Paris.fr
Accueil
Archive | Environnement RSS feed for this section

Conférence : Enrichir et protéger le sol

10 Nov

Maison du jardinage (photo : mairie de Paris)

Maison du jardinage (photo : mairie de Paris)

L'or noir ! (Panphage / Wikimedia)

L’or noir ! (Panphage / Wikimedia)

Dans le cadre de ses rencontres Main Verte, la Maison du jardinage organise samedi 15 novembre, de 14h30 à 16h30, un conférence sur les manières d’enrichir et de protéger le sol en hiver.

La conférence sera donnée par Gilles Roux, maître composteur et jardinier bénévole du jardin partagé « Le poireau agile ».

Le rendez-vous est à la Maison du jardinage,
dans le
Parc de Bercy, 41 rue Paul Belmondo, Paris 12e
Métro ligne 6 – Bercy ou ligne 14 – Cour St Emilion.

Vous pouvez vous inscrire gratuitement au 01 53 46 19 19.

Découvrez également tout l’agenda de la Maison du Jardinage pour la fin de l’année!

Manon

 

 

Share

Comment aider la nature à s'installer à Paris ?

6 Nov

Coquelicot (Pierre Marilly / Mairie de Paris)

Coquelicot (Pierre Marilly / Mairie de Paris)

Coquelicot (Pierre Marilly / Mairie de Paris)

Coquelicot (Pierre Marilly / Mairie de Paris)

 

Vous souhaitez plus de nature et de biodiversité à Paris ? Vous pouvez contribuer au débat sur la modification du Plan local d’urbanisme de la ville de Paris.

Qu’est ce que le plan local d’urbanisme ? C’est le projet qui définit l’orientation de la ville sur 10 à 15 ans. Il définit les aménagements et orientations d’urbanisme à long terme. Un des trois grands objectifs du PLU est de protéger l’environnement. Les thèmes principaux par lequel la ville de Paris cherche à améliorer la qualité de l’environnement sont la lutte contre le changement climatique, assurer la transition énergétique, favoriser l’essor de la biodiversité et la présence de la nature en ville, combattre toutes les formes de pollution (sonore, de l’eau, de l’air…) pour offrir un cadre de vie sain aux parisiens.

La mairie de Paris vous propose, via sa plateforme participative Dialoguons, plusieurs outils  (débats en ligne, carte interactive, mur d’images, formulaire pour poser une question sur le PLU) pour participer à la modification du Plan Local d’Urbanisme.

Comment agir pour participer au Plan Local d’Urbanisme en faveur de l’environnement à Paris?

Vous pouvez participer aux différents débats sur l’environnement et donner des idées ou des exemples d’initiatives en faveur de l’environnement en France ou à l’étranger. Le débat sur la nature et la biodiversité vous permettra de vous exprimer sur ce sujet. La carte interactive vous permettra de cibler au plus près de chez vous vos idées et remarques sur la nature à Paris. Vous pouvez également consulter la liste des réunions publiques sur la modification du Plan Local d’Urbanisme.

Manon

 

Share

7 balades à travers le bois de Vincennes

30 Sep

Couverture du guide du bois de Vincennes

Couverture du guide du bois de Vincennes

La Fédération Française de Randonnée vient d’éditer un nouveau topo guide de 80 pages qui décrit 7 itinéraires à travers le bois de Vincennes. Ils sont tous balisés et partent des stations de métro ou de RER situées sur le pourtour du bois.

N°1  Métro Saint-Mandé et arrivée Métro Bérault avec le lac de Saint-Mandé,

N°2  Vincennes et retour avec entre autres la traversée du château,

N°3  Nogent et retour, avec le jardin tropical et le lac des minimes

N°4 Joinville et retour avec l’école du Breuil, l’arboretum et la ferme de Paris

N°5  Les Iles du lac Daumesnil au départ du métro Porte Dorée, et arrivée Métro Charenton le Pont

N°6  le petit train de l’Expo( coloniale de 1931) au départ du métro Porte Dorée et retour avec le palais de la Porte Dorée, le vélodrome, le système d’alimentation en eau du bois ou les nouveaux forestiers..

