Paris.fr
Accueil

Techniques originales de récup pour vos semis

3 mar

Semis dans des pots en papier journal - Photo : Joan  / CC Flickr

Semis dans des pots en papier journal – Photo : Joan / CC Flickr

Semis dans des pots en papier journal - Photo : spatwei  / CC Flickr

Semis dans des pots en papier journal – Photo : spatwei / CC Flickr

Semis dans des boîtes d'oeuf - Photo : Amanda Wray / CC Flickr

Semis dans des boîtes d’oeuf – Photo : Amanda Wray / CC Flickr

Semis dans des oeufs - Photo : Dustin Larimer / CC Flickr

Semis dans des oeufs – Photo : Dustin Larimer / CC Flickr

 

C’est la période des semis en intérieur. Les graines vont devoir trouver l’humidité, la lumière, et la chaleur nécessaire pour devenir une petite plante. Si vous êtes débutants, pas d’inquiétude : cet article vous donne 5 conseils pour réaliser vos semis en intérieur.
Faites des économies pour réaliser vos semis ! Au lieu d’acheter des accessoires à semis, vous pouvez facilement faire de la récup. Boite d’œuf, rouleau de papier toilette, papier journal… ces exemples sont des techniques faciles et biodégradables pour créer vos récipients en recyclant.

Semis dans des rouleaux de papier toilette - Photo : Stacie / CC Flickr

Semis dans des rouleaux de papier toilette – Photo : Stacie / CC Flickr

 

Faire ses semis dans des bouteilles en plastique permet de créer une mini serre. Vous trouverez plus de conseils sur cette méthode dans cet article.

Semis dans des bouteilles - Photo : Sustainable Flatbush / CC Flickr

Semis dans des bouteilles – Photo : Sustainable Flatbush / CC Flickr

 

Attention cependant, les semis n’aiment pas être transplantés plusieurs fois de suite. Vous devez donc choisir dès le début dans un récipient adapté à la taille de chaque espèce. Par exemple, les alvéoles de boites à œuf sont trop petites pour les tomates, mais pas les pots de yaourt. Le potager en carré vous donne plus d’infos pour bien choisir votre récipient.

Dans un article précédent, nous vous présentons également une technique sympa a réaliser avec vos enfants pour faire pousser des lentilles dans des coquilles d’œuf.

Si vous aimez faire de la récup vous pouvez aussi cultiver dans vos vieilles chaussures, comme dans ce jardin de San franciso.

Alamo square - San Fransisco - USA - Photo : Flickr - Nadia Peek - CC

Alamo square – San Fransisco – USA – Photo : Flickr – Nadia Peek – CC

 

Manon

 

Share

Le temps des nichoirs

2 mar

Photo : Flickr - Goksel-Aksoy - CC

Photo : Flickr – Goksel-Aksoy – CC

Photo : Flickr - esther-wieringa - CC

Photo : Flickr – esther-wieringa – CC

Photo: Flickr - -Art-Bochevarov - CC

Photo: Flickr – -Art-Bochevarov – CC

Photo : Flickr - Antony-3etoiles - CC

Photo : Flickr – Antony-3etoiles – CC

Photo : Flickr - André-Rakvåg - CC

Photo : Flickr – André-Rakvåg – CC

Photo : Flickr - ennis van Zuijlekom - CC

Photo : Flickr – ennis van Zuijlekom – CC

Photo : Flickr - nichoir-Nancy-Dorsner-Dot-D - CC

Photo : Flickr – nichoir-Nancy-Dorsner-Dot-D – CC

Photo : Flickr - Franck-Ichut - CC

Photo : Flickr – Franck-Ichut – CC

 

S’il est recommandé de poser les nichoirs en automne parce que les oiseaux cavicoles (mésanges charbonnières et bleues, rougequeue noir, grimpereau, sitelle… qui nichent dans des cavités) sont dès cette saison à la recherche de leur abri pour nicher au printemps, et parce que le nichoir peut servir d’abri l’hiver, si les conditions climatiques sont rudes, on peut cependant encore poser les nichoirs en février et mars.

