Paris.fr
Accueil

Conférence Main Verte : les arbres fruitiers

17 Mai

démonstration de taille d'arbres fruitiers par Henri Picas dans le verger de l'école Maurice d'Ocagne, 75014 Paris. Verger de l'opération "un verger dans mon école"

Prunier – Photo : Jean-Pierre Viguié

Maison du jardinage du parc de Bercy

Maison du Jardinage du Parc de Bercy – Photo : Jean-Pierre Viguié

conf main verte

 

Cultiver des fruits dans son jardin, c’est possible !

Denis Retournard a été, pendant plus de 20 ans, responsable de la riche collection fruitière du Jardin du Luxembourg. Il est aujourd’hui membre de l’Union Pomologique de France, qui a pour vocation de contribuer à la sauvegarde et à la valorisation du patrimoine fruitier français.

Fort de son expérience, il vient partager ses connaissances avec vous lors d’une conférence sur le thème « La diversité fruitière cultivable dans un jardin » le jeudi 19 mai à 18h, à la Maison du Jardinage, dans le Parc de Bercy (12e). Il parlera des espèces que l’on peut cultiver dans un jardin et expliquera, entre autres, comment entretenir son verger.

Pour y participer : inscription gratuite par téléphone au 01.53.46.19.19 ou par courriel à main.verte@paris.fr, ou sur place dans la limite des places disponibles.

Pauline

Share

Les prochains Jeudis du jardinier au parc de Bercy : 12, 19 et 26 mai

11 Mai

enfants potager Parc de Bercy

Potager du Parc de Bercy – Photo : Eric Lefeuvre

potager enfants jardin jardinage

Potager du Parc de Bercy – Photo : Arnaud TERRIER

 

Les habitués de la Maison du jardinage l’ont déjà bien noté dans leur agenda : le jeudi, on se retrouve au potager !

Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues : vous aussi, inscrivez-vous pour l’un des trois prochains rendez-vous, ou pour tous à la fois (quand on aime, on ne compte pas). On vous donne donc rendez-vous les 12, 19 et 26 mai à 15h pour un atelier jardinage au potager du Parc de Bercy (12e). Un après-midi pour jardiner, et échanger trucs et astuces.

Attention:  tenue de jardinage conseillée, alors enfilez vos plus belles bottes !

 

Sans titre

Atelier petite main verte au potager de Bercy – Photo : Jean-Pierre Viguié

 

Activités gratuites.

Renseignements et inscriptions auprès de main.verte@paris.fr ou par téléphone au 01 53 46 19 19.

Pauline

Share

Atelier main verte : la biodiversité du sol

10 Mai

3829718920_bda416383a_z

Potager du Parc de Bercy – Photo : melina1965 – CC Flickr

1250434773_3ab0bf2825_z

Potager du Parc de Bercy – Photo : ecololo – CC Flickr


Mieux comprendre le sol pour mieux jardiner !

Le vendredi 20 mai se tiendra un atelier pratique « La biodiversité du sol dans les espaces jardinés ».

Le rendez-vous est donné à 14h à la Maison du Jardinage, dans le Parc de Bercy (12e).

Vous aurez l’occasion d’apprendre comment travailler le sol du potager à la grelinette. Les différents parterres du Parc de Bercy vous offriront la possibilité de découvrir et d’observer les petits animaux du sol, et d’en apprendre plus sur leur rôle dans les potagers et les jardins.

Activités gratuites.

Renseignements et inscriptions auprès de main.verte@paris.fr ou par téléphone au 01.53.46.19.19.

