Paris.fr
Accueil
Archive | DIY (fait maison) RSS feed for this section

Bombes de graines - collection printemps

25 Mar

Photo : Madeline Florance

Photo : Madeline Florance

 

Nouvelle fournée d’œufs bombes de graines ou seddbombs, pour fleurir tous les espaces abandonnés ou pas avec des graines de plantes mellifères pour les papillons ou utiles aux oiseaux.

Pour les secrets de fabrication, consultez notre article Préparez vos bombes de graines.

 

« Bombes »  décorées cette fois-ci sur le thème de ce blog (celui que vous êtes en train de consulter !) et de son compte Twitter.

 

Photo : Madeline Florance

Photo : Madeline Florance

Photo : Madeline Florance

Photo : Madeline Florance

Photo : Madeline Florance

Photo : Madeline Florance

 

D’autres bombes de graines :

Une recette de bombes de graines en papier maché.

Une recette de Guérilla gardeningbombes de graines avec de la crème fraîche et du sucre (miam)

Sur le thème des œufs comme contenant : Les lentilles : ça pousse à vue d’oeil etPetites plantations entre amis #1 et Petites plantations entre amis #2 et Des semis dans des coquilles d’oeufs.

[réédition d'un article de mars 2013]

Mado

Share

Fête des jardins 2015 : et si la visite de la roseraie de Bagatelle vous donnait faim ?

21 Sep

Roseraie de Bagatelle - Christophe Noël

Roseraie de Bagatelle – Christophe Noël

Roses jaunes groupées - Christophe Noël

Roses jaunes groupées – Christophe Noël

Roses de Bagatelle - Christophe Noël

Roses de Bagatelle – Christophe Noël

 

À l’occasion de la 19e édition de la Fête des jardins, la roseraie du parc de Bagatelle  (16e) vous invite à découvrir  la beauté et l’ampleur de sa collection de rosiers.

Cette magnifique roseraie est l’une des plus importantes et des plus anciennes de France et compte aujourd’hui plus de dix mille rosiers. Elle est également l’une des cinq collections de rosiers en France, labellisée « collection nationale » par le conservatoire des collections végétales spécialisées.

Vous pouvez également voir de très belles roseraies au parc de Bercy (12e) et au jardin des Plantes (5e).

C’est donc à cette occasion que je vais aujourd’hui vous prodiguer mes conseils et astuces pour concevoir votre eau de rose. Et oui, il est aussi possible de concilier jardin et cuisine !

Eau de rose - Rebecca D Dillon / Flickr

Eau de rose – Rebecca D Dillon / Flickr

 

Apprendre à faire son eau de rose par infusion soi-même, c’est très simple !

Il vous faut :

– 100g de pétales de rose ou de boutons de rose (sans impureté, cueillis le matin si possible)
– 200 ml d’eau bouillante

Eau en ébullition - Enrico BBQness/ Flickr

Eau en ébullition – Enrico BBQness/ Flickr

 

Les étapes :

– Laver tous les pétales
– Les réunir dans un récipient en verre avec un couvercle résistant à la chaleur
– Verser l’eau bouillante sur les pétales, dans le bocal en verre
– Laisser refroidir et reposer pendant 12 heures
– Filtrer l’eau à l’aide d’une gaze de lin ou de coton
– Conserver l’eau de rose filtrée dans un bocal en verre avec couvercle fermé

Conseil pratique: On peut conserver l’eau de rose une dizaine de jours en y ajoutant 10 ml d’alcool à dessert.

Le petit +

Il serait dommage de s’arrêter en si bon chemin et de passer à côté de cette si belle trouvaille gustative.

Après avoir testé moi-même cette recette (et bien sûr l’ayant approuvée), je vous garantis son effet au goûter, auprès des petits comme des grands!

Voici ma bonne idée : Les cupcakes à la rose.

