Paris.fr
Accueil
Archive | jardin RSS feed for this section

Une forêt verticale dans le ciel de Milan

10 Fév

Forêt verticale Milan Paolo Rosselli

La Forêt verticale (Milan) © Paolo Rosselli

Forêt verticale Milan Paolo Rosselli

La Forêt verticale (Milan) © Paolo Rosselli

Forêt verticale Milan Paolo Rosselli

La Forêt verticale (Milan) © Paolo Rosselli

Forêt verticale Milan Paolo Rosselli

La Forêt verticale (Milan) © Paolo Rosselli

Forêt verticale Milan Paolo Rosselli

La Forêt verticale (Milan) © Paolo Rosselli

Forêt verticale Milan Paolo Rosselli

La Forêt verticale (Milan) © Paolo Rosselli

 

Connaissez-vous l’immeuble le plus beau et le plus innovant au monde ? La ville de Francfort, a désigné le bosco verticale (forêt verticale). Il a surgi dans le quartier moderne de Porta Nuova (Milan), en plein essor, fin 2014. Les deux immeubles de 27 étages (76 à 110 mètres de haut) se font face. Accrochés aux balcons et aux terrasses, près de 900 arbres de 6 à 9 mètres de haut, 14 000 arbustes et des plantes grimpantes, conditionnés pendant plusieurs années en pépinière!

C’est un poumon vert dans une ville qui en a particulièrement besoin. Cela devrait réduire la facture énergétique du bâtiment comme l’explique son architecte Stefano Boeri. La végétation protège des rayons du soleil mais laisse passer la lumière, idéal l’hiver. Elle protège du vent et produit de l’humidité, ce qui apportera de la fraîcheur, particulièrement agréable l’été. Elle capture les particules de poussière, produit de l’oxygène et atténue le bruit extérieur.

Pour couronner le tout, un système de filtrage et de recyclage des eaux usées assure l’arrosage des végétaux.

A Paris aussi des immeubles végétalisés sont en projet. La Tour de la biodiversité d’Édouard François (avenue de France – 13e), sera recouverte de 400 tubes verticaux végétalisés de 3,50 mètres de haut. Ils sont actuellement choyés par les équipes de l’École Du Breuil, dans le bois de Vincennes. Et si vous êtes résolument attirés par les hauteurs, faites un détour par l’étonnant Jardin Atlantique (15e), perché au-dessus de la gare Montparnasse…

Lili

Share

Le parc de Belleville avant-après

6 Fév

Parc de Belleville

La vue vertigineuse du parc de Belleville © Dany Gander-Gosse

Parc de Belleville

Les nouvelles générations hantent désormais les allées du parc © Thierry Guillaume

prix décoflo - Parc de Belleville © Christophe Noël

Les décorations florales du parc de Belleville © Christophe Noël

Le lauréat du prix du public 2013 (Décoflo) est le Parc de Belleville - Mairie de Paris - Christophe Noël

Les allées gardent en mémoire le tracé des anciens escaliers © Christophe Noël

 

Lorsque le parc de Belleville a été créé, certains éléments du vieux Paris ont disparu sous les coups de pioches. Tous ceux qui ont le plaisir de déambuler dans le parc aujourd’hui savent que c’était pour la bonne cause !

Disparu le célèbre escalier de la rue Vilin, immortalisé par de nombreux cinéastes dans les films Sous le ciel de Paris (René Clair – 1951), Casque d’or (Jacques Becker – 1952), Le grand chef (Henri Verneuil – 1959), Orphée (Jean Cocteau – 1950) et tant d’autres.

Ça se passe au jardin vous offre une plongée dans le Paris d’autrefois ici

L’équipe a eu un coup de cœur pour l’un de ces films qui avait choisi pour cadre l’escalier de la rue Vilin et les rues de Ménilmontant. Le ballon rouge d’Albert Lamorisse (1956) est un vrai moment de poésie.

Pour l’anecdote, le chanteur Renaud y apparaîtrait avec son frère David au bout de 28,50 mn. Oui, les deux petits chaperons rouges… Le film a reçu de nombreux prix, dont la Palme d’or du festival de Cannes en 1956, dans la section « courts-métrages ». La fin n’est pas sans rappeler le film d’animation d’un célèbre studio californien réalisé en 2009… …

Lili

Share

Art participatif square du Temple

28 Jan

L'attrape rêve - projet des étudiants de l'ESAA DUPERRE

L’attrape rêve – projet des étudiants de l’ESAA DUPERRE

 

Les étudiants de l’école d’art E.S.A.A DUPERRÉ vont en faire voir de toutes les couleurs au square du Temple ! Vendredi 30 et samedi 31 janvier, ils vont installer des œuvres poétiques et participatives. Respectueuses de l’environnement, ces installations éphémères vont transformer et valoriser le square.

