Paris.fr
Accueil

Charly 9, de Jean Teulé

17 Déc

Aujourd’hui, on poursuit avec plaisir notre traversée dans l’Histoire et les couloirs du temps de la grande famille de France. […]

Share

Paris, vu par Hollywood

16 Déc

Alors que l’exposition vient juste de refermer ses portes (à l’hôtel de ville de Paris), revivez ou découvrez Paris et Hollywood à travers le cinéma qui nous fait toujours tant rêver. […]

Share

Le roi des Ombres, de Eve de Castro

15 Déc

Aujourd’hui, place au Roi des ombres et à l’histoire de France, la petite et la grande forcément. […]

Share

Les zoos de Paris, de Jean-Michel Derex

14 Déc

Aujourd’hui, nous vous proposons une balade historique dans les zoos et l’histoire animalière urbaine de Paris… […]

Share

Paris, Bars et Restos Insolites

13 Déc

Aujourd’hui, on vous donne un bon tuyau, suivez donc ce guide plein de bons… tuyaux (lui aussi) et rendez-vous compte que finalement, vous ne connaissez pas si bien que cela Paris… […]

Share

Ma bio dégradable, de Jean-Claude Dreyfus

12 Déc

Aujourd’hui, on vous parle de Jean-Claude Dreyfus. Pas le comédien, mais l’auteur. Bien que l’auteur parle aussi du comédien et le comédien de l’auteur dans sa bio(dégradable). Vous me suivez? […]

Share

Adrien de la vallée de Thurroch, de Denis Tellier

11 Déc

Aujourd’hui, nous vous réservons une grosse surprise. Vous pensiez avoir tout lu, tout vu et plus rien à attendre d’extraordinaire dans votre quotidien littéraire. Détrompez-vous, Adrien de la vallée de Thurroch est arrivé. […]

Share

Paris, mon carnet de voyage

10 Déc

Oyé, oyé… accrochez vos ceintures, le blog littéraire va vous en faire voir de toutes les couleurs en cette dernière ligne droite de 2012. A compter de ce jour et jusqu’au 25 décembre prochain, nous vous présentons une sélection d’idées, livres et histoires à ne pas manquer. Soufflez donc à l’oreille du Père Noël notre sélection, elle risque de faire quelques heureux au pied du sapin… aujourd’hui, découvrez un guide pas comme les autres sur Paris. […]

Share

Misia, Reine de Paris

30 Nov

Celle qui inspira à Proust sa princesse Yourbeletieff fit de Paris son petit théâtre (extra)ordinaire et la scène de tous ces succès. Elle y côtoie très tôt des artistes qui seront bientôt célèbres, fait pour quelques uns leurs beaux jours, pour d’autres leurs belles nuits. Pour tout cela et bien plus encore, Misia est au centre d’une grande exposition (au Musée d’Orsay, puis Musée Bonnard) et d’un catalogue éponyme qui est parvenu jusqu’à nous. On en parle.

Portrait d’une muse

4e de couverture

Misia Godebska (1872-1950), figure de légende de la vie artistique de la Belle Époque aux Années Folles, commence à se faire connaitre par son talent de pianiste. Son premier mariage en 1893 avec Thadée Natanson, le directeur de La Revue blanche, la propulse au centre d’un groupe de créateurs défendant un art symboliste et décoratif.
Au somment de son influence, elle devient l’une des femmes les plus portraiturées de son temps, posant pour Bonnard, Vuillard, Valloton, Toulouse-Lautrec, Renoir, Amie de Diaghilev, Nijinski, Stravinski, Cocteau. Chanel, elle finance grâce à la fortune de son deuxième, Alfred Edwards, un magnat de la presse, les Ballets russes pendant plus d’une décennie. Son troisième mari, le peintre catalan José Maria Sert, créera de nombreux décors, en particulier pour cette compagnie. Tombant peu à peu dans l’oubli, elle disparait en 1950. Coco Chanel la maquille et l’habille alors pour la dernière fois.

L’extrait

page 105, Mathias Auclair (conservateur en chef à la Bibliothèque-musée de l’Opéra de Paris)

Marcel Proust a livré un témoignage littéraire fascinant du phénomène artistique et social que constituent les spectacles des Ballets russes à Paris. Il n’a pas manqué non plus de saisir avec beaucoup d’acuité la personnalité de Misia sous les traits de la princesse Yourbeletieff. C’est pourtant à un autre personnage d’À la recherche du temps perdu que ses amis la comparent au moment où celle-ci côtoie Serge de Diaghilev : Coco Chanel lui donne le surnom de « Madame Verdurinska » tandis que Paul Morand se souvient d’elle comme « plus Mme Verdurin que la vraie ». Cependant, comme marraine des Ballets russes, Mme Verdurin et la princesse Yourbeletieff sont bien deux sœurs jumelles : Madame Verdurin, sorte de correspondant attitré à Paris de tous les artistes étrangers, allait bientôt, à côté de la ravissante princesse Yourbeletieff, servir de fée Carabosse, mais toute-puissante, aux danseurs russes ».

(copyright : éditions Gallimard – musée d’Orsay)


On résume

+Misia, Musée d’Orsay

+Musée Bonnard (au Cannet)

+Nicolas DRT photographe

Félix Vallotton (1865-1925). Misia à sa coiffeuse1898.Détrempe sur carton. Paris, musée d’Orsay acquis avec la participation de la Fondation Meyer, 2004 © RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski

Share

29 (bonnes) raisons d'aimer la poésie, avec Roubaud

26 Nov

crédit Éditions Attila/JL Bertini

Depuis le mercredi 14 novembre et jusqu’au 9 décembre prochain, Jacques Roubaud se balade dans Paris, le long de la ligne de bus n°29. Entre Saint-lazare et porte de Montempoivre. Au programme, rencontres, vernissages, lectures poétiques et dégustation, le tout aux couleurs de l’Oulipo. Prenez votre ticket! […]

Share