Ces 6 itinéraires d’environ 5km sont balisés en jaune et numérotés.

Le 7° est un peu plus long , balisé en jaune et rouge(GRP) mesure près de 15 km et fait le tour du bois.

La présentation est celle des topos citadins, sur la page de gauche, la carte sur laquelle le tracé de l’itinéraire et les repères sont surlignés en rouge. Sur la page de droite le descriptif et une vingtaine d’articles sur les curiosités du bois, le tout agrémenté de photos.

Ce guide est en vente en librairie depuis le 18 septembre au prix de 9€50.

Colette

Share

Qu'est-ce que vos enfants fabriquent à la Fête des jardins ?

18 Sep

Un cyclope qui offre un poireau… Quel romantisme ! – Flickr – photo John Thurm CC

Les jardins miniatures ne sont pas que pour les petites souris, venez en fabriquer de vrais – Flickr – photo : dmmalva CC

Fabriquez vous-même un joli petit nichoir ! – Flickr – photo : Milie lie CC

 

La Fête des Jardins, c’est aussi l’occasion de la fête des mains pas vilaines qui aiment fabriquer des choses avec leur dix petits doigts. A vos mimines, prêts, fabriquez !

 

Fabrication de jardin miniature :

– Au square Carpeaux dans le 18e : http://quefaire.paris.fr/fiche/90772_square_carpeaux_

– Au Parc Floral dans le 12e : http://quefaire.paris.fr/fiche/90781_parc_floral

– Dans le jardin Nelson Mandela dans le 1er : http://quefaire.paris.fr/fiche/89839_jardin_nelson_mandela_ex_des_halles_

– Dans le jardin de la Cité internationale des Arts dans le 4ème : http://quefaire.paris.fr/fiche/90365_jardin_de_la_cite_internationale_des_arts

En plus, des ateliers de dessin et de peinture permettront à vos artistes en herbe d’exercer leur esprit créatif.

 

Présentation et exposition de nichoirs :

– Dans le jardin de la Folie-Titon dans le 11e : http://quefaire.paris.fr/fiche/90569_jardin_de_la_folie_titon_

– Dans le square du Serment-de-Koufra dans le 14e : http://quefaire.paris.fr/fiche/90720_square_du_serment_de_koufra_

Et d’autres activités sont possibles sur places, comme la pêche à la ligne, le rempotage, le dessin, un jeu de piste ou un jeu de l’oie …

Fabrication de bougies :

– Au Parc Monceau : http://quefaire.paris.fr/fiche/90532_parc_monceau_ 

 Vous pourrez aussi participer aux visites guidées du parc à 11 h 30 (uniquement le dimanche), 15 h et 17 h, à la présentation du métier d’agent d’accueil et de surveillance, à l’information sur les labels QualiParis (accueil du public) et Ecojardin (gestion écologique des espaces verts), à la présentation du matériel mécanique horticole et des milieux aquatiques du parc mais aussi assister au spectacle « Les jardiniers chanteurs » : un charmant et drôle de duo chanteur et musicien, improvisant en déambulation.  Et bien d’autres activités détaillées sur la fiche que faire à paris.

 

Découvrir les insectes autrement :

Fabrication de mini hôtels à insectes

– Dans le jardin de la Folie-Titon dans le 11e : http://quefaire.paris.fr/fiche/90569_jardin_de_la_folie_titon_

– Dans le square Charles Péguy dans le 12e : http://quefaire.paris.fr/fiche/90685_square_charles_peguy

– Dans le jardin Paul Pernin dans le 12e : http://quefaire.paris.fr/fiche/90686_jardin_de_reuilly_paul_pernin

– Dans le jardin d’Agronomie tropicale dans le Bois de Vincennes : http://quefaire.paris.fr/fiche/90786_jardin_d_agronomie_tropicale

Observation d’insectes :

– Au parc de Bercy dans le 12e : http://quefaire.paris.fr/fiche/90682_village_de_la_fete_des_jardins_parc_de_bercy

– Dans le jardin du Pré Catelan dans le Bois de Boulogne : http://quefaire.paris.fr/fiche/90800_jardin_du_pre_catelan

– Dans le jardin partagé d’Abel dans le 13e : http://quefaire.paris.fr/fiche/91366_le_jardin_d_abel

Se nourrir d’insectes :

– A la Ferme de Paris dans le Bois de Vincennes : http://quefaire.paris.fr/fiche/90784_ferme_de_paris_

 

Et pour plus d’informations sur l’ensemble du programme, cliquez ici.