Cupcakes à la rose - Amélie Letrou

Cupcakes à la rose – Amélie Letrou

 

Matériel :

– moules en silicone
– poche à douille
– caissettes en papier

Infos :

– Coût / €€
– pour environ une quinzaine de cupcakes
– 1 heure de préparation
– cuisson/ 20 min à 175°

Ingrédients :

Pour le gâteau :
– 220g de beurre ramolli
– 220g de sucre en poudre
– 220g de farine
– ½ sachet de levure chimique
– 1 sachet de sucre vanillé
– 4 œufs

Pour le glaçage :
– 250g de mascarpone
– 150g de sucre glace
– quelques gouttes de colorant alimentaire rouge
– quelques gouttes d’eau de rose

Pâte à cupcakes – Amélie Letrou

 

Étapes pour le gâteau :

  • Mélanger la farine et le sucre en poudre
  • Incorporer le beurre ramolli
  • Ajouter la levure chimique et le sucre vanillé
  • Finir en mélangeant avec les œufs entiers
  • Travailler le mélange pendant deux à trois minutes jusqu’à obtenir une crème lisse
  • Remplir les caissettes ¾
  • Enfourner le tout dans un four à chaleur tournante de préférence

Préparation du glaçage – Amélie Letrou

 

Étapes pour le glaçage :

  • Rassembler dans un saladier le mascarpone et le sucre glace
  • Brasser jusqu’à obtention d’une préparation lisse
  • Ajouter à votre convenance le colorant alimentaire et l’eau de rose
  • Réserver la préparation au frais une dizaine de minutes

Base du cupcake cuite et bien dorée – Amélie Letrou

 

Pendant ce temps dans le four :

  • Laisser les cupcakes gonfler
  • Sortir du four lorsque les cupcakes sont cuits et bien dorés
  • Laisser refroidir

Dressage des cupcakes – Amélie Letrou

 

Dressage :

  • Sortir le glaçage préalablement réservé au frais
  • Remplir la poche à douille de la préparation (ou bien un sachet alimentaire coupé dans un coin)
  • Choisir de préférence un embout imitant les courbes d’un pétale de rose
  • Pratiquer un mouvement régulier de spirale afin de former une rose sur le gâteau
  • Décorer les cupcakes

Idées déco: grenouilles et fleurs en sucre, pépites de sucre vert, perles colorées …

  • Déposer le tout sur un plateau dans votre réfrigérateur

Conseil de dégustation :

Servir frais, accompagné d’un thé, d’un café ou encore d’un chocolat chaud.

Goûter – Julie/ Flickr

 

En espérant vous avoir conquis !

Amélie

Share

Un potager sur mon balcon

26 Fév

My Balcony Garden - flickr - Dawn Perry

My Balcony Garden – flickr – Dawn Perry

 

Vous rêvez d’un petit coin de paradis sur votre terrasse ou votre balcon pour pouvoir dire « C’est moi qui l’ai fait ! » à vos premiers invités des beaux jours.
C’est possible à quelques conditions en vous préparant dès à présent.

Vérifiez tout d’abord à quelle installation vous avez droit auprès de votre syndic d’immeuble. Il ne faudrait pas que cela devienne source de conflit avec vos voisins.
Très important également, vérifier le poids supporté par votre balcon si vous voulez plus que quelques pots, comme par exemple un carré potager en bois.
La pente est également importante. Si l’eau que vous versez s’écoule dans votre salon ou stagne au pied de la fenêtre ce sera catastrophe et déception assurées.
Il faudra donc en tenir compte pour faire évoluer votre projet en l’adaptant à votre environnement.

S’assurer ensuite de l’exposition de votre terrasse ou balcon ce qui vous orientera dans le choix de vos futures cultures et de la terre à utiliser.

Vous pourrez ensuite vous rendre dans une jardinerie et choisir les plantes, fleurs, fruits ou légumes voulus et n’hésitez pas à demander conseils à un vendeur.

urban gardening - flickr - Jorge Luis Zapico

Urban gardening – flickr – Jorge Luis Zapico


Voici quelques idées odorantes et colorées :

  • Fraises
  • Framboises
  • Radis
  • Plantes aromatiques
  • Pommes de terre
  • Courgettes
  • Laitues
  • Tomates cerise
  • et tout ce qui est mini…

Bonne dégustation !

[Article paru en mars 2014 - on recycle ! ]

Sophie

 

Share

DIY - Fabriquer des bombes à graines

24 Fév

Seed bombs - Photo : Cedim News / CC Flickr

Seed bombs – Photo : Cedim News / CC Flickr

Seed bombs - Photo : Cedim News / CC Flickr

Seed bombs – Photo : Cedim News / CC Flickr

 

Il est temps de préparer vos bombes de graines (seedbombs) pour semer des graines de fleurs partout. Ce sont les armes favorites des « Guerrilla gardeners« .

