Paris.fr
Accueil

Combats de couples sur le "Ring"

30 Oct

crédit : Bernard Richebé

L’amour est un combat au long cours. Sur la scène du théâtre du Petit Saint-Martin, un couple, puis un second, un troisième… Autant de scènes de la vie ordinaire, 18 instantanés tous interprétés par les mêmes comédiens, Audrey Dana et Sami Bouajila. Les répliques, souvent drôles et justes, fusent tels une série de coups que deux boxeurs pourraient échanger sur un ring.

Le texte de Léonore Confino évite les travers traditionnels des duos amoureux au théâtre : ni fleur bleue, ni crise de jalousie surjouée, ni claquements de portes… « Sois rustique! », lance Audrey Dana, à la recherche d’émotions fortes, à  son partenaire masculin, un brin désorienté.

Femmes émancipées

Dans « Ring », la femme assume son émancipation, et les personnages féminins ne sont en rien des faire-valoir. Les hommes n’échappent pas non plus à leurs propres contradictions, dragueur pathétique, père aux abois pendant une nuit sans sommeil lorsque le petit ne fait pas ses nuits, amant sans lendemain… Le rythme est enlevé, les temps morts quasi inexistants, et les dialogues souvent très drôles.

Corps à corps torride ou glacis du train-train domestique, « Ring » nous présente le couple dans tous ses états. C’est l’irréductible divergence des aspirations de deux solitudes arrimées l’une à l’autre.

Références au 7e art

La mise en scène s’appuie sur un astucieux plateau d’un blanc immaculé, dont les bords incurvés rappellent un « bowl » de skate park ! Les références au cinéma sont bien présentes, grâce à un jeu de lumières sophistiqué et même un générique de fin… façon 7e art.

Marc Tourniaire et Victor Dixmier

 

La bande annonce de « Ring »

 

 

Infos pratiques

« Ring » de Léonore Confino, mise en scène Catherine Schaub, avec Audrey Dana et Sami Bouajila.

Du mardi au vendredi à 21h, le samedi à 16h et 21h.

Réserver une place ici ou par téléphone au 01 42 08 00 32

 

 

 

 

No comments yet

Leave a Reply