Paris.fr
Accueil

Le Père-Lachaise, portraits tracés

27 Avr

Le Père-Lachaise en 400 questions. Ed. L’Harmattan – Photo Jean-Luc Dambrine

Il en fallait au moins 400 pour faire un bon compte. 400 questions autour et sur le Père-lachaise. Pour mémoire, pour savoir et retracer l’histoire de la capitale, celle de ces grandes figures qui en sont à l’origine et font pour l’éternité partie de Paris. Souvenir(s), rencontre et questions.

En ouverture,
la 4ème

Quand Jean Tardy et Claude Marti présentent avec leur ouvrage :

400 questions pour (re)découvrir de façon inédite quelques-unes des célébrités du Père-Lachaise : Colette, Jim Morrison, Champollion, Piaf, Chopin… et aller à la rencontre d’autres personnages, moins illustres sans doute, mais tout aussi passionnants ou émouvants : l’inventeur du télégraphie, le chocolatier de la Reine, le joaillier de Napoléon, le père de Babar, le créateur des Shadoks, la berceuse du roi de Rome…
Et aussi des héros, des aventuriers, des escrocs, des assassins, des poètes, des sportifs, des femmes du monde et des filles de joie…
Bref, une formidable galerie de portraits débusqués au détour des allées de cette nécropole d’exception. Une fascinante promenade à travers l’espace et le temps, pour revisiter de façon originale tout un pan de notre histoire.

Jean Tardy,
raconte

Comment est née cette aventure ?

-Je suis un amoureux de Paris. En parcourant le livre de Raymond Queneau intitulé « Connaissez-vous Paris » j’ai eu l’idée de faire la même chose sur le Père-Lachaise. Un regard original sur l’un des endroits les plus fascinants de la capitale.
CM…

Pourquoi avoir choisi d’écrire sur le Père-Lachaise, pas sur le cimetière Montparnasse, par exemple ?

-Parce que ce cimetière, plus que toute autre nécropole, donne l’impression d’être toujours à découvrir. S’y promener, c’est aller au devant de rencontres émouvantes ou insolites, mais toujours enrichissantes. Rencontres avec des promeneurs, mais aussi avec des paysages rares et des atmosphères uniques.

400 questions, c’était pour un « conte » rond ?

-Au départ, nous étions partis pour 500 questions-réponses mais l’éditeur a cru bon réfréner nos ardeurs… Dommage car beaucoup de personnages qui mériteraient d’y trouver leur place n’y figurent pas. Si le succès est au rendez-vous, on fera un tome 2!

Au Père-Lachaise, on peut vous croiser au détour d’une allée/sépulture plus qu’une autre ?

-Comme tous les amoureux du lieu, j’ai en effet mes favori(te)s… Comme Ginette Neveu, violoniste d’exception disparue à 30 ans dans la même catastrophe aérienne que celle qui emporta Marcel Cerdan, et dont la mémoire collective n’a guère gardé de traces… ou Sophie Blanchard, la célèbre aéronaute spécialisée dans les ascensions nocturnes et dont le ballon prit feu un soir d’été alors qu’elle lançait des feux d’artifice depuis sa nacelle…

Le Père-Lachaise parle-t-il autant de Paris que nous de lui ?

-Le Père Lachaise ne parle pas seulement de Paris… C’est un concentré de l’histoire de la France des XIXe et XXe siècles.

Et maintenant, vous travaillez sur ?

-Je cherche modestement à sortir de l’oubli certains personnages que l’ingrate mémoire a laissés sur le bord du chemin. Et il y a du travail! Pour l’heure, j’envisage de ressusciter quelques-uns de ces oubliés qui passent l’éternité sur la butte Montmartre… Des personnages qui méritent le détour… »

Ce que j’aime

La balade dans l’histoire, notre histoire commune enfouie sous nos pieds et les allées du temps. Paris, qui est un peu tout cela à la fois. Ces grands hommes, ces femmes du monde qui ont ciselé juste avant nos visages et le paysage urbain dans lequel nous déambulons nos vies.

Complément

 

Carnet(s)

L’harmattan

Claude Marti, suivez le guide

Les amis du Père Lachaise

Coco Tassel

 

Le Père-Lachaise en 400 questions – Ed. L’Harmattan

Share

One Response to “Le Père-Lachaise, portraits tracés”

  1. lect01 2 mai 2012 at 12 h 35 min #

    Très intéressant, bon article.

Leave a Reply