 

Anne-Catherine & Khadija

Share

Le jour de la nuit : samedi 20 septembre

16 Sep

 

jourdelanuit-affiche-2 jourdelanuit-affiche-1

Le Jour de la Nuit est une manifestation nationale unique de redécouverte de la nuit avec ses paysages, sa biodiversité et son ciel étoilé.

Durant une soirée et une nuit, participez aux animations : balades nocturnes, observations des étoiles, sorties nature et extinctions des lumières

Le Jour de la nuit est aussi une opération de sensibilisation à la pollution lumineuse,  que nous avons déjà évoqué dans l’article « Éclairage urbain et biodiversité« .

A cette occasion, retrouvez des centaines d’animations dans toute la France.

De nombreuses communes qui vont éteindre l’éclairage urbain, on pourra alors voir les étoiles…

A Paris vous pourrez expérimentez l’enquête Insectes et Ciel Étoilé aux Jardins passagers du parc de la Villette (sur inscription : toutes les infos ici,  il faut chercher sur la carte) ou faire une visite nocturne de la Cité internationale , guidé par Romain Sordello ( le spécialiste et défenseur des Chouettes Hulotte parisiennes) qui vous fera découvrir l’activité insoupçonnée d?un monde invisible (sur inscription ici, il faut chercher sur la carte).

Retrouvez tout le programme ICI

 

Bonne nuit, du 20 !

Jul. & Mado

Share

La Fête des Jardins 2014

15 Sep

fdj que faire

Conception graphique : Olivier Rat – Mairie de Paris

 

Petite plante deviendra grande ! Comme Mademoiselle, de nombreux agents ont soigné les jardins toute l’année : allez à leur rencontre – Flickr – photo : HA! Designs Artbyheather CC

Prenez place, appropriez vous les jardins, mais attention aux fleurs ! – Flickr – photo : Serge Melki CC

N’oubliez pas de porter votre plus belle chemise à fleurs pour l’occasion – Flickr – photo : Michael of Scott CC

Les 27 et 28 septembre 2014, les jardins se font une fête de vous accueillir.

Les jardins, vraiment ? Non, c’est la fête de tous ceux qui les font pousser et les entretiennent avec amour au long de l’année. Partez à la rencontre des bûcherons, agents de surveillance, jardiniers, apiculteurs etc. qui mettent du soleil et de la vie dans près de 150 espaces verts de Paris et ses alentours en ces prémices de l’automne.

Et pour cette grande occasion, les mains vertes et passionnées ont travaillé comme des fourmis afin de vous proposer des animations et des activités très diversifiées. De nombreux concerts (vous voulez des preuves ? Ils papillonnent un peu partout, ici, ou , ou encore par ici et ), près d’une trentaine d’ateliers rempotage pour les adultes et lesenfants, des promenades de jardin en jardin ou des visites guidées, des démonstrations d’escalade dans les arbres par les bûcherons-élagueurs etc. fleuriront lors de ces deux belles journées qui s’annoncent.

Vous êtes également conviés à visiter des lieux exceptionnellement ouverts au public (onglet ouvertures exceptionnelles du programme), comme par exemple les jardins des communautés religieuses. Et visitez aussi le cœur de l’événement : le village de la Fête est au parc de Bercy !

Le temps forts du programme  de la Fête des Jardins  sont accessibles ici.

Avec tout ça, vous serez fin prêts pour faire la fête, alors sortez de votre ruche (oui, parce que pour la Fête des Jardins , les abeilles aussi se mobilisent avec des animations-dégustations ici ou ici), ou l’on vous traitera de cruches !

Anne-Catherine & Khadija

Share

Les mûres...