Recette avec de l’argile :

  • 2/3 d’argile (ou de terre très argileuse)
  • 1/3 de terre du jardin, avec éventuellement un peu de terreau ou de compost
  • un mélange de graines (du potager, aromatiques, de fleurs…)

Humidifiez et mélangez le tout. Formez des petites boules d’argile. Et… c’est tout.
Prêt ? Semez !

Sur cet article, vous pourrez voir des photos pour chaque étape.

 

Si vous n’avez pas d’argile chez vous, il y a d’autres techniques pour réaliser des seedbombs : avec des œufs, du papier mâché, et même de la crème fraiche et du sucre !

On vous explique dans un ancien article comment faire une bombe à graine dans des œufs.

Photo : Madeline Florance

Photo : Madeline Florance

 

Nous vous expliquons ici comment faire une bombe à graine en papier mâché.

Photo : Madeline Florance

Photo : Madeline Florance

 

Et pour finir, voici une recette de Guerilla Gardening France à base de crème fraiche et de sucre.
Manon

Share

Décorations végétales pour Noël

19 Déc

Couronne de Noël végétale - Photo : Alex Proimos / CC Flickr

Couronne de l’avent végétale – Photo : Alex Proimos / CC Flickr

Couronne de Noël végétale - Photo : Class V / CC Flickr

Couronne de l’avent végétale – Photo : Class V / CC Flickr

Couronne de lavent - Photo : Nicole Lee / CC Flickr

Couronne de lavent – Photo : Nicole Lee / CC Flickr

Couronne de l'avent - Photo : Carolyn Williams / Flickr CC

Couronne de l’avent – Photo : Carolyn Williams / Flickr CC

Faire des décorations de Noël végétales et naturelles, c’est beau et écologique. Les cônes et les branches de conifères, les fruits séchés et les baies se prêtent bien aux décors pour les fêtes.

Couronne de l’avent végétales
Gerbaud vous explique comment réaliser vous-même votre couronne de l’avent 100% végétale.
My little jardin vous donne d’autres conseils et inspiration pour créer une belle couronne naturelle.

Décoration de bougie végétale
La période des fêtes est l’occasion d’illuminer sa maison avec des bougies. Pourquoi ne pas les mettre en valeur avec des pommes de pin, naturelles ou peintes, quelques baies et branches de conifères ?
Nous vous donnons aussi un tutoriel pour réaliser vous même une bougie mandarine.

Décoration végétale de bougie - Photo : Andrew Malone / Flickr CC

Décoration végétale de bougie – Photo : Andrew Malone / Flickr CC

Décoration de bougie végétale - Photo : Bretislav Valek / Flickr CC

Décoration de bougie végétale – Photo : Bretislav Valek / Flickr CC

Décoration végétale de bougies - Photo : Bretislav Valek / Flickr CC

Décoration végétale de bougies – Photo : Bretislav Valek / Flickr CC

Bougie clémentine - Photo : Ana ADI / Flickr CC

Bougie clémentine – Photo : Ana ADI / Flickr CC

Décoration végétale du sapin de Noël 
Accrocher du lierre, du houx, des pommes de pin ou des baies dans les sapins, c’est beau et original. Voici quelques photos pour vous inspirer.

Décoration végétale de sapin - Photo : staticgirl / CC Flickr

Décoration végétale de sapin – Photo : staticgirl / CC Flickr

Boule de Noël poire - Photo : Tiny Insomniac / CC Flickr

Boule de Noël poire – Photo : Tiny Insomniac / CC Flickr

Boule de Noël en verre végétale - Photo : Peter-Hopper / Flickr CC

Boule de Noël en verre végétale – Photo : Peter-Hopper / Flickr CC

Boule de Noël en verre végétale - Photo : Peter-Hopper / Flickr CC

Boule de Noël en verre végétale – Photo : Peter-Hopper / Flickr CC

Boule de Noël en verre végétale - Photo : Peter-Hopper / Flickr CC

Boule de Noël en verre végétale – Photo : Peter-Hopper / Flickr CC

Voici d’autres liens pour vous aider à réaliser vos décorations végétales de Noël :

  • Gerbaud vous explique comment réaliser une jardinière de Noël et une décoration de table naturelle pour Noël.
  • My little jardin vous donne des idées de décorations de Noël inspirés du jardins.

