Paris.fr
Accueil

Paris-Plages : une livraison de palmiers spectaculaire

28 juil

photo Mairie de Paris

photo Mairie de Paris

photo Mairie de Paris

photo Mairie de Paris

photo Mairie de Paris

photo Mairie de Paris

 

Les 37 palmiers symboles emblématiques de Paris-Plages sont arrivés pour la première fois en péniche des pépinières de Longchamp. Un mode de transport résolument plus écolo que la dizaine de véhicules, qui avait été utilisée les autres années : camions, semi remorques, nacelles, véhicules légers, motos…

Le chargement et le déchargement de la précieuse marchandise a demandé du doigté. Une opération réglée au millimètre afin que les spécimens ne finissent pas à l’eau. Chargés à l’aide d’une grue, un marquage au sol a permis de les déposer à l’endroit précis où ils passeront les jours d’été.

L’installation des palmiers s’effectue toujours de nuit, car ils sont les derniers à rejoindre les berges et la place de l’Hôtel de Ville. C’est une opération longue et fastidieuse et le dernier palmier posé ne l’est jamais avant 5h00 du matin.

Une organisation en phase avec la COP21, puisque que le transport en péniche participe à la réduction de l’empreinte carbone.

Quelques chiffres

– 4 jours et 4 nuits de travail
– 39 agents de la Direction des Espaces verts mobilisés
– 600 m² de plancher posé
– 41 arbres en bacs (20 charmes, 10 mûriers, 6 lauriers du Portugal et 5 noisetiers de Byzance)
– 37 palmiers sur les quais de Seine et devant l’Hôtel de Ville
– environ 300 arbustes en pots

Lili

Share

L'Atlantique à Paris

27 juil

Photo : John Althouse Cohen

Photo : John Althouse Cohen

Photo : John Althouse Cohen / CC Flickr

Photo : John Althouse Cohen / CC Flickr

Photo : John Althouse Cohen

Photo : John Althouse Cohen

 

Alors que les premières plages sont à plus de 100 kilomètres de Paris et que les bruits de la ville peinent à nous évoquer le clapotis des vagues, on trouve le jardin Atlantique(15e) au dessus des voies de la gare Montparnasse. S’il peut paraître anecdotique, le nom de ce jardin fait en fait référence à la côte atlantique, desservie depuis Paris par la gare Montparnasse. Non loin de là se trouvent d’ailleurs la rue de l’Ouest et la rue de Rennes.

Photo : Jeroen Meijer / CC Flickr

Photo : Jeroen Meijer / CC Flickr

 

Le jardin Atlantique est conçu pour nous faire voyager bien plus loin que Bordeaux ou Biarritz : ses tilleuls d’Amérique et micocouliers de Virginie nous font traverser l’océan, ses platanes d’Orient et ses micocouliers de Provence nous transportent jusqu’aux rivages de la Méditerranée tandis qu’au centre se trouve la fontaine de « l’île des Hespérides » – malheureusement, aucun pommier aux fruits d’or n’y a encore été recensé -.

On ferme des yeux et on y est presque - Bassin d'Arcachon depuis la dune du Pyla - Photo : Laurent Breillat / CC Flickr

On ferme des yeux et on y est presque – Bassin d’Arcachon depuis la dune du Pyla – Photo : Laurent Breillat / CC Flickr

 

Mercredi 29 juillet de 14h30 à 16h30, venez découvrir ce jardin qui coiffe la gare Montparnasse lors d’une visite guidée.

Alexia

Share

Résister face aux changements climatiques : les secrets des plantes

24 juil

Echeveria secunda var. glauca - Photo : Nathalie Faivre

Echeveria secunda var. glauca – Photo : Nathalie Faivre

Plantes grasses du parc Floral - Photo : Antonin Crenn

Plantes grasses du parc Floral – Photo : Antonin Crenn

Plantes grasses au parc Floral - Photo : Antonin Crenn

Plantes grasses au parc Floral – Photo : Antonin Crenn

 

Les ours polaires ne sont pas les seuls à pâtir du réchauffement climatique provoqué par l’activité humaine, les plantes aussi en sont affectées.

