Paris.fr
Accueil

Salon du Livre - l'édition aux 55 cadeaux

16 Mar

Ce vendredi, une avalanche de bonnes nouvelles vous emporte vers la nouvelle édition du salon international dédié au(x) livre(s). L’évènement annonce l’arrivée du printemps, il nous ouvre ses plus belles pages et toutes les aventures colorent nos imaginaires. Le Salon du livre de Paris s’installe porte de Versailles (15e) jusqu’au 19 mars. Si vous n’étiez pas encore convaincu, voici toutes nos bonnes raisons de vous y conduire.

En ouverture

Comme chaque année, Paris soutient les acteurs du livre. La Mairie et la rédaction sont donc fièrement présentes. Sur notre Stand, vous pouvez participer à de nombreux ateliers, faire des rencontres du troisième type et bien d’autres choses encore…

Vous voulez le programme complet ?

>> programme

Des chiffres pour des lettres

Cette année aussi, les lettres japonaises sont à l’honneur, Moscou est la ville invitée du salon et Buenos Aires a sa place de choix dans les allées et les discussions littéraires. Près de 1.200 éditeurs. 15 régions françaises au rendez-vous… vous venez ?

La grande aventure

En marge, mais pas en reste, Mathilde Hamet du service vidéo de Paris.fr a suivi pendant 6 mois une gestation littéraire pas tout à fait comme les autres. Si l’on vous dit de choisir un fait divers réel qui vous a marqué, de le fragmenter, triturer, sublimer, malaxer… pourriez-vous en faire une histoire palpitante ?

C’est la question posée à 32 auteurs par 16 jeunes éditeurs-étudiants de la Sorbonne autour de leur projet de fin d’étude (Master 2). Le résultat est… saisissant.


« Fediver », le projet des étudiants de la Sorbonne par mairiedeparis

 

 

Deux extraits

 

Sévère Septime
par Antoine Oury

   La grange pue. Pour certains, la précision peut sembler superflue. Mais je veux dire, elle pue vraiment. On a l’impression que des dizaines d’animaux, parmi tous ceux qui occupent l’espace (poules, oies, chats ou chiens, rats, mulots, fouines, belettes, souris, campagnols, selon les saisons) sont en train de crever dans un coin, d’abord chauffés par l’atmosphère et la vie de la pourriture en eux, puis desseséchés, plats, contre les murs.
   Ça ne peut pas être les cadavres: ils disparaissent très rapidement dévorés par les autres résidents.
-J’espère qu’il ne va pas nous parler dans cette horrible grange, me souffle Matthieu alors que je m’engage dans l’allée, aux premières lueurs du jour. Il a peur de la ménagerie, et moi aussi : on avait essayé d’en faire un jeu au début (« Je te dis que j’ai vu un renard! Un putain de renard! » se marrait-il à notre quatrième visite, au mois d’avril), mais la sélection naturelle nous a vite rappelés à l’ordre. (…)

 

Manchot, mais pas trop
par Charline Collette

Charline Collette

 


Rencontre croisée

Mathilde travaille à la rédaction. Parfait pour lancer l’interview autour d’un café, nous avons amené le sucre, elle nous attendait… pour nous expliquer sa démarche :

Mathilde, comment est née l’aventure « Fediver » ?

Je travaille en tant que journaliste reporter d’image pour la Ville de Paris depuis plusieurs mois. A ce titre, je souhaitais suivre un projet au long cours afin de prendre le temps de comprendre un sujet au travers de ces différentes facettes. A ce moment-là, on m’a parlé du projet des étudiants du Master 2 édition de la Sorbonne d’éditer un livre qui est aussi leur projet de fin d’étude.

Ils avaient décidés de travailler autour du Fait Divers, renommé pour l’occasion « Fediver », sujet que je trouve passionnant ! Là est née la collaboration Paris.fr/Fediver.

Qu’est-ce que « Fediver » ?

Le projet Fediver consiste à éditer un livre à partir de contributions littéraires reçues de la part de personnalités et d’anonymes qui ont écrit, dessiné, photographié, chanté, autour d’un fait divers. Les étudiants ont sélectionné les contributions les plus pertinentes puis ont retravaillé les textes et les illustrations, c’est l’essence même du travail éditorial. Le livre final témoigne du fait divers de manière littéraire et artistique.

Tu as suivi ces élèves durant tout le projet ?

Je les ai suivi durant les différentes étapes de leur projet d’octobre 2011 à mars 2012: le lancement de l’appel à contribution, la sélection des contributions, la création de leur site web et de l’Epub, l’envoi de leur Bon à Tirer à l’imprimeur, la soirée de lancement du livre. J’ai, par ailleurs, interviewé les deux professeurs qui les ont aidé et conseillé ainsi que deux des étudiants afin de faire un rapide retour sur leur première expérience en tant qu’éditrices.

Tu vas au salon ce week-end ?

Oui, je souhaite voir l‘accueil réservé à ce bel ouvrage ! J’espère surtout que ce livre vivra après le Salon du Livre et qu’il leur permettra de lancer brillamment leur carrière d’éditeur.

Question sans rapport : quel est ton livre de chevet actuellement ?

Je viens de finir Femmes de dictateur de Diane Ducret, un bel essai sur les femmes qui ont gravité autour des dictateurs contemporains. Elle dissèque les relations physiques ou spirituelles qu’ont entretenu Hitler, Mussolini, Mao et autres Lénine et par ce biais nous éclaire sur les politiques menées par ces hommes au pouvoir absolu. Captivant !

Une dernier mot pour les étudiants, que leur souhaites-tu ?

De faire découvrir ce livre au plus grand nombre et de trouver une place dans le milieu de l’édition !

 

LA cerise sur le gâteau

 

5 livres Fediver à gagner et 50 marques pages (Paris A l’Air Livre) aux 55 premiers d’entre vous qui nous font un petit coucou sur…

>> parisalairlivre@paris.fr

Conclusion : bon week-end et bonne(s) lecture(s) à toutes et à tous.

 

– Contact(s) –

 

Salon du livre

Editions-fediver.fr

 

Share

No comments yet

Leave a Reply