Paris.fr
Accueil

L’univers Parisien de Margaux Avril

12 déc

 

[L’univers Parisien de…]

Lors d’un concert, un ami me parlait d’une jeune chanteuse qui a fait le buzz sur Internet et dont il était le baby-sitter il y a de nombreuses années. Peu de temps après, j’ai reçu un e-mail pour me présenter l’artiste. Ne croyant pas aux coïncidences, je décide de la rencontrer et effectivement, Margaux a plus d’un bon plan à partager !

-          Margaux, présente-toi…

Je suis Margaux Avril, j’ai 21 ans et je suis en troisième année de photographie à l’école de Condé de Paris. A côté de ça, j’ai sorti mon premier single, L’air de rien, et nous sommes en train de peaufiner l’album.

-          Comment t’es-tu dirigée vers la musique ?

J’adore la musique depuis toujours !  J’étais dans une chorale et je faisais du piano ainsi que du solfège au conservatoire. C’était vraiment un loisir : au départ, il n’y avait pas de but professionnel. J’ai rencontré Tristan il y a un an par le biais d’amis et ce fut le déclic. Il m’a proposé de poser ma voix sur quelques maquettes puis a souhaité que nous démarrions un nouveau projet ensemble. Il m’a poussé à écrire et cela m’a plu. Amicalement et musicalement parlant, cela colle bien entre nous ! Nous nous sommes inscrits sur Noomiz pour déposer les trois chansons que nous avions écrites. Nous avons fait cela dans le seul but de les partager avec nos familles et nos amis. Je ne savais même pas qu’il existait un « top » sur le site… Nos morceaux ont beaucoup plu et le site nous a fait beaucoup de promotion : en un mois, nous nous sommes retrouvés premiers du top Noomiz ! J’ai découvert l’existence du « top » à ce moment là ! (Rires) C’était un bonne surprise ! Nous sommes restés numéro 1 pendant trois mois et de nombreux labels nous ont contactés. Depuis, j’ai signé avec AZ, un label Universal. Je n’aurais jamais pensé que cela se produise au bout de deux mois… Ce n’était vraiment pas le but premier de notre création !

-          Dans quel univers baignes-tu?

Je baigne dans la pop et la variété. Mes inspirations sont vraiment éclectiques, j’écoute de tout : folk, rock, musique classique etc. Nous essayons de tirer certains éléments de chaque style musical pour en faire notre propre style, avec nos humeurs et nos références. En ce moment j’écoute Alt-J, Lilly Wood and The Prick et Benjamin Biolay.

Cette arrivée subite dans le monde de la musique a-t-elle changé quelque chose à ta vie ?

Ça change un peu. Tu vois les choses différemment… Cela t’ouvre à un autre univers et tu fais de nouvelles rencontres. Pendant les interviews, je dois faire une introspection sur mon univers et mes références… Cela me permet aussi de faire un point ! Et en même temps, cela ne change pas trop car la musique et l’image font partie de moi ! C’était plus un rêve de faire partie de ce monde qu’une ambition réelle.

Arrives-tu à lier la photographie et la musique ?

Bien sûr, d’ailleurs mon sujet de mémoire traite de la musique. Je m’inspire beaucoup de nombreux artistes, de clips et d’images. Par exemple, Woodkid m’inspire et j’aime autant sa musique que sa recherche visuelle. J’essaye de participer à l’univers visuel de mon projet, j’allie les deux comme je peux.

Pourquoi as-tu décidé de faire une école de photographie ?

La photo me passionne depuis toujours. J’adore en voir et en faire… J’avais envie d’approfondir cet univers créatif, de mieux le connaitre, d’en apprendre la technique et d’avoir un échange avec des gens qui peuvent m’apporter beaucoup de choses. C’est plus enrichissant que d’apprendre par soi-même ! La musique, tout comme la photographie, est un moyen de partager un univers, une façon de voir les choses, de capter des instants et des ambiances. Cela me tient vraiment à cœur, cela fait partie de moi et je ne pourrais pas m’en passer. Les deux se complètent vraiment bien…

Quels sujets abordes-tu en photo ?