Depuis des millions d’années, le monde végétal évolue au fil des changements climatiques. Certaines plantes ont même développé des stratégies d’adaptation, en particulier lorsque le climat est aride. Parmi elles, on compte des racines capables d’aller chercher l’eau très loin ou des organes de stockage de l’eau. Le baobab a développé ces deux techniques, ce qui lui permet d’atteindre sa taille majestueuse et d’envahir la planète du Petit Prince.

baobab

N’oubliez pas de bien nettoyer votre planète pour éviter ce genre de situation. – Illustrateur : Antoine de Saint Éxupéry – © éditions Gallimard

 

Plus communes dans nos latitudes, les plantes grasses, que nous avons souvent chez nous car elles demandent peu d’arrosage, en sont également un exemple.

La lavande, qu’on trouve par exemple au parc de Bercy (12e) ou au jardin Tino Rossi (5e), a quant a elle de petites feuilles afin de limiter leur transpiration et, par conséquent, d’éviter de s’assécher trop vite.

 

Fauckea edulis - Photo : Régis Roffi

Fauckea edulis – Photo : Régis Roffi

Plante grasse - Photo : Olivier Bacquet / CC Flickr

Plante grasse – Photo : Olivier Bacquet / CC Flickr

Lavande sur le boulevard Péreire - Photo : Nicolas Patte / CC Flickr

Lavande sur le boulevard Péreire – Photo : Nicolas Patte / CC Flickr

 

Pour en savoir plus, nous vous invitons à découvrir l’exposition Plantes et Climat qui se tient au parc Floral jusqu’au 30 septembre 2015. Nous vous en avions déjà parlé ici.

Informations pratiques

Alexia

Share

Le cinéma au parc Montsouris, c'est Versailles !

23 juil

les adieux à la reine

Photo : Steve Shupe / CC Flickr

Photo : Steve Shupe / CC Flickr

 

Rien de tel qu’un soir de juillet pour se replonger dans le tourbillon de la Révolution française. Le Forum des images vous propose de venir (re)récouvrir Les Adieux à la reine de Benoît Jacquot, ce dimanche 26 juillet à partir de 21h30 au parc Montsouris (14e). La projection aura lieu dans le cadre du festival Cinéma au clair de Lune.

 

Image de prévisualisation YouTube

 

C’est un occasion supplémentaire de profiter de ce parc de plus de 15 hectares aménagé à l’anglaise. Vous pouvez également vous y balader dans le cadre d’une visite organisée par Eau de Paris ou pour aller observer les oiseaux ou les cygnes.

Photo : Meiry Peruch Mezari / CC Flickr

Photo : Meiry Peruch Mezari / CC Flickr

 

Alexia

Share

Un peu plus de Fruits à tous les étages

20 juil

Photo : Jean-Pierre Viguié

Photo : Jean-Pierre Viguié

Photo : Jean-Pierre Viguié

Photo : Jean-Pierre Viguié

Photo : Jean-Pierre Viguié

Photo : Jean-Pierre Viguié

Photo : Mélodie Bui

Photo : Mélodie Bui

Photo : Mélodie Bui

Bel exemple de poirier palissé – Photo : Mélodie Bui

Bienvenue ! - Photo : Jean-Pierre Viguié

Bienvenue ! – Photo : Jean-Pierre Viguié

Photo : Jean-Pierre Viguié

Photo : Jean-Pierre Viguié

 

A la recherche d’une activité pour occuper vos journées d’été ? C’est l’occasion d’aller visiter l’exposition-promenade Fruits à tous les étages au parc de Bagatelle (16e). Un parcours pédagogique et ludique vous permettra d’apprendre à cultiver des fruits et légumes à tous les étages.

Vous pourrez découvrir des curiosités telles que les tiroirs à insectes ou les jardins en keyhole.

Photo : Mélodie Bui

Tiroir à insectes réalisé par de petits Parisiens – Photo : Mélodie Bui

Photo : Mélodie Bui

Photo : Mélodie Bui

 

Ce sera avant tout l’occasion de (re)découvrir un parc conçu au XVIIIe siècle où il est toujours aussi agréable de se promener. On attend vos impressions une fois la visite terminée !

Alexia

Share

Ateliers Insectes pollinisateurs et agriculture urbaine - Maison Paris Nature

17 juil

Abeille - Photo Flickr - Par JR Guillaumin - CC

Abeille – Photo Flickr – Par JR Guillaumin – CC

 

Récemment mises à l’honneur lors de la Fête des Abeilles et du Miel, les abeilles ne font pas que produire le bon miel de nos tartines. Elles exercent également un rôle crucial pour la flore de part leur contribution au transport des pollens. Moins connues mais pas moins efficaces, il existe de nombreuses autres espèces d’insectes pollinisateurs. Sans eux, les Parisiens n’auraient pas le plaisir pouvoir cultiver fruits et légumes dans les jardins partagés.

