Paris.fr
Accueil
Archive | Exposition RSS feed for this section

Images d'oiseaux

29 Jan

Affiche images oiseaux - MNHN

Affiche images oiseaux – MNHN

Jusqu’au 28 avril 2014 le Muséum d’Histoire Naturelle présente, au Cabinet d’Histoire du Jardin des plantes, une sélection d’ouvrages, d’estampes, de dessins et d’aquarelles ornithologiques : couleurs, matières, mouvements, les artistes naturalistes ont toujours rivalisé avec la nature elle-même afin de peindre  la beauté des oiseaux, pour l’intérêt des scientifiques et le plaisir des profanes.

« Aigle à queue étagée »©Muséum national d'Histoire naturelle, Dist. RMN‐Grand Palais/Tony Querrec

« Aigle à queue étagée »©Muséum national d’Histoire naturelle, Dist. RMN‐Grand Palais/Tony Querrec

Ces illustrations remarquables sont également mises en regard de certains beaux spécimens naturalisés, permettant ainsi de comparer l’image et le modèle.

Histoire naturelle des perroquets© Bibliothèque centrale du Muséum national d’histoire naturelle

Histoire naturelle des perroquets© Bibliothèque centrale du Muséum national d’histoire naturelle

Dans les deux salles, dont l’une est consacrée aux oiseaux d’Europe et l’autre aux oiseaux exotiques, sont exposés les plus emblématiques livres illustrés ornithologiques du XVIe siècle au XIXe siècle avec leurs estampes exceptionnelles, à travers lesquels on suit les progrès de la connaissance zoologique et la progression de l’art de la gravure.

The Birds of Europe.© Bibliothèque centrale du Muséum national d’histoire naturelle

The Birds of Europe.© Bibliothèque centrale du Muséum national d’histoire naturelle

À ces ouvrages viennent s’ajouter de très beaux dessins, esquisses et aquarelles, dont les plus remarquables sont sans doute les œuvres de la collection des vélins du Muséum, collection royale commencée par Gaston d’Orléans au XVIIe siècle et poursuivie après la Révolution par le Muséum. Des sculptures de François Pompon et des tableaux de fauconnerie complètent ce très beau panorama.

Portraits d'oyseaux© Bibliothèque centrale du Muséum national d’histoire naturelle

Portraits d’oyseaux© Bibliothèque centrale du Muséum national d’histoire naturelle

En pratique

Cabinet d’Histoire du Jardin des Plantes – 57 rue Cuvier – Paris 5e
Tous les jours de 10h à 16h40, sauf le mardi
De 10h à 17h40 samedi, dimanche et jours fériés à partir du 5 avril
Tarifs : 3 € / 1 €
Accessible aux visiteurs en situation de handicap moteur

Colette.

Share

Exposition "André Le Nôtre en perspectives" à Versailles

24 Jan

Affiche-exposition-le-Notre-en-perspective

Affiche exposition « André Le Nôtre en perspectives »

 

A l’occasion du 400e anniversaire de la naissance d’André Le Nôtre (1613-1700), le château de Versailles propose jusqu’au 23 février 2014 une exposition pour découvrir ou redécouvrir le talent du célèbre jardiner : « André Le Nôtre en perspective « .

A travers cette exposition Le Nôtre se dévoile à nous en véritable architecte des jardins.
Tout a un sens, une cohérence dans la création de ce jardin à la française dessiné à la perfection.
On se sent bien dans cet endroit pourtant lourd d’histoire sans bien savoir pourquoi.

Garden at Versailles - flickr - Eugene Wei

Garden at Versailles – flickr – Eugene Wei

 

Source de nombreuses inspirations, chaque ligne de perspective amplifie l’impression de grandeur des lieux, de grandeur du Roi dont le jardinier sera l’ami toute sa vie.

Sans ses jardins le château de Versailles n’est rien.
On l’imagine mal entouré de béton ou d’autoroutes.
Mis en valeur par cet écrin de verdure, il est magnifié alors qu’à l’opposé les jardins se laissent discrètement oubliés.
On entend souvent « J’ai visité le château de Versailles » ou « Tu devrais visiter le château de Versailles » mais qui vient avant tout pour visiter les jardins de Versailles. Personne n’entend « Tu devrais visiter les jardins de Versailles et si tu as le temps tu pourras visiter le château ».

Pourtant c’est une révélation quand nous passons les grilles et le chant des fontaines ne fait qu’amplifier cet atmosphère d’intemporalité et cette beauté qui s’en dégage.