Vous pourrez ainsi déposer vos rêves sur papier dans l’oeuvre participative « l’attrape rêve » qui va transformer le kiosque en lieu poétique. Déposez ensuite votre fleur en origami sur le hêtre pleureur à l’entrée du square. Finalement, reposez-vous sur un des quatre bancs tricotés dans le square. Un étudiant sera présent pour vous expliquer les œuvres.

Vous pourrez également en profiter pour visiter leur école : les portes ouvertes de l’E.S.A.A DUPERRÉ ont également lieu le 30 et 31 janvier.

Square du Temple
64 rue de Bretagne 75003 PARIS

Manon

Share

Ouverture du jardin de l'Hôtel de Ville

22 Jan

Jardin de l'Hôtel de Ville - Photo : Alain Baujard / Mairie de Paris

Jardin de l’Hôtel de Ville – Photo : Alain Baujard / Mairie de Paris

Jardin de l'Hôtel de Ville - Photo : Alain Baujard / Mairie de Paris

Jardin de l’Hôtel de Ville – Photo : Alain Baujard / Mairie de Paris

Jardin de l'Hôtel de Ville - Photo : Alain Baujard / Mairie de Paris

Jardin de l’Hôtel de Ville – Photo : Alain Baujard / Mairie de Paris

 

Samedi 24 janvier à 11h45, le jardin de l’Hôtel de Ville sera officiellement ouvert au public en présence d’Anne Hidalgo, la Maire de Paris. Adossé à la façade Sud de l’édifice, ce jardin est dorénavant ouvert au public tous les samedis, dimanches et jours fériés. En semaine, il est destiné aux enfants de la crèche de l’Hôtel de Ville.

Ce petit jardin est contemporain de la reconstruction de l’Hôtel de Ville, après l’incendie de la Commune en 1871. Les arbres ont cependant miraculeusement échappé à l’incendie. Quelques bosquets d’arbres lui donnent une atmosphère de sous bois, dans lequel il abrite une serre. La statue équestre d’Etienne Marcel surplombe le jardin.

Entrée place de l’Hôtel de Ville, à l’angle du quai de l’Hôtel de Ville (4e).
Jardin ouvert au public les samedis, dimanches et jours fériés à partir du 24 janvier.

Manon

Share

Les jardins au fil de l'histoire

19 Jan

Extrait du livre "Herbier de France" - Photo : Internet archive book images / CC Flickr

Extrait du livre « Herbier de France » – Photo : Internet archive book images / CC Flickr

Extrait du livre Herbier de France - Photo : Internet archive book images / CC Flickr

Extrait du livre Herbier de France – Photo : Internet archive book images / CC Flickr

Mardi 20 janvier, les rencontres de Gallica, de la Bibliothèque Nationale de France vous proposent une conférence sur le thème de l’évolution du rôle du jardin au fil de l’histoire. Trois axes seront abordés :

  • Les jardins scientifiques ( jardins médicinaux de la Renaissance, jardins botaniques)
  • Les jardins nourriciers (vergers, potagers, jardins ouvriers du 19e sciècle)
  • Les jardins d’agréments (jardin du Roi Soleil, parcs urbains du 19e sciècle)

Plus d’information sur le blog de Gallica.

Mardi 20 janvier
De 17h30 à 18h30,
salle 70 (accessible par le hall Est),
BnF-site François-Mitterrand.
quai Francois Mauriac 75013 PARIS

Information : par téléphone au 01.53.79.49.49 ou par courriel : visites@bnf.fr.

Manon

Share

Que va devenir votre sapin recyclé ?

13 Jan

Photo : Jean-Pierre Viguié / Mairie de Paris

Photo : Jean-Pierre Viguié / Mairie de Paris

Collecte des sapins du Parc Monceau - Photo : Jean-Pierre Viguié / Mairie de Paris

Collecte des sapins du Parc Monceau – Photo : Jean-Pierre Viguié / Mairie de Paris

Recyclage des sapins - Photo : Christophe Noël / Mairie de Paris

Recyclage des sapins – Photo : Christophe Noël / Mairie de Paris

Vous êtes déjà nombreux a avoir déposé vos sapins dans les points de recyclage, et vous avez encore jusqu’au 25 janvier pour le faire.