A Paris, plus de 380 nichoirs sont installés dans les espaces verts (jardins et les 2 bois).

Vous pouvez installer un nichoir sur votre balcon ou terrasse. Pour augmenter les chances d’occupation, voici quelques règles à respecter :

– placer le nichoir dans un endroit calme, peu fréquenté.

– Suspendre le nichoir entre 2 et 3 m de haut au moins pour les petits passereaux. Un nichoir pour rouge-gorge peut se mettre à 1 m de hauteur, mais devra être dissimulé dans la végétation.

– Orienter à l’Est ou au Sud-Est à l’abri des vents dominants et de la pluie

– Nettoyer le nichoir à partir de septembre (retirer l’ancien nid c’est tout, na pas utiliser de produits).

– Eviter de peindre le nichoir (contrairement à certains modèles présenté ci-dessus !), la peinture dégage des composants toxiques pour la nichée.

A Paris, principalement des nichoirs à oiseaux cavicoles, comme les mésanges charbonnières et bleues.

Toutes les infos sur les nichoirs, sur un site très complet –> nichoirs.net

 

D’autres infos sur les nichoirs, dans nos articles précédents sur ce blog :

La saison des nichoirs

Des nichoirs pour la chouette hulotte

Nichoirs solaires

Nichoirs anthropomorphiques

 

Mado

Share

La Sésie apiforme, un papillon déguisé en frelon

27 fév

Sésie apiforme, le papillon déguisé - Photo : Ben Sale / CC Flickr

Sésie apiforme, le papillon déguisé – Photo : Ben Sale / CC Flickr

Sésie apiforme, le papillon déguisé - Photo : Oona Räisänen / CC Flickr

Sésie apiforme, le papillon déguisé – Photo : Oona Räisänen / CC Flickr

 

La Sésie apiforme, aussi appellée Papillon frelon ou Sésie du peuplier, a la particularité d’imiter les frelons. Ce papillon prend les mêmes couleurs, et imite même leur manière de voler. Voici par comparaison une photo du « vrai » frelon :

Le "vrai" frelon - Photo : Margrit / CC Flickr

Le « vrai » frelon – Photo : Margrit / CC Flickr

 

Pas d’inquiétude si vous le croisez, il ne vous piquera pas. C’est un inoffensif papillon de nuit… qui vole le jour. En revanche, son déguisement lui permet de signaler un danger à ses prédateurs, les oiseaux. Les couleurs jaune et noir, ainsi que rouge et noir signalent un insecte toxique et donc dangereux à manger.
Merci à Vigie-Nature de nous avoir fait découvrir ce papillon.

Retrouvez la carte de répartition de la Sésie apiforme.
Plus d’information sur la Sésie apiforme.

Manon

 

 

Share

Un potager sur mon balcon

26 fév

My Balcony Garden - flickr - Dawn Perry

My Balcony Garden – flickr – Dawn Perry

 

Vous rêvez d’un petit coin de paradis sur votre terrasse ou votre balcon pour pouvoir dire « C’est moi qui l’ai fait ! » à vos premiers invités des beaux jours.
C’est possible à quelques conditions en vous préparant dès à présent.

Vérifiez tout d’abord à quelle installation vous avez droit auprès de votre syndic d’immeuble. Il ne faudrait pas que cela devienne source de conflit avec vos voisins.
Très important également, vérifier le poids supporté par votre balcon si vous voulez plus que quelques pots, comme par exemple un carré potager en bois.
La pente est également importante. Si l’eau que vous versez s’écoule dans votre salon ou stagne au pied de la fenêtre ce sera catastrophe et déception assurées.
Il faudra donc en tenir compte pour faire évoluer votre projet en l’adaptant à votre environnement.

