Paris.fr
Accueil
Archive | biodiversité RSS feed for this section

Les fritillaires pintade

13 avr

Photo : Flickr – Ruth-Flickr – CC

Photo : Flickr – douneika – CC

Photo : Flickr – Joost-J-Bakker IJmuiden – CC

Photo : Flickr – Ewan Pearce – CC

Photo : Flickr – Ruth-Flickr – CC

Photo : Flickr – Doris / dolorix (need a break) – CC

Photo : Flickr – Jacques / JaHoVil – CC

Photo : Flickr – ekenitr – CC

Photo : Flickr – douneika – CC

Photo : Flickr – Paul Gulliver – CC

 

La fritillaire à damiers ou fritillaire pintade (Fritillaria meleagris) est une de mes fleurs préférée, pour sa forme, sa fragilité et surtout pour ses étonnants motifs graphiques.

C’est une plante rare, interdite de cueillette, qui fleurit dans les prés humides. Vous pouvez en trouver une variété en bulbe dans les jardineries.

Où voir des fritillaires à damiers à Paris ? Au Parc floral (Bois de Vincennes) et semble-t’il au Jardin des serres d’Auteuil (16e) et au parc de Bercy (12e).

Fritillaires de mon jardin – Photo : Madeline Florance

 

C’est étrange, dans mon jardin il y a 2 ans est apparue cette fritillaire blanche, qui refleurit chaque année… Est-ce une fritillaire à damier devenue albinos (mais par contre les tiges et les feuilles sont elles toujours vertes…) ? Une autre fritillaire ? Lecteur botaniste, si tu lis ceci et que tu as une explication, merci de nous en faire part…

 

Mado

 

Share

Lancement du programme de sciences participatives « 65 millions d’observateurs »

31 mar

Mésange bleue – Photo : Fabrice Cahez / LPO

Mésange bleue – Photo : Fabrice Cahez / LPO

BirdLab, l'appli mobile de Vigie-Nature pour compter les oiseaux de votre jardin.

BirdLab, l’appli mobile de Vigie-Nature pour compter les oiseaux de votre jardin.

Lézard des murailles à Paris – Photo : Xavier Japiot

Lézard des murailles à Paris – Photo : Xavier Japiot

 

« 65 millions d’observateurs » : et moi, et moi, et moi…

Participer à la recherche scientifique sur la biodiversité en observant la nature près de chez soi, c’est possible avec le programme Vigie-Nature porté par le Muséum national d’histoire naturelle : déjà 10 000 personnes ont participé au  en comptant les oiseaux, les escargots et les lézards et autres habitants de nos villes et de nos campagnes… Une manière de profiter de son jardin tous les sens en éveil, pour faire avancer la science ! Et, pour les petits,  Vigie-Nature se décline dans le programme jumeau « Vigie-Nature École », qui sensibilise les enfants à la démarche scientifique.

Le 27 mars dernier, le nouveau programme de sciences participatives « 65 Millions d’Observateurs » a été lancé : son ambition est de développer ces pratiques au-delà du temps scolaire et des loisirs, et de mettre en place une démarche analogue dans le milieu professionnel…

Cent acteurs de l’environnement (institutions, collectivités, associations ou entreprises, dans les secteurs de l’agriculture, de la foresterie, du bâtiment ou du tourisme notamment) proposent ainsi de mettre en place les démarches participatives de Vigie-Nature dans leurs pratiques professionnelles.

Au boulot comme au jardin, tous observateurs de la biodiversité !

Antonin

Share

La 11e nuit de la Chouette

27 mar

Jeune chouette hulotte - Photo : Flickr - Helen Haden - CC

Jeune chouette hulotte – Photo : Flickr – Helen Haden – CC

Chouette hulotte - Photo : Flickr - doevos - CC

Chouette hulotte – Photo : Flickr – doevos – CC

Chouette hulotte - Photo : oneshotonepic / CC Flickr

Chouette hulotte – Photo : oneshotonepic / CC Flickr

Hibou Moyen Duc - Photo : Flickr - Fabian Broman - CC

Hibou Moyen Duc – Photo : Flickr – Fabian Broman – CC


Le 4 avril 2015,
petits et grands sont invités à découvrir les chouettes hulottes, les grand-ducs, et tous les autres rapaces nocturnes. Des animations gratuites seront organisées dans toute la France, en partenariat avec la LPO et la Fédération des Parcs naturels régionaux de France.

