Paris.fr
Accueil

Fête des jardins 2015 : Rendez-vous avec les plantes remarquables

15 Sep

Eucalyptus arc-en-ciel/ photo MaramouchInfo

 

À l’occasion de la 19e édition de la Fête des jardins, les plantes remarquables seront mises à l’honneur au square Carpeaux (18e) lors d’un « atelier découverte ».

Ce sera pour vous l’occasion de faire le plein d’anecdotes, conseils pratiques de culture et d’entretien.

Ces plantes regorgent d’histoires plus étonnantes les unes que les autres et pourraient bien vous donner envie de transformer votre balcon et pourquoi pas votre salon !

Voici un petit avant goût de ce qui vous attendra près du kiosque.

Plantes carnivores (Cynthia/ Flickr)

 

Et oui, les plantes carnivores font bel et bien partie de notre sélection de plantes remarquables.

Plantes dévoreuses d’insectes  usant de pièges incroyables, vous découvrirez leurs multiples façons de se nourrir et de capturer leurs petites proies en un temps record. Soyez tout de même prudents, on aimerait minimiser les accidents !

Mimosa pudica (Antonio Giudici/ Flickr)

 

Les plantes sensitives seront également observées à la loupe.

Ces végétaux sont connus pour leurs réactions à la luminosité, la chaleur ou encore au simple toucher. Nous dévoilerons au grand jour  tous les mystères de cette magie.

En attendant que vous vous ruiez à notre atelier, voici rien que pour vous notre top 3 des végétaux les plus insolites de la planète :

Rafflesia arnoldii (Hoa Tuoi Da Nang/ Flickr)

 

La Rafflesia arnoldii : Connue comme étant la plus grande fleur au monde, cette dernière dépasse le mètre d’envergure et pèse environ onze kilos. La Rafflesia arnoldii pousse dans les forets situées dans le sud-est asiatique. Elle est également nommée « fleur du cadavre » du fait de son odeur de chair en décomposition. Point positif, ce phénomène olfactif attire les mouches qui contribuent à la pollinisation.

Mancenillier (Gaël Chardon/ Flickr)

 

Le Mancenillier : Arbre présent sur la plupart des îles de l’arc antillais. D’apparence anodine, il représente un réel danger pour l’homme du fait de sa toxicité. Cette espèce, largement éradiquée mais toujours présente, produit une sève très dangereuse qui provoque de graves brûlures de peau. Ses fruits ressemblent à de petites pommes vertes et  sont bien-sûr non comestibles.

Arum titan (Bergé Castille/ Flickr)

 

L’Arum titan : Son unique fleur peut mesurer plus de trois mètres de hauteur et sa floraison ne dure que soixante-douze heures. Il faut alors patienter une dizaine d’années pour pouvoir assister au renouvellement de sa fleur. Au cours de sa floraison, la température de la plante augmente et favorise la diffusion de son parfum. Ce dernier est cependant nauséabond, nous rappelant la vieille charogne. Cette odeur se trouve ainsi détectable à plus de 800 mètres.

En espérant que cette petite compilation ait attisé votre curiosité, nous vous attendrons nombreux à notre atelier !

Amélie

Share

No comments yet

Leave a Reply