Paris.fr
Accueil

Un tigre rugit à la Manufacture des Abbesses

15 Mai

Au pied de la butte Montmartre, derrière une devanture discrète, se cache la Manufacture des Abbesses. Jusqu’au 5 juin, ce théâtre intimiste présente L’histoire du tigre, une pièce mise en scène et interprétée par le comédien Pierre-Marie Escourrou. Reprise au Lucernaire du 29 septembre au 10 octobre 2015. Il s’agit d’un monologue théâtral écrit en 1978 par le dramaturge italien Dario Fo, inspiré d’un conte chinois.
Imaginez un soldat qui descend des confins de la Mandchourie (Chine) pour suivre la « grande marche ». Blessé par les soldats de Chang Kai-Chek, il se réfugie dans une caverne pour s’y soigner. Mais cette dernière s’avère être la tanière d’une tigresse et de son petit ! De cette rencontre improbable naît alors un dialogue surréaliste entre l’homme et l’animal…

Une mise en scène survitaminée

Dans un décor minimaliste, sans costume ni musique, Pierre-Marie Escourrou seul en scène, incarne les différents personnages de la pièce. Sans jamais baisser d’intensité, il change de peau avec fluidité et maestria, tour à tour tigresse, soldat et villageois. La performance est à la fois corporelle et verbale. Il rugit, gesticule, mime, en occupant l’intégralité de l’espace scénique.

Un soldat qui cuisine pour une tigresse

Dans la pure tradition des troubadours et conteurs, le comédien manie les logorrhées (flux de paroles) et onomatopées verbaux, jonglant avec les accents. Les répliques sont cocasses : « Il avait les griffes repliées sur deux rayures noires, on aurait cru qu’il avait les mains dans ses poches ». Et les situations absurdes : un soldat qui cuisine pour une tigresse, un cours de rugissement entre cette dernière et des villageois…

La mère fourre la tête du petit à la mamelle  et fait :
« -AAAHHAARRR ! »
Et le petit :
« -IAAHHAA !
-OAAHAARRR !
-AAAAAH ! »
Une scène de famille !

Pierre-Marie Escourrou nous entraine avec lui dans cette joyeuse épopée sur un rythme haletant. Son jeu corporel permet au spectateur de se saisir instantanément des images. Et grâce à sa verve expressive, le comédien modèle les décors. Les montagnes de l’Himalaya défilent et les corps des personnages font éruption sur scène.

Le bruit de la pluie, la grotte, les tétons de la tigresse et même l’odeur de la viande grillée sont tangibles ! Le félin colle à la peau de Pierre-Marie Escourrou avec qui il partage la puissance et l’énergie. A la fin du spectacle, il règne dans la salle comme un parfum de fauve…

Extrait de la pièce

Image de prévisualisation YouTube

 

Infos pratiques

Une pièce drôle, musclée, fantaisiste et poétique à voir à la Manufacture des Abbesses
7, rue Véron (18è) – Métro : Abbesses. Du 28 avril au 5 juin. Du dimanche au mercredi à 21h. Tarifs : 13 et 24 euros. Tél. : 01 42 33 42 03
Durée: 1h

2015 : la pièce est reprise au théâtre du Lucenaire (6e), à 19h du mardi au samedi du 29 septembre au 10 octobre.

Réservations par ici

 

Elise Chevillard

One Response to “Un tigre rugit à la Manufacture des Abbesses”

  1. majobo 1 septembre 2015 at 7 h 27 min #

    L’ Histoire du Tigre est de nouveau à l’affiche au Lucernaire à 19H du mardi au samedi du 29/08/2015 au 10/10/2015 avec Pierre-Marie ESCOURROU qui nous montre tout son talent dans une performance digne du maestro Dario FO
    allez-y vous ne le regretterez pas!

Leave a Reply