Paris.fr
Accueil
Archive | biodiversité RSS feed for this section

Protégeons l'écureuil roux

21 août

Écureuil roux – Photo : Flickr – Nick Savchenko – CC

Écureuil roux – Photo : Franck Bohain

Écureuil roux – Photo : Franck Bohain

Photo : Flickr – Jacques Chibret / Jac 31- CC

Jeune écureuil – photo : Flickr – Dave_S – CC

Ecureuil roux – Photo : Flickr – Tomi Tapio K – CC

 

Soumises à la dégradation de leur habitat et à la concurrence avec les autres espèces d’écureuils introduits (lécureuil de Corée et l’écureuil à ventre rouge), les populations d’écureuils roux diminuent en France. Pour tenter d’enrayer cette régression, le Museum National d’Histoire Naturelle a mis en place un processus de science participative pour cartographier la présence des différentes espèces d’écureuils en France.

Aidez les spécialistes de la biodiversité en communiquant vos observations. C’est assez simple :

Copie d’écran du site http://ecureuils.mnhn.fr/

Copie d’écran du site http://ecureuils.mnhn.fr/

 

Les observations sont reportées sur une carte :

Copie d’écran du site http://ecureuils.mnhn.fr/

 

Pour participer, rendez vous sur le site consacré à cette étude de sciences participatives –> ecureuil.mnhn.fr et envoyez vos observations en remplissant un formulaire en ligne.

Vos observations compléteront la base de données et apporteront des informations sur :

  • la répartition des types de pelage (roux, roux-gris, roux-noir, noir) ;
  • ses habitats préférentiels (bois-massif forestier, bocage, zone urbaine,…) 
  • l’importance relative des facteurs de mortalité que vous aurez éventuellement identifiés (collision sur les routes, prédation, nids tombés à terre…).

Amis des écureuils, consultez les autres articles que ce blog a consacré au petit mammifère roux :

L’écuroduc, la corde des écureuils et L’écureuil roux avec les photos de Franck Bohain au Cimetière de Thiais ou Les écureuils du cimetière parisien de Bagneux avec les photos de Sylvie Letoumelin.

 

[ré-édition d'un billet de février 2013, avec ajout de photos ]

Mado & Quitterie

Share

Bagneux - un cimetière peuplé d'animaux

12 août

P1090595

Photo de deux perruches à Bagneux – Crédits : Sylvie Letoumelin

P1020957

Photo d’un écureuil à Bagneux – Crédits : Sylvie Letoumelin

P1040190

Photo d’un rouge-gorge à Bagneux – Crédits : Sylvie Letoumelin

 

P1000004

Crédits photos : Sylvie Letoumelin

P1040235

Crédits photos : Sylvie Letoumelin

P1040994

Crédits photo : Sylvie Letoumelin

P1090557

Crédits photo : Sylvie Letoumelin

P1040246

Un pic vert à Bagneux – Crédits photo : Sylvie Letoumelin

P1040253

Crédits photo : Sylvie Letoumelin

CimetieredeBagneux20_preview

Cimetière parisien de Bagneux – Christophe Noël / Mairie de Paris

CimetieredeBagneux20_preview (1)

Cimetière parisien de Bagneux – Christophe Noël / Mairie de Paris

 

Entrer dans le cimetière parisien de Bagneux, c’est pénétrer un écrin de verdure, aussi dépaysant que paisible et reposant, un havre de paix arboré et fleuri parfaitement propice au recueillement, à la méditation, ou encore aux promenades champêtres, loin du vacarme et du rythme effréné parisien.

Planté de 5 912 arbres de 49 essences différentes (cyprès, sophoras, noisetiers de Byzance, tilleuls de Hollande, marronniers d’Inde, etc.), le cimetière présente une végétation luxuriante aussi riche qu’abondante, qui offre un environnement accueillant et propice au développement d’une faune et d’une flore également très diversifiée.

