Paris.fr
Accueil

Le compostage collectif : comment ça marche ?

1 Fév

Distribution de compost au square de l’Aspirant-Dunand le 5 décembre 2015 — Association Espaces

Distribution de compost au square de l’Aspirant-Dunand le 5 décembre 2015 — photo : Association Espaces

La zone de compostage au square de l'Aspirant-Dunand (14e) — photo Jean-Pierre Viguié

La zone de compostage au square de l’Aspirant-Dunand (14e) — photo Jean-Pierre Viguié

Zone de compostage au square de l'Aspirant-Dunand (14e) : les 6 bacs — photo Jean-Pierre Viguié

Les 6 bacs de compostage — photo Jean-Pierre Viguié

Tout est expliqué sur les bacs : impossible de se tromper ! — photo Jean-Pierre Viguié

Tout est expliqué sur les bacs : impossible de se tromper ! — photo Jean-Pierre Viguié

Parce que recycler ses déchets organiques, c'est convivial !

Animation autour du composteur : parce que recycler ses déchets organiques, c’est convivial ! – photo Espaces

 

Composter, cela permet de recycler ses déchets organiques, et de produire naturellement de l’engrais pour nos plantations… Oui, mais à Paris ? Comment fait-on ?

L’exemple du compostage collectif Mouton-Duvernet

Le compostage collectif, pour qu’il fonctionne bien, doit pouvoir compter sur l’implication des habitants. Cela tombe bien, car dans le square de l’Aspirant-Dunand (14e), c’est justement le Conseil de quartier Mouton-Duvernet qui a initié le projet, et qui l’anime aujourd’hui.

Pour implanter la zone de compostage dans un lieu accessible à tous les riverains, il a fallu signer une convention avec la Ville de Paris, qui a mis une parcelle du square à disposition du projet. Cette convention a été établie entre la mairie et l’association Espaces, qui assiste le Conseil de quartier dans cette aventure. Cette association d’insertion n’est pas une inconnue dans le paysage de l’écologie urbaine : c’est elle qui assure, par exemple, l’entretien des talus de la Petite Ceinture dans les 14e et 15e arrondissements et du jardin solidaire Hérold (19e).

L’apport volontaire des habitants

Mis en service en mai 2015, la zone de compostage est composée de 6 bac en bois de 600 litres. Environ 80 foyers de riverains participent à les alimenter en bio-déchets ou déchets organiques : résidus végétaux, épluchures de légumes, restes alimentaires… L’important est de ne pas se tromper de bac. Mais pas de panique ! Ce n’est pas sorcier, et tout est très bien expliqué sur les couvercles.

Compostage : mode d'emploi

Compostage : mode d’emploi

 

Et le compost mûr, que devient-il ?

Le compost mûr est d’abord distribué à tous les participants au projet : chacun peut récupérer, selon ses besoins, une partie de cet engrais naturel pour enrichir le substrat de ses propres plantations : les jardinières des cours d’immeuble et des balcons, les jardins collectifs…

Preuve que le système fonctionne bien : le Conseil de quartier me dit qu’il produit plus de compost que nécessaire pour couvrir les besoins des participants (il est vrai que tout le monde n’a pas un immense jardin à entretenir !). Des discussions sont en cours pour faire profiter les services de la mairie de cette précieuse matière, pour l’utiliser dans les squares de l’arrondissement ou le jardin pédagogique d’une école du quartier.

Une affaire à suivre !

Si vous habitez le quartier, nhésitez pas à prendre contact avec compost.moutonduvernet@gmail.com pour en savoir plus. Toutes les infos sur le site compostmoutonduvernet.wordpress.com.

Antonin

Share

2 Responses to “Le compostage collectif : comment ça marche ?”

  1. Peter Reinhardt 8 décembre 2016 at 22 h 50 min #

    Bonsoir,
    merci pour votre jolie page – je me permets de vous indiquer que
    le composte Mouton-Duvernet a maintenant même un site Web :
    compostmoutonduvernet.wordpress.com

    Bien cordialement,
    Peter Reinhardt

    • Ça se passe au jardin 12 décembre 2016 at 10 h 20 min #

      Bonjour,
      merci pour votre message ! Nous venons d’ajouter le lien vers votre site.

Leave a Reply