Paris.fr
Accueil

A la cueillette des champignons

5 Nov

Photo : Flickr – Pablo Andrés Rivero / payorivero – CC

Photo : Flickr – Tom Godber / masochismtango – CC

Photo : Flikcr – Megan / meganpru – CC

 

Si vous avez la chance de connaître ou de tomber par hasard sur un coin à champignons en forêt, n’oubliez pas les règles d’or du bon amateur de champignons éditées, il y a quelques années, par la Société Mycologique de France :

Une morale écologique et civique de la cueillette est indispensable : les champignons poussent dans des bois privés ou publics et on doit y respecter la nature et les lois.
Respectez l’écosystème en ne ramassant que des quantités modérées de champignons. Il est important, pour la biologie de ces organismes, que certains d’entre eux puissent assurer un cycle de vie complet.
Dans certains départements, des limites quantitatives sont fixées par des arrêtés.
Ne pratiquez jamais le ramassage par grattage ou ratissage qui perturbe gravement le milieu naturel, et oubliez les coups de pied aux espèces que vous ne connaissez pas, même si elles vous semblent toxiques : elles ont leur rôle dans leur habitat !
Ne mangez que des champignons en parfait état, en petite quantité et jamais à plusieurs repas consécutifs.
Certains champignons accumulent les polluants (métaux, radioéléments) : ne consommez pas de champignons
ramassés près des routes, des cultures, des industries, des incinérateurs, etc.
Dans tous les cas, la consommation de champignons requiert la plus grande prudence, le risque toxique étant parfois mortel par atteinte des reins.

Ce n’est pas fini, encore plus flippant :
Le goût… du risque…   
La cueillette des champignons est un plaisir, mais attention ! Leur consommation peut être très risquée… Savez-vous que :
–>  Tous les champignons comestibles possèdent un ou plusieurs sosies toxiques ?
Même les cèpes ne sont pas sans risques… En 2011, le Bolet Satan, très indigeste, a intoxiqué de nombreux ramasseurs de bolets qui ignoraient l’existence de ce sosie.
–>  Même une espèce comestible peut provoquer des intoxications graves ?
Morilles, bolets et bien d’autres espèces réputées comestibles sont toxiques crus ! Les champignons doivent toujours être bien cuits. De plus, ils s’altèrent vite et doivent donc être récoltés en parfait état et consommés au plus tard le lendemain. Le transport dans des sacs plastiques accélère encore leur dégradation.
–> Le manque de prudence et l’excès de confiance sont responsables de la plupart des accidents
Parmi de nombreux exemples, des petites lépiotes mortelles prises pour des « mousserons » dans des jardins urbains, ou des « beaux champignons rouges » appétissants se révélant être des cortinaires mortels, ont provoqué des drames familiaux ces dernières années.

Chaque année, plus de 1000 intoxications sont recensées par l’Institut de veille sanitaire.

 

Bon nous voilà prévenus. Si l’envie de ramasser des champignons a résisté à la lecture de ce qui précède, je vous dis bonne balade, bonne récolte et bon appétit !

 [ré-édition d'un article de septembre 2013]

Mado

Share

One Response to “A la cueillette des champignons”

  1. Kahina 13 septembre 2014 at 1 h 35 min #

    Bonjour,

    Et bien moi qui avait envie d’une balade en forêt avec un bouquin, pour reconnaître les espèces…l’article m’a bien refroidie lol

Leave a Reply