sortie de son autobiographie « Je suis faite comme ça » (Flammarion), nouvel album « Ça se traverse et c’est beau… » (Deutsche Grammophon), trois représentations les 6, 7 et 8 février au théâtre du Châtelet (1er). Et, prochainement, elle « marrainera » l’expo « Paris… en chansons » à la Galerie des Bibliothèques (4e).

Notre rencontre… inoubliable


Juliette Gréco, une rencontre au sommet par mairiedeparis

Alors « Ça se traverse et c’est beau… » ?

Juliette Gréco, au Châtelet les 6, 7 et 8 février 2012

C’est beau, c’est treize titres qui nous mènent de rive en rêve. Une jolie mise en scène de la Seine. En ponts. « C’est un objet très bizarre. Mais, évidemment, il ne fallait pas qu’ils s’attendent à un disque classique. »

Juliette Gréco se délecte des contours inattendus de Ça se traverse et c’est beau, son nouvel album, de la matière singulière dont il est fait, du casting improbable qu’il a suscité – Marc Lavoine, Philippe Sollers, Féfé, Amélie Nothomb, François Morel, Melody Gardot, Marie Nimier, Jean-Claude Carrière, Gil Goldstein, Christian Escoudé, Gérard Duguet-Grasser, Alexandra Roos et, comme toujours, Gérard Jouannest.

Des écrivains de renom, des personnalités de la chanson ou du jazz, des créateurs qui n’ont jamais été associés de leur vie et se trouvent aujourd’hui ensemble sur cet album.

Paris aime Gréco

Crédits photo : Mairie de Paris – Jean-Baptiste Gurliat

En avril dernier, Bertrand Delanoë a remis la Grande Médaille de Vermeil de la Ville de Paris à Juliette Gréco. « Il était temps que sa ville lui dise merci. Juliette Gréco, c’est la Parisienne. La Parisienne d’aujourd’hui et la Parisienne qui incarne le temps de Paris qui ne passe jamais », a dit le maire de Paris.

« Je ne suis pas née à Paris, j’ai vu le jour à Montpellier. Mais j’ai été mise au monde ici », a déclaré Juliette Gréco, se disant « très émue » et « très surprise ».

A Saint-Germain-des-Prés

Juliette GRECO parle des caves le « Lorientais » et surtout le « Tabou » (Source INA)

 

Juliette Gréco, une histoire de rose

Côté blog, « ça se passe au jardin » évoque pour l’occasion Juliette Gréco en parfumant nos coeurs d’une odeur rosement suave… poursuivre le plaisir >> l’autre blog de Paris.fr

Découvrir d’autres articles de Paris A l’Air Livre

Share

6 Responses to “Juliette Gréco « De rêves en rives, des ponts en rimes »”

  1. michelle b 6 février 2012 at 15 h 53 min #

    trés bon reportage merci

  2. Za 6 février 2012 at 18 h 31 min #

    Entrevue simple … et pleines d’émotions … Merci !

  3. FéliP 7 février 2012 at 11 h 59 min #

    Juliette Gréco est magnifique, vivons tous comme elle, la vie est belle et Paris son écrin!!! 🙂

  4. Yo anne 8 février 2012 at 19 h 03 min #

    bonne anniversaire à la grande dame et longue vie

  5. Marco 13 février 2012 at 14 h 44 min #

    C’est toujours un grand plaisir que de (re)voir une telle artiste !

  6. avocat 4 mars 2012 at 14 h 21 min #

    Pour moi madame, Juliette Greco, vous êtes l’essence même de Paris de « Saint Germain des prés » de La liberté poétique à travers les choix, les rencontres que vous avez fait et qui dure et perdure pour notre plus grand bonheur !!l

Leave a Reply