Paris.fr
Accueil

L'épervier dans les espaces verts parisiens

31 Jan

epervier-FBohain2

Notre correspondant, Franck Bohain, gardien au cimetière de Thiais, nous a envoyé une photo d’épervier.Les éperviers sont de plus en plus aperçus dans les espaces verts parisiens comme les jardins, parcs et cimetières. On reconnait les mâles qui sont plus colorés que les femelles plûtot discrètes mais plus grandes que leurs partenaires.C’est un oiseau migrateur qui n’est donc qu’occasionnellement à Paris. Mais il niche tout de même depuis 2008 dans certains espaces verts. Ils construisent leur nid en couple mais dès qu’ils sont un petit peu dérangés ils changent d’arbre et reconstruisent leur habitat. Ils se nourrissent de plus petits oiseaux qu’eux ; moineaux domestiques,  pinsons, verdiers ou même quelques fois des pigeons. L’épervier est un animal protégé depuis 1976, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle nul n’a le droit de le déloger lorsqu’il s’est installé, que ce soit dans un arbre ou sur le toît d’un batîment. On peut l’apercevoir lorsque l’on entend le cri d’une corneille, car quand cette dernière voit l’épervier elle fonce vers lui pour le houspiller. Elle fait ça pour jouer, bien sûr. Des lieux de nidifications ont étés observés dans des espaces urbains tel que le parc des Buttes Chaumont (19e), le parc Montsouris (14e) et le jardin de la Bibliothèque François Mitterand (13e) à partir de 2008, puis dans le Jardin des Arènes de Montmarte (18e), le cimetière de Bagneux (92), le cimetière de Thiais (94) et le cimetière du Père Lachaise (20e) à partir de 2012. C’est un oiseau forestier qui a finalement sût s’adapter comme le merle aux milieux urbains.

Margaux Bourgoin

 

Share

No comments yet

Leave a Reply