Pas étonnant donc de croiser au sein de ce réservoir de biodiversité, des écureuils roux ou d’y entendre chanter des oiseaux de plus de 35 espèces différentes.

Grâce aux clichés de Sylvie Letoumelin, photographe du cimetière, les différentes apparitions des écureuils, perruches ou encore pics verts qui pointent le bout de leur nez ou bec, ne sont pas passées inaperçu.

Des renardeaux ou des perruches à collier à Thiais, des fouines ou des hérissons à Saint-Ouen, la vie s’installe aussi dans les autres cimetières parisiens comme nous le prouvent ces clichés pris par les gardiens de cimetières, qui sont très souvent des grands amoureux de la nature et qui nous font partager ces reportages photos. Un grand merci à eux pour leur précieuse contribution !

Informations pratiques 

Ouverture à 8h en semaine, 8h30 le samedi, 9h le dimanche et les jours feriés

Fermeture à 17h30 (du 6 novembre au 15 mars) puis à 18h (du 16 mars au 5 novembre)

Accès en vélos et en véhicule autorisé, possibilité de se garer à l’intérieur

Quitterie

Share

Défilé de paons à Bagatelle

9 juil

PaonChristopheNoel_-_preview

Photo – Christophe Noël – Mairie de Paris

ReunionsyndicaledesP_preview

Photo – Christophe Noël – Mairie de Paris

paon

Photo – Lucile Cossé

paon Aurélia

Photo – Aurélia Keilany

paon 4

Photo – Aurélia Keilany

 

Au Parc de Bagatelle (16e), alors que l’exposition Fleurs en campagne bat son plein depuis le vendredi 6 juin, de drôles de visiteurs ont pointé le bout de leur bec curieux : des paons.

Réputé pour ses riches collections botaniques et surtout sa magnifique roseraie, le Parc de Bagatelle regorge également d’animaux et d’oiseaux en tout genre parmi lesquels ces paons majestueux.

En venant visiter l’exposition-promenade, attendez vous donc à faire d’intéressantes rencontres, témoins de l’incroyable biodiversité du parc.

Informations pratiques : 

Exposition Fleurs en campagne du vendredi 6 juin au dimanche 2 novembre 2014
Tous les jours de 10h00 à 19h00

Ligne 1: Pont de Neuilly

Ligne 1: Esplanade de la Défense

Tarifs : 5,5 € Tarif réduit : 2,75 € / Gratuit pour les paons

Quitterie

Share

Une forêt à Paris

26 juin

ForetLineaireParis_preview

Photo : Jean-Pierre Viguié – Mairie de Paris

ForetLineaireParis_preview (1)

Photo : Jean-Pierre Viguié – Mairie de Paris

ForetLineaireParis_preview (2)

Photo : Jean-Pierre Viguié – Mairie de Paris

ForetLineaireParis_preview (3)

Photo : Jean-Pierre Viguié – Mairie de Paris

ForetLineaireParis_preview (4)

Photo : Jean-Pierre Viguié – Mairie de Paris

 

La Forêt Linéaire fait partie du Grand Projet de Renouvellement Urbain du Nord-Est de Paris.

Pourquoi « linéaire » ? Parce qu’il s’agit d’une forêt pas comme les autres, « plus longue que large », simplifie Benoît Fagnou, l’architecte paysagiste en chef pour l’agence Arpentère en charge du projet.

Ce « ruban ou cordon d’arbres«  est planté en pleine terre au cœur du 19e arrondissement de Paris entre le périphérique et les boulevards des Maréchaux.

Les premiers coups de pelle de ce chantier datent de 2012 et il faudra encore 15 ans avant l’installation de la faune et la flore et l’arrivée à maturité de la forêt.

Le but ? Protéger les habitants du nouvel éco-quartier Claude Bernard des nuisances sonores du Boulevard périphérique grâce à des murs anti-bruits, promouvoir le « vivre ensemble », allier biodiversité et promenades forestières.