Mais que devient votre sapin une fois recyclé ?

Votre sapin passera à la broyeuse et sera ensuite transformé en paillis. Le paillis est une couche de matériau protecteur posée sur le sol. Il stabilise la température et l’humidité et empêche les mauvaises herbes de pousser. Il favorise le développement des micro-organismes souterrains, améliore la vie du sol.

L’écorce d’épicéa broyée peut être utilisée dans le compostage. Attention car l’écorce de pin a tendance à acidifier le sol. Certaines plantes n’aiment pas ça!

Les paillages à base de bois, plus ou moins aérés ont aussi un rôle esthétique. On utilise les copeaux pour couvrir de grandes surfaces. Les jardiniers municipaux les disposent autour des massifs et dans les allées de promenade.

Recyclage des sapins - Photo : Jean-Pierre Viguié / Mairie de Paris

Recyclage des sapins – Photo : Jean-Pierre Viguié / Mairie de Paris

Comment recycler son sapin ? Réponse ici en vidéo et dans cet article.

http://www.dailymotion.com/video/x2e1dsm
Des chèvres pour recycler les sapins de Noël

  Des chèvres pour recycler les sapins de Noël

Manon

Share

Contribuez à l'épidémiosurveillance

6 Jan

Puceron noir du dahlia - Photo : Bernard DUPONT / CC Flickr

Puceron noir du dahlia – Photo : Bernard DUPONT / CC Flickr

Chenille processionnaire du pin - Photo : Processionnaire du pin / CC Flickr

Chenille processionnaire du pin – Photo : Ferran-Pestana / CC Flickr

Limace des jardins - Photo : Christophe Quintin / CC Flickr

Limace des jardins – Photo : Christophe Quintin / CC Flickr

Maladie des taches noires sur rosier - Photo : Svetlana Lisova / CC Flickr

Maladie des taches noires sur rosier – Photo : Svetlana Lisova / CC Flickr

Comment stopper le développement de la pyrale du Buis, du puceron du rosier ou de la doryphore de la pomme de terre ?

Si vous êtes jardinier, vous pouvez contribuer à surveiller les bioagresseurs (virus, champignons, bactéries ou autres organismes nuisibles). L’épidémiosurveillance a pour but d’éviter le développement de ravageurs et de maladies de plantes, et permet ainsi de réduire l’utilisation de pesticides. Cette surveillance était autrefois réservée aux professionnels de l’agriculture. Suite au Grenelle 2 de l’Environnement, elle est désormais étendue aux jardiniers amateurs.

Doryphore de la pomme de terre - Photo : Anita Gould / CC Flickr

Doryphore de la pomme de terre – Photo : Anita Gould / CC Flickr

Comment contribuer à l’épidémiosurveillance ?

Les jardiniers qui le souhaitent peuvent participer à la surveillance biologique des zones non agricoles. Le Guide d’observation et de suivi des bioagresseurs au jardin, rédigé en partenariat entre la Société nationale d’horticulture de France et le Ministère de l’agriculture donne tous les conseils et explication pour mettre en oeuvre l’épidémiosurveillance. Ce guide est librement téléchargeable sur le site Jardiner autrement. Il explique notamment comment reconnaître 73 bioagresseurs fréquents et 2 plantes invasives.

Puceron du rosier  - Photo : S. Rae / CC Flickr

Puceron du rosier – Photo : S. Rae / CC Flickr

Que deviennent les observations des jardiniers ?

Les données issues de la surveillance permettent de rédiger les Bulletins de santé du végétal (BSV). Ils informent les jardiniers sur le contexte sanitaire, région par région. Ils sont consultables ici.

Plus d’informations sur le site Jardiner autrement.

Manon

 

Share

Sport nature dans les parcs et jardins

29 Déc

Marche nordique - Photo : Sonja Halwax / CC Flickr

Marche nordique – Photo : Sonja Halwax / CC Flickr

Musculation - Photo : Julie Kertesz / CC Flickr

Musculation – Photo : Julie Kertesz / CC Flickr

Jogging - Photo : Charles SEGUY / CC Flickr

Jogging – Photo : Charles SEGUY / CC Flickr

Quoi de mieux pour faire du sport que l’air vivifiant des parcs et jardins ?

Tous les dimanches, des séances gratuites de gymnastique et de footing sont organisées dans les parcs et jardins. Vous pouvez vous inscrire et y participer tout au long de l’année.
Pour cela il vous suffit de télécharger cette fiche d’inscription, et de l’amener directement à l’équipe d’animation. Un Pass’Sport Découverte annuel vous sera délivré et vous permettra de participer à l’ensemble des activités. Les séances sont proposées tous les dimanches de 9 h à 12 h (sauf jours feriés, vacances de Noël et d’été). Elles sont réservées prioritairement aux parisiens.

