Paris.fr
Accueil

Le Grand Bombyle, insecte mystère

22 Avr

Qui suis-je ? — photo Ulrich Guérin

Qui suis-je ? — photo Ulrich Guérin

La bête mystère butine un cerisier en fleurs... — photo Ulrich Guérin

La bête mystère butine un cerisier en fleurs… — photo Ulrich Guérin

Regardez-moi de plus près ! — photo Ulrich Guérin

Regardez-moi de plus près ! — photo Ulrich Guérin

 

Ulrich Guérin travaille à la conservation du cimetière parisien d’Ivry. Il nous régale souvent de ses photos magnifiques de la biodiversité francilienne, que nous publions sur ce blog et sur notre compte Instagram : une abeille ici, une fleur de cerisier là, ou encore un narcisse

La semaine dernière, parmi les réjouissantes photos printanières qu’il m’envoie, je tombe nez-à-nez sur cet insecte étrange et effrayant. Peut-être le connaissez-vous ? Mais pour moi qui suis ignorant en entomologie, je vous assure que cette énorme bestiole charnue et poilue, dotée d’un dard aiguisé comme une épée, m’a fait une drôle d’impression quand elle est apparue en gros plan sur mon écran !

L’insecte mystère

De quel insecte s’agit-il ? Un moustique géant ? Un bourdon ? Faut-il en avoir peur ?

Ni une, ni deux : je demande à Xavier Japiot, chargé d’études sur la faune parisienne, de m’éclairer de ses lumières :

« Raté, ce n’est pas un Moustique ! Il s’agit d’une Mouche parasite à allure de Bourdon, le Grand Bombyle (Bombylius major), adulte. Il est entièrement inoffensif et se nourrit de nectar. Par contre, il parasite les nids d’Abeilles solitaires en pondant à l’intérieur de leurs galeries souterraines où ses asticots (larves) se nourriront des larves d’Abeilles solitaires. »

Merci Xavier ! Ce n’est donc qu’une mouche, et cette proéminence impressionnante n’est pas un dard, mais une trompe ! Nous les hommes, nous n’avons donc rien à craindre… mais nos amies les abeilles solitaires n’ont qu’à bien se tenir.

Antonin

PS. : à la lecture de cette article, Franck Bohain me fait remarquer que lui aussi, il a vu de très beaux Grands Bombyles chez lui… à croire que j’étais le seul à ne pas savoir que ces insectes existaient ! Voilà donc deux beaux spécimens photographiés cette semaine au cimetière parisien de Thiais :

Mouche parasite à allure de Bourdon nommée Grand Bombyle. Elle est entièrement inoffensive et se nourrit de nectar. Par contre, elle parasite les nids d’Abeilles solitaires en pondant à l’intérieur de leurs galeries souterraines où ses asticots (larves) se nourriront des larves d’Abeilles solitaires.

Grand Bombyle en mode « camouflage »… qui n’échappe pas à l’œil de lynx de Franck Bohain !

Mouche parasite à allure de Bourdon nommée Grand Bombyle. Elle est entièrement inoffensive et se nourrit de nectar. Par contre, elle parasite les nids d’Abeilles solitaires en pondant à l’intérieur de leurs galeries souterraines où ses asticots (larves) se nourriront des larves d’Abeilles solitaires.

Grand Bombyle butinant au cimetière Parisien de Thiais – photo Franck Bohain

Share

No comments yet

Leave a Reply