9 Sep

des mûres pas mures – Flickr – Par Bzhmatth – CC

Une cure de confiture de mûres ? – Flickr – Par Wisemandarine – CC

C’est le moment où vos mains se rapprochent de votre écran… Mais hélas les photos sont virtuelles – Flickr – Par Bulbocode909 – CC

Mange-moi, mange-moi, mange-moi ! – Flickir – Par Mat N – CC

.

Qui n’a pas eu envie de faire l’école buissonnière pour allez déguster,  des mûres bien mures, sur le rebord du mur de Mamie Murielle ? Juste pour le goût de l’interdit et le délice acidulé de ce fruit à l’armure plus noire que rouge, même si on le classe généralement dans cette catégorie. Allez, on vous révèle ce qui se cache derrière ce fruit qui a tant d’allure…

 

Comment savoir si une mûre est bien mure ?

Ah, comment? Les mûres se récoltent d’août à octobre. Comme les framboises, elles sont des fruits fragiles. Il est donc nécessaire qu’elles ne s’émiettent pas trop, qu’elles ne soient pas trop molles lorsque, délicatement, vous les manipulez. Surtout, elles doivent avoir une belle couleur noire bien brillante, avec leur reflet bleuté si original, couleur perles comme des bijoux. Bref, il faut que le fruit soit si beau qu’on ait envie d’en faire des colliers !

Faites attention néanmoins à ne pas les cueillir trop au ras du sol : elles pourraient être contaminées par des déjections d’animaux et vous valoir, non pas une crise de foie, mais un aller aux urgences… Le conseil : cueillez-les en hauteur, à au moins 80 cm du sol pour éviter les éventuelles projections d’urine de renard et les risques d’échinococcose.

 

Savez-vous planter les mûres : histoire et conseils

Oui, les mûres sont des plantes à armures ! C’est du solide, et attention, ça pique ! Pas une petite plante toute fragile qu’il faut arroser tous les matins pour espérer obtenir trois petits bouts de fruits. On raconte en effet que les mûres, dans la mythologie grecque, sont nées du sang versé par les Titans lors de la guerre qu’ils ont mené contre les dieux… et perdue. Les mûriers sont en effet des ronces, comme les framboises. Le plant du Rubus fruticosus, très fin, est aussi très résistant, et on le trouve fréquemment sur le bord des routes ou dans les bois. Comme la framboise, il se cultive en palissade. Plantez-le à l’automne, assez profondément (40-50cm dans le sol) avec du compost pour avoir une bonne récolte !

 

Les mûres pour vous éviter de prendre le mur : un fruit plein de bienfaits

Un fruit noir pour voir la vie en rose ? Non, ce n’est pas du tout contradictoire : le tanin et les pigments rendent la mûre très efficace dans la lutte contre les maladies cardio-vasculaires. Et c’est une source de vitamine C, de vitamine E et d’acide salicylique (oui le même que dans les crèmes anti-rides) ! Aucun doute: vous pouvez en user et abuser, d’autant plus qu’elle est aussi anti-oxydante. Ah, c’est chouette tout de même ces fruits qui nous rajeunissent !!! Alors pour ne pas avoir l’air trop mure – voire flétrie, mangez des mûres ! Des minéraux aussi (potassium, magnésium, calcium et fer) et des oligo-éléments (zinc, cuivre, manganèse) font de ce fruit un véritable allié. Et en plus, il éviterait la formation de mauvais cholestérol… si c’est pas le fruit idéal !

 

Allez-vous faire cuire les mûres ? La recette du crumble aux mûres… pour laquelle on emmurerait vivant !

cruuummmmble aux mmmmûres, dit-elle, la bouche pleine – Flickr – CC Hypercatalecta (Hertje Brodersen)

Oui, on peut manger les mûres sous toutes leurs formes, même si certains leur reprocheront leur acidité. Alors on saupoudre de sucre, on les agrémente de fromage blanc et de vanille pour adoucir un peu ce fruit de tempérament fort. En sirop, en coulis ou en confiture ou en muffins, nombreuses sont les manières de les apprécier !

Et voici une petite recette toute simplette pour les déguster avec toute l’originalité qui leur sied : un crumble aux mûres.