La Maison Paris Nature vous permet d’apprendre à mieux connaître ces acteurs presque invisibles de la biodiversité lors des ateliers «Insectes pollinisateurs et agriculture urbaine». Une visite du rucher pédagogique vous permettra d’observer certaines des stars de Microcosmos.

Coléoptère / Photo : Philippe Rouzet / CC Flickr

Coléoptère / Photo : Philippe Rouzet / CC Flickr

 

L’atelier du 22 juillet étant déjà complet, réservez d’ores et déjà votre place pour celui du 19 août de 14h30 à 16h30.

Il est gratuit et ouvert à tous à partir de l’âge de 8 ans. Inscription ici.

Attention : pantalon et chaussures fermées sont indispensables pour la visite des ruches.

Alexia

Share

Des forêts au bord de la Seine

16 juil

La lisière forestière - Photo : Mairie de Paris

La lisière forestière – Photo : Mairie de Paris

 

Saviez-vous qu’on trouve des forêts en plein coeur de Paris ? Elles prennent la forme de jardins intimes installés autour des Zzz, les conteneurs aménagés à proximité du pont de Solférino (7e). La vidéo ci-dessous vous en donnera un avant-goût.

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Afin de nous rappeler le rôle essentiel des forêts pour la biodiversité et le climat, les quatre jardins intimes évoquent quatre types de forêts européennes. Rendez-vous avec une forêt gérée, un forêt riveraine, une lisière forestière et une forêt pionnière.

Photo : Mairie de Paris

Photo : Mairie de Paris

 

Alexia

Share

Parcs et jardins parisiens au fil de l'eau

15 juil

Cascade au bois de Vincennes - Photo : Jean-Pierre Viguié

Cascade au bois de Vincennes – Photo : Jean-Pierre Viguié

 

Enjeu majeur de la gestion urbaine et soucis constant des jardiniers, l’eau a contribué à donner à Paris le visage que nous lui connaissons aujourd’hui. Afin d’en apprendre plus sur les aménagements hydrauliques parisiens et leur histoire, Eau de Paris nous propose cet été des balades « parcours de l’eau » dont certaines croisent la route d’espaces verts. Les voici compilées pour vous :

  • Au bois de Vincennes
Le lac de Gravelle dans le bois de Vincennes - photo : Jean-Pierre Viguié

Le lac de Gravelle dans le bois de Vincennes – Photo : Jean-Pierre Viguié

 

En barque, à vélo ou à pied, vous avez l’embarras du choix pour découvrir les aménagements hydrauliques du bois de Vincennes.

21 juillet et 4 août : En barque au bois de Vincennes

21 juillet et 5 août : A vélo, le bois de Vincennes entre lacs et cours d’eau

2 août : Randonnée : Les aménagements hydrauliques du bois de Vincennes

 

  • Au bois de Boulogne
Bois de Boulogne - Photo : Jean-Pierre Viguié

Bois de Boulogne – Photo : Jean-Pierre Viguié

 

Pour découvrir le bois de Boulogne, c’est en randonnée pédestre ou en balade cycliste.

31 juillet : Visite à vélo : Le bois de Boulogne, entre nature et aménagements hydrauliques

5 août : Randonnée à la découverte de l’eau au bois de Boulogne

 

  • Sur l’île aux cygnes et au parc André-Citroën
Jets d'eau au parc André-Citröën - Photo : Jean-Pierre Viguié

Jets d’eau au parc André-Citröën – Photo : Jean-Pierre Viguié

 

Située sur la Seine à mis chemin entre les 15e et 16e arrondissements, cette île artificielle accessible depuis le pont de Bir-Hakeim reste assez méconnue des Parisiens. Cette balade vous mènera jusqu’au parc André-Citroën, où se trouve une des six fontaines d’eau pétillante de Paris.

25 juillet : L’île aux cygnes, un lieu insolite

 

  • Au jardin du Luxembourg
La fontaine Médicis du jardin du Luxembourg - Photo : Daniel Stockman / CC Flickr

La fontaine Médicis du jardin du Luxembourg – Photo : Daniel Stockman / CC Flickr

 

Celui que les Parisiens surnomment affectueusement le « Luco » renferme une très riche histoire qui vous sera contée au fil de l’eau.

