Paris.fr
Accueil
Archive | Jeu RSS feed for this section

Fête des jardins 2015 : parents, voici de quoi ravir vos jeunes pousses !

8 Sep

Lettres en fleurs / Fête des jardins — Christophe Noël

Lettres en fleurs / Fête des jardins — Christophe Noël

 

À l’occasion de la Fête des jardins le weekend du 26 et 27 septembre, squares, jardins publics, privés et partagés vous proposent de multiples animations gratuites !

Nous vous avons préparé une petite sélection spéciale « ENFANTS » !

Atelier jardinage — Jean-Pierre Viguié

Atelier jardinage — Jean-Pierre Viguié

 

A l’attention des graines de jardiniers :
– Atelier création de jardins miniatures au jardin Nelson-Mandela (1er)
– Atelier rempotage au square Jean-XXIII (4e)
–  Atelier de jardinage au Jardin des plantes (5e)
– Atelier bouture de menthe et/ou repiquage de coriandre au jardin pédagogique du parc des hautes- bruyère (Villejuif)

 

Atelier peinture — Jean-Pierre Viguié

 

Artistes en herbe, ceci est pour vous :
–  Atelier création fleurs en papier au square René- Binet (18e)
–  Ateliers modelage, dessin, maquillage, origami, place François- Mitterrand (Clamart)
–  Atelier peinture sur pots au parc de Bercy (12e)
–  Atelier apiculture : fabrication de bougies au parc Monceau (8e)

 

Légumes du potager — Christophe Noël

Légumes du potager — Christophe Noël

 

Les petits gourmands y trouveront leur bonheur :

–  Découverte des fruits comestibles du parc au parc Montsouris (14e)
–  Jeu de reconnaissance sensoriel des fruits et légumes au jardin Flandre-Tanger-Maroc (19e)
–  Atelier cuisine anti-gaspillage avec les légumes du potager au jardin des Coopains (17e)
– Atelier apiculture : dégustation de miel au parc Monceau (8e)

 

Animation en hauteur — Jean Pierre Viguié

Animation en hauteur — Jean Pierre Viguié

 

Pour les jeunes aventuriers intrépides :
–  Monter dans un arbre, retour au sol par tyrolienne au square des Batignolles (17e)
– Cabanes et jeux dans le bois au  jardin du Bois-Dormoy (18e)
–  Au volant des engins mécaniques (tondeuse, tracteur, tractopelle…) au parc de Bagatelle (16e)
– Démonstration de déplacement dans un arbre au parc de Montsouris (14e)

 

Moulins à vent — Christophe Noël

Moulins à vent — Christophe Noël

 

Bricoleurs et inventeurs, faites vos preuves :
– Fabrication d’hôtels à insectes aux squares Ferdinand-Brunot et de l’Aspirant-Dunand (14e)
–  Fabrication de personnages végétalisés au square Baudricourt (13e)
– Fabrication de moulin à vent et  pluviomètre au jardin Debergue-Rendez-Vous (12e)
– Confection d’un herbier de plantes d’Île-de-France au square Maurice-Gardette (11e)

 

Animation lors de la fête des jardins — Jean Pierre Viguié

Animation lors de la fête des jardins — Jean Pierre Viguié

 

Grands joueurs et petits curieux, cela devrait vous plaire :
–  Coin lecture, contes pour enfants à la terrasse du T3 jardin partagé (20e)
–  « La pêche météorologique » jeu d’adresse et de connaissances au parc de Belleville (20e)
–  Jeux sur le label QualiPARIS et autour de la nature et du règlement des espaces verts au square Carpeaux (18e)
–  Jeux : fléchettes, cartes, quiz et parcours ludiques autour du bon usage du jardin au parc sainte-Périne (16e)

Faites vos choix et bloquez dans vos agendas le samedi 26 et le dimanche 27 septembre 2015 !

Pour plus d’informations sur l’ensemble du programme, c’est par ici.

Amélie

Share

Pas de fumée dans les aires

19 Août

Square Taras-Chevtchenko (6e) — photo Christophe Noël

Square Taras-Chevtchenko (6e) — photo Christophe Noël

Jardin Charles-Trenet (13e) — photo Christophe Noël

Jardin Charles-Trenet (13e) — photo Christophe Noël

Jardin de la Dalle-des-Olympiades (13) — photo Christophe Noël

Jardin de la Dalle-des-Olympiades (13) — photo Christophe Noël

Jardin de la Rue-du-Chalet (10e) — photo Christophe Noël

Jardin de la Rue-du-Chalet (10e) — photo Christophe Noël

 

Descendre comme des p’tits fous des toboggans immenses ; se trémousser sur des animaux à ressort ; se prendre pour le conducteur d’une locomotive rutilante… Ce sont les grands plaisirs des enfants dans les aires de jeux de nos parcs et jardins.