La forêt linéaire est divisée en 3 différentes parties : 

  • La futaie régulière tire son nom de la régularité des troncs qui la composent. Lorsque les arbres auront atteint un âge mûr, la densité du feuillage limitera la luminosité et la végétation basse y sera rare.
  • La prairie arborée : un milieu ouvert et lumineux où cohabitent arbres et pelouses.  Les arbres espacés permettent à la lumière d’arriver au sol, ce qui favorise une végétation tapissante.
  • Le taillis dense inaccessible aux promeneurs, laissé à la nature : partie la plus boisée qui débouche sur le Canal Saint-Martin

Quelques chiffres (au moment de l’ouverture) :
-  12 800 plantes vivaces
-  2 840 arbres de différentes tailles
-  720 plantes grimpantes
-  2 000 arbustes

Superficie : 11 500 m²
Longueur : 300 mètres
Date de création : 2014

Accessibilité :
Espace vert totalement accessible aux personnes à mobilité réduite

Quitterie

 

 

 

Share

Plantes attractives pour insectes gourmands

29 avr

Fenouil commun – Foeniculum vulgare – Photo : Flickr – .Bambo. – CC

Renouée persicaire – Polygonum persicaria – Photo : Flickr – .Bambo. – CC

Euphorbe âcre – Euphorbia esula – Photo : Flickr – Superior National Forest – CC

Géranium sanguin – Geranium sanguineum – Photo : Flickr – Roberto Verzo – CC

Renouée – Polygonum affine – Photo : Flickr – Stadtkatze – CC

Bleuet – Centaurea cyanus – Photo : Flickr – TommyHAGA – CC

Aunée magnifique – Inula magnifica – Photo : Flickr – Manuel Martin Vicente- CC

Consoude – Symphytum officinale – Photo : Flickr – Phil / capitphil – CC

Cataire – Nepeta cataria – Photo : Flickr – katycat2008 – CC

Nepeta – Nepeta faassenii- Photo : Flickr – Shihmei Barger / beautifulcataya – CC

 

La Direction des Espaces verts et de l’Environnement de la Ville de Paris, avec le laboratoire de recherche Flor’insectes, a mené une étude au printemps 2011, au Parc Floral, sur le potentiel d’attractivité des plantes horticoles et sauvages vis-à-vis de la faune.
Les chercheurs ont comparés les mêmes espèces, en variété horticole et sauvage ou des espèces proches.

Résultat de l’étude : les plantes horticoles sont aussi attirantes pour les insectes que leurs congénères sauvages.
Conclusion : les espèces horticoles apparaissent favorables pour la biodiversité et il est recommandé d’associer les espèces horticoles et sauvages, pour diversifier et favoriser la faune.

Voici la liste des 10 plantes les plus attractives (horticoles et sauvages) à installer dès maintenant dans les massifs :

Géranium sanguin – Geranium sanguineum
Euphorbe ésule ou euphorbe âcre – Euphorbia esula
Aunée magnifique – Inula magnifica
Renouée persicaire – Polygonum persicaria
Bleuet – Centaurea cyanus
Cataire ou herbe aux chats – Nepeta cataria
Fenouil commun – Foeniculum vulgare
Consoude – Symphytum officinale
Nepeta – Nepeta faassenii
Renouée – Polygonum affine

 

Ça va bourdonner, grésiller, grésillonner et striduler cet été dans les massifs de fleurs…

[ré-édition d'un article de mai 2012]

 

