Paris.fr
Accueil

Réinventer Paris : bientôt nos légumes « made in 13e »

8 Fév

Tranches de vie, rue Ordener — Hubert & Roy Architectes Associés / Olivier Donnet

Tranches de vie, rue Ordener — Hubert & Roy Architectes Associés / Olivier Donnet

Bains douches & Co à Castagnary — Red-ilmages

Bains douches & Co à Castagnary — Red-images

Bains douches & Co à Castagnary — Red-ilmages

Bains douches & Co à Castagnary — Red-images

 

« Réinventer Paris » : vous savez, c’est cet appel à projets lancé par la Ville de Paris pour transformer plusieurs lieux de la capitale en des expériences innovantes, en terme d’architecture, d’urbanisme et de nouveaux usages. Les lauréats ont été désignés mercredi dernier et leurs projets (ainsi que ceux des finalistes non retenus) sont exposés au Pavillon de l’Arsenal.

Du vert à tous les étages

Après un rapide coup d’œil, on peut dire que la grande gagnante de ce concours, c’est la nature en ville ! Sur l’ensemble des 22 projets, un total de 26 000 m² de surfaces (toits et murs) sera dédié à la végétation : jardins et fermes urbaines. Excitant, non ?

J’avoue que je suis particulièrement sensible aux visualisations d’architectes, qui ont le don pour nous faire rêver en nous projetant directement dans leur future réalisation. Parmi les projets retenus, je vous propose un petit florilège de mes images préférées.

Ci-dessus, le projet d’habitat participatif Tranches de vie, rue Ordener (18e) : personnellement, je craque pour la promenade du chien en brouette, sur la terrasse face au Sacré-Cœur. Rien que pour cette image, j’ai envie d’y être ! Juste en-dessous, c’est un autre immeuble d’habitation où il fera bon vivre : la grande colocation Bains-douches & Co de la rue Castagnary (15e), avec sa structure en bois entièrement végétalisée.

Mille arbres, porte des Ternes — Sou Fujimoto / Manal Rachdi, Oxo Architectes / Moz / Atelier Paul Arène / Pierre-Alexandre Risser

Mille arbres, porte des Ternes — Sou Fujimoto / Manal Rachdi, Oxo Architectes / Moz / Atelier Paul Arène /
Pierre-Alexandre Risser

Mille arbres, porte des Ternes — Sou Fujimoto / Manal Rachdi, Oxo Architectes / Moz / Atelier Paul Arène / Pierre-Alexandre Risser

Mille arbres, porte des Ternes — Sou Fujimoto / Manal Rachdi, Oxo Architectes / Moz / Atelier Paul Arène /
Pierre-Alexandre Risser

 

Mille arbres au dessus du périph’

Cet immense paquebot enjambera le boulevard périphérique au niveau de la porte des Ternes (17e), près du Palais des Congrès. Un immeuble résolument contemporain… qui n’oublie pas de laisser une belle place au végétal : mille arbres seront plantés sur l’ensemble de ses terrasses.

La ferme du rail — Corentin Perrichot

La ferme du rail — Corentin Perrichot

 

Une ferme d’insertion entre le Canal de l’Ourcq et la Petite Ceinture

La Ferme du Rail est un projet d’agriculture urbaine solidaire : que demander de plus ? La ferme sera notamment exploitée par des travailleurs en insertion, et les produits pourront être consommés et vendus sur place. Dans l’équipe qui porte le projet, on retrouve plusieurs visages qui nous sont familiers : l’École Du Breuil, l’association La Sauge, l’École du compost et beaucoup d’autres.

La serre habitée, archiculture urbaine rue Piat (20e) — VSA Vincent Saulier Architecte

La serre habitée, archiculture urbaine rue Piat (20e) — VSA Vincent Saulier Architecte

 

Une serre pour faire pousser des salades et des idées

Dans la rue Piat (20e), la Serre habitée sera un immeuble de logement social alternatif, conçu avec les étudiants de l’École nationale d’architecture de Paris-Belleville : il sera à la fois un lieu d’habitation et un un lieu d’expérimentation dédié à l’agriculture urbaine. La serre et le jardin sur le toit sont imaginés par les paysagistes de Veni Verdi (qui ont réalisé le potager du collège Henri-Matisse, souvenez-vous…).

 

Réalimenter Masséna — DGT architects

Réalimenter Masséna — DGT architects

Réalimenter Masséna — DGT architects

Réalimenter Masséna — DGT architects

 

Les maraîchers de la gare Masséna

Du haut de nos bureaux de l’avenue de France, nous logeons dans un immeuble tout neuf : autour de nous, on continue de construire à tour de bras : un nouvel immeuble éclot presque chaque jour ! Au bout de notre avenue, sur les Maréchaux, l’ancienne gare Masséna de la Petite Ceinture accueillera la projet « Réalimenter Masséna : de la fourche à la fourchette », une drôle de tour de Babel dédiée à l’agriculture urbaine. Sur les voies ferrées et sur le toit, des fruits et légumes seront cultivés. Dans la gare et les étages de la tour, ils seront transformés puis conditionnés et vendus, ou consommés sur place.

Alors, naturellement, en tant qu’amoureux des bonnes choses, on attend avec impatience de pouvoir acheter nos légumes made in 13e arrondissement au bout de notre rue !

Antonin

Share

No comments yet

Leave a Reply