S’assurer ensuite de l’exposition de votre terrasse ou balcon ce qui vous orientera dans le choix de vos futures cultures et de la terre à utiliser.

Vous pourrez ensuite vous rendre dans une jardinerie et choisir les plantes, fleurs, fruits ou légumes voulus et n’hésitez pas à demander conseils à un vendeur.

urban gardening - flickr - Jorge Luis Zapico

Urban gardening – flickr – Jorge Luis Zapico


Voici quelques idées odorantes et colorées :

  • Fraises
  • Framboises
  • Radis
  • Plantes aromatiques
  • Pommes de terre
  • Courgettes
  • Laitues
  • Tomates cerise
  • et tout ce qui est mini…

Bonne dégustation !

[Article paru en mars 2014 - on recycle ! ]

Sophie

 

Share

Pourquoi et comment créer un jardin partagé à Paris ?

25 fév

Fête des Jardins à l'Univert - Photo : Jean-Pierre Viguié / CC Flickr

Fête des Jardins au jardin partagé l’Univert – Photo : Jean-Pierre Viguié / Mairie de Paris

Jardin partagé l'Univert - Photo : Jean-Pierre Viguié / Mairie de Paris

Jardin partagé l’Univert – Photo : Jean-Pierre Viguié / Mairie de Paris

Jardin partagé le Jardin sur les toits - Photo : Christophe Noël / Mairie de Paris

Jardin partagé le Jardin sur les toits – Photo : Christophe Noël / Mairie de Paris

Vendrdi 6 mars, de 14 h à 16 h 30, l’Université Populaire de la Citoyenneté Active organise une conférence sur le thème « Pourquoi et comment créer un jardin partagé ? ».
Vous pourrez y apprendre :

  • L’intérêt de végétaliser la ville
  • Découvrir le fonctionnement et les activités d’un jardin collectif ouvert au public
  • Identifier les différentes étapes et les ressources à disposition pour la création d’un jardin partagé à Paris

A lire : le dossier de Paris.fr sur les jardins partagés, avec bibliographie, contacts utiles, listes des jardins partagés de Paris…

Maison du jardinage
41 rue Paul Belmondo,
Paris, 75012, métro Bercy.

Manon

 

Share

DIY - Fabriquer des bombes à graines

24 fév

Seed bombs - Photo : Cedim News / CC Flickr

Seed bombs – Photo : Cedim News / CC Flickr

Seed bombs - Photo : Cedim News / CC Flickr

Seed bombs – Photo : Cedim News / CC Flickr

 

Il est temps de préparer vos bombes de graines (seedbombs) pour semer des graines de fleurs partout. Ce sont les armes favorites des « Guerrilla gardeners« .

Recette avec de l’argile :

  • 2/3 d’argile (ou de terre très argileuse)
  • 1/3 de terre du jardin, avec éventuellement un peu de terreau ou de compost
  • un mélange de graines (du potager, aromatiques, de fleurs…)

Humidifiez et mélangez le tout. Formez des petites boules d’argile. Et… c’est tout.
Prêt ? Semez !

Sur cet article, vous pourrez voir des photos pour chaque étape.

 

Si vous n’avez pas d’argile chez vous, il y a d’autres techniques pour réaliser des seedbombs : avec des œufs, du papier mâché, et même de la crème fraiche et du sucre !

On vous explique dans un ancien article comment faire une bombe à graine dans des œufs.

Photo : Madeline Florance

Photo : Madeline Florance

 

Nous vous expliquons ici comment faire une bombe à graine en papier mâché.

