Paris.fr
Accueil
Archive | Exposition RSS feed for this section

Les plantes du Grand Siècle à la Fête des Jardins

18 Sep

Un peu de lecture – Flickr – Par Jeff Werner – CC

.

C’est bien connu et l’on ne vous apprendra rien : pour faire un beau jardin, il faut un bon jardinier-paysagiste, l’un de ces êtres capables d’organiser l’espace au mieux. L’un des meilleurs exemples est assurément André Lenôtre. Mais il faut aussi, et surtout, de belles plantes. Ces plantes du Grand Siècle (le XVIIe), la Société Nationale d’Horticulture de France leur rend hommage lors de son ouverture exceptionnelle, le 21 septembre, à l’occasion de la Fête des Jardins 2013.

Louis XIV ne pouvait pas ne pas aimer les fleurs qui ouvrent leur cœur devant lui, lui que l’on appelait le Roi Soleil. Et à l’occasion de l’anniversaire de la naissance d’André Lenôtre (400 ans), son paysagiste favori, un programme royal vous attend à la SNHF:

Des conférences aussi florissantes que les belles toilettes de La Pompadour ou que Madame de Maintenon

  • 11h : Présentation des jardins du château de Vaux-le-Vicomte, par Alexandre de Vogüé, directeur mécénat et communication du château de Vaux-le-Vicomte
  • 14h : « André Le Nôtre, qui était-il ? », par Jean-Louis de la Celle, président de la Société d’horticulture d’Angers
  • 16h : « L’Horticulture au Grand Siècle », par Frédéric Pernel, président de la section Art des jardins à la SNHF

Des animations jardinage pour en apprendre d’avantage sur l’art de verdir à l’époque de Verdi

Les Conseils de jardinier de Guy, qui vous dévoilera ses secrets (qui sait, peut-être sont-ils transmis de génération en génération depuis le Grand Siècle)

 

Des ateliers pour les jeunes dauphins : les enfants
Création végétale, coloriage, collage… les plus petits vont adorer!

Mais aussi : des visites commentées de la bibliothèque, une exposition d’ouvrages anciens, une tombola etc.

En garde, chers lecteurs, revêtissez-vous de vos plus beaux hauts de chausses, poudrez votre fin minois et apprêtez-vous d’une chevelure aussi flamboyante que celle du lion, et au galop jusqu’au 84, rue de Grenelle.

Haro !

Plus d’informations :

Portes ouvertes à la SNHF

samedi 21 septembre

84, rue de Grenelle

75007 PARIS

Amandine & Anne-Catherine

Share

Le Bois Dormoy fait la Fête des Jardins

17 Sep

Vous serez comme un poisson…dans le jardin au Bois Dormoy – photo : Céline Philbert

Les coffres à trésors du Bois Dormoy – photo : Céline Philbert

 

Même jusque dans le Bois Dormoy, Cendrillon se réveille de son sommeil de cent ans pour fêter les jardins. Rendez-vous le dimanche 22 septembre à 12h.

Et un merveilleux programme vous attend avec un pique-nique féérique où vous pourrez apporter tout ce que vous souhaitez (on vous conseille néanmoins d’éviter le frigidaire, l’armoire à cuillères, l’évier en fer) selon vos envies.

Des artistes participeront également à leur manière à cet événement qu’est la Fête des Jardins : vous pourrez fêter dans la joie et la bonne humeur la parution du numéro 93 du fanzine de Bande Dessinée « Courrier Mensuel » (des fictions et reportages dessinés) avec Denis Bourdaud, auteur de BD. Et vos yeux seront également comblés par les photographiques urbaines et quelquefois irréelles de Nathalie Ovion

Alors pour faire de beaux rêves, il ne vous reste plus qu’à vous rendre aux jardins du Bois Dormoy ! N’oubliez pas votre pantoufle de verre !

Plus d’informations sur tout ce qui se passe au Bois Dormoy, relisez leur blog-conte ici. Sur la Fête des Jardins, informez-vous ici, et par ici.

Bois Dormoy

2, cité de la Chapelle – 18e

 

Anne-Catherinella

Share

Tout sur le bois au jardin du Palais Royal

17 Sep

bois brut - Flickr - Nathalie Dupont

bois brut – Flickr – Nathalie Dupont

La forêt et le bois vous donnent rendez-vous du 14 au 22 septembre 2013, place du Palais-Royal – Paris 1er !

