Paris.fr
Accueil

This Is Not A Love Song, le festival qui met l’indie à l’honneur

15 Mai

1798834_724276564279741_433080484_n

Nous ne pouvons pas cacher notre affinité pour les groupes indépendants et c’est dans la programmation de ce festival – au nom si singulier – que nous avons trouvé notre bonheur.

Le festival This Is Not A Love Song propose un line-up mélangeant une quarantaine d’artistes connus comme émergents. Entre rock, pop, psyché, hip-hop et electro, ces artistes partagent tous une démarche indie.

Certains noms ont retenu notre attention, mais commençons par découvrir le programme :

Le 29 mai

Filthy Boy, Speedy Ortiz, Temples, Man or Astroman, Lee Ranaldo, RY X, Slowdive, The Fall, Cambodian Space Project, Brian Jonestown Massacre, Southern, Suuns, Moodoïd, Jon Spencer Blues Explosion

Le 30 mai

Wooden Shjips, Courtney Barnett, Superchunk, Midlake, Findlay, Meridian Brothers, Neutral Milk Hotel, Rodrigo Amarante, Earl Sweatshirt, Cat Power, Jungle, Black Lips, Ty Segall, Har Mar Superstar, Daniel Avery 

Le 31 mai

Humming Bird, Vundabar, Rich Aucoin, Harold Martinez, Astronautalis, Holy Ghost!, Rocky, Mofo Party Plan, Sky Ferreira, Golden Teacher, WhoMadeWho, The Glitch Mob, Fatima Al Qadir, Acid Arab

Nous pensons nous rendre à ce festival le 30 et 31 mai et avons déjà repéré les concerts à ne pas louper. C’est l’occasion pour vous faire découvrir – ou redécouvrir – nos coups de cœur.

 

Vendredi 30 mai

 

  • Wooden Shjips 

Il serait difficile de ne pas se laisser porter par les nappes envoûtantes du rock psychédélique maîtrisé de ce quatuor originaire de San Francisco.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

 Leur page Facebook : www.facebook.com/Wooden-Shjips

 

  • Courtney Barnett

Un timbre de voix légèrement éraillé et désabusé, des textes gorgés d’ironie, un style folk qui sort des conventions… Il ne nous reste plus qu’à découvrir l’effet Courtney Barnett en live.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Sa page Facebook : www.facebook.com/courtneybarnettmusic 

 

  • Findlay   

Le rock « Trash » n’est pas réservé à des artistes masculins. A mi-chemin entre le garage et le grunge, Findlay risque très certainement d’enflammer le public de Nîmes.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

 Sa page Facebook : www.facebook.com/FindlayMusic

 

  • Cat Power   

Même s’il semble inutile de présenter Cat Power, c’est avec grand plaisir que nous succomberons à son rock folk délicat.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

 Sa page Facebook : www.facebook.com/CatPowerSun

 

  • Jungle

Le duo Londonien nous entraînera avec son groove apaisant, ses  arrangements électro vintage et ses voix pop-soul tirées des 80’s.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Leur page Facebook : www.facebook.com/jungle4eva

 

  • Black Lips

Assimilé à la scène garage / punk US, The Black Lips est pourtant l’un des groupes les plus pop du genre. Nous sommes impatients de retrouver cette explosion galvanisante que nous offrent ces génies bercés trop près du mur.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

 Leur page Facebook : www.facebook.com/theblacklips

 

  • Ty Segall  

Légèrement perdus dans la profusion de titres produits à son nom, nous sommes curieux de découvrir sa sélection pour le festival. Face à cette maîtrise de nombreux styles dérivés du rock, nous ne risquons pas d’être déçus.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

 

  • Har Mar Superstar 

Loin du stéréotype du neo-crooner pop-soul actuel, Sean Tillman – aka Har Mar Superstar – est plutôt du genre enrobé et dégarni … Un côté profondément décalé qui semble se ressentir également sur scène. Un réel « personnage » à découvrir et dont les morceaux soul au groove entraînant ne laissent pas de marbre.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Sa page Facebook : www.facebook.com/harmarsuperstar

 

  • Daniel Avery 

Sa techno / minimale laisse entrevoir d’envoûtantes nappes saturées et des beats accrocheurs. L’engouement récent pour cette « petite sensation anglaise » nous intrigue, ses compositions nous hypnotisent… C’est donc avec  Daniel Avery que nous achèverons cette journée de concerts.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

 Sa page Facebook : www.facebook.com/danielmarkavery

 

Samedi 31 mai

 

  • Vundabar  

Notre attention s’était déjà portée sur le premier album  de ce jeune duo garage rock américain. L’énergie développée dans leurs morceaux présage un concert efficace.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Leur page Facebook : www.facebook.com/Vundabar

 

  • Rich Aucoin 

L’indie pop de Rich Aucoin accroche par ses refrains fédérateurs et ses nappes électriques. Son univers très marqué se dessine au delà de ses morceaux : ses performances scéniques sont connues pour laisser un souvenir intarissable.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Sa page Facebook : www.facebook.com/richaucoinmusic

 

  • Astronautalis 

Le hip-hop aux sonorités indie rock et pop d’Astronautalis nous avait déjà conquis. Sur scène, un véritable panel d’émotions se dévoile, allant d’une sensibilité délicate à des sentiments plus profonds.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Sa page Facebook : www.facebook.com/Astronautalis

 

  • Holy Ghost! 

La synthpop de Holy Ghost! risque d’animer nos pieds. Si les rythmes disco vous semblent être suffisamment provocateurs pour enchaîner quelques pas ravageurs, nous vous proposons de réviser vos bases avec ce vieux cours de danse – hilarant et un brin ringard – ici.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Leur page Facebook : www.facebook.com/HolyGhostNYC

 

  • WhoMadeWho 

Voguant entre l’indie pop et l’électro, les productions de WhoMadeWho ne nous déçoivent jamais. Même si leur dernier opus semble plus sobre et plus calme, c’est avec un certain plaisir que nous irons découvrir leurs nouvelles compositions sur scène.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

 Leur page Facebook : www.facebook.com/whomadewho

 

  • The Glitch Mob 

Le trio électro aux éléments explosifs de glitch-hop nous a ravi avec la sortie de son second album Love Death Immortality. Sombres, électriques et « violentes », les compositions sont impétueuses. Le choix des voix uniquement féminines apportent malgré tout une grande sensation de douceur.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

 Leur page Facebook : www.facebook.com/theglitchmobmusic

 

  • Acid Arab 

Acid Arab se réapproprie des classiques orientaux en leur donnant une touche acid-house des plus plaisantes. Une jolie façon de clôturer le festival.

Image de prévisualisation YouTube

 

Le line-up est disponible sur le site du festival : This Is Not A Love Song

La page Facebook du festival : www.facebook.com/thisisnotalovesongfestival

 

Share / Save

No comments yet

Leave a Reply