Jardins de Versailles - flickr - Photogra Fer

Jardins de Versailles – flickr – Photogra Fer

 

Il vous reste encore un peu de temps pour parcourir les allées du par à la manière du Roi.
L’exposition est ouverte tous les jours de 9h à 17h30 (dernière admission à 17h) sauf le lundi.

Mais les jardins restent magnifiques et accessibles toute l’année !

Sophie

 

Share

La forêt de Merlin

12 Déc

1er prix, Merlin, 7 ans

 

Grotte-forêt avec pont suspendu, arbres à l’envers et à l’endroit éclairés par des mini-soleils électriques ; sous-terre écolo avec systèmes énergétiques sophistiqués comme l’usine à insectes pour les protéines, les gants de boxe « projecteurs de verdure » ou l’aspirateur de bruits ;  Arches de Noë abritant différentes espèces animales, etc…

Des enfants ont inventé, créé et dessiné la ville souterraine de leurs rêves, leur « Paris dessous  » plein de vie et de couleurs.

 

Augustin, 10 ans (mention)

 

Martin, 10 ans (coup de coeur du jury)

 

Luphia, 7 ans (mention)

 

Olympe, 10 ans (mention)

 

Il s’agit d’un concours de dessins initié en septembre 2013 par le Pavillon de l’Arsenal et Paris Mômes. Un jury, présidé par l’architecte Jacques Rougerie s’est réuni mi-novembre pour distinguer 10 lauréats et décerner le 1er prix à Merlin, 7 ans.

L’exposition PARIS DESSUS / DESSOUS propose de découvrir ces villes imaginées par des enfants de 6 à 12 ans.

Ulysse, 8 ans (coup de coeur du jury)

 

C’est jusqu’au 10 janvier 2014.

 

Jul.

Share

Le noël d'Alice au Parc Floral

9 Déc

Oh ! la jolie robe d’Alice – Photo : Mairie de Paris – Christophe Noël

Photo : Mairie de Paris – Christophe Noël

Vous prendrez bien un peu de thé… ? Photo : Mairie de Paris – Christophe Noël

dans votre tasse… ? Photo : Mairie de Paris – Christophe Noël

Tiens, un pique – Photo : Mairie de Paris – Christophe Noël

Mais quelle heure est-il ? Photo : Mairie de Paris – Christophe Noël

C’est par là… Photo : Mairie de Paris – Christophe Noël

 

Au Parc Floral de Paris, du 6 décembre 2013 au 6 janvier 2014, une exposition de décors de Noël surprenante, sur le thème d’Alice au pays des merveilles, réalisée par l’Ecole des Fleuristes de Paris.

Des « sapins » et des décors fait à partir d’éléments naturels : feuilles, branchages, graines, fruits secs, rameaux…

Comme pour l’expo Noël ludique en 2011, et Urban Nature en 2012,  c’est beau, c’est rigolo et c’est une mine d’idées à « piquer » pour faire soi-même ses décors de noël.

Une réalisation de différentes classes d’apprentis fleuristes, sous la direction d’un prof de l’Ecole des Fleuristes de Paris  José Afonso avec  Annie Joch, Pascale Aumoitte, Yldiz Yanan et Ghislaine Caze les autres profs.

 

Mon beau sapin.. Photo : Mairie de Paris – Christophe Noël

Ou est le chapelier fou ? Photo : Mairie de Paris – Christophe Noël

Photo : Mairie de Paris – Christophe Noël

Photo : Mairie de Paris – Christophe Noël

Photo : Mairie de Paris – Christophe Noël

L’as de carreau – Photo : Mairie de Paris – Christophe Noël

Photo : Mairie de Paris – Christophe Noël

 

Parc Floral

Pavillon 18
Bois de Vincennes

Exposition gratuite

 

Mado

 

 

Share

Cent poupées Okiagari Koboshi au parc de Bercy

5 Déc

poupée Okiagari Koboshi

poupée Okiagari Koboshi

Présentation des cent poupées Okiagari Koboshi décorées par Kenzo, Inès de la Fressange, Jean-Paul Gaultier, Jean Reno et d’autres.  Cette Expo s’installe du 6 au 22 décembre au Chai du Parc de Bercy. Elle est gratuite et ouverte du mercredi au dimanche de 12h à 18h.

Des ateliers de décoration de poupées sont proposés aux enfants les 14, 15, 18, 21 et 22 décembre, soit chaque mercredi, samedi et dimanche au Chai de Bercy.

