Paris.fr
Accueil

Vol au-dessus d'un nid de cinglés

22 Mar

Vol au dessus d'un nid de coucou / Crédit : BM Palazon

 

 

 

 

 

 

 

 

« Médicaments ! ».  Dès les premières minutes de « Vol au-dessus d’un nid de coucou », le doute n’est plus permis : le spectateur du Théâtre 13 est plongé au coeur d’un hôpital psychiatrique. Ou plutôt d’un service dirigé par Miss Ratched, l’infirmière en chef redoutée par tous les patients. Ici, on avale ses pilules à heure fixe sans broncher, en acceptant toutes les consignes du règlement intérieur. C’est une société bien ordonnée qui s’est mise en place, coupée du monde extérieur. Ce microcosme s’est même donné un visage « démocratique », avec un Conseil des malades, que l’administration est censée consulter régulièrement.

Une dictature médicale

Mais la réalité est toute autre. L’institution psychiatrique a toutes les caractéristiques d’un mini dictature où l’individu n’existe plus, où chacun doit obéir aveuglément à des ordres absurdes, qu’il ne comprend pas. L’arrivée de Patrick McMurphy va bousculer ce bel ordonnancement. Lui a plutôt le profil d’un petit escroc, dont la santé mentale doit être évaluée lors de son séjour de 5 mois dans cet hôpital psychiatrique.

crédit : BM Palazon

C’est un souffle de liberté qui s’engouffre dans le service : parties de cartes, changement des habitudes, respect approximatif des règles… Les patients s’autonomisent. Les coucous tentent de sortir du nid. Une révolution joyeuse est en marche. Une rébellion inacceptable pour l’administration.

La mise en scène astucieuse de Stéphane Daurat nous immerge dans le huis-clos psychiatrique. Une salle commune avec quelques tables, bancs et tabourets et le local vitré réservé au corps médical suffisent pour nous plonger dans un monde à part. Arnaud Perrel reprend avec bonheur le rôle de Mac Murphy, incarné par le génial Jack Nicholson dans le film de Milos Forman en 1976.

 

Infos pratiques

« Vol au dessus d’un nid de coucou » de Dale Wasserman, d’après le roman de Ken Kesey, mise en scène de Stéphane Daurat.

Jusqu’au 15 avril au Théâtre 13 (jardin)

103 A bld Auguste Blanqui (13e). Métro : Glacière

Réservations : 01 45 88 62 22 – prix des places : entre 6 et 24 euros.

Réserver

La bande annonce de « Vol au dessus d’un nid de coucou  » de Milos Forman

 

No comments yet

Leave a Reply