Pauline

Share

Plantes et animaux : des complices insoupçonnés

9 Mai

Herisson d'Europe - Photo Xavier Japiot

Herisson d’Europe – Photo Xavier Japiot

Abeille - Photo Ulrich Guérin

Abeille – Photo Ulrich Guérin

Colibri - Photo steveberardi - Flickr CC

Colibri – Photo steveberardi – Flickr CC

Ecureuil roux - Photo Xavier Japiot

Ecureuil roux – Photo Xavier Japiot

 

Les relations entre les plantes et les animaux sont très nombreuses dans la nature. Certaines plus connues, comme les relations alimentaires, d’autres, plus surprenantes comme la pollinisation de fleurs par des insectes ou la dispersion de graines par des oiseaux ou mammifères

Alors, envie d’en savoir plus ? Venez vite découvrir comment les plantes et les animaux interagissent dans la nature ! Ce qui vous attend : diffusion d’un diaporama explicatif, et sortie sur le terrain.

Rendez-vous le 18 mai à 14h30 au pavillon 2 du Parc Floral.

A partir de 8 ans.

Activités gratuites, les inscriptions se passent ici.

Pour plus d’informations, consultez l’agenda des Acteurs du Paris durable.

 

 Marine

Share

À la découverte des arbres du quartier Montparnasse

5 Mai

1490433217_691065b19f_z

Écorce d’arbre – Photo : Gaëtan HOUSSIN – CC Flickr

Andrea Piazza quartier montparnasse

Quartier Montparnasse – Photo : Andrea Piazza – CC Flickr

 

Le soleil pointe enfin le bout de son nez, c’est le moment d’en profiter en faisant de belles balades !

La Ville vous organise une visite guidée dimanche 8 mai de 11h à 12h30 pour vous faire découvrir les arbres du quartier Montparnasse.

Vous pourrez apprendre à reconnaître ces arbres, dont certains sont peu courants à Paris, qui proviennent de Chine, d’Europe et d’Amérique du Nord. Au programme : explication des enjeux écologiques des arbres d’alignement en ville, de leur usage pour le développement durable et le réchauffement climatique.

Cimetière du MONTPARNASSE

Cimetière du Montparnasse – Photo : Christophe Noël

 

Le parcours sera centré autour du cimetière Montparnasse et ses rues avoisinantes. On vous donne rendez-vous à la sortie du métro Raspail !

Plus d’informations ici ou par mail auprès de Education-environnement@paris.fr. Retrouvez le programme complet des visites guidées ici.

Pauline

Share

Répertorier les saules de votre région

4 Mai

SAULES BRUNO PARMENTIER

Saules – Photo : Bruno Parmentier – CC Flickr

VIEUX SAULE GENTIANE3963

Vieux saule – Photo : gentiane3963 – CC Flickr

 

Contribuez à l’Inventaire national du patrimoine naturel

Afin de permettre à tous de s’impliquer dans la préservation de la faune et de la flore, Noé, en partenariat avec l’INPN, vous donne une mission : répertorier les Saules de votre région !

Les saules, que l’on retrouve en lisières de bois et de rivières, mesurent entre 6 et 25 mètres. Leurs feuilles, ovales ou en forme de fer de lance (lancéolées), présentent des bords dentés.

Ce programme d’apprentissage vous permettra de savoir différencier les arbres, tout en donnant un coup de pouce à l’Observatoire de la Biodiversité des Forêts.

quebec parc des suales real filion

Quebec, parc des saules – Photo : real filion – CC Flickr

 

À vos appareils photo !

Rien de plus simple : lors de votre prochaine balade en forêt, il vous suffit de repérer les Saules et de les prendre en photo de plein pied. Pour transmettre vos données au Muséum national d’histoire naturelle, rendez-vous sur le site CartObs et identifiez-vous avec le login « foret » et le mot de passe « foret2015 ». Pour la suite, il vous reste à suivre pas à pas le tutoriel vidéo !

L’OBF vous propose également une autre mission d’apprentissage sur les Hêtres.

Vous n’avez pas de forêt à côté de chez vous mais souhaitez quand même vous impliquer ? Vous pouvez retrouver toutes les autres missions de l’Observatoire de la Biodiversité des Forêts ici !

