Paris.fr
Accueil

L'école du rire

15 Mar

15/03/2011 – L’Art du rire – Théâtre du Rond Point.

 

Tableau d’honneur pour ce master class de la comédie. Jos Houben capte l’attention des élèves les plus dissipés pour une véritable leçon de maître autour du rire.

 

Une table et une chaise, accessoires uniques de la démonstration de Jos Houben. Scène pratiquement vide pour mieux le laisser s’agiter et s’exprimer. Le cours se fait sans fourniture inutile. Notre professeur d’un soir nous transmet les mécaniques du rire avec son corps comme seul outil. A la manière d’un mime habile il sait provoquer les sourires grâce à ses seuls grimaces et déplacements. Au-delà des paroles il nous rappelle que le rire est universel et intemporel.

Constitué d’observations acquises durant des années de cours de comédie dispensés à travers le monde, ce spectacle nous divertit, nous instruit et nous interroge. Malgré son apparente simplicité, cette leçon est un véritable show conçu comme une classe. Le conférencier y dissèque les instincts et raisonnements inconscients derrière nos gloussements. Il nous amène à nous demander si nous choisissons ou subissons notre rire. Avons-nous un quelconque contrôle sur notre hilarité ? Ainsi bien que nous soyons parfois prévenus de ce qui va arriver, ou que ce soit quelque chose de déjà vu, nous ne pouvons nous retenir de rire.

Jos Houben nous enseigne une véritable méthodologie de l’humour et nous invite à en découvrir les principaux préceptes à travers certaines évidences cachées. Il nous questionne, par exemple, sur notre attachement profond à notre verticalité. Comme si la station debout se faisait l’avatar de notre dignité. Il va nous exposer sa théorie selon laquelle tout ce qui penche, hésite et boite nous fait rire. Cela toucherait notre corde sensible plus que ce qui nous apparaît comme droit, rigide et immuable. Ainsi sommes-nous attendris par la tour de Pise et impressionnés par la tour Eiffel.

Professeur émérite, Jos Houben dispense sa science des zygomatiques à travers moult exemples observés au quotidien. Cette leçon de comédie est une véritable démonstration d’acteur qui nous enseigne l’importance d’être un bon observateur afin de devenir un bon comédien. Car c’est cette apparente simplicité qui renforce l’efficacité de la farce. La proximité qu’il crée avec le public fait que chacun s’y reconnaît et retrouve son environnement sur scène. De la poule au camembert, en passant par la tour de pise, Jos Houben transforme son corps et son visage et les esclaffements du public ne sont, eux, pas mimés.

Studieuse, l’audience est mise à contribution. Les élèves prennent part au spectacle et s’en donnent à cœur joie. Ce n’est en effet pas tous les jours que l’on peut venir sur scène pour botter l’arrière train d’un comédien. Le public agit et réagit tout au long de ce master class et en vient à penser qu’il aurait bien aimé que cette leçon d’une heure dure un peu plus longtemps. Mais les meilleures choses ont une fin et assurément celle-ci vaut bien un dix-neuf sur vingt.

 

 

 

No comments yet

Leave a Reply