・  2 séances à partir de 14h30 et 16h00 environ 45 minutes

・ 25 enfants par atelier (tranche d’âge de  8 à 12 ans)

Le programme:

・ Présentation géographique de Fukushima et de l’accident de la centrale de Fukushima – 5 minutes

・ Video de la fabrication et explications des Okiagari Koboshi – 15 minutes

・ Atelier Peinture – 20 minutes

NB : les ateliers pour enfants du mercredi sont complets, il reste de la place pour ceux du samedi et du dimanche après-midi.

Renseignements et inscriptions : koboshikun@gmail.com

Poupées - Crédit Minoru Watanabe

Poupées – Crédit Minoru Watanabe

Un okiagari-koboshi est une poupée traditionnelle japonaise, faite de papier-mâché et conçue de telle façon à revenir en position verticale si elle est inclinée sur le côté. Symbole de persévérance et de résistance, ces poupées ont été choisies pour représenter l’esprit tenace et résistant des gens de Tohoku, région du Nord-est du pays, frappait par le terrible accident nucléaire de la centrale de Fukushima suite à un séisme et un tsunami dévastateur le 11 mars 2011. Deux ans et demi plus tard, les habitants de la région se battent toujours pour reprendre une vie normale.

Poupées - Crédit Minoru Watanabe

Poupées – Crédit Minoru Watanabe

Afin de lever des fonds pour les habitants de Tohoku, le styliste Kenzo Takada a demandé à cent artistes et personnalités de décorer des poupées, fabriquées en papier mâché par des artisans locaux d’Aizu (Préfecture de Fukushima).

Poupées - Crédit Minoru Watanabe

Poupées – Crédit Minoru Watanabe

On pourra aussi découvrir à cette occasion les œuvres du jeune photographe japonais Kazuma Obara. Les portraits exposés sont ceux des travailleurs de la centrale nucléaire, continuant d’œuvrer chaque jour pour sécuriser et reconstruire, pour assurer un avenir aux enfants de Fukushima.

Une partie des poupées personnalisées et des photos de Kazuma Obara seront vendues aux enchères le 19 décembre 2013 à 19h au Salon des Arcades de l’Hôtel de Ville.

Colette.

Share

Noces végétales

20 Nov

Noces vegetales

Noces vegetales

Du 21 novembre 2013 au 2 février 2014, la Fondation Ateliers d’Art de France s’associe au Muséum d’Histoire Naturelle pour présenter au cœur des Grandes Serres du Jardin des Plantes « Noces Végétales », la 1ère exposition parisienne du créateur Tzuri Gueta.

Pour le visiteur, un parcours initiatique dans les rites et les symboles du mariage.

Les noces que l’on célèbre ici sont celles qui associent dans un troublant mimétisme la dentelle siliconée et les végétaux abrités par la serre. Où se situe la limite entre le végétal et sa prothèse de silicone ? Entre le vrai et le faux ? Les créations simili-végétales de Tzuri Gueta collaborent avec le lieu, créent un dialogue avec les plantes.

Pour Tzuri Gueta, la serre devient un laboratoire, une couveuse expérimentale dont les parois vitrées n’imposent qu’une frontière fragile entre l’intérieur et l’extérieur. Ses pièces hybrides, minutieusement réalisées à la seringue dans son atelier, sont surdimensionnées pour habiller un lieu si monumental.

Noces vegetales

Noces vegetales

Noces Végétales est une expérience visuelle et sensorielle propre à perturber le visiteur qui imaginait admirer une multitude de plantes. En nous immergeant dans le silence d’une végétation en trompe-l’oeil qui bouscule ses perceptions, nous sommes invités à découvrir la nature autrement, à travers le regard d’un artiste textile qui s’approprie à loisir le rôle de « Créateur ».

Infos pratiques

Du 21 novembre au 2 février 2014
GRANDES SERRES DU JARDIN DES PLANTES
57 Rue Cuvier – 75005 Paris
http://www.mnhn.fr/

Ouverture : tous les jours sauf le mardi, de 10h à 17h

Entrée :
– Plein tarif : 6 €
– Tarif réduit : 4 €
– Gratuit sur présentation d’un justificatif

Fermeture des caisses 45 minutes avant la fermeture des Serres.

Accessible aux personnes à mobilité réduite.