Fumer comme un pompier sous le nez des petits ; écraser son mégot au pied du banc… Ce sont les mauvaises manies dont certains adultes indélicats vont devoir se défaire !

Depuis le début du mois d’août, toutes les aires de jeux sont désormais des espaces « non fumeurs ». Cette interdiction était expérimentée au parc Montsouris (14e) depuis l’automne 2014. Une signalétique spécifique est mise en place et les contrevenants risquent une amende de 38 euros. En dehors des aires de jeux, on pourra continuer à fumer sa cigarette dans les autres espaces du parc, dans le respect de ses voisins bien sûr !

Interdiction de fumer dans les aires de jeux

Interdiction de fumer dans les aires de jeux

 

En parallèle, la Ville de Paris déploie une grande campagne de sensibilisation à la pollution engendrée par les mégots. Vous avez sûrement vu les affiches un peu partout. Les nouvelles poubelles (joliment appelées « Bagatelle ») sont munies d’un éteignoir qui nous permet d’y jeter nos mégots : plus d’excuse, donc, pour les écraser par terre. À partir du 1er octobre, l’abandon de mégot sera passible d’une amende de 68 euros.

Cet été, la Ville distribue gratuitement 15 000 cendriers de poche. Avez-vous le vôtre ?

Antonin

Share

Du mobilier « made in Bois de Vincennes »

6 Mai

Banc fabriqué dans une grume – photo Christophe Noël

Banc fabriqué dans une grume – photo Christophe Noël

Banc fabriqué dans une grume – photo Christophe Noël

Banc fabriqué dans une grume – photo Christophe Noël

L’aire de jeux – photo Vincent Mugnier

L’aire de jeux – photo Vincent Mugnier

Les bûcherons du bois de Vincennes aménagent l’aire de jeux – photo Vincent Mugnier

Les bûcherons du bois de Vincennes aménagent l’aire de jeux – photo Vincent Mugnier

 

Le Jeu de boules de Saint-Mandé

Dans le bois de Vincennes, à proximité du lac de Saint-Mandé, cette petite aire de jeux faisait grise mine. Elle avait besoin d’un bon coup de neuf !

Vous avez dit « circuit court » ?

Le chantier de rénovation de cet espace a été entrepris entièrement par les équipes du Bois de Vincennes, en utilisant les matières premières disponibles sur place. Un exemple particulièrement abouti de production en circuit court !

En détail :
— le revêtement du sol, adapté aux exigences de sécurité des jeux pour enfants, est composé de broyat issu des arbres du Bois ;
— les bancs sont taillés dans des grumes (troncs) d’arbres abattus dans le Bois ;
— le parcours ludique et acrobatique proposé aux enfants est dû à la créativité des bûcherons, et également fabriqué dans des troncs d’arbres.

En bref, des arbres plantés et élevés à Paris, abattus à Paris, et qui font le plaisir des petits Parisiens une fois transformés en jeux. Une production 100% made in Bois de Vincennes : qui dit mieux ?

Ouvert en avril pour les beaux jours, cette nouvelle aire de jeux a déjà été adoptée par les riverains. Puisque la valorisation des déchets forestiers est un jeu d’enfants, on ne va pas s’en priver.

Antonin

Share

Comment apprendre à reconnaître le chant des oiseaux ?

9 Mar

A tue-tête... Photo : aloush / CC Flickr

A tue-tête… Photo : aloush / CC Flickr

A tue-tête... Photo : Peter Mulligan / CC Flickr

A tue-tête… Photo : Peter Mulligan / CC Flickr

On a faim ! Photo : Julie Falk / CC Flickr

On a faim ! Photo : Julie Falk / CC Flickr

 

« Twiii-twi-twiii ! »
Pas de doute jusqu’ici, c’est un oiseau. Mais quel oiseau ?

De nombreux sites internet permettent désormais d‘apprendre à reconnaître le chant des oiseaux, gratuitement.

  • Le site du CORIF vous propose une sélection de chant de 86 oiseaux d’Île-de-France.
  • Oizolimpique, réalisé en partenariat avec la LPO,  propose un quiz par niveau (débutant, amateur, les niveaux confirmés et experts sont à venir).
  • L’inventaire National du Patrimoine Naturel propose également un jeu, complété  d’un mode « je souhaite exercer mon oreille », qui classifie le chant des oiseaux par type de chant (un son, deux son, complexe …).