A cette occasion, de nombreux événements sont organisés dans toute la France. En Île-de-France, vous pourrez notamment assister à ces événements :

  • Exposition plumes de nuit à Sucy-en-brie
  • Sortie nocturne à Sucy-en-brie
  • Une journée au fort entre murailles et rapaces à Sucy-en-brie
  • Sortie nocturne à La Courneuve
  • Atelier de dissection : Que se cache sous cette pelote ? A La Courneuve
Affiche de la 11e nuit de la chouette

Affiche de la 11e nuit de la chouette

 

Si vous souhaitez en apprendre plus sur les rapaces, découvrez également le guide des rapaces noctures, réalisé à l’occasion de la nuit de la chouette. Vous pourrez en apprendre plus sur les différentes espèces de rapaces nocturnes, et sur les manières de les protéger.

Pour en savoir plus : le site de la 11e nuit de la Chouette.
Bonus : Vous pourrez y découvrir les hululements de chacune des différentes espèces.

Manon

Share

Chouette ! une nouvelle venue au cimetière parisien de Thiais

25 mar

Chouette hulotte — Photo : Franck Bohain

Chouette hulotte – Photo : Franck Bohain

 

Du nouveau dans le feuilleton des hulottes !

Franck Bohain, observateur passionné de la faune du cimetière parisien de Thiais, nous apprend qu’une nouvelle chouette a été découverte la semaine dernière.

Rassurez-vous : même si ce jeune oiseau n’a pas l’air très bien réveillé sur la photo, il est en parfaite santé. Afin qu’il ne lui arrive pas les mêmes mésaventures que cette autre petite hulotte dont nous vous avions parlé en 2011, elle a aussitôt été mise à l’abri en hauteur dans un if, en espérant que les corneilles la laissent tranquille. Là, elle continuera d’être alimentée par ses parents jusqu’à devenir tout à fait autonome.

La chouette hulotte, dont nous vous avions parlé récemment dans cet article et dans celui-là, est l’un des 9 rapaces nocturnes recensés en France. Elle est assez largement répandue, y compris dans nos villes. Mais malheureusement, elle se fait de plus en plus rare à Paris… Pour ne pas la voir disparaître, le projet La Hulotte parisienne a été lancé en 2010 par Romain Sordello pour l’étude et la sauvegarde de ce petit rapace. Aujourd’hui, grâce à son initiative, dix-sept nichoirs sont installés à Paris intra-muros pour accueillir les hulottes. Mais combien de nichoirs supplémentaires seraient nécessaires pour les protéger ?

Amis des hulottes et des autres chouettes, retenez dès maintenant votre samedi 4 avril 2015 : c’est la 11e Nuit de la Chouette, l’occasion idéale de venir à leur rencontre ! On vous en reparle très bientôt.

Et, pour les plus observateurs qui n’auront pas manqué de repérer le petit escargot aux pieds (ou plutôt, « aux serres ») de notre hulotte, il s’agit d’un Cernuella virgata — ou « Caragouille globuleuse » pour les intimes…

Antonin

Share

Expo photos Terre Sauvage - 4e édition

20 mar

Affiche du concours

Affiche de l’exposition

 

Exposition des photographies du 1er avril au 30 septembre 2015 du Concours international d’images et de reportages organisé par Terre Sauvage et lUICN au Parc Floral .