Quels sports sont proposés ?

  • Course à pied
  • Marche nordique (le matériel est prêté)
  • Gymnastique
  • Stretching
  • Abdos – cuisses – fessiers
  • Renforcement musculaire
  • Badminton
  • Gym douce

Voici la liste  des activités sportives gratuites proposées le dimanche dans les squares, parcs, jardins et gymnases.

Vous pouvez également découvrir le nouveau circuit sportif du Bois de Vincennes, ou le circuit du bois de Boulogne.
Toutes les informations sur le sport en plein air à Paris.
Tous les équipements sportifs présents dans les espaces verts de Paris.

Manon

Share

Recyclons nos chers sapins

22 Déc

Sapin abandonné - Photo : <> / Flickr CC

Sapin abandonné – Photo : <<1977>> / Flickr CC

Sapins abandonnés - Photo : Martin Menu / Flickr CC

Sapins abandonnés – Photo : Martin Menu / Flickr CC

Sapins abandonnés - Photo : Sivi Steys / Flickr CC

Sapins abandonnés – Photo : Sivi Steys / Flickr CC

Cher sapin, tu souhaites être recyclé ? Que ton vœu soit exaucé !

Du vendredi 26 décembre 2014 au dimanche 25 janvier 2015, vous pourrez déposer votre sapin dans l’un des points de collecte. À l’intérieur des jardins participants, des espaces dédiés au recyclage des sapins seront mis en place et ce, pour la 8e année consécutive !

Tout sapin sans décoration, non floqué et sans sac (même biodégradable) est le bienvenu. Alors Parisiens et Parisiennes, venez participer au recyclage de nos sapins !

Cher sapin, pourquoi te recycler ?
Le sapin sera broyé par les jardiniers puis utilisé comme paillage ou pour tapisser les sentiers nature.

Cher sapin, comment savoir où te déposer ?
La liste des points de collecte est disponible sur le site de paris.fr et Que faire à Paris ?

Et sur l’affiche aussi :

Recyclons nos sapins

Recyclons nos sapins

Téléchargez l’affiche en PDF avec tous les points de collecte.

Utilisateurs de smartphones, n’oubliez pas de flasher le QR code (en bas à gauche de l’affiche) pour consulter la liste des points de collecte, directement à partir de votre téléphone.

Mélodie

Share

Des perruches à Paris

11 Déc

Perruche omnicolore au quartier de Porte des Lilas - Photo : Susana Gomez

Perruche omnicolore au quartier de Porte des Lilas – Photo : Susana Gomez

C’est un sujet qui plait beaucoup, car il est toujours étonnant : des perruches à Paris ? Qui volent librement ?

Et oui !

Une perruche omnicolore  (Platycercus eximius) cohabite depuis plus d’un mois avec les pigeons au quartier de Porte des Lilas. Une lectrice nous en a informés et nous a envoyés cette photo. Cet oiseau est devenu la star du quartier, auquel les habitants apportent des grains. Quelques photos de cette superbe espèce…

Photo : zosterops / Flickr CC

Perruche omnicolore- Photo : zosterops / Flickr CC

Photo : David Cook / Flickr CC

Perruche omnicolore – Photo : David Cook / Flickr CC

Plusieurs colonies de perruches à collier vivent également en région parisienne, depuis plusieurs années, dont une au Parc Montsouris et une autre au cimetière parisien de Thiais (comme en témoignent ces photos prises par Franck Bohain, gardien au cimetière) .

Perruche à collier au cimetière parisien de Thiais – Photo : Franck Bohain

Perruche à collier au cimetière parisien de Thiais – Photo : Franck Bohain

Perruche à collier au cimetière parisien de Thiais – Photo : Franck Bohain

Perruche à collier au cimetière parisien de Thiais – Photo : Franck Bohain

Les permières perruches à collier ont été observées dans les années 70 en Ile-de-France, aujourd’hui on en observe un peu partout. On retrouve de grandes colonies, parait-il,  à côté des 2 grands aéroports de Paris (échappées des cages d’importation ?).

Les perruches seraient plusieurs milliers à vivre à Bruxelles. J’en ai vu à Rome…

Plus d’infos sur le blog les oiseaux en ville.

[Actualisation et modification d'un article paru en 2013]

Mado et Manon

Share