Photo : Madeline Florance

Photo : Madeline Florance

 

Et pour finir, voici une recette de Guerilla Gardening France à base de crème fraiche et de sucre.
Manon

Share

La Chouette hulotte parisienne

23 fév

Chouette hulotte - Photo : Chartus / CC Flickr

Chouette hulotte – Photo : Chartus / CC Flickr

Chouette hulotte - Photo : oneshotonepic / CC Flickr

Chouette hulotte – Photo : oneshotonepic / CC Flickr

Chouette hulotte - Photo : Flickr - doevos - CC

Chouette hulotte – Photo : Flickr – doevos – CC

Petite chouette hulotte - Photo : Sean Murray / CC Flickr

Petite chouette hulotte – Photo : Sean Murray / CC Flickr

 

En France, la Chouette hulotte est très largement répandue ; la population nationale pourrait atteindre jusqu’à 200 000 couples, ce qui en fait le rapace nocturne le plus abondant. Cependant, cette espèce est en train de disparaître de la Capitale. En 1990, une trentaine de couples de Chouette hulotte nichait dans Paris. En 2010, seuls 4 ou 5 couples subsistent.

Depuis 2010, Romain Sordello s’est engagé dans un projet pour étudier et préserver la Chouette hulotte à Paris. Avec l’aide de plusieurs partenaires, il a installé 17 nichoirs dans les sites propices à cet oiseau. En 2014, il a organisé un appel à don qui lui a permis de poser 30 nichoirs supplémentaires dans le bois de Boulogne et de Vincennes.

Jeunes chouettes hulotte  - Photo : Flickr - vil.sandi - CC

Jeunes chouettes hulotte – Photo : Flickr – vil.sandi – CC

 

Il a publié un bilan 2014, où vous pourrez voir les avancées du projet. Il nous dévoile les lieux où la Chouette hulotte a pu être observée à Paris :

  • Dans le bois de Vincennes, où leur présence est non négligeable,
  • Dans le bois de Boulogne, où elles ont également été entendues à plusieurs reprises,
  • Un mâle semble vivre dans le Jardin du Luxembourg,
  • Un mâle a été entendu dans le secteur du Musée Rodin,
  • Un hululement a été entendu à la Butte Montmartre,
  • Un mâle a été entendu rue d’Aubervillier.

Le 4 avril 2015, c’est la 11e Nuit de la Chouette !

Nous avons déjà eu l’occasion de parler de ce projet Hulotte, ici, dans le billet paru en automne 2012, qui citait les écoutes de Franck Bohain et Romain Sordello au cimetière de Thiais. Nous vous présentons également dans cet article le nouveau projet de Romain Sordello : un site d’information consacré à la Nuit en France.

Manon

Share

Où voir des poules à Paris ?

20 fév

Photo : Flickr - Korona Lacasse - CC

Photo : Flickr – Korona Lacasse – CC

Photo : Flickr - Mike Timberlake - CC

Photo : Flickr – Mike Timberlake – CC

Photo : Flickr - Ralph Daily - CC

Photo : Flickr – Ralph Daily – CC

Photo : Flickr - emiliano - CC

Photo : Flickr – emiliano – CC

Photo : Flickr - Flavio-Ronco - CC

Photo : Flickr – Flavio-Ronco – CC

 

Les poules c’est sympa. Elles pondent des œufs, et font des poussins (si elles vivent avec un coq bien-sûr), mais elles mangent aussi les déchets de la cuisine. Ce qui les rend bien sympathiques aux citoyens urbains soucieux du devenir de leurs déchets.

C’est pourquoi depuis quelques temps apparaissent ici et là dans les jardins partagés parisiens, des poulaillers occupés par quelques volatiles.

Alors où voir des poules à Paris, en dehors de la Ferme de Paris ?

Jardin Santerre – 107 rue de Reuilly 12e – voir les articles sur leurs 2 poulaillers
Square du Temple – 64, rue de Bretagne 3e – en photo sur Instagram
Jardin du ruisseau – 110, rue du Ruisseau 18e
Jardin Ecobox – impasse de la Chapelle 18e
Jardin Luquet- parc de Belleville 20e
Maison Violette – 69, rue Violet 15e
Centre d’animation Maurice Ravel – 6 avenue Maurice Ravel 12e
Sur le toit de l’Hôtel Pullman  18 rue de Suffren 15e – Voir l’article de l’Instant Parisien sur ce sujet.
La Recyclerie  – 83 boulevard Ornano 18e
Jardin des Mauvaises graines – Montmarte 18e – dont les fameuses poules ont une page Facebook contant leur histoire – voir aussi l’article de l’Instant Parisien sur ce jardin étonnant.