Si vous souhaitez aller plus loin, de nombreuses applications smartphones présentent les cris et chants d’oiseaux, mais elles sont souvent payantes. Ornithomedia a publié un article comparant ces différentes applications d’identification des oiseaux.

Manon

Share

Participez à une expérience scientifique sur le comportement des oiseaux

24 Nov

Mesange Huppé - Crédit photo : ARonning

Mesange Huppé – Crédit photo : ARonning

Mésange charbonnière - Jyrki Salmi / Flickr CC

Mésange charbonnière – Jyrki Salmi / Flickr CC

Pinson des arbres - Gareth Williams/ Flickr CC

Pinson des arbres – Gareth Williams/ Flickr CC

Vigie Nature, du Muséum national d’histoire naturelle vous propose de réaliser chez vous une expérience scientifique pour comprendre les comportements de nourrissage des oiseaux en hiver. Vous pouvez y participer dès aujourd’hui, car l’opération dure du 24 novembre 2014 au 31 mars 2015. Cette opération de science participative innovante associe jeu et observation grâce à une application smartphone : BirdLab.

Comment participer ?
Pour participer, vous devez simplement avoir deux mangeoires sur votre balcon, et un smartphone. Si vous voulez réaliser vous-même votre mangeoire, Vigie Nature vous explique comment en fabriquer. Il faut que les oiseaux puissent tenir à plusieurs sur le lieu de nourrissage pour participer à l’expérience.
Si vous ne pouvez pas en installer chez vous, vous pouvez aussi participer, car des mangeoires seront installées dans certains lieux publics. Une carte sera publiée sur Vigie Nature pour vous permettre le localiser les mangeoires les plus proches de chez vous. Le 13 décembre prochain aura lieu la grande journée nationale de lancement du réseau public de mangeoires avec des animations dans toute la France.

Pinson du Nord - Crédit photo : ARonning

Pinson du Nord – Crédit photo : ARonning

Comment fonctionne l’application  BirdLab?
Cette application au superbe design est gratuite. Avant de commencer vos observations, un jeu vous sera proposé pour apprendre à reconnaître les 26 espèces d’oiseaux les plus communes des jardins. Des fiches descriptives des 26 espèces d’oiseaux sont inclues. Pour alimenter vos mangeoires, nous vous conseillons de vous procurer des graines de tournesol, qui sont économiques et plaisent aux oiseaux. Lorsque vous connaissez bien les oiseaux, placez-vous face aux deux mangeoires (pas trop près pour ne pas faire peur aux oiseaux). Pendant 5 minutes, reproduisez sur votre application l’activité des oiseaux en temps réel, en faisant glisser les icônes de chaque espèce sur les mangeoires. A la fin de chaque partie, vos données d’observations seront directement transmises aux scientifiques de Vigie Nature

BirdLab

BirdLab

BirdLab

BirdLab

BirdLab

BirdLab

Vous pouvez également scanner ce QRCode qui vous permettra de télécharger l’application directement.

Qrcode_BirdLab

Nous vous donnons aussi dans un article précédent quelques conseils sur les nichoirs, avec des superbes exemples en photos pour vous inspirer ! Nous parlons également ici et ici de petits conseils pour aider les oiseaux à passer l’hiver.

Manon

Share

La slackline, funambulisme urbain

19 Nov

Slackline (Robert Agthe / Flickr)

Slackline (Robert Agthe / Flickr) CC

Slackline (Eliane Baumgartner / Flickr) CC

Slackline (Eliane Baumgartner / Flickr) CC

Slackline Margot Gabel / Flickr CC

Slackline Margot Gabel / Flickr CC

Slackline By Pap_aH / Flickr CC

Slackline By Pap_aH / Flickr CC

Slackline By Pap_aH / Flickr CC

Slackline By Pap_aH / Flickr CC

La slackline est un sport récent qui s’apparente au funambulisme. Il se pratique sur une sangle tendue entre deux points d’ancrage : arbres, poteaux, pitons… Les slackeurs ont récemment fait leur apparition dans le paysage urbain, en pratiquant leur passion dans les parcs des grandes villes.

Les slackeurs débutants apprennent d’abord à marcher et à se tenir debout sur ce fil sans tomber. Puis, en progressant, ils réalisent des mouvements variés sur la sangle : demi-tour, position assise ou allongée… Voir même des sauts acrobatiques !