Tout au long de la semaine, animations, expositions et démonstrations gratuites vous permettront de découvrir la forêt et le bois sous toutes ses formes.

La place du Palais-Royal sera entièrement végétalisée ! La forêt éphémère, imaginée spécialement pour l’événement, mettra en scène plus de 20 000 plants, des arbres de quatre à cinq mètres de hauteur et un cèdre de sept mètres, révélant le caractère majestueux de la forêt. Le public pourra ainsi découvrir les principales essences de feuillus et de résineux, dans cette représentation imaginaire des forêts françaises.

Coupe de bois en forêt - Flickr - Barnie 76

Coupe de bois en forêt – Flickr – Barnie 76

De nombreux exemples seront exposés afin de mieux comprendre les étapes de la transformation de la matière première de l’arbre vers le matériau bois : grumes, planches, tonneaux, meubles, escaliers. …

De grandes photographies illustreront tout l’univers de transformation et d’innovation du bois : les métiers de la forêt, l’architecture et le mobilier d’art.

Sous bois - Flickr - Sylvain

Sous bois – Flickr – Sylvain

Le point d’orgue des animations sera une tour Eiffel en bois d’origine France, de plus de huit mètres de haut, érigée au centre de la place par les Compagnons du Devoir, la Fédération Compagnonnique des Métiers du Bâtiment et les apprentis de différents Centres de Formation d’Apprentis (CFA) de la branche. Composée de deux essences principales, châtaigner et pin Douglas, elle sera illuminée dès la tombée du jour.

Troncs d'arbres - Flickr - Patrick Raymond

Troncs d’arbres – Flickr – Patrick Raymond

Un parcours de découverte des réalisations architecturales à Paris, intégrant le bois à différents niveaux, sera proposé par Le Comité National pour le Développement du Bois (CNDB). Des meubles d’art, réalisés par des artisans-ébénistes, seront mis en scène. Les visiteurs auront ainsi la possibilité d’admirer de près les oeuvres et de rencontrer leur créateur. Des explications seront données au public, afin de faire découvrir les métiers d’art de la filière bois. D’autres exemples de mobiliers en bois seront aussi mis au service du public (tables de pique-nique et bancs en bois) pour redécouvrir ce matériau dans notre quotidien.

Colette.

Share

Au musée Rodin, les statues font des nuits blanches le mercredi

2 Sep

Il pense le matin, il pense le midi, il pense le soir… Mais à quoi pense-t-il ? Mystère aussi insoluble que celui de la vache rieuse – Anne-Catherine Baechtel

 

Le nu sans tête ni mains… – Anne-Catherine Baechtel

Trois hommes et une tour Eiffel – Anne-Catherine Baechtel

 

Bloc de Kryptonite – Anne-Catherine Baechtel

Eve protégée par un écrin de feuillage dans le jardin du musée Rodin – Anne-Catherine Baechtel

 

Et dans la nuit, toujours, il pense… – Anne-Catherine Baechtel

Elles sembleraient presque s’éveiller, alors que sur elles le drap de la nuit doucement tombe. Les statues du musée prennent vie, et la lumière de la mise en scène, froide, crue, semble créer un tremblement, et donner de l’existence à ces êtres figés… Nocturnes jusqu’au 25 septembre tous les mercredis soirs…

C’est que leurs nuits semblent plus belles, plus douces, à ces statues sorties de l’imagination de Rodin. Avec l’exposition Erik Samakh, les pierres elles-mêmes, avec leurs cristaux verts semblent donner vie à toute cette nature qui grouille sagement dans l’écrin à la française autour du musée.

Les voix se confondent dans les bois, le temps se tait et l’on voyage dans un autre espace, celui où les statues se mettent en marche, même ce troublant homme sans tête ni mains… C’est fascinant, étrange et original… Et les humains, ombres, semblent, eux, s’effacer comme des fantômes inconsistants dans la nuit.

Une très belle sortie du mercredi soir, à faire juste après avoir observé le soleil se coucher sur le pont Alexandre III tout proche, entre 20h et 21, et le ciel incandescent dessiner ses reflets de flamme sur la Seine.

Visualisez aussi, pour vous mettre dans cette ambiance en clair obscur, les vidéos de l’exposition Erik Samakh:

Ouverture:

Musée Rodin

de 20h45 à 23h00

Entrée gratuite pour le jardin

79 Rue de Varenne, 75007 Paris

 

Anne-Catherine (statufiée par les jardins !)