Et plusieurs nouveaux poulaillers sont annoncés à Paris.

Edit : il y a eu des naissances au Square du Temple.

Les poussins et leur maman, Square du Temple - Photo : Mairie de Paris

La poule et les poussins du Square du Temple – Photo : Mairie de Paris

 

La poule a le vent en poupe… A suivre…

Mado

Share

Visite des serres d'Auteuil

20 fév

Serres d'Auteuil - Photo : Carlo / CC Flickr

Serres d’Auteuil – Dessin : Carlo / CC Flickr

Serres d'Auteuil - Photo : Groume / CC Flickr

Serres d’Auteuil – Photo : Groume / CC Flickr

Serres d'Auteuil - Photo : julien9 / CC Flickr

Serres d’Auteuil – Photo : julien9 / CC Flickr

Serres d'Auteuil - Photo : loic4467 / CC Flickr

Serres d’Auteuil – Photo : loic4467 / CC Flickr

Le 1er mars 2015, venez visiter les serres d’Auteuil. Ce paradis pour les amateurs de botanique et d’horticulture vous offrira un voyage exotique, au milieu de splendides collections de plantes rares. Lors de cette visite guidée, vous pourrez également admirer l’architecture des serres, typique du 19e siècle. Le contraste entre la végétation luxuriante des serres et l’aspect hivernal du jardin à cette période est saisissant.

Vous pourrez également en profiter pour observer quelques floraison précoces dans le jardin des serres : des crocus sur les pelouses, et quelques jasmins d’hiver, camelias, garryas…

Certaines orchidées des serres d’Auteuil sont également visible en ce moment à l’exposition Milles et une orchidées d’Asie, à la grande serres du jardin des plantes.

Le 1er mars, de 14h 30 à 16h 30.
Rendez-vous au 1, avenue Gordon-Bennett
75016 PARIS (métro Porte d’Auteuil)
Plein tarif : 8 € – Tarif réduit : 4 €.

Manon

Share

Randonnée facile dans le bois de Vincennes

19 fév

En randonnée... - Photo : Sonja Halwax / CC Flickr

En randonnée… – Photo : Sonja Halwax / CC Flickr

En randonnée - Photo : Sophie / CC Flickr

En randonnée – Photo : Sophie / CC Flickr

 

Une paire de chaussures de marche, un petit sac à dos et hop ! Tous dehors ! Direction le bois de Vincennes pour prendre l’air  en famille ou entre amis. Pour faciliter l’« exploration » de l’un des poumons  verts de la capitale,  n’hésitez pas à faire un  détour par le site de la Fédération française de randonnée (FFR). Elle a consacré l’un de ses précieux topo-guides à ce bois et à ses équipements, parfois méconnus du public.

Le plan des randonnées balisées par la FFR est consultable gratuitement sur le site de la Mairie de Paris, ou téléchargeable en pdf.

Pour varier les plaisirs … et les efforts, vous pouvez aussi consulter le parcours de découverte écologique et bien sûr, le plan complet du bois. Bien documenté, vous y trouverez, entre autres, les itinéraires cyclables et les six parcours sportifs aménagés par la Mairie de Paris. Ce plan devrait aussi vous inspirer de nouvelles idées de sorties. Parc Floral, Jardin d’agronomie tropicale,  École Du Breuil (Arts & techniques du paysage)…sont autant de buts de ballades pour les beaux jours. Pour les préparer, rendez-vous ici.

Topo-guide du bois de Vincennes

9, 50 €

En vente à la boutique de la FFR.

Christine

Share