Manon

 

 

Share

Atelier pratique : les plantes tinctoriales

1 Déc

Photo : Septentria / Flickr CC

Photo : Septentria / Flickr CC

Cosmos sulphureu - Photo : Adam Fagen / Flickr CC

Cosmos sulphureu – Photo : Adam Fagen / Flickr CC

Ryan Lane

Photo : Ryan Lane / Flickr CC

Une plante tinctoriale qui produit naturellement des pigments. Elle permet de préparer des colorants et des teintures. Ces plantes sont utilisées pour teindre naturellement des tissus, et peuvent également servir de colorant alimentaire.

Vendredi 5 décembre, de 14 h à 16 h 30, Suzy Gallo, de l’association Colore ton monde, organise un atelier pratique pour apprendre à teindre des tissus naturels. Découvrez comment extraire une couleur d’une plante tinctoriale de saison, récoltées à la maison du Jardinage de Bercy. Faites votre teinture et repartez avec un échantillon.
L’association Colore ton monde agit pour la préservation de la biodiversité en milieu urbain, en fédérant des initiatives de valorisation des teintures naturelles.

Cette activité est gratuite, sur inscription uniquement auprès de main.verte@paris.fr et 01.53.46.19.19.
Rendez-vous : Maison des acteurs du Paris durable, 21, rue des Blancs Manteaux, Paris 4e. Métro Rambuteau ou Hôtel de Ville.

Manon

Share

Créez votre Kokedama, un art végétal étonnant - DIY

21 Nov

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Qu’est ce qu’un Kokedama ?
Le Kokedama est une décoration végétale japonaise, en forme de sphère de mousse, sur laquelle pousse une plante. Il peut être suspendu et semble alors être un minuscule jardin flottant. Cet art végétal permet de mettre en scène une plante de manière originale et poétique. Il installe une ambiance zen et très nature.
Le Kokedama a été inventé dans les années 90 au Japon, s’inspirant de techniques ancestrales (le bonzaï, l’ikebana, et le nearai ). A l’instar du bonzaï, il connait un grand succès. De nombreux fleuristes se sont même spécialisées dans cet art !
Vous êtes prêts à vous lancer dans l’aventure du Kokedama ?

Quelle plante choisir ?
Choisissez une plante de préférence résistante, persistante et appréciant l’humidité. Elle doit également avoir une adaptation racinaire aisée. Le lierre, les fougères (comme la fougère davallia, de petite taille) ou une plante tropicale ( le petit palmier chamae dorea ou l’asparagus) sont des types de plantes particulièrement adaptés au Kokedama.
Choisissez également de la mousse bien épaisse, de celle qui pousse dans les bois par exemple. Pensez bien à la nettoyer afin d’enlever les parasites (insectes, petits escargots…) !

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Gergely Hideg12

Comment créer son Kokedama ?
Un Kokedama est composé de trois choses : de la mousse, une plante, du substrat.
Pour préparer votre substrat, vous pouvez utiliser un mélange d’akadama (argile granuleuse) et de ketoh (argile noire), utilisés pour l’entretien des bonsaïs. Si vous n’en possèdez pas, vous pouvez aussi réaliser votre substrat en mélangeant à proportion égale de l’argile (celle utilisée pour faire de la poterie par exemple), du terreau et de la sphaigne (qu’on trouve en jardinerie, à ne pas confondre avec la tourbe).
Vous pouvez maintenant dépoter votre plante, en enlevant la terre pour mettre ses racines à l’air. Placez les racines dans une boule de substrat compacte. Entourez cette sphère de la mousse, puis ficelez le tout avec un fil de coton noir. Arrosez là, car la manipulation assèche les racines, le substrat et la mousse. Le tour est joué !

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Comment l’installer ?
Vous pouvez le placer en intérieur ou en extérieur, mais préférez l’intérieur pour les plantes exotiques. Le Kokedama peut être suspendu a un fil, ce qui donne une ambiance poétique et originale. Il peut aussi être positionné sur des billes d’argile qui conserveront l’humidité. Évitez de l’exposer au soleil direct, aux courants d’air ou à la climatisation !