 

Share

Kiosquorama : un festival qui fait rocker les rouge-gorges !

26 Août

Le rouge-gorge s’est mis à la guitare électrique ! C’est l’effervescence dans les kiosques !

Même les rockeurs se mettent à briller de mille feux verts ! – Flickr – Philippe Leroyer

 

Il aura fallu la cinquième édition de Kiosquorama pour qu’ils s’y mettent ! Ça pépie, ça bougeotte et ça grouille dans les jardins de Paris. La cause de cette animation intense ? Non, ce n’est pas l’un des effets du réchauffement climatique. Les oiseaux de Paris se mettent au rock’n’roll à l’occasion de cet événement musical, du 1er septembre au 11 octobre 2013.

Au programme, de quoi décoiffer la roue du paon, et faire briller votre ramage aussi vivement que votre plumage au son de musiques variés et entraînantes ! Mais le Festival Kiosquorama, ce ne sont pas seulement 42 concerts gratuits dans les kiosques des parcs et jardins  d’Île-de-France (12 arrondissements de Paris, Issy-les-Moulineaux et Pontoise). Rencontrez et participez aussi aux animations autour d’éco-villages constitués de stands d’associations écosensibles et citoyennes de quartiers, installés aux abords des kiosques. Et, cerise sur le kiosque, découvrez des installations éphémères dans les parcs, grâce à la participation d’artistes plasticiens.

Parce que le développement durable, promu par Kiosquorama, c’est comme le Rock’n’roll, ça ne meurt jamais… Rock’n’kiosquorama Forever ! Yeah !

 Informations pratiques

Les journées Kiosquo : les week-ends et mercredis de septembre et d’octobre

Ouverture de l’éco-village : 14h-19h

Début des concerts : 15h

Plus d’informations sur le site du festival

Aimez et participez à l’événement sur la page Facebook de Kiosquorama.

 

Anne-Cather‘on the rocks

 

Share

Exposition aux Jardins des Champs-Elysées

19 Août

C’est son anniversaire, pas le vôtre : vive André Le Nôtre !

Nature et Culture en harmonie © Christophe Noël / Conception graphique des panneaux : Olivier Rat et Gauthier Evrard

 

Le plan de l’exposition et les étapes de votre parcours – Mairie de Paris / conception graphique : Agence 9

 

Du 10 Août au 31 octobre, des panneaux colorés fleurissent dans les jardins des Champs-Élysées. Le fantôme d’André Le Nôtre, dont on fête actuellement les 400 ans, va être bien content que vous visitiez, au fil d’une agréable promenade, l’exposition consacrée à son œuvre et à l’histoire de ces jardins.

Oui, c’est le moment de faire sa fête à ce cher André ! Et ne vous limitez pas seulement à l’avenue des Champs, comme dans la chanson de Joe Dassin (séquence nostalgie ici) ! Redécouvrez l’histoire de ces jardins, lieux mythiques que le monde entier envie aux Parisiens (eh oui!), et indissociable des Champs-Élysées. L’exposition vous mène dans un voyage historique de la naissance de cet espace vert, avec la figure omniprésente d’André Le Nôtre, à des temps plus récents (l’industrialisation et les jardins…) Un plan du jardin vous permet de faire un tour à la fois culturel et pédestre, alliant ainsi, respect des règles classiques oblige (mais si, rappelez-vous, L’Art poétique de Boileau !) l’utile à l’agréable.

Allez vous promener dans les jardins des Champs-Élysées et peut-être, à l’orée de la nuit, aurez-vous la chance de voir le fantôme d’André Le Nôtre observer les lignes des perspectives et apprécier son bel ouvrage… (Si jamais c’est le cas, faites nous part de cette expérience inédite : on veut tout savoir à Casepasseaujardin !)

Si vous n’avez pas encore découvert tous les secrets de l’un des plus grands paysagistes de Paris, de Navarre et de France, vous pouvez également visiter jusqu’au 3 novembre « Paris Paysages » au parc de Bagatelle, et en apprendre davantage au cours de la Fête des Jardins qui s’annonce, les 21 et 22 septembre 2013…

Et découvrez plus de photographies sur la page Facebook Paris Jardins et Environnement.