Salix babylonica Présent depuis le début du XXème siècle, il est constitué de 2 troncs d’égale grosseur, dont l’un s’est couché il y a une vingtaine d’années. Les saules ayant la particularité de se marcotter très facilement, le tronc et les branches en contact avec le sol se sont enracinés et ont formé de nouveaux troncs. C’est pour cette particularité qu’il est le symbole de l’immortalité chez les chinois, et « l’arbre de vie » chez les tibétains L’association A.R.B.R.E.S. lui a attribué, en l’an 2015, le label « ARBRE REMARQUABLE DE FRANCE » Dimensions 2015 : Hauteur 13m Circonférences: 2 troncs de 285 cm Emprise au sol: environ 500 m²

Saule pleureur du bois de Boulogne – Photo : Jean-Pierre Viguié

Salix babylonica Présent depuis le début du XXème siècle, il est constitué de 2 troncs d’égale grosseur, dont l’un s’est couché il y a une vingtaine d’années. Les saules ayant la particularité de se marcotter très facilement, le tronc et les branches en contact avec le sol se sont enracinés et ont formé de nouveaux troncs. C’est pour cette particularité qu’il est le symbole de l’immortalité chez les chinois, et « l’arbre de vie » chez les tibétains L’association A.R.B.R.E.S. lui a attribué, en l’an 2015, le label « ARBRE REMARQUABLE DE FRANCE » Dimensions 2015 : Hauteur 13m Circonférences: 2 troncs de 285 cm Emprise au sol: environ 500 m²

Saule pleureur du bois de Boulogne – Photo : Jean-Pierre VIguié

 

Vous pouvez également observer des saules en plein cœur de Paris ! Et notamment au bois de Boulogne, où l’un d’entre eux a été classé « arbre remarquable de France ».

Pauline

Share

Quelques idées de jeux dans le jardin

2 Mai

Coeur d'enfant - flickr - Arnaud Abélard

Coeur d’enfant – flickr – Arnaud Abélard

Photo : Jean-Pierre Viguié

Photo : Jean-Pierre Viguié

Photo : Jean-Pierre Viguié

Photo : Jean-Pierre Viguié

 

Les beaux jours sont de retour,  il serait bien dommage de rester enfermés.
Voici quelques idées pour quelques journées conviviales entre enfants ou entre parents et enfants.

Chasser un trésor avec des énigmes sur les plantes pour parcours :
Une fois le trésor si convoité caché, il faut déterminer un parcours.
Si le jardin est petit ce n’est pas grave on n’est pas obligé de faire une boucle.
On peut revenir plusieurs fois dans le même coin pour faire durer le plaisir s’il y a des plantes différentes.
Tout peut se faire.

Par exemple :
Parmi mes aiguilles tu trouveras le prochain indice. Qui suis-je ?
Sous mes pétales roses délicates tu pourras de rapprocher du trésor. Qui suis-je ?
Sous mon pot couleur de terre l’indice suivant te sera révélé. Qui suis-je ?
Tu trouveras le prochain indice accroché sur ce qui permet de plonger la maison dans le noir. Où suis-je ?

Hu, hu, un trésor - flickr - darksabine

Hu,hu,un trésor – flickr – darksabine

 

Créer un herbier :
Il faut tout d’abord observer quelles sont les feuilles que l’on va pouvoir ramasser.
De là il ne faut pas oublier à quelle feuille correspond quel arbre, quelle fleur ou quelle plante.

Créer des masques avec des végétaux :
Tout est permis ! Il faut juste le masque blanc qui servira de base, un peut de colle ou une agrafeuse et le tour est joué.
On peut se faire un bel oiseau avec des plumes en feuilles de bambou ou un ours avec des poils d’herbe.
L’imagination n’a pas de limites.

Dessiner sa fleur, son arbre ou sa plante préféré :
Il suffit de choisir sa plante préférée, de s’installer devant et de la dessiner de la façon la plus ressemblante.

