Paris.fr
Accueil

L'esprit de Dame Fontaine

22 Mar

Crédit Robin / Flammarion

Si l’on vous dit qu’elle vient de sortir un nouveau livre, qu’elle chante depuis toujours, reçoit la médaille de la ville de Paris pas plus tard qu’aujourd’hui, s’habille comme personne dans un style inclassable qui la rend unique autant sur scène qu’à la ville, et qu’on l’aime gros comme ça, vous avez deviné de qui  nous parlons, bien sûr…

Forcément. Laissez-vous guider par Jean-Philippe Card, chroniqueur libre, indépendant, enjoué et conquis par la rencontre que nous avons organisée avec cette grande dame parisienne pour le blog littéraire. Il y a quelques jours, Brigitte nous a reçus sur son Ile Saint-louis. Nous étions derrière la caméra, son nouveau livre serré contre notre poitrine, Jean-Philippe tenait le micro et le regard bien droit. Elle s’est confiée, on en redemande. Rencontre, interview et vidéo à ne pas manquer.

 

L’Esprit de la Fontaine,
par Jean-Philippe Card

Rencontrer Brigitte Fontaine est une expérience peu banale…

D’emblée, Madame réveille l’exercice journalistique, imposant la mise en scène… Cuir et Rangers, c’est debout, face à la caméra qu’Hells Fontaine nous conduit vers « Les Charmeurs de pierre » roman d’amour, d’aventure et d’initiation dans lequel l’enchanteresse Brigitte rompt les codes du conte féerique. Sortilèges et délices…
L’écriture facétieuse et légère de l’auteur ressuscite les rites anciens et l’imaginaire Celte quand la Morlaisienne elle, y exprime sa flamme pour la Bretagne avant l’ère chrétienne.

Au-delà du personnage fantasque et moqué par la boîte à cons, Fontaine existe. Artistiquement. Musicalement. Littérairement. Et si parfois de l’extérieur, des clés semblent nécessaires avant d’apprécier la richesse d’une œuvre qui se bâtit depuis maintenant cinquante ans, on ne peut qu’y trouver, sitôt le seuil de l’univers franchi, une résonance personnelle avec ce que l’on peine à s’avouer dans nos errances solitaires et métaphysiques…

Ce n’est pas d’hier que Brigitte Fontaine fit de l’incarnation l’un de ses thèmes de prédilection, conviant lecteurs et auditeurs à l’introspection de leur propre château intérieur. Musicienne des mots, elle exhorte à la plus passionnante aventure qui soit : L’exploration du genre humain, des vastes salons aux recoins les plus intimes et crasseux de l’âme. Et si le propos de l’inclassable parut souvent complexe aux générations précédentes, la jeunesse d’aujourd’hui y reconnaît fréquemment ses propres maux. A son corps défendant, Fontaine est devenue une icône rock. Légitime…

Souvent mal aimée d’une industrie dont la création tient dorénavant plus du cheese bacon que de l’art, Fontaine est multiple et résiste à toutes les étiquettes. Elle ne saurait d’ailleurs se contenter du seul titre ronflant et ennuyeux de « Grande dame de la chanson française » que se disputent quantité de gloires au talent suranné: L’artiste elle, est de demain et n’accepte d’évoquer le passé qu’avec ennui et désinvolture – la contemplation n’étant pas le genre de la maison. Aussi, les détails de son roman lui échappent-ils… Mais depuis le manuscrit, l’eau a coulé sous les ponts, et l’esprit de La Fontaine est déjà ailleurs tout à son prochain album dont elle a confié la production à un certain Tricky- excusez du peu!
Alors, folle Brigitte Fontaine?
Sûrement pas.

Tout juste souffre-t-elle de cette belle et même folie que la bienséance attribuait naguère à Rimbaud, Artaud, Genet ou Gainsbourg, avant même que l’Histoire ne les sacralise…

Mais peut-être après tout, la bienséance n’aime-t-elle pas la poésie…

Jean-Philippe Card.

 


Brigitte Fontaine, l’interview


Brigitte Fontaine, Paris A l’Air Livre, l’a… par mairiedeparis

 


Rendez-vous

C’était jeudi 22 mars, l’hôtel de ville s’honorait de sa présence et Christophe Girard, adjoint chargé de la culture a remis à Brigitte Fontaine, auteur, excellente skieuse, poètesse et chanteuse la médaille de la ville de Paris.La preuve, en images…


Brigitte Fontaine reçoit la médaille de la Ville… par mairiedeparis

 

 


Merci, à…

Brigitte Fontaine herself en first*, en deuz à Guillaume Robert et Charlotte Ajame pour Flammarion, et Jean-Philippe Card notre chroniqueur pas comme les autres dont nous sommes top fier et notre jolie copine Mathilde Hamet journaliste du service vidéo de Paris.fr, sans oublier Jérôme-Louis Tarbouriech pour ces 100.000 bonnes idées.

Enfin, un grand merci au restaurant Les fous de l’Ile, pour leurs sourires, disponibilité et décor qui nous laissent un souvenir caressant.

Tout, pour aujourd’hui.

*herself = elle-même / first = premier

 

 

)) – Carnet(s) – ((

 

Yann Orhan photographe, le site

Fip sur canapé

Flammarion

 

Share

8 Responses to “L'esprit de Dame Fontaine”

  1. Ca se passe au jardin 22 mars 2012 at 9 h 42 min #

    Génial! Colt

  2. nico75 22 mars 2012 at 11 h 50 min #

    j’adore cette femme. elle et areski ont écrit des chansons fantastiques!!!

  3. Sebastien 22 mars 2012 at 14 h 44 min #

    Cultissime Brigitte Fontaine!!! talent et trop délire. Super article!

  4. Augustin le chat 22 mars 2012 at 18 h 11 min #

    Hips!

  5. Christian FEYBESSE 23 mars 2012 at 11 h 09 min #

    La poésie pop rock faite femme. Nous adorons cette silhouette originale que nous croisons parfois à Morlaix. A bientôt Brigitte …. peut être place de Viarmes …

  6. amandinedeparis 24 mars 2012 at 7 h 39 min #

    Tres bon reportage. ca fait plaisir de voir qu’on parle de Brigitte et de son talent, plutot que du personnage qu’elle est. c’est une vrai poète qui ne mache pas ses mots.

  7. Marc T 24 mars 2012 at 13 h 29 min #

    pas folle ou alors on est tous folles

  8. Coralie 13 novembre 2012 at 17 h 51 min #

    Fan de Brigitte, Elle nous manque. Super article!

Leave a Reply