Colette

Share

Champignons frais au Parc Floral

7 Oct

Il était une fois l’histoire.. – Photo : Flickr – Par Maëka – CC

..de dizaines de champignons – Photo : Flickr – Par Pierre le Gall – CC

..qui posaient pour une exposition ! – Photo : Exposition « Champignons » 2012 – Amandine Angenard

 

Bottes de pleurotes, de champignons de Paris ou de petits gris, noirauds ou rougeauds… Plus aucun doute, les champignons sont de sortie du 11 au 14 octobre 2013. Et où champignonne-t-on gaiement ? Mais au Parc Floral, l’un des quatre sites du jardin botanique de la Ville de Paris, évidemment. Alors autour d’une délicieuse omelette, on leur fait leur fête !

La Société mycologique de France et la Ville de Paris vous invitent à la chasse aux champignons. Une chasse ? Non, pas tout à fait : une exposition où vous seront présentés de nombreuses variétés de champignons ainsi que les petites histoires que les mycologues se feront une joie de vous raconter.

Comme chaque année, de nombreuses animations sont organisées autour de ces mets de choix, pour la joie des champignons’addicts mais aussi des néophytes qui pourront découvrir pleins de petites anecdotes champignonnières. Ne ratez pas, par exemple, les champignons odorants, présentés ici.  Parce que tous les champignons ne sont pas nés dans les boîtes rabougris, dans une mare d’eau jaunâtre et l’humeur acariâtre.

Hors de question de lui faire cet outrage, l’exposition des champignons, ça nous botte mais ça ne dépote pas ! Parce que non, ce ne sont pas des champignons en pots qui vous seront présentés lors de cet événement (pas de pot pour les parigots) : ils sont tout frais !

Une affiche champi-chouette ! – Mairie de Paris / conception graphique : Gauthier Evrard

.

Amateurs de cueillette de champignons, n’oubliez pas les règles d’or du bon amateur de champignons.

 

Informations pratiques :

  • Pour plus d’informations, rendez-vous ici
  • Parc Floral – Avenue des Minimes – 12e
  • Accès : Esplanade du Château de Vincennes, route de la Pyramide – Bois de Vincennes
  • Accès PMR – mise à disposition de 4 fauteuils roulants
  • Tarifs : plein : 5,5 € –  réduit : 2,75 €
  • Gratuit pour les moins de 7 ans.

 

Amandine & Anne-Catherine

Share

Exposition : les cimetières du monde

30 Sep

Affiche de l’exposition – Cimetières du monde – Mairie de Paris / conception graphique : Olivier Rat

Cimetière de chine – Photo : Flickr – Par Jori Avlis – CC

Le cimetière des Martyrs, en Bretagne – Photo : Flickr – Par CpaKmoi – CC

Cimetière de Montmartre – Photo : Jean-Pierre Viguié – Mairie de Paris

Un cimetière automnal – Photo : Maëlle Hénaff – Mairie de Paris

.

Ce sont des endroits un peu hors du temps, envoûtants, presque magiques. Certains semblent tout ensommeillés, et dans d’autres, il semblerait presque qu’on voie surgir une bande de villageois gais à côté des stèles funéraires. On y retourne quelquefois en pèlerinage, pour saluer ceux qui ont disparu, qu’on a aimé et qu’on n’oublie pas. Ce sont les cimetières et une exposition de photographies de Jean-Claude Garnier leur est consacrée, du 5 octobre 2013 au 31 janvier 2014, dans le cimetière parisien de Pantin.

Parce que les cimetières du monde, c’est tout un art de concevoir la vie et la mort, et qu’il y a une forme de beauté qui s’échappe des clichés de Jean-Claude Garnier, nous vous invitons à découvrir cette exposition loin d’être mortellement ennuyeuse, et qui vous fera au contraire voir la vie avec un regard plus serein et plus ouvert vers d’autres cultures.

Sortez de vos tombes grisonnantes pour voir la lumière, en route pour un voyage à la découverte des arts funéraires à travers le monde !

 

Amandine & Anne-Catherine

Share

Choisissez « l'Arbre de l’Année 2014 »

20 Sep

Le chêne de Saint Civran - arbre de l'année 2013 - Prix du jury

Le chêne de Saint Civran – arbre de l’année 2013 – Prix du jury

Arbre de l'année 2013 - Le chêne bonzaî de Bégard -  prix du public

Arbre de l’année 2013 – Le chêne bonzaî de Bégard – prix du public

arbre de l'année 2013 - Le marronnier Atami, Fikushima (Japon)- Arbre étranger invité

arbre de l’année 2013 – Le marronnier Atami, Fikushima (Japon)- Arbre étranger invité

.

