Paris.fr
Accueil
Archive | fleurs RSS feed for this section

Un parfum de pivoines dans l’air

7 Mai

Paeonia mascula ssp. mascula – photo Nathalie Faivre

Paeonia mascula ssp. mascula – photo Nathalie Faivre

Paeonia x lutea « High Moon » – photo Nathalie Faivre

Paeonia x lutea « High Moon » – photo Nathalie Faivre

Paeonia qiui – photo Nathalie Faivre

Paeonia qiui – photo Nathalie Faivre

Paeonia x rockii « no2.78 »  – photo Nathalie Faivre

Paeonia x rockii « n°2.78 » – photo Nathalie Faivre

Paeonia x rockii « Bing Shan Xue » – photo Nathalie Faivre

Paeonia x rockii « Bing Shan Xue » – photo Nathalie Faivre

Pivoines en massif – photo Nathalie Faivre

Pivoines en massif – photo Nathalie Faivre

 

À partir de la mi-avril jusqu’à début juin, venez savourer les parfums et apprécier la délicate beauté des pivoines au Parc Floral !

La collection du Parc Floral fut créée en 1989, elle est reconnue et labellisée (« agréée ») par le Conservatoire des collections végétales spécialisées (CCVS). Elle regroupe aujourd’hui plus de 400 variétés différentes dont une quinzaine de pivoines botaniques.

Les pivoines sont originaires principalement d’Asie du Sud-est et d’Europe.
Isolées, en groupe ou associées à d’autres plantes, les pivoines sont indispensables dans un jardin. Certaines peuvent vivre jusqu’à 50 ans !

La fleur de pivoine a une diversité de formes : « fleur de lotus », « semi-couronne », « fleur de rose », simple ou double, pouvant atteindre plus de 20 centimètres de diamètre pour certaines. Souvent très parfumées, elles attirent les abeilles.

Culture

La plantation s’effectue de septembre à fin mars pour les racines nues, dans un terrain profond et bien drainé de pH 7. Les engrais à fort dosage d’azote sont à éviter : préférez-leur les fumiers bien décomposés…
Les pivoines se plantent dans un sol creusé à 40 centimètres. Prévoyez un emplacement de 0,80 m² pour le développement des Herbacées, et 1,20 à 1,50 m² pour les Arbustives. On recouvre les yeux des herbacées de 2 à 3 centimètres de terre, et de 5 à 10 centimètres pour la greffe de l’arbustive.

Entretien

Sur les herbacées, on élimine les gourmands et laisse le bouton terminal afin d’obtenir une plus grosse fleur. Une fois fanées, les fleurs sont coupées afin de ne pas épuiser la plante. Plusieurs causes peuvent nuire à la floraison : manque de soleil, trop enterrée, mise en place d’une grosse souche sans avoir été divisé… Sur les pivoines arbustives, on taillera les fleurs fanées et le bois mort.
Pour l’arrosage, un bon drainage est indispensable car elles n’aiment pas l’excès d’eau ! Un arrosage par semaine suffit durant la floraison d’août à septembre.

La végétation de la pivoine s’arrête très tôt en été, il n’est pas rare de voir le feuillage noircir dès août ou septembre. Contrairement à ce que l’on peut croire, cet état n’est pas dû à une maladie… c’est le cycle normal de la pivoine !

Où voir des pivoines à Paris ?

Outre le Parc Floral, vous en trouverez dans deux autres sites du Jardin botanique de Paris : au parc de Bagatelle (bois de Boulogne), et au Jardin des Serres-d’Auteuil (16e). D’autres beaux spécimens sont à découvrir au parc de Bercy (12e) et un peu partout dans les squares et jardins près de chez vous !

Arianne

Share

Les glycines : couleurs et senteurs au coin de la rue

5 Mai

Glycine – photo FlickR / Bambo CC

Glycine à la Mouzaïa (19e)  – photo Antonin Crenn

Glycine à la Mouzaïa (19e) – photo Antonin Crenn

Glycine – photo FlickR / osanpo CC

Glycine et matou sympa à la Mouzaïa – photo Antonin Crenn

Glycine et matou sympa à la Mouzaïa – photo Antonin Crenn

Glycine à la Mouzaïa (19e)  – photo Antonin Crenn

Glycine à la Mouzaïa (19e) – photo Antonin Crenn

Glycine à Paris – photo FlickR CC wolfB1958

Glycine à Paris photo FlickR CC wolfB1958

 

Elles sont en pleine floraison ! Au coin des rues, dans les jardins, des grappes de glycines en fleurs. Et parfois, avant de les voir, vous les sentez déjà.

Il y en a de très belles dans le parc de Bagatelle (16e) et dans le parc de Belleville (20e)… et une magnifique dans la rue Cuvier (5e), sur le mur qui longe le Jardin des Plantes. Qui nous en enverra la plus belle photo ?

Si vous allez vous balader dans le joli quartier de la Mouzaïa (19e), attardez-vous dans ses ruelles bordées de maisons. Là, vous trouverez forcément un matou sympa pour vous servir de guide et vous montrer les plus belles glycines.

Et dans la rue des Glycines (13e), en avez-vous vu ?

Antonin

 

Share