– 150g de sucre en poudre

– 125g de farine

– 125 g de beurre mou

– 153 g de mûres

– 3 pommes

– 1 sachet de sucre vanillé

Mettez les sucres, la farine et le beurre mou dans un saladier. Petit passage délicat où il ne va pas falloir avoir peur de se salir les mains : prenez vos deux plus belles petites mimines, et émiettez le beurre dans le mélange de sucre et de farine pour former cette poudre croustillante merveilleusement délicieuse qu’est le crumble.

Une fois terminé cette boucherie décadente de beurre mou et une belle poudre bien sablée obtenue, coupez vos pommes en cubes et déposez-les dans un plat à gratin. Ajoutez ensuite les mûres. Enfin, après avoir saupoudré le mélange pommes-mûres de sucre, ajoutez la poudre de crumble.

Faites cuire selon votre four, le temps que le crumble ait gratiné (le mien, c’est thermostat 7, 30 minutes)… Et dévorez avec une belle moustache violette en option !

 

Sources :

– Croisements et tests de recettes de marmiton

– des informations sur les bienfaits de la mûre sur certi’ferme

– des généralités sur les mûres sur terroirdechefs.com

– entretien des plants etc. sur jardiner-malin.fr et rustica.fr

[Ré-édition d’un billet du 12 août 2013]

Anne-Catherine & Amandine (rédigé avec amûr…)

Share

Participez à la végétalisation de Paris

15 Juil

du-vert-pres-de-chez-moi-40

 

mur végétalisé, rue Tiquetonne Paris 1er arrondissement

Mur végétalisé – Photo : Mairie de Paris – Jean-Pierre Viguié

VPM

Crédit photo – DR

 

VPM4

Crédit photo DR

 

Marre des paysages parisiens, trop gris, trop urbains, trop minéraux ? Envie de verdure, de mieux respirer, de plaisir des yeux dans vos rues, en bas de votre immeuble, près de votre bureau, au coin de votre avenue ? Alors répondez à cet appel à propositions inédit et innovant !

« Du Vert près de chez moi » est une opération participative de végétalisation de proximité qui met à contribution les propositions des Parisiens pour embellir la ville.

Mur végétalisé, fleurissement de trottoirs ou de potelets, jardinière en pleine terre, arbuste, pourtour d’arbre, végétalisation d’une placette, plantation d’arbre, jardinière mobile, végétalisation de recoins, toutes les propositions sont la bienvenue.

Le but ?

–          améliorer la qualité de vie des Parisiens, en permettant l’embellissement et la valorisation d’espaces délaissés, dégradés ou trop minéraux

–          promouvoir la sensibilisation citoyenne et la transformation urbaine pour faire de Paris une ville durable, où la préservation de la biodiversité, les continuités écologiques et la lutte contre le réchauffement climatique font partie de notre quotidien immédiat.

–          solliciter des suggestions individuelles comme des actions collectives pour aboutir à une véritable appropriation citoyenne de l’espace public

–          créer de nouvelles solidarités ou de faire émerger des idées originales pour mettre du vert dans nos rues

Comment ça marche ?

  1. J’identifie un espace, près de chez moi, dans mon quartier, qui pourrait être propice à la végétalisation de proximité.
  2. Par l’application DansMaRue, le site paris.fr, le 3975 ou les mairies d’arrondissements, je propose mon idée.
  3. La Mairie de Paris reçoit ma proposition et la soumet aux services qui vérifient sa faisabilité technique (réseaux en sous-sol, ensoleillement etc.).
  4. Un nouvel espace est peut-être végétalisé près de chez moi

Pour plus d’informations, téléchargez le dossier de presse.

Quitterie

Share

Importune, la corneille noire ?

4 Juil

Photo CC Hilberts-25 / wikimedia

Photo CC Hilberts-25 / wikimedia

 

Les populations de Corneille noire sont en constante progression à Paris. L’espèce, sédentaire, affectionne particulièrement la capitale où elle dispose tout au long de l’année des déchets produits par l’homme. Dans les jardins, les porte-sacs poubelles transparents du dispositif « Vigipirate » mis en place dans les années ’90, sont appréciés pour leur accessibilité et fréquemment visités par ces grands oiseaux opportunistes.