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Comment entretenir votre Kokedama ?
Surveillez bien son humidité ! Son poids peut vous servir d’indicateur : s’il est léger, c’est qu’il a besoin d’eau ! Vous pouvez l’arroser classiquement ou par trempage, avec de l’eau si possible faiblement minéralisée. Vous pouvez aussi pulvériser régulièrement de l’eau sur la mousse afin qu’elle conserve son humidité.
Au bout d’un certain temps, les racines de la plante seront à l’étroit dans le Kokedama. Vous pouvez alors rempoter la plante, ou refaire un Kokedama après avoir taillé les racines, remis un nouveau substrat et de la nouvelle mousse autour !

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Kokedama : Gergely Hideg / Flickr CC

Vous pouvez de nombreux conseils précieux sur l’entretien du Kokedama sur ce site.

Si vous aimez l’art végétal japonais, rendez-vous au jardin japonais d’Albert Kahn que nous vous présentons dans cet article, ou dans le jardin japonais des serres d’Auteuil !

Manon

Share

Tricots pour arbres

19 Nov

Yarn bombing – Suzanne Tidwell – Seattle (Etats-Unis) – Photo : Flickr – Jim Culp / prorallypix – CC

lieu et artiste inconnus – Photo : Flickr – Sally / Queenie and the Dew – CC

Yarn bombing – Suzanne Tidwell – Seattle (Etats-Unis) – Photo : Flickr – Jim Culp / prorallypix – CC

Die – Drôme (France) – Photo : Madeline Florance

Yarn bombing – Melbourne (Australie) – Photo : Flickr – Tony & Wayne / Bonito Club – CC

Yarn bombing – Blanton Museum – Austin – Texas (Etats-Unis) – Photo : Flickr – Dan Machold – CC

 

Avec l’arrivée du froid, je ressors la petite laine et un billet de l’année passée sur le tricot de rue pour arbres….

De la laine pour les arbres ?

C’est de l’art urbain, éphémère, qui égaie la ville, c’est du « tricot de rue » (yarn bombing ou knit graffiti en anglais).

C’est du land art, du street art. C’est joyeux et plein de couleurs.

J’ai choisi dans ce billet de ne montrer que les œuvres sur arbres (mais le tricot de rue concerne aussi le mobilier urbain, les infrastructures etc…)

 

A Paris ?

Pratiqué par des collectifs de tricoteuses comme le Collectif France Tricot  qui a réalisé ces quelques tricots d’arbres à Paris : à M et Mme Arbre à Montmartre, un petit pull et une annonce de… temps perdu ! Et les personnages d’Alice au Pays des Merveilles, dans le jardin des Tuileries :

Lapin par Soso du Collectif France Tricot – Photo : Collectif France Tricot

 

Des gangs de tricoteuses

Certaines artistes enrôlent des mamies retraitées, le tricot de rue créé alors le lien social :

Sidonie Hollard et son projet de tricot urbain dans les Vosges –> ici.

Chantal Torre et les usagers de la maison des Acacias pour le festival Plastik’Art à Manosque — >

Dans les Alpes, aux Contamines-Montjoie, c’est tous les habitants de la station qui ont été invités à tricoter. Toutes les infos -> ici.

Contamines (Haute-Savoie) – Photo : Office du tourisme des Contamines-Montjoie

Yarn bombing – Gosford (Australie) – Photo : Flickr – Doug Beckers – CC

Yarn bombing – Santiago (Chili) – Photo : Flickr – Wen Rou – CC

Yarn bombing – Helsinki (Finlande) – photo : Flickr – Sarah Stierch – CC

Yarn bombing – Helsinki (Finlande) – Photo : Flickr – Sandy Kemsley – CC

 

Yarn bombing – Photo : Flickr – TEBart – CC

Cologne (Allemagne) – Photo : Flickr – Daniele Civello – CC

Yarn bombing – Kolding (Danemark) – Photo : Flickr – Niels Linneberg – CC

Yarn bombing – Austin – Texas (Etats-Unis) – Photo : Flickr – Awesome Joolie – CC

 

Des artistes

C’est un art pratiqué par certaines artistes  : Agata Olek, Carol Hummel, Magda Sayeg.

Plus de photos ? Je ne m’en lasse pas…

Yarn bombing – Bristol (Royaume Uni) – Photo : Flickr – Adam Heath / SanguineSeas – CC

Yarn bombing – Helsinki (Finlande) – Photo : Flickr – Sandy Kemsley – CC

Photo : Flickr – Bjorn1101 – CC

Yarn bombing – Suzanne Tidwell – Seattle (Etats-Unis) – Photo : Flickr – Downtown Traveler – CC

Photo : Flickr – ilhu industries – CC

 

Ça vous dit de tricoter pour les arbres parisiens ?