Le concours national « Arbre de l’Année » est initié par le magazine Terre Sauvage et l’Office national des forêts. Tous les Franciliens sont invités à parcourir l’Île-de-France, appareil photo en main, pour proposer la candidature de leur arbre préféré.

Pour cela il suffit de choisir un arbre qui vous a séduit sur des critères esthétiques, culturels, historiques, ou sociaux. Photographiez-le en choisissant son meilleur profil et envoyez votre cliché avant le 31 décembre minuit:  ici

Chaque dossier candidat devra comporter des photographies de l’arbre candidat et une page racontant son histoire. Devront figurer obligatoirement le nom de l’arbre ou son essence, sa localisation, sa description naturaliste, ses critères morphologiques et esthétiques, et son histoire avec le groupe qui le présente.

En janvier 2014, un jury composé de professionnels élira l’arbre régional de l’année. Les photos des plus beaux sujets feront l’objet d’une exposition itinérante en 2014.

Colette.

Share

Fête des Plantes, Fruits et Légumes au domaine Saint-Jean de Beauregard

18 Sep

Les couleurs vives sont à la fête à Saint-Jean de Beauregard – affiche

 

Le 21 septembre, c’est l’automne, mais ce n’est pas triste à la Fête des Plantes, Fruits et Légumes ! Flickr – Photo : Oznya CC

 

« Le Soleil se fait rare, plantez le dans le jardin ! » Voici le beau slogan de la Fête des Plantes, Fruits et Légumes du domaine Saint-Jean de Beauregard, qui se tient les 20, 21 et 22 septembre 2013.

Et de beaux regards, vous en verrez sans doute au cours de cette très belle fête.

Il y aura les regards pétillants et passionnés de 200 spécialistes, pépiniéristes venus de toute l’Europe, qui vous présenteront des variétés de plantes rares et vous conseillerons grâce à leur science avisée et sage des jardins.

Il y aura le regard ensoleillé du paysagiste Régis Juvigny, qui vous présentera l’Or au Jardin, sa brillante création.

Il y aura les regards avides et affamés des fins gastronomes qui ne manqueront pas d’apprécier les démonstrations de recettes et (surtout!) les dégustations sur des thèmes tels que « Je cuisine les fanes » ou « L’art de mettre la poire en bouteille ».

Il y aura les yeux d’esthètes qui se fascineront pour la décoration, la mode, l’espace consacré à la brocante, les tableaux et les beaux livres.

Enfin, il y aura le regard émerveillé de vos enfants (et le vôtre, car vous aussi vous avez le droit d’être émerveillé) lors d’une balade contée dans le potager fleuri, ou ravi de compter les papillons et les escargots…

Tant de beaux regards qui se croisent pour tant de jolis moments heureux à partager et qui ensoleilleront encore votre mois de septembre : voilà pourquoi il faut absolument que vous alliez jeter un œil du côté du Domaine de Saint-Jean de Beauregard !

 

Informations pratiques 2013 :

Plus d’informations et le programme complet ici.

Dates et horaires :
De 10h à 18h vendredi 20, samedi 21 et dimanche 22 septembre 2013.
Tarifs :

normal 12 € – réduit 9 €* – GRATUIT POUR LES ENFANTS DE MOINS DE 10 ANS.
Comprenant le droit d’entrée, les conférences et les animations, les ateliers pour enfants, la visite du jardin, la consigne et le transport des plantes jusqu’à la sortie.
* Enfants de 10 à 18 ans, paysagistes, membres de Sociétés et d’écoles d’Horticulture, familles nombreuses, groupes à partir de 15 personnes sur réservation préalable uniquement.
Billets :

Billetterie sur place ou billetterie en ligne sur www.francebillet.com ou www.fnac.com
Conditions spéciales CE et groupes nous contacter.
Accès :

En Essonne, à 30 minutes au sud de Paris. Voir le plan d’accès à partir de la page d’accueil.
Adresse :

Domaine de Saint-Jean de Beauregard

Rue du Château

91940 SAINT-JEAN DE BEAUREGARD
Tél. : 01 60 12 00 01 – Fax : 01 60 12 56 31 – e-mail : info@domsaintjeanbeauregard.com

PARKING GRATUIT ou NAVETTE GRATUITE DEPUIS LA GARE D’ORSAY-VILLE (RER B)
RESTAURATION SUR PLACE
CHIENS TENUS EN LAISSE ACCEPTES

 

Anne-Catherine

Share