25 juillet : Les eaux royales du jardin du Luxembourg et la distribution de l’eau

 

  • Au parc Clichy-Batignolles – Martin Luther King
Zone humide du parc

Zone humide du parc Clichy-Batignolles – Martin Luther King – Photo : Jean-Pierre Viguié

 

Innovant en matière d’écologie, le quartier Clichy-Batignolles accueille les 6,5 hectares du parc Clichy-Batignolles – Martin Luther King dont une partie est dédiée au thème de l’eau.

4 août : Le quartier Clichy-Batignolles, Paris en transition écologique

 

  • Au parc Montsouris
Le lac du parc Montsouris - Photo : Steve Shupe / CC Flickr

Le lac du parc Montsouris – Photo : Steve Shupe / CC Flickr

 

Spécialement conçue pour les enfants à partir de cinq ans, cette balade leurs fera découvrir l’histoire passionnante de l’eau de Paris au travers de contes. Leurs parents peuvent bien entendu les accompagner.

5 août : Visite contée en famille : trois contes à Montsouris

Alexia

 

Share

Le Parc Floral connaît la musique

14 juil

Pestacle au Parc Floral (photo Maëlle Hénaff / mairie de Paris)

Pestacle au Parc Floral (photo Maëlle Hénaff / mairie de Paris)

Concert au Parc Floral (photo Maëlle Hénaff / mairie de Paris)

Concert au Parc Floral (photo Maëlle Hénaff / mairie de Paris)

logo_1

pestacles15

 

Célèbre pour sa profusion végétale, le Parc Floral de Paris sait aussi faire place au foisonnement artistique avec le Paris Jazz Festival et le festival pour enfants Les Pestacles.

Mêlant concerts de styles musicaux variés et animations, le festival les Pestacles enchante les enfants dès quatre ans tous les mercredis jusqu’à fin septembre.

Quant au Paris Jazz Festival, il met cette année sept villes étrangères à l’honneur : Londres, Rome, Tokyo, Tel Aviv, New York, Bamako et Stockholm. Voyage auditif assuré tous les weekends jusqu’au 26 juillet !

C’est également l’occasion de (re)découvrir les collections de ce site du Jardin Botanique de Paris, de parcourir le Chemin de l’Evolution, de se perdre au cœur des plantes aux noms, odeur, toucher ou saveur atypiques du Jardin Insolite et de visiter l’exposition promenade Plantes et Climat.

Jardin Insolite du Parc Floral - Photo : Jean-Pierre Viguié

Jardin Insolite du Parc Floral – Photo : Jean-Pierre Viguié

Jardin Insolite du Parc Floral - Photo : Jean-Pierre Viguié

Jardin Insolite du Parc Floral – Photo : Jean-Pierre Viguié

 

Les enfants pourront prolonger l’expérience en prenant part aux activités conçues pour spécialement pour eux aux ludophonothèque, « fabrik à sons » et divers ateliers autour de la musique.

Parc Floral - Photo : Jean-Pierre Viguié

Parc Floral – Photo : Jean-Pierre Viguié

 

Informations pratiques

Ouverture du Parc : 9h30-20h

Droits d’entrée du Parc
– Plein tarif : 6 €
– Tarif réduit (7 à 25 ans) : 3 €

 

Alexia

 

Share

Siestes Electroniques au Quai Branly

13 juil

Photo : Mariano Mantel / CC Flickr

Photo : Mariano Mantel / CC Flickr

Musée du Quai Branly

Photo : Bertrand Duperrin / CC Flickr

 

Pour la cinquième année consécutive, le festival des Siestes Electroniques reprend place dans le théâtre de verdure du musée du Quai Branly. Profitant des fonds d’ethno-musicologie du musée, artistes et musiciens accompagnent vos siestes dominicales.

En parallèle, le musée vous propose de feuilleter une sélection de livres sur le thème de la musique ainsi qu’un workshop « La fabrique à musique » pour fabriquer vos propres morceaux.

Photo : Jean-Pierre Dalbéra / CC Flickr

Photo : Jean-Pierre Dalbéra / CC Flickr

 

Après deux premières sessions les 5  et 12 juillet derniers, les siestes électroniques reviennent tous les dimanches après-midi jusqu’au 2 août. Un préinscription sur leur site Internet est nécessaire pour accéder à l’événement.

Alexia

Share