Vous ne savez pas tricoter ? Prenez des cours ! Des cours proposés , dans l’agenda Que faire à Paris ? 

 [Réedition de l'article posté le 27 Novembre 2013]

Mado

Share

DIY ! C'est l'automne, décorez vos fenêtres...

23 Oct

Photo : Nezha Chaoui

Photo : Nezha Chaoui

Photo : Nezha Chaoui

Photo : Nezha Chaoui

Photo : Nezha Chaoui

Photo : Nezha Chaoui

Photo : Nezha Chaoui

Photo : Nezha Chaoui

NB : DIY veut Do It Yourself soit « Faites-le vous-même »

Voilà une idée originale pour décorer de manière éphémère vos fenêtres tout en introduisant les notions de saisons à vos enfants.

Cette activité ludique nous vient de Nezha Chaoui, institutrice à Saint-Ouen.

Lors de vos balades dans les parcs, les jardins ou les bois, ramassez des feuilles de toutes les couleurs et de toutes les formes.

C’est aussi l’occasion d’apprendre le nom des arbres grâce à notre outil « La clé des arbres » (téléchargeable et imprimable ici).

Conception graphique : Olivier Rat - Mairie de Paris

Conception graphique : Olivier Rat – Mairie de Paris

 

Placez-les de différentes manières et si vous pouvez plastifiez-les. Vous pouvez aussi les coller sur un dessin d’arbre.

Merci à Nezha pour cette idée et les photos.

 

Khadija

 

 

 

 

 

Share

Des activités nature avec les enfants

14 Oct

 

Pinson avec une graine - Loïc Le Ninan - Wikimedia - CC

Pinson avec une graine – Loïc Le Ninan – Wikimedia – CC

Mésange et sitelle - Flickr - photo de Joélisa - CC

Mésange et sitelle – Flickr – photo de Joélisa – CC

Tarin des aulnes  (Carduelis spinus) - Flickr - photo de Maxime - CC

Tarin des aulnes (Carduelis spinus) – Flickr – photo de Maxime – CC

 

Transformer un week-end pluvieux en un moment de bonheur pour les enfants et les oiseaux. C’est possible et simple : en réalisant une mangeoire à trémie, à partir d’une brique de jus de fruit et d’un bout de ficelle … ou presque.  Fiche technique ICI  

Fiche technique de la mangeoire à trémie - crédit : CPN  - écrite par Djamil SAAD (pôle vie associative) - mise en page : Djamil Saad (pôle vie associative) Laëtitia GARLANTEZEC (pôle éducation) - illustrées par : Djamil SAAD , Benoit Robin et  Laëtitia GARLANTEZEC (photo)

Fiche technique de la mangeoire à trémie – crédit : CPN – écrite par Djamil SAAD (pôle vie associative) – mise en page : Djamil Saad (pôle vie associative) Laëtitia GARLANTEZEC (pôle éducation) – illustrées par : Djamil SAAD, Benoit Robin et Laëtitia GARLANTEZEC (photo)

 

C’est l’une des milles idées chinées sur le site la fédération des clubs (CPN) au credo Connaître et protéger la Nature. Ces amoureux de la nature mettent à disposition des familles des planches pédagogiques et pratiques pour apprendre à identifier les escargots, réaliser un refuge, ou créer une mare.

Escargot  - Flickr - photo de bulbocode909 - CC

Escargot – Flickr – photo de bulbocode909 – CC

Sur l'eau - Flickr - photo de bulbocode909 - CC

Sur l’eau – Flickr – photo de bulbocode909 – CC

 

Ce site recèle d’informations pédagogiques… On y apprend que les araignées tissent leur toile de 1001 façons !

Araignée frelon - Flickr - photo de bulbocode909 - CC

Araignée frelon – Flickr – photo de bulbocode909 – CC

 

Le CPN propose ENCORE pleins d’autres idées comme des sorties pour découvrir la nature.

Alors maintenant on chausse ses bottes et on sort, en famille !

 

 

Jul.

Retrouver sur le blog d’autres idées de réalisations avec « La saison des nichoirs » 

 

Share