Paris.fr
Accueil

Recyclons nos sapins de Noël

24 Déc

Sapin de noël / Photo Christophe Noël

Sapin de noël / Photo Christophe Noël

Point recyclage Square du Temple / Photo : Christophe Noel

Point recyclage Square du Temple / Photo : Christophe Noel

Broyage des sapins / Photos Christophe Noel

Broyage des sapins / Photos Christophe Noel

Le broyat obtenu sera utilisé par les jardiniers de la Ville comme paillage / Photo : Jean-Pierre Viguié

Le broyat obtenu sera utilisé par les jardiniers de la Ville comme paillage / Photo : Jean-Pierre Viguié

 

Votre sapin de Noël intéresse les jardiniers de la Ville de Paris. Déposez-le dans l’un des 141 points de collecte prévus à Paris…

Le choix de l’arbre, celui des décorations pour le parer, les cadeaux qu’on ouvre joyeusement à son pied… le sapin est à la fête dans nos maisons en décembre.  Mais, dès le 2 janvier, le voici sans fard et « déplumé », abandonné sur les trottoirs. Eh oui !  Après avoir brillé de mille feux, nos arbres de Noël finissent encore trop souvent leur vie sur la voie publique. Même si nous savons qu’ils proviennent désormais de forêts gérées durablement, un pincement au cœur nous saisit alors. Trop bête, car une deuxième vie est possible. Sur la liste de nos bonnes résolutions, en voici une, très facile à mettre en œuvre.

Ça se passe près de chez vous

Pour commencer l’année le cœur léger, il suffit de rejoindre les 54 000 Parisiens qui choisissent désormais de déposer leur sapin dans l’un des points de collecte situés dans des jardins ou squares (voir la liste sur Paris.fr). Ils sont ouverts à partir du 26 décembre 2015 et jusqu’au 24 janvier 2016. Cette année, 141 points ont été prévus, contre 95 les années précédentes. Il y en a forcement un près de chez nous.

Autre nouveauté : les sapins vont être broyés sur place. Pas de transport, c’est aussi moins de pollution !  Savez-vous que les jardiniers de la mairie de Paris se servent  de ce broyat, pour protéger les sols et plantations des jardins de l’évaporation de l’eau ou du froid ? Ce broyat évite aussi aux herbes folles de prospérer. En déposant votre arbre dans l’un de ces endroits, c’est un petit cadeau que vous faites à Dame Nature.  Mais attention, il doit être présenté dans son plus simple appareil, sans sac, ni décorations, flocage ou peinture d’aucune sorte.

Les premiers points de collecte datent de 2007. Depuis, leur fréquentation augmente d’année en année. Alors, cette année, on s’y met tous ?

Pour plus d’infos sur les points de collecte, c’est ici (sur Paris.fr) ou  (pdf à télécharger).
De nombreux points de collecte sont accessibles 24h/24h : pas de risque de se retrouver devant une grille fermée…

Christine

Share

No comments yet

Leave a Reply