Mado

Share

Le Jardin sauvage Saint Vincent

25 avr

Geometridae Chrysolarentia perornata- FLICKR-Boobook48- CC

Geometridae Chrysolarentia perornata- FLICKR-Boobook48- CC

Jardin Sauvage Saint Vincent- FLICKR- Karl Steel. CC

Jardin Sauvage Saint Vincent- FLICKR- Karl Steel. CC

Apatura ilia f. ilia- FLICKR-Juri.Kowski. CC

Apatura ilia f. ilia- FLICKR-Juri.Kowski. CC

Jardin Sauvage Saint Vincent3- FLICKR- Karl Steel. CC

Jardin Sauvage Saint Vincent3- FLICKR- Karl Steel. CC

Jardin Sauvage Saint Vincent1- FLICKR- Karl Steel. CC

Jardin Sauvage Saint Vincent1- FLICKR- Karl Steel. CC

Cossodes lyonetii- FLICKR-Jean and Fred Hort. CC

Cossodes lyonetii- FLICKR-Jean and Fred Hort. CC

Venez à la découverte du  Jardin sauvage Saint Vincent, une friche urbaine, vieille de plus de 50 ans, transformée en jardin sauvage ou la faune et la flore se sont implantées naturellement. Pour cela, vous avez plusieurs possibilités,  soit la visite du jardin, soit de participer aux ateliers qui vous sont proposés, ou encore de faire les deux ! Voici les prochains rendez-vous:

  • Visites du Jardin

Le dimanche 4 mai 2014 de 10h00 à 12h00 Le mercredi 21 mai 2014 de  14h30 à 16h30 Le dimanche 1 juin 2014 de 10h00 à 12h00 Le mercredi 18 juin 2014 de 14h30 à 16h30

  • Ateliers de découverte du Jardin 

Mercredi 14 mai 2014 de 14h à 17h Mercredi 11 juin 2014 de 14h à 17h Samedi 21 juin 2014 de 14h à 18h Samedi 27 septembre 2014 de 14h à 18h30 Mercredi 8 octobre 2014 de  14h à 17h Retrouvez ce programme dans l’agenda Que faire à Paris et sur cette page de Paris.fr.

 

Elodia

Share

Testez vos connaissances en jardinage sans pesticides

17 avr

IMG_2797 - flickr - Peter Reid

IMG_2797 – flickr – Peter Reid


Nous le savons, l’utilisation de pesticides dans les jardins et dans les champs est à la longue dangereuse pour la terre cultivée.
Les humains, les animaux et les insectes en sont les victimes indirects lorsque les infiltrations entraînent les produits toxiques dans les nappes phréatiques, puis dans les ruisseaux et dans tout le cycle hydrologique.

Se nourrir de ces fruits et légumes peut par conséquent avoir des répercutions sur la santé.

La faune et la flore sont à leur tour touchées puisque l’eau et la terre sont la base de tout, le circuit n’épargne personne.

Le constat est alarmiste et effrayant me direz-vous mais rassurez-vous il n’est jamais trop tard pour bien agir !
Le jardinier, quelque soit son niveau ou sa surface cultivée, se révèle être un acteur essentiel de cette chaîne de vie.

On compte en France 17 millions de jardiniers amateurs, c’est vous dire l’impact que peut avoir l’implication de chacun.

nouveau pensionnaire - flickr - fidber

nouveau pensionnaire – flickr – fidber

Nos amis les hérissons ne n’y trompent pas. S’ils s’aventurent dans votre jardin c’est qu’il est écologiquement sain, ce qui est bon signe pour vous !

Mais peut-être ne savez-vous pas ce qu’il faut faire exactement ou au contraire vous êtes sûr d’être le roi ou la reine du jardinage responsable.

Si c’est le cas ou si vous êtes prêt à vous impliquer, nous avons un jeu pour vous.
Vous pouvez tester vos connaissances en matière de bonnes pratiques sur le site de jardinez autrement.
Chaque jour, 5 questions vous sont posées et vous avez jusqu’au 30 avril pour relever le défis quotidiennement.

On compte sur vous ! 

Sophie 

 

Share

Pour les vacances de printemps, les jardins sont à la page !