Accès gratuit en dehors des périodes de festival

Horaires et conditions d’accès ici
Plus de renseignements

 

Mélodie

Share

L'éveil du printemps, du 16 au 22 mars

16 mar

Affiche de l'évènement

Affiche

 

Du 16 au 22 mars, le quartier de la Goutte d’Or s’anime pour célébrer l’éveil du printemps. N’hésitez pas à y faire un tour pour célébrer la nature et profiter des nombreuses animations organisées. Au programme : balades, expositions, concerts, projections etc…

Programme de l'évènement

Programme de l’évènement

 

A vos agendas ! Pour les amoureux de nature et de biodiversité, l’Association Graine de jardins organise une conférence gratuite sur les oiseaux de Paris le jeudi 19 mars à 18h30 dans ses locaux.

Pour terminer la semaine en beauté, partez en balade le dimanche 22 mars à la découverte de la nature. Le départ est fixé à 14h30 au square Louise de Marillac.

 

Téléchargez le programme de l’événement en pdf.

 

Mélodie

Share

Une promenade au Parc Floral en mars

13 mar

Iberis amara (iberis amer) - Photo : Dietmut Teijgeman-Hansen

Iberis amara – Photo : Dietmut Teijgeman-Hansen / CC Flickr

Hamamelis mollis (noisetiers de sorcière) - Photo : C. E. Timothy Paine / CC Flickr

Hamamelis mollis – Photo : C. E. Timothy Paine / CC Flickr

Helleborus foetidus - Photo : jacinta lluch valero / CC Flickr

Helleborus foetidus – Photo : jacinta lluch valero / CC Flickr

 

A l’approche du printemps, la végétation se réveille doucement. Des crocus violets dans la chênaie, des variétés de pensées dans le massif de plantes saisonnières, un petit cerisier en face du pavillon 1, des camélias entre le pavillon 7 et l’entrée de la pinède, des pâquerettes sur les pelouses… Voici entre autres ce que vous pourrez admirer lors de votre promenade au Parc Floral.

Non loin de cette ravissante flore, la faune commence à s’agiter. Pour beaucoup d’espèces, c’est la saison des amours et donc, l’heure de se courtiser. Les oiseaux, pigeons, merles, mésanges, moineaux se lancent dans une parade nuptiale. Les abeilles se réveillent et les grenouilles rousses viennent de pondre leur amas gélatineux d’œufs.

 

Pyrrhula pyrrhula - Photo : Allan Hopkins / CC Flickr

Pyrrhula pyrrhula – Photo : Allan Hopkins / CC Flickr

Larus ridibundus - Photo : Jyrki Salmi / CC Flickr

Larus ridibundus – Photo : Jyrki Salmi / CC Flickr

Carduelis carduelis - Photo : Gertrud K. / CC Flickr

Carduelis carduelis – Photo : Gertrud K. / CC Flickr

 

Situé au Bois de Vincennes, le Parc Floral de Paris est réputé pour accueillir une grande diversité d’espèces végétales et animales. Téléchargez l’inventaire du mois de mars sur la biodiversité du Parc Floral.

 

Mélodie

Share

Les jardins urbains d'ombre - Conférence

6 mar

Fougère - Photo : Florian / CC Flickr

Fougère – Photo : Florian / CC Flickr

 

Hortensia - Photo : Yannis / CC Flickr

Hortensia – Photo : Yannis / CC Flickr

 

Heuchère - Photo : Gregory G / CC Flickr

Heuchère – Photo : Gregory G / CC Flickr

 

Même si certains coins de votre jardin sont à l’ombre, ils peuvent accueillir des fleurs, des arbustes et des plantes de terre ou grimpantes. Et oui, la nature est si riche qu’elle nous permet de jardiner en toutes conditions.

En revanche, pas facile de savoir identifier les plantes d’ombre. Les hortensias, les fougères, les heuchères font notamment partie de cette catégorie de végétaux plus sensibles à l’obscurité qu’au soleil et ce sont loin d’être les seules.

Si les plantes d’ombre vous intéressent, venez assister à la conférence du samedi 7 mars à 15h portant sur « les jardins urbains d’ombre » en présence de Marc Félix, urbaniste et paysagiste. La conférence sera suivie d’un atelier de plantation, à 16h.