Je commence à faire un peu plus de portraits et à créer des mises en scène, mais je préfère les clichés spontanés ! J’essaye de capter des ambiances, des gens, des situations, des gestes, des regards et des instants ; j’aime retranscrire ce que je vois autour de moi en tentant de l’embellir et d’en faire quelque chose. Je prends des photos partout et tout le temps et j’ai toujours un appareil sur moi. J’ai un canon 5D, mais aussi beaucoup d’argentiques, des lomos un peu « gadgets » et des polaroïds. Je touche à tout ! J’espère pouvoir lier la musique à la photographie. J’ai en tout cas déjà commencé à le faire en prenant de nombreuses photos sur les lieux de concerts, en studio et de gens que je rencontre. Il y a une atmosphère particulière, la musique est sujette à plein de photos…

 On m’a dit que tu tenais un blog photos…

Je suis un peu sur toutes les plateformes ! (Rires) J’ai un Pinterest que je nourris tous les jours car j’adore regarder des images et  partager tous les univers qui me parlent. J’ai également un blog sur lequel je poste mes photos. Avec mon copain, nous avons un autre blog plus axé sur ce que nous aimons, les expositions que nous allons voir et les lieux que nous découvrons… Nous essayons de le mettre à jour régulièrement. Nous nous nourrissons de tout et aimons partager les choses !  Internet est vraiment accessible et si on l’utilise bien, c’est une manière de s’enrichir qui est à portée de main.

margauxavril.tumblr.com

-          Quels sont tes prochains projets ?

Nous terminons l’album, qui devrait sortir au printemps 2013. J’ai eu la chance de travailler avec deux personnes que j’adore : Alex Beaupain et Marc Lavoine. Je dois aussi penser à mon diplôme ! Je passe devant un jury en juin prochain. Soutenance de mémoire, exposition, book : j’ai du boulot !

-          Pourquoi avoir choisi Les Puces de Batignolles comme lieu d’interview?

C’est à côté de chez moi et j’aime vraiment le quartier des Batignolles. Il y a plein de bonnes petites adresses, je découvre toujours de nouvelles galeries et de nouvelles boutiques… La rue des Batignolles est vraiment vivante et ce café, dont je trouve qu’il a beaucoup de charme, est très animé le soir. La déco est très vintage avec pleins de petits objets anciens. La carte qu’ils proposent est vraiment bonne… Et puis ils sont sympas ! Il existe un deuxième café, Les Puces des Batignolles, juste à côté. Il est plus grand et fait plus « restaurant ». Le week-end, ils font de supers brunchs !

Café Les Puces de Batignolles, 110 rue Legendre, 17e.

-          Où aimes-tu flâner à Paris ?

J’aime mon quartier : les Batignolles.

J’aime beaucoup le Marais.  J’aime me balader dans le coin de Saint-Paul et vers la rue de Bretagne.

Le marché des Enfants Rouges est vraiment sympa. Aux alentours, il y a plein de petites boutiques et de bistrots. J’apprécie aussi le Café Charlot. Si tu te balades, tu peux tomber sur de supers librairies… Il y a également le bar de l’hôtel Jules  & Jim. Des expositions y sont souvent organisées. J’aime bien la référence au film de François Truffaut.

Café Charlot, 38 rue de Bretagne, 3e.

www.cafecharlotparis.com

Bar de l’hôtel Jules et Jim,11 rue des Gravilliers, 3e.

www.hoteljulesetjim.com 

J’aime bien le 10e arrondissement pour le canal Saint-Martin. Il y a plein de petites adresses à découvrir. J’aime beaucoup le café Marcel et l’Hôtel du Nord. Je trouve ça un peu hors du temps. C’est peut-être un peu cliché, mais j’aime me balader au bord de l’eau… Cela a énormément de charme !

Tu es « sollicité » à chaque coin de rue, que ce soit par une boutique, par une galerie, par un bistrot trop mignon, ou même par du street art. J’ai tout le temps envie de faire des photos! Je passe mon temps à sortir mon téléphone et balance plein de photos sur Instagram !

Café Marcel, 90 quai de Jemmapes, 10e.

www.facebook.com/pages/CAFE-Marcel

Hôtel du Nord, 102 quai de Jemmapes, 10e

www.hoteldunord.org

 

Il faut aller au cinéma d’art et essai La Pagode ! C’est une salle japonaise magnifique. Tu peux prendre un petit verre avant ou après le film dans le jardin. Ils proposent deux films en VO et organisent assez régulièrement des événements autour d’un thème.

Cinéma La Pagode, 57 bis rue de Babylone, 7e.

www.etoile-cinemas.com


-          As-tu des galeries et des musées à recommander ?