Peindre des pots pour y planter des graines qui fleuriront au printemps :
Pour préparer les beaux jours et donner envie de jardiner quoi de plus agréable de personnaliser son pot de fleur.
Ainsi on obtient une jolie décoration qui permet de personnaliser son balcon ou son jardin en attendant que la petite graine ne pointe ses premières feuilles

Cette liste n’est pas exhaustive, je suis sure que vous avez de belles idées en tête !

 

 

[ ré-édition d’un article de  février 2013]

Sophie

Share

Visite guidée lundi 2 mai : les arbres du Champ-de-Mars

29 Avr

Champ de Mars - Photo Christophe Noël

Champ-de-Mars – Photo Christophe Noël

Champs de Mars - Photo Wanderer89 - CC Flickr

Champ-de-Mars – Photo Wanderer89 – CC Flickr

 

Les beaux jours sont enfin arrivés ! Venez profiter d’une belle balade pour admirer le parc du Champ-de-Mars (7e), son jardin fleuri particulièrement riche en arbres et arbustes… ça vous branche ? Rendez-vous le 2 mai de 14h30 à 16h30 à l’angle de la rue Émile-Acollas et de l’avenue de la Motte-Picquet.

Véritable trésor botanique, le parc Champ-de-Mars est également un site historique qui regorge de surprises.

Un jardin au centre de grandes commémorations historiques

Avec ses 24,5 hectares, le Champ-de-Mars est l’un des plus grands espaces verts de Paris. Au XVIe siècle, le paysage de cette vaste esplanade était constitué essentiellement de vignes et de potagers. L’armée l’utilisa au XVIIIe siècle comme champ de manœuvre. En effet, son étendue lui permettait d’y ranger jusqu’à 10 000 soldats, d’où son nom : Mars, autrement dit le Dieu de la guerre !

La magnificence du Champ-de-Mars lui valut d’être au centre de nombreuses grandes commémorations. Son nom évolua selon les périodes. Ce fut un temps le Champ de la Fédération (en l’honneur de la fête qu’y organisa l’évêque Talleyrand, le 14 juillet 1790, qui préfigure notre fête nationale, avec pas moins de 300 000 spectateurs rassemblés). L’on y organisa aussi des courses hippiques et le premier ballon dirigeable sans équipage s’y envola en 1783.

Les arbres du Champ-de-Mars… pour les geeks !

Platane commun - Champ-de-Mars - Photo Jean-Pierre Viguié Ce platane commun est distingué par le label national "Arbres remarquables de France" attribué en 2015 par l’association ARBRES à la Ville de Paris pour son engagement de préservation et de sauvegarde. Planté en 1814, il est remarquable par sont port étalé, avec ses 6 troncs en cépée, et parce que c’est l’un de deux plus vieux et plus gros Platanes de Paris. Dimensions en 2015 Hauteur 20 m Circonférence : 705 cm

Platane commun – Champ-de-Mars – Photo Jean-Pierre Viguié

Platane commun - Champ-de-Mars - Photo Jean-Pierre Viguié

Platane commun – Champ-de-Mars – Photo Jean-Pierre Viguié

 

Distingué par son label national « Arbres remarquables de France » attribué en 2015, le Platanus x hispanica ou platane commun est facilement reconnaissable par son grand tronc fissuré en écailles.

Saviez-vous qu’il y a près de 4925 platanes communs dans Paris ? Non ? Alors pour les geek, les amoureux de la nature ou simplement les petits curieux qui veulent tout savoir sur les magnifiques arbres qui peuplent les parcs et jardins, ça se passe sur l’Open Data de la mairie de Paris. Retrouvez le nom des arbres qui vous ont tapé dans l’œil durant la visite : ils y sont tous répertoriés. Vous serez imbattable sur leur nom latin !

