Paris.fr
Accueil

Créez votre Kokedama, un art végétal étonnant - DIY

21 Nov

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Qu’est ce qu’un Kokedama ?
Le Kokedama est une décoration végétale japonaise, en forme de sphère de mousse, sur laquelle pousse une plante. Il peut être suspendu et semble alors être un minuscule jardin flottant. Cet art végétal permet de mettre en scène une plante de manière originale et poétique. Il installe une ambiance zen et très nature.
Le Kokedama a été inventé dans les années 90 au Japon, s’inspirant de techniques ancestrales (le bonzaï, l’ikebana, et le nearai ). A l’instar du bonzaï, il connait un grand succès. De nombreux fleuristes se sont même spécialisées dans cet art !
Vous êtes prêts à vous lancer dans l’aventure du Kokedama ?

Quelle plante choisir ?
Choisissez une plante de préférence résistante, persistante et appréciant l’humidité. Elle doit également avoir une adaptation racinaire aisée. Le lierre, les fougères (comme la fougère davallia, de petite taille) ou une plante tropicale ( le petit palmier chamae dorea ou l’asparagus) sont des types de plantes particulièrement adaptés au Kokedama.
Choisissez également de la mousse bien épaisse, de celle qui pousse dans les bois par exemple. Pensez bien à la nettoyer afin d’enlever les parasites (insectes, petits escargots…) !

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Gergely Hideg12

Comment créer son Kokedama ?
Un Kokedama est composé de trois choses : de la mousse, une plante, du substrat.
Pour préparer votre substrat, vous pouvez utiliser un mélange d’akadama (argile granuleuse) et de ketoh (argile noire), utilisés pour l’entretien des bonsaïs. Si vous n’en possèdez pas, vous pouvez aussi réaliser votre substrat en mélangeant à proportion égale de l’argile (celle utilisée pour faire de la poterie par exemple), du terreau et de la sphaigne (qu’on trouve en jardinerie, à ne pas confondre avec la tourbe).
Vous pouvez maintenant dépoter votre plante, en enlevant la terre pour mettre ses racines à l’air. Placez les racines dans une boule de substrat compacte. Entourez cette sphère de la mousse, puis ficelez le tout avec un fil de coton noir. Arrosez là, car la manipulation assèche les racines, le substrat et la mousse. Le tour est joué !

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Comment l’installer ?
Vous pouvez le placer en intérieur ou en extérieur, mais préférez l’intérieur pour les plantes exotiques. Le Kokedama peut être suspendu a un fil, ce qui donne une ambiance poétique et originale. Il peut aussi être positionné sur des billes d’argile qui conserveront l’humidité. Évitez de l’exposer au soleil direct, aux courants d’air ou à la climatisation !

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Comment entretenir votre Kokedama ?
Surveillez bien son humidité ! Son poids peut vous servir d’indicateur : s’il est léger, c’est qu’il a besoin d’eau ! Vous pouvez l’arroser classiquement ou par trempage, avec de l’eau si possible faiblement minéralisée. Vous pouvez aussi pulvériser régulièrement de l’eau sur la mousse afin qu’elle conserve son humidité.
Au bout d’un certain temps, les racines de la plante seront à l’étroit dans le Kokedama. Vous pouvez alors rempoter la plante, ou refaire un Kokedama après avoir taillé les racines, remis un nouveau substrat et de la nouvelle mousse autour !

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Vous pouvez de nombreux conseils précieux sur l’entretien du Kokedama sur ce site.

Si vous aimez l’art végétal japonais, rendez-vous au jardin japonais d’Albert Kahn que nous vous présentons dans cet article, ou dans le jardin japonais des serres d’Auteuil !

Manon

Share

No comments yet

Leave a Reply