Adresse : « Le 56″, 56 rue St-Blaise, Paris 20e. M°9 Maraichers ou Porte de Montreuil

Share

La Sésie apiforme, un papillon déguisé en frelon

27 fév

Sésie apiforme, le papillon déguisé - Photo : Ben Sale / CC Flickr

Sésie apiforme, le papillon déguisé – Photo : Ben Sale / CC Flickr

Sésie apiforme, le papillon déguisé - Photo : Oona Räisänen / CC Flickr

Sésie apiforme, le papillon déguisé – Photo : Oona Räisänen / CC Flickr

 

La Sésie apiforme, aussi appellée Papillon frelon ou Sésie du peuplier, a la particularité d’imiter les frelons. Ce papillon prend les mêmes couleurs, et imite même leur manière de voler. Voici par comparaison une photo du « vrai » frelon :

Le "vrai" frelon - Photo : Margrit / CC Flickr

Le « vrai » frelon – Photo : Margrit / CC Flickr

 

Pas d’inquiétude si vous le croisez, il ne vous piquera pas. C’est un inoffensif papillon de nuit… qui vole le jour. En revanche, son déguisement lui permet de signaler un danger à ses prédateurs, les oiseaux. Les couleurs jaune et noir, ainsi que rouge et noir signalent un insecte toxique et donc dangereux à manger.
Merci à Vigie-Nature de nous avoir fait découvrir ce papillon.

Retrouvez la carte de répartition de la Sésie apiforme.
Plus d’information sur la Sésie apiforme.

Manon

 

 

Share

La Chouette hulotte parisienne

23 fév

Chouette hulotte - Photo : Chartus / CC Flickr

Chouette hulotte – Photo : Chartus / CC Flickr

Chouette hulotte - Photo : oneshotonepic / CC Flickr

Chouette hulotte – Photo : oneshotonepic / CC Flickr

Chouette hulotte - Photo : Flickr - doevos - CC

Chouette hulotte – Photo : Flickr – doevos – CC

Petite chouette hulotte - Photo : Sean Murray / CC Flickr

Petite chouette hulotte – Photo : Sean Murray / CC Flickr

 

En France, la Chouette hulotte est très largement répandue ; la population nationale pourrait atteindre jusqu’à 200 000 couples, ce qui en fait le rapace nocturne le plus abondant. Cependant, cette espèce est en train de disparaître de la Capitale. En 1990, une trentaine de couples de Chouette hulotte nichait dans Paris. En 2010, seuls 4 ou 5 couples subsistent.

Depuis 2010, Romain Sordello s’est engagé dans un projet pour étudier et préserver la Chouette hulotte à Paris. Avec l’aide de plusieurs partenaires, il a installé 17 nichoirs dans les sites propices à cet oiseau. En 2014, il a organisé un appel à don qui lui a permis de poser 30 nichoirs supplémentaires dans le bois de Boulogne et de Vincennes.

Jeunes chouettes hulotte  - Photo : Flickr - vil.sandi - CC

Jeunes chouettes hulotte – Photo : Flickr – vil.sandi – CC

 

Il a publié un bilan 2014, où vous pourrez voir les avancées du projet. Il nous dévoile les lieux où la Chouette hulotte a pu être observée à Paris :

  • Dans le bois de Vincennes, où leur présence est non négligeable,
  • Dans le bois de Boulogne, où elles ont également été entendues à plusieurs reprises,
  • Un mâle semble vivre dans le Jardin du Luxembourg,
  • Un mâle a été entendu dans le secteur du Musée Rodin,
  • Un hululement a été entendu à la Butte Montmartre,
  • Un mâle a été entendu rue d’Aubervilliers.

Le 4 avril 2015, c’est la 11e Nuit de la Chouette !

Nous avons déjà eu l’occasion de parler de ce projet Hulotte, ici, dans le billet paru en automne 2012, qui citait les écoutes de Franck Bohain et Romain Sordello au cimetière de Thiais. Nous vous présentons également dans cet article le nouveau projet de Romain Sordello : un site d’information consacré à la Nuit en France.

Manon

Share