Un abri pour de nombreuses espèces

Pic épeiche - Photo philomin briot - CC Flickr

Pic épeiche – Photo philomin briot – CC Flickr

Chouette hulotte - Photo renaud d - CC Flickr

Chouette hulotte – Photo renaud d – CC Flickr

 

Les arbres du parc ont attiré de nombreuses petites bêtes à plumes, d’ordinaire plus enclines à la quiétude de la forêt. Le pic épeiche y a par exemple élu domicile. Ce dernier, facilement reconnaissable à son plumage noir, blanc et rouge vif, a la fâcheuse habitude de se dissimuler au moindre bruit, ce qui le rend assez difficile à observer. Mais il n’est pas le seul ! En effet, l’oiseau le plus célèbre du Champ-de-Mars reste sans conteste la chouette hulotte. Son vol silencieux et son existence nocturne la rend presque invisible en ville, mais son hululement (souvent repris dans les scènes nocturnes au cinéma) la trahit.

Envie d’en savoir plus sur le parc du Champ-de-Mars ? Alors rendez-vous ici.

Plus d’informations par mail auprès de  Education-environnement@paris.fr ou sur quefaire.paris.fr

Marine

Share

Visite d’un jardin entre ciel et terre : le Jardin Atlantique

28 Avr

8763365617_e7e4678af7_z Niall Harrison

Jardin Atlantique – Photo : Niall Harrison – CC Flickr

2597943719_b85a4baa1e_z Ernestine

Jardin Atlantique – Photo : Ernestine – CC Flickr

 

De passage à la gare Montparnasse ?

Partez à la découverte du jardin Atlantique (15e) qui couvre les quais de la gare TGV.

La ville de Paris vous organise une visite guidée de ce jardin géométrique surprenant, sur les toits de la gare Montparnasse, qui allie esthétisme et prouesse technique. Inspiré de l’océan, on retrouve ce thème tant dans le mobilier que dans la végétation : ondulations du sol, couleurs des plantes …

27299159_0dc77d592a_z John Althouse Cohen

Jardin Atlantique – Photo : John Althouse Cohen – CC Flickr

 

Comment s’y rendre ?

Le rendez-vous est fixé à le jeudi 28 avril à 14h30, place des Cinq Martyrs du Lycée Buffon.

Plus d’informations ici ou par mail auprès de Education-environnement@paris.fr.

Pauline

Share

À la découverte de la Petite Ceinture du 13e le mardi 3 mai

27 Avr

Extension des aménagements de la petite ceinture 13ème

Petite Ceinture du 13e – Photo : Christophe Noël

Extension des aménagements de la petite ceinture 13ème

Petite Ceinture du 13e – Photo : Christophe Noël

Extension des aménagements de la petite ceinture 13ème

Petite Ceinture du 13e – Photo : Christophe Noël

 

Les projets d’aménagements de la Petite Ceinture, l’ancienne ligne de chemin de fer faisant le tour de Paris, continuent de se développer.

Après les  15e et 16e arrondissements, c’est au tour de 13e de s’ouvrir au public (on vous en parlait ici).

La Petite Ceinture du 13e a été inaugurée cet hiver et est accessible depuis le 23 janvier 2016, et relie le jardin Charles Trenet à celui du Moulin-de-la-Pointe, en passant par le jardin de la Poterne-des- Peupliers.

Ce tronçon offre un espace de promenade dédié à la biodiversité, qui s’était développée spontanément depuis sa désaffectation.  On y laisse s’exprimer la végétation, qui sert d’abri à la faune et la flore sauvage parisienne.

Avec l’arrivée des beaux jours, la mairie de Paris vous propose une visite guidée de la PC 13 le mardi 3 mai à 14h30 : rendez-vous à l’entrée du jardin du Moulin de la Pointe, avenue d’Italie. Vous pourrez ainsi découvrir ce décor insolite qui donne de nouveaux points de vue sur la ville de Paris.

Pauline

Share