Si il y a beaucoup de risque de tomber au début, ce sport n’est pas dangereux pour autant. On ne tombe pas de haut car la sangle est placée de 30 à 60 cm au dessus du sol !  Au contraire, la slackline est bénéfique pour l’équilibre, la concentration, et le renforcement musculaire. Certains kinésithérapeutes utilisent même ce type d’exercice pour renforcer la cheville après une entorse. Nous vous conseillons cependant de ne pas vous lancer seul dans l’aventure pour éviter de vous blesser. Attention malgré tout, cette pratique peut endommager les arbres ! Et pour info, à Paris, le règlement des espaces verts interdit la pratique de ce genre de sports, sauf au Parc Suzanne Lenglen (15e). Les Berges de Seine proposent aussi de temps à autre des cours de Slackline !

L’association Parislack vous propose des rendez-vous régulier dans l’Ile-de-France pour pratiquer. Vous pouvez aussi les rejoindre sur Facebook.

Manon

Share

La Fête des Jardins 2014

15 Sep

fdj que faire

Conception graphique : Olivier Rat – Mairie de Paris

 

Petite plante deviendra grande ! Comme Mademoiselle, de nombreux agents ont soigné les jardins toute l’année : allez à leur rencontre – Flickr – photo : HA! Designs Artbyheather CC

Prenez place, appropriez vous les jardins, mais attention aux fleurs ! – Flickr – photo : Serge Melki CC

N’oubliez pas de porter votre plus belle chemise à fleurs pour l’occasion – Flickr – photo : Michael of Scott CC

Les 27 et 28 septembre 2014, les jardins se font une fête de vous accueillir.

Les jardins, vraiment ? Non, c’est la fête de tous ceux qui les font pousser et les entretiennent avec amour au long de l’année. Partez à la rencontre des bûcherons, agents de surveillance, jardiniers, apiculteurs etc. qui mettent du soleil et de la vie dans près de 150 espaces verts de Paris et ses alentours en ces prémices de l’automne.

Et pour cette grande occasion, les mains vertes et passionnées ont travaillé comme des fourmis afin de vous proposer des animations et des activités très diversifiées. De nombreux concerts (vous voulez des preuves ? Ils papillonnent un peu partout, ici, ou , ou encore par ici et ), près d’une trentaine d’ateliers rempotage pour les adultes et lesenfants, des promenades de jardin en jardin ou des visites guidées, des démonstrations d’escalade dans les arbres par les bûcherons-élagueurs etc. fleuriront lors de ces deux belles journées qui s’annoncent.

Vous êtes également conviés à visiter des lieux exceptionnellement ouverts au public (onglet ouvertures exceptionnelles du programme), comme par exemple les jardins des communautés religieuses. Et visitez aussi le cœur de l’événement : le village de la Fête est au parc de Bercy !

Le temps forts du programme  de la Fête des Jardins  sont accessibles ici.

Avec tout ça, vous serez fin prêts pour faire la fête, alors sortez de votre ruche (oui, parce que pour la Fête des Jardins , les abeilles aussi se mobilisent avec des animations-dégustations ici ou ici), ou l’on vous traitera de cruches !

Anne-Catherine & Khadija

Share

Fête des jardins, c'est pour bientôt !

30 Mai

Affiche de la Fête des Jardins - Mairie de Paris / Conception graphique : Olivier Rat

Affiche de la Fête des jardins – Mairie de Paris / Conception graphique : Olivier Rat

 

Cette année, la Fête des jardins vous donne rendez-vous le week-end du 27 et 28 septembre 2014.

L’objectif de la Fête des jardins comme chaque année est de vous faire découvrir de nouveaux espaces verts, les savoir-faire des agents qui les entretiennent et les modes de gestion pour cela une multitude d’activités et d’animations vous seront proposées.

Vous aurez le choix entre visites guidées, ateliers de jardinage, des jeux, des lectures et encore d’autres, ces animations gratuites sont destinées aux petits comme aux grands.

Une fois de plus vous aurez la possibilité de venir à la rencontre des  jardiniers, agents de surveillance, bûcherons et paysagistes, dans les espaces verts de Paris et de la Métropole afin de partager des moments d’exceptions.
Car,  la Fête des jardins, c’est aussi de vous communiquer et d’échanger avec vous sur les thèmes concernant l’environnement, cette année voici les deux thèmes déterminés :

  • La flore sauvage d’Île-de-France, les milieux et la faune associée
  • Les milieux aquatiques à Paris

La Fête des jardins, c’est également, depuis 2009, une ouverture sur la métropole avec une vingtaine de villes qui se joignent à l’événement comme :

Alfortville  L’Île au Cointre

Courbevoie – Jardin partagé du square Château du Loir

Maison-Alfort – Jardins familiaux du parc du vert-de-maisons

Puteaux – L’Île de Puteaux

Rungis – Colline cacao

CG93 – Bagnolet / Montreuil – parc départemental Jean Moulin- Les Guilands

CG92 – Sceaux – domaine départemental de Sceaux

Encore un peu de patience,  le programme arrive bientôt !