 

Anne-Catherine

 

 

Share

Les nouvelles folies françaises dans le Parc de Saint-Germain-en-Laye

7 Août

 

Embarquez pour une exposition enchantée… – (C) Anne-Catherine Baechtel

ou prenez l’option caravane champêtre – (C) Anne-Catherine Baechtel

Les statues de Saint-Ger’ sont punies ! – (c) Anne-Catherine Baechtel

Découvrez les deux amants figés dans l’éternité d’un arbre – (c) Anne-Catherine Baechtel

affiche : les nouvelles folies françaises

 

Juste à côté du château de Saint-Germain-en-Laye, le parc a pris des couleurs d’été ! Du ventre de la terre ont surgi d’étranges créations artistiques, éphémères qui se sont enracinées jusqu’au 26 octobre 2013. Et cette balade à la découverte des « nouvelles folies françaises », avec une vue splendide sur Paris en arrière-plan, c’est une véritable pépite… révolutionnaire !

Oui, ça m’a (presque!) donné envie de reprendre la Bastille avec un enthousiasme débordant ! Promenez-vous dans le domaine attenant au château, et tombez nez à nez avec d’étranges créatures qui s’entrelacent amoureusement, avec des statues enrubannées d’un bois labyrinthique, ou encore avec des radios médicales qui poussent dans les arbres. Emménagez dans une sorte de caravane campagnarde sur lit de foin et transparente ou donnez un écrin à vos rêves romanesques avec un lit nuptial de contes de fées ! De nombreux artistes ont participé (voir l’affiche) et donnent à cette exposition une richesse et une créativité foisonnante (et ça, ce n’est pas du foin !).

Originalité, réflexion sur la nature dans l’art, la beauté ou la monstruosité, voici donc une promenade à la fois culturelle et ludique, un voyage passionnant dans l’art contemporain, à l’occasion de l’année André Le Nôtre. Bref, courez, volez, revenez découvrir cette exposition, à quelques stations de RER de Paris, et si le cœur vous en dit, je vous conseille aussi le pique-nique royal avec Paris à vos pieds, non loin du château où le petit Louis XIV usait ses culottes courtes et se bas de chausse.

Bonne « nuit » et faites de doux rêves d’art contemporain (avec une petite touche de nouvelle folie bien française !):

 

Le soleil descend doucement sur le parc… Douce nuit ! – (c) Anne-Catherine Baechtel

 

Informations pratiques, pour ceux qui sont dans la lune et les autres :


Plus d’informations sur le site du musée archéologique de Saint-Germain-en-Laye,

A proximité du château de Saint-Germain-en-Laye

Place Charles de Gaulle
78105 Saint-Germain-en-Laye

RER ligne A – Station Saint-Germain-en-Laye
devant le château (20mn de Charles de Gaulle/Étoile)

 

Anne-Catherine

Share

Paris Paysages au parc de Bagatelle

15 Juil

affiche Paris Paysages

 

Alors, vous avez reconnu? Parc de Bercy et Bibliothèque François Mitterrand – © jean-pierre viguié – Mairie de Paris

 

Mise en abime photographique : la photo photographiée _© jean-pierre viguié – Mairie de Paris

 

Photo – l’île de la Cité et le square Jean XXIII – Christophe Noël – Mairie de Paris

 

Même le paon de Bagatelle se presse pour aller à l’exposition Paris Paysages ! Photo Christophe Noël – Mairie de Paris

 

Du 11 juin au 3 novembre 2013, le parc de Bagatelle voit fleurir les paysages de Paris dans son écrin verdoyant au fil d’une exposition-promenade. Le moment idéal pour allier deux plaisirs: celui de la découverte culturelle et celui de la flânerie dans les allées de ce très beau jardin, l’un des quatre jardins botaniques de la Ville de Paris, dans le bois de Boulogne.

Avez Paris Paysages, c’est l’histoire des jardins de Paris qui vous est contée, et de tous les grands acteurs qui ont contribué à redessiner la ville en vert. Trois temps forts ponctuent la visite :

– au Trianon, les grands paysagistes qui ont marqué la capitale sont à l’honneur.

– dans la galerie, l’empreinte des expositions universelles sur les espaces verts est soulignée. Pour la première fois, découvrez aussi les maquettes de certains jardins parisiens (c’est inédit ! A ne pas rater!). La visite de la galerie s’achève sur des réflexions consacrées à l’avenir du paysage métropolitain.

– dans les allées du jardin, un parcours présente les paysagistes qui ont dessiné et enrichi le parc de Bagatelle de leur plus belle verte écriture au cours des siècles.