Les restes de repas jetés sur la voie publique ou le nourrissage volontaire par les particuliers attirent les corneilles et les incitent à ne pas se disperser. Il en résulte des regroupements importants, bruyants et peu farouches, qui éparpillent le contenu des poubelles et, en fin de période de reproduction de mai à juin, défendent énergiquement les alentours du nid. Il peut ainsi arriver qu’elles importunent les passants qu’elles jugent trop proches.

Photo CC Ken-Billington / wikimedia

Photo CC Ken-Billington / wikimedia

 

Comment limiter leur accroissement ?
Réduire les ressources alimentaires disponibles est un des moyens naturels les plus efficaces sur le long terme : éviter de déposer des restes de nourriture dans les sacs poubelles des jardins, lutter contre le dépôt sauvage de déchets, stopper le nourrissage des oiseaux…

Nourrir les oiseaux : que dit la réglementation ?
Il est interdit de jeter ou de déposer des graines ou nourriture, en tous lieux ou établissements publics, susceptibles d’attirer les animaux errants ou sauvages ou redevenus tels, notamment les chats ou les pigeons ; la même interdiction est applicable aux voies privées, cours ou autres parties d’un immeuble ou d’un établissement lorsque cette pratique risque de constituer une gêne pour le voisinage ou d’attirer les rongeurs (indésirables : rat, souris). Toutes mesures doivent être prises pour empêcher que la pullulation de ces animaux soit une cause de nuisance et un risque de contamination de l’homme par une maladie transmissible ainsi que de propagation d’épidémie chez les animaux […]
(source : article 120 du Règlement sanitaire du Département de Paris, p. 112)

Photo CC Irene-Stylianou / wikimedia

Photo CC Irene-Stylianou / wikimedia

 

Des nouvelles poubelles pour contenir les dégâts
Pour empêcher les corneilles d’éventrer les sacs poubelle, la Mairie de Paris expérimente l’installation de tube transparent autour des porte-sacs au Champ de Mars, au parc Montsouris et au square Georges-Brassens où la protection est renforcée par un couvercle interdisant l’accès aux corneilles.

La corneille, un auxiliaire indispensable ?
La présence d’une population raisonnable de corneilles demeure toutefois utile aux parisiens. Elles participent efficacement à la régulation d’espèces potentiellement gênantes dont elles sont les rares prédateurs, tels les pigeons et les larves d’insectes ravageurs. Elles débarrassent également la ville des petits animaux morts et, en consommant les déchets alimentaires abandonnés par les passants, limite la propagation d’autres espèces indésirables tels les rats.

La corneille prend racine ?
> daplaza

 

Share

Le Bois de Vincennes tout en foin

2 Juil

Fenaison été 2013 au Bois de Vincennes – Photo : Jean-Pierre Viguié – Mairie de Paris

Fenaison été 2013 au Bois de Vincennes – Photo : Jean-Pierre Viguié – Mairie de Paris

Fenaison été 2013 au Bois de Vincennes – Photo : Christophe Noël – Mairie de Paris

Fenaison été 2013 au Bois de Vincennes – Photo : Jean-Pierre Viguié – Mairie de Paris

Fenaison été 2013 au Bois de Vincennes – Photo : Jean-Pierre Viguié – Mairie de Paris

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Crédit photo : Vincent Mugnier – Mairie de Paris

 

Ce week-end et la semaine prochaine, l’heure est à la fenaison, à la moisson et au fauchage au Bois de Vincennes.

En ce début d’été, une expérience insolite a été mise en place : la fauche des prairies avec la fenaison des herbes coupées. Le but : mettre en place des techniques de fauches plus écologiques dans le cadre de la démarche de gestion environnementale du bois de Vincennes.

D’un point de vue écologique la fauche de l’herbe est beaucoup plus respectueuse de l’environnement que le broyage qui détruit les insectes, les petits mammifères et de nombreux habitats.

Venez donc visiter les plaines parisiennes qui prennent un air champêtre et fleurent bon le foin !

Informations pratiques :

Accès par la route de la Pyramide 75012 Paris

Tél. : 01 49 57 15 15

Métro Château de Vincennes (ligne 1)

Quitterie

Share