Elodia

Share

Testez vos connaissances en jardinage sans pesticides

17 Avr

IMG_2797 - flickr - Peter Reid

IMG_2797 – flickr – Peter Reid


Nous le savons, l’utilisation de pesticides dans les jardins et dans les champs est à la longue dangereuse pour la terre cultivée.
Les humains, les animaux et les insectes en sont les victimes indirects lorsque les infiltrations entraînent les produits toxiques dans les nappes phréatiques, puis dans les ruisseaux et dans tout le cycle hydrologique.

Se nourrir de ces fruits et légumes peut par conséquent avoir des répercutions sur la santé.

La faune et la flore sont à leur tour touchées puisque l’eau et la terre sont la base de tout, le circuit n’épargne personne.

Le constat est alarmiste et effrayant me direz-vous mais rassurez-vous il n’est jamais trop tard pour bien agir !
Le jardinier, quelque soit son niveau ou sa surface cultivée, se révèle être un acteur essentiel de cette chaîne de vie.

On compte en France 17 millions de jardiniers amateurs, c’est vous dire l’impact que peut avoir l’implication de chacun.

nouveau pensionnaire - flickr - fidber

nouveau pensionnaire – flickr – fidber

Nos amis les hérissons ne n’y trompent pas. S’ils s’aventurent dans votre jardin c’est qu’il est écologiquement sain, ce qui est bon signe pour vous !

Mais peut-être ne savez-vous pas ce qu’il faut faire exactement ou au contraire vous êtes sûr d’être le roi ou la reine du jardinage responsable.

Si c’est le cas ou si vous êtes prêt à vous impliquer, nous avons un jeu pour vous.
Vous pouvez tester vos connaissances en matière de bonnes pratiques sur le site de jardinez autrement.
Chaque jour, 5 questions vous sont posées et vous avez jusqu’au 30 avril pour relever le défis quotidiennement.

On compte sur vous ! 

Sophie 

 

Share

Quelques idées de jeux dans le jardin

13 Fév

Coeur d'enfant - flickr - Arnaud Abélard

Coeur d’enfant – flickr – Arnaud Abélard

 

Les vacances arrivent à grands pas et avec cette douceur hivernale il serait bien dommage de rester enfermés.
Voici quelques idées pour quelques journées conviviales entre enfants ou entre parents et enfants.

Chasser un trésor avec des énigmes sur les plantes pour parcours :
Une fois le trésor si convoité caché, il faut déterminer un parcours.
Si le jardin est petit ce n’est pas grave on n’est pas obligé de faire une boucle.
On peut revenir plusieurs fois dans le même coin pour faire durer le plaisir s’il y a des plantes différentes.
Tout peut se faire.

Par exemple :
Parmi mes aiguilles tu trouveras le prochain indice. Qui suis-je ?
Sous mes pétales roses délicates tu pourras de rapprocher du trésor. Qui suis-je ?
Sous mon pot couleur de terre l’indice suivant te sera révélé. Qui suis-je ?
Tu trouveras le prochain indice accroché sur ce qui permet de plonger la maison dans le noir. Où suis-je ?

Hu, hu, un trésor - flickr - darksabine

Hu,hu,un trésor – flickr – darksabine

Créer un herbier :
Il faut tout d’abord observer quelles sont les feuilles que l’on va pouvoir ramasser.
De là il ne faut pas oublier à quelle feuille correspond quel arbre, quelle fleur ou quelle plante.

Créer des masques avec des végétaux :
Tout est permis ! Il faut juste le masque blanc qui servira de base, un peut de colle ou une agrafeuse et le tour est joué.
On peut se faire un bel oiseau avec des plumes en feuilles de bambou ou un ours avec des poils d’herbe.
L’imagination n’a pas de limites.

Dessiner sa fleur, son arbre ou sa plante préféré :
Il suffit de choisir sa plante préférée, de s’installer devant et de la dessiner de la façon la plus ressemblante.

Peindre des pots pour y planter des graines qui fleuriront au printemps :
Pour préparer les beaux jours et donner envie de jardiner quoi de plus agréable de personnaliser son pot de fleur.
Ainsi on obtient une jolie décoration qui permet de personnaliser son balcon ou son jardin en attendant que la petite graine ne pointe ses premières feuilles

Cette liste n’est pas exhaustive, je suis sure que vous avez de belles idées en tête.
Faites les nous partager !

Sophie

 

Share