Comme le paon de la photo, on se presse, on se presse, tous au parc de Bagatelle !

Informations pratiques

Pour se rendre au Parc de Bagatelle :

métro Pont-de-Neuilly puis bus 43 (arrêt : place de Bagatelle) ou métro Porte Maillot puis bus 244 (arrêt Bagatelle – Pré Catelan)

Tarifs:

Plein tarif : 5€50

Tarif réduit : 2€75

Gratuit pour les moins de 7 ans.

Anne-Catherine

 

 

Share

Sortie botanique dans le bois de Vincennes

11 Juil

Flickr – photo Bois de Vincennes – Alexandre Duret-Lutz (gadl) CC

Flickr – photo – Julien Magne CC

Flickr – photo – Ruta Kucinskaite (Ruta et Zinas) CC

 

Il fallait bien un jour de fête nationale pour s’intéresser aux plantes médicinales et aux arbres du Bois de Vincennes ! Une sortie prévue le 14 juillet à 15h, frugale en connaissances, originale, pas fatale pour vous, bien au contraire. Bref, un régal !

Culture(s) en Herbe(s), une association qui s’occupe de la valoriser et créer des espaces d’apprentissage autour du vivant vous mène en promenade dans les bois de Vincennes, afin de voir, comprendre d’une manière plus fine la nature qui nous entoure et toutes les nuances de sa diversité. 2h30 de balade vous feront oublier les tracasseries quotidiennes pour regarder le monde sous un jour nouveau, de l’œil exercé et érudit du botaniste débutant (à expérimenté selon votre degré de connaissance). Vous découvrirez notamment certaines plantes médicinales mais aussi les noms et espèces des arbres des Bois de Vincennes.

Rendez-vous à noter dans vos agendas à 15h. Nous, on prépare déjà les chaussures de marche bien confortables, la panoplie complète de l’explorateur et l’incontournable crème solaire…

Information Pratiques

Le plan du bois de Vincennes est accessible ici.

Plus d’informations sur les bois de Vincennes ici ou .

RDV  à 15h devant l’arrêt du bus 46 (face à l’entrée principale Parc Floral)
Réservation obligatoire : culturesenherbes3@gmail.com ou 06 03 90 42 91

Informations sur l’association Culture(s) en Herbe(s): cliquez ici.

Si vous souhaitez prolonger votre promenade ou en apprendre plus sur l’écologie dans la bois de Vincennes, voici un petit tour d’horizon sur L’écologie dans les bois de Vincennes.

 

Anne-Catherine

Share

Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire 2013 #3

1 Juil

Rivière des sens – Photo : Madeline Florance

Rivière des sens – Photo : Madeline Florance

Rivière des sens – Photo : Madeline Florance

Le jardin à frôler – Photo : Madeline Florance

Le jardin à frôler – Photo : Madeline Florance

Le jardin à frôler – Photo : Madeline Florance

Terre à sons – Photo : Madeline Florance

Terre à sons – Photo : Madeline Florance

Tic Tac – Photo : Madeline Florance

Tic Tac – Photo : Madeline Florance

Le jardin d’amour – Photo : Madeline Florance

Les parfums du vignoble – Photo : Madeline Florance

Les parfums du vignoble – Photo : Madeline Florance

Tu ne me chercherais pas si tu ne m’avais déjà trouvé – Photo : Madeline Florance

 

Suite et fin de mes photos prises en mai 2013 au Festival International des Jardins de Chaumont-sur-Loire qui a pour thème, cette année,  Jardins des sensations.

Pour voir les 2 premiers billets sur le festival, cliquez –> ici et .

 

Le festival International des Jardins de Chaumont-sur-Loire (41)

Ouvert tous les jours jusqu’au 20 octobre 2013.

Tarif : 11 € pour les adultes

tél. : 02 54 20 99 22

Facile d’accès en train : depuis la gare Paris Austerlitz, prendre le train jusqu’à la gare d’Onzain (41). Trajet de 2h.

Toutes les infos pour y accéder –> ici.

 

Pour revoir les photos des 2 années précédentes, cliquez sur les liens ci-dessous :

en 2012

Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire 2012 # 1
Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire 2012 # 2
Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire 2012 # 3
Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire 2012 – tendances

en 2011

Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire 2011 # 1
Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire 2011 # 2
Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire 2011 # 3

 

Mado

 

Share