Paris.fr
Accueil

Le Keyhole : une technique potagère innovante

18 Nov

Jardin partagé Nid du 12 - Crédits : Main Verte

Jardin partagé Nid du 12 – Crédits : Main Verte

Jardin partagé Nid du 12 - Crédits : Main Verte

Jardin partagé Nid du 12 – Crédits : Main Verte

Jardin partagé Nid du 12 - Crédits : Main Verte

Jardin partagé Nid du 12 – Crédits : Main Verte

Qu’est ce qu’un Keyhole ?

Le keyhole, ou jardin en trou de serrure, est un concept d’aménagement originaire d’Afrique. Il vient notamment des régions arides comme le Lesotho ou l’Uganda. Ces méthodes permettent une importante production de légumes sur des surfaces limitées tout en contrôlant l’arrosage. Son nom vient de sa forme circulaire avec un trou central. Il mesure environ 3m de diamètre. Au centre de ces petits potagers circulaires se trouve une colonne d’environ 1m de diamètre utilisée pour déposer le compost et diffuser l’eau. Cette solution permet de trouver le lieu idéal pour son compost, où il diffuse lentement  ses nutriments et son humidité. Ce petit jardin potager est entouré par un muret de pierre, ce qui protège de l’érosion le substrat, composé de plusieurs couches (canettes de métal, paille, fumier, cendre et terre). Il est inutile de travailler le sol en dessous : les microorganismes présents dans le sol s’en chargeront !

L’organisation Send a Cow est a l’origine de ce beau projet de permaculture. Elle diffuse cette techniques du keyhole en Afrique. « Send a Cow » a pour objectif d’aider les paysans africains à devenir auto-suffisants dans leur production de nourriture. Cette ONG leur délivre des conseils techniques, peu coûteux et écologiques, tels que le keyhole. Le post de blog de jardins et potagers urbains revient sur la diffusion en Afrique du keyhole par Send a Cow.

Comment réaliser un Keyhole dans son jardin ?

Le post de blog de  l’arpent nourricier vous donne des conseils pour le réaliser dans votre jardin, étapes par étapes. Si vous parlez anglais, l’ONG Send a Cow elle-même vous donne ses conseils de réalisation, et donne plus d’informations à propos des Keyhole.

Où voir un Keyhole à Paris ?

2 Keyholes ont été créés dans le cadre évènementiel de Canal+ global partage sur le parvis de l’Hotel de Ville de Paris en Mai 2014 :

  • 1 keyhole a été installé dans une maternelle du 15e arrondissement de Paris (non visitable par le public)
  • 1 keyhole a été installé dans le Jardin Nid du 12 ( jardin d’insertion et partagé) avec l’aide des jardiniers participants… Il est géré par l’association ARFOG -LAFAYETTE.
    Vous pouvez le voir aux horaires du jardin :
    – Mardi 9H30/12H
    – Mercredi 14H/17H30
    – Jeudi 9H30/12H
    – Vendredi 14H/17H30

Le jardin est animé par Catherine Blanchard (animatrice jardinière depuis l’ouverture2009)
Contact : 06 45 24 54 48

Le Nid du 12, 22-26, rue Georges et Maï Politzer, Paris 12e.
Métro : Montgallet ou Daumesnil.

Manon

Share

4 Responses to “Le Keyhole : une technique potagère innovante”

  1. Karyn Ledbetter 27 avril 2015 at 13 h 36 min #

    I am in love with this wooden Keyhole Garden. In my research I know Mr. Bureau used the dimensions from SendaCow.org to create it. Do you know the dimensions of the wood? What kind of wood was used? I would like to recreate this for my elderly father to use.

  2. Cote Cloture 1 mars 2016 at 14 h 03 min #

    Vraiment sympa comme concept je ne connaissais pas ! Et niveau esthétique c’est une réussite !

    • Maria 4 novembre 2016 at 23 h 02 min #

      Professeur des écoles dans le village de Chaintreaux en Seine-et-Marne, ma classe de CE1 CE2 et moi-même, nous nous sommes lancés l’an dernier dans ce magnifique projet avec l’aide d’un bénévole de la Croix-Rouge. Quel enthousiasme et quelle réussite ! Ce fut un enrichissement total pour les élèves de construire ensemble ce keyhole Garden et un résultat surprenant dont nous voyons toujours les fruits aujourd’hui. Il y aurait beaucoup à raconter, alors si vous le souhaitez, vous pouvez me contacter pour vivre comme ma classe l’une de nos plus belles expériences.

  3. Eatglobe - Actualités 10 octobre 2016 at 15 h 33 min #

    c’est une technique de culture qui a été développée pour lutter contre la malnutrition en Afrique il y a déjà quelques décennies.

Leave a Reply