Paris.fr
Accueil

Amours, piano et Feydeau

16 Nov

Amours et Feydeau

crédit : David Grimbert

Son nom est presque synonyme de vaudeville. Près d’un siècle après sa disparition, Georges Feydeau (1862-1921) est l’un des auteurs comiques les plus joués en France. « Amours et Feydeau » est un bel hommage à ce « style Feydeau », ce mélange de comédie de moeurs (avec le trio immortel mari-femme-amant), d’absurde et de comique de situation. Sur la scène du Ciné XIII théâtre (18e), niché sur la Butte Montmartre, ce n’est pas un mais trois Feydeau que vous pourrez déguster. Au menu, trois courtes pièces où la chanson est un fil conducteur, sur des airs de piano. Trois pièces, une dizaine de personnages et quatre comédiens survoltés. L’arrivée d’un soit-disant professeur de musique ou encore l’annonce d’un décès deviennent le prétexte idéal pour dépeindre avec férocité la bourgeoisie parisienne, ses préjugés, son arrivisme. Un milieu que Feydeau, issu d’un milieu aisé et noctambule invétéré, connaissait bien.

Le domestique, la voix de la vérité

C’est aussi un tableau sans concession des rapports homme-femme au début du XXe siècle. Mariage d’intérêt, maîtresse de circonstance, hypocrisie permanente… Le couple n’a rien d’un bonheur absolu ! Et les domestiques sont maltraités par « Monsieur » et « Madame ». Comme chez Marivaux et Molière le valet dit d’ailleurs tout haut ce que chacun pense tout bas, et donne de la voix pour le plus grand plaisir des spectateurs.

 

Amours et Feydeau

Crédit : David Grimbert

La mise en scène de Léonard Matton nous fait passer avec légèreté d’une scène à une autre. Le choix de structures mobiles pour le décor permet un enchainement facile. L’énergie des comédiens et leur complémentarité se ressent tout au long du spectacle. Chacun s’écoute, les répliques fusent, et l’énergie dégagée emporte le spectateur.

Infos pratiques

Amours et Feydeau, au Ciné XIII Théâtre (18e) – 1 avenue Junot. Métro : Lamarck-Caulaincourt- Tél. : 01 42 54 15 12 – Tarif : de 13 à 26 euros.

Mise en scène et chansons de Léonard Matton

Réserver une place

No comments yet

Leave a Reply