14 avr

Dans les bois (photo : Fiona Stewart / mairie de Paris)

Dans les bois (photo : Fiona Stewart / mairie de Paris)

Au pied de la Tour Eiffel (photo / Dany Gander Gosse / mairie de Paris)

Au pied de la Tour Eiffel (photo / Dany Gander Gosse / mairie de Paris)

Le long de la Seine (photo : Guillaume Maroussie / mairie de Paris)

Le long de la Seine (photo : Guillaume Maroussie / mairie de Paris)

Dans les jeux pour enfants (photo : Marie-Odile Ricard)

Dans les jeux pour enfants (photo : Marie-Odile Ricard)

Dans les parc et les jardins (photo : Elise-Caron / mairie de Paris)

Dans les parc et les jardins (photo : Elise-Caron / mairie de Paris)

 

Vous cherchez des animations gratuites et des visites guidées dans les espaces verts de Paris ? Facile, découvrez chaque matin des infos toute fraîches sur Paris Jardins & Environnement et l’agenda Que faire à Paris.

Vous pouvez aussi recevoir chaque mois l’actualité Main verte des jardins partagés parisiens et de l’écologie urbaine, gratuitement en vous abonnant à main.verte@paris.fr et consulter régulièrement les actus jardins de paris.fr !

Et si vous voulez, faites connaître vos coups de cœur et bons plans sur la Page et le Twitter @Blogaujardin…

Bonne vacances
> daplaza

 

Share

Zéro pesticides dans les espaces verts publics en 2020

10 avr

ecojardin1

Label EcoJardin de la Ville de Paris

 

Une proposition de loi des écologistes a été adoptée le 23 janvier 2014 par le Parlement.

Cette loi interdit à partir du 1er janvier 2020 l’usage des produits phytosanitaires par l’Etat, les collectivités locales et établissements publics pour l’entretien des espaces verts, promenades, forêts.

Un délais de 6 ans est donc laissé pour s’adapter à ces nouvelles exigences et adapter son matériel pour garantir le respect de la nature.

A Parisl’utilisation des produits phytosanitaires est encadrée par la norme ISO 14001 depuis 2002.
L
‘engagement s’est concrétisé par la signature de plusieurs chartes et par la création du label gestion écologique affiché à l’entrée des jardins depuis 2007.


Ce label garantit la bonne gestion écologique des espaces verts en favorisant le développement de la biodiversité.
Dès 2012, la direction des espaces verts de la Ville de Paris s’est engagée à respecter les critères de labellisation national EcoJardin.

Fin 2014, tous les espaces verts de Paris auront été audités par un organisme indépendant afin d’être reconnus par le label.

 

Another Summer Day in Paris - flickr - Trey Ratcliff

Another Summer Day in Paris – flickr – Trey Ratcliff


Les jardins partagés
 
entre particuliers, héritiers des jardins ouvriers, sont également des oasis de verdure dans la ville. Cultiver sans pesticides ni engrais chimiques, ce sont des lieux d’expérimentation pour des pratiques respectueuses de l’environnement.

Et à partir du 1er janvier 2022, la commercialisation et la détention de produits phytosanitaires à usage non professionnel seront interdites.
Les industriels vont devoir s’adapter car cette disposition vise directement les 45% de Français jardiniers amateurs.

 

Sophie

 

 

Share

Apprivoisez les abeilles

27 mar

Un jardin accueillant pour les abeilles

Un jardin accueillant pour les abeilles

Un petit guide couleur de miel et illustré à l’ancienne vient d’être publié aux éditions Marabout. Vous y découvrirez absolument tout sur les précieuses abeilles. Leur rôle indispensable dans la nature, leur vie sociale…et aussi comment les attirer et les préserver.

Le monde des abeilles est fascinant. Vous allez apprendre le rôle de chaque membre de la ruche, l’organisation et la communication au sein d’une colonie, la transformation du miel en pollen, la pollinisation, l’installation d’une ruche au jardin ou encore les meilleures plantes à miel. Le tout accompagné de proverbes, de légendes et d’histoires sur les abeilles. Alors, prêts à installer une ruche et à récolter votre propre miel?

Un jardin accueillant pour les abeilles
Editions MARABOUT
AUTEUR : David Squire
COLLECTION : Hors collection-Animaux
PRIX : 7,90 €

Colette.

Share