La Galerie Polka, que j’adore ! Il y a toujours des expositions de photoreportages. L’endroit a beaucoup de cachet et il est assez « hors du temps ». Leur magazine Polka te nourrit d’images et de reportages incroyables.

Polka Galerie, 12 rue Saint-Gilles, 3e.

www.polkagalerie.com 

La Maison Européenne de la Photographie est une référence ! C’est un bel endroit et ils ont aussi une petite bibliothèque qui est parfaite ! Un de nos professeurs nous envoie toujours là-bas pour des références de livres.  Leur sélection est vraiment bonne ! Je me nourris toujours de ce que cet endroit a à offrir. En général, je me sens assez frustrée quand une galerie ne propose que trois images… A la MEP, ils offrent toujours la possibilité de découvrir deux ou trois artistes !

Maison Européenne de la Photographie, 5 rue de Fourcy, 4e.

www.mep-fr.org

J’adore le musée d’Orsay ! Je pourrai passer des heures là-bas … Ce musée donnerait presque envie d’y dormir! Tu te balades et tu n’as de compte à ne rendre à personne. C’est un endroit hors du temps où tu te nourris… Je suis désolée, c’est un verbe qui revient tout le temps ! (Rires)

Musée d’Orsay, 5 quai Anatole France, 7e.

www.musee-orsay.fr

J’aime bien les Arts Décoratifs. Leurs expositions sont assez actuelles, très éclectiques et la scénographie est toujours très bien faite. L’exposition de Louis Vuitton et Marc Jacobs m’avait particulièrement marquée ! L’espace dédié aux bijoux, lui, m’a vraiment rendue dingue… C’était tellement beau !  Il  y avait de vieux bijoux tellement fins, tellement beaux… Raaah !

Les Arts Décoratifs, 107 rue de Rivoli, 1er.

www.lesartsdecoratifs.fr

-          Quels sont tes bars et restaurants préférés?

J’aime beaucoup le restaurant Chez Moustache. Tu commences par un dîner chez eux, puis tu prends un verre dans le bar souterrain Candelaria et tu passes une super soirée !

 

 

Chez Moustache, 4 rue Jean-Pierre Timbaud, 11e.

www.facebook.com/pages/Chez-Moustache

Candelaria, 52 rue de Saintonge, 3e.

www.candelariaparis.com

 

Il y a plein de bonnes adresses dans mon quartier !

Le Garde-Robe des Batignolles est un bar à vins qui ne paie pas de mine. Le cadre « bistrot parisien », avec son bar en zinc et ses petites tables, est vraiment agréable. Ils proposent des planches de fromages  et de charcuterie. C’est très bon et leurs produits sont frais.

Le Garde-Robe des Batignolles, 4 rue Bridaine, 17e.

Le Clan des Jules est un petit restaurant très sympa ! Ce sont les mêmes patrons que Le Club des Cinq qui, lui, est très ludique : bandes dessinées collées au mur et carte assez enfantine. Le Clan des Jules est un peu plus « sérieux » : il y a une grande bibliothèque, c’est assez cosy et chaleureux.

 

Le Clan des Jules, 7 rue Brochant, 17e.

www.leclandesjules.com

Le Club des Cinq, 57 rue des Batignolles, 17e.

www.leclubdes5.fr

Le Café Max est un petit bistrot français très charmant et dont le gérant est vraiment sympathique… On dirait le personnage du dessin animé Pixar Là-Haut. (Rires) Il y a plein de petits tableaux et de photos accrochés en pêle-mêle au mur. La carte est très bonne et ce n’est pas très cher. J’aime ce bistrot, qui change des endroits tendance et dont la réputation se fait vraiment au bouche à oreille !

Café Max, 7 avenue de la Motte-Piquet, 7e.

-          Quel est ton dernier coup de cœur ?

Je viens de découvrir Le Bal.  C’est un lieu d’exposition, mais tu peux également prendre un verre à l’étage dans leur café. Ils ont aussi une petite librairie. C’est tout petit et très mignon.

Le Bal, 6 impasse de la Défense, 18e.

www.le-bal.fr

 

Margaux Avril – Electric Guest (cover)

Image de prévisualisation YouTube

Margaux Avril – L’air de rien

Image de prévisualisation YouTube

Site de Margaux Avril : www.margauxavril.com

Bookmark/FavoritesShare / Save

No comments yet

Leave a Reply