Paris.fr
Accueil

Hamlet, le texte et la scène à l’Épée de Bois

18 Nov

©BM Palazon

©BM Palazon

Un jeune homme, chaussé de bottes en cuir, jongle avec un ballon noir. Autour du jeune Hamlet, la cour du royaume du Danemark s’agite. Le roi, Claudius, a succédé au défunt souverain (son propre frère), puis épousé Gertrude, la veuve de celui-ci…. et mère d’Hamlet. Une nuit, le spectre du roi apparaît à Hamlet et révèle que c’est Claudius qui l’a assassiné.

Hamlet, l’éternel retour

Hamlet, Hamlet, Hamlet, Hamlet… Pour la quatrième fois, Daniel Mesguich s’attaque à la pièce la plus célèbre de William Shakespeare, un texte fleuve (plus d’une centaine de pages !).
Pour le metteur en scène, c’est une sorte de Madeleine de Proust : tous les 10 ans, il reprend l’ascension de cette montagne du théâtre élisabéthain. « Depuis que je l’ai mis en scène pour la première fois (…) Hamlet, spectre de toutes les pièces du monde, n’a cesser de hanter tous mes travaux », explique-t-il dans la note de mise en scène du spectacle, joué jusqu’au 30 novembre au Théâtre de l’Épée de bois, à la Cartoucherie (12e). Pourquoi remonter la pièce chaque décennie?   » Non pas dans le vain espoir d’en finir un jour, mais pour me mesurer, nous mesurer. Non à lui, mais à nous-mêmes. »

La vérité de la scène

L’ambition peut sembler démesurée face à un mythe universel du théâtre. Daniel Mesguich aime les mots, la traduction -il propose d’ailleurs ici la sienne pour cette adaptation- et goûte les références à l’histoire scénique, à la puissance du texte littéral enfoui derrière le texte imprimé… Mais l’essentiel est sans doute ailleurs. Sur scène. Le rythme est là, enlevé, sans temps mort. Et Hamlet -William Mesguich, glaçant- est entouré par une belle compagnie de comédiens, qui donnent vie à la galerie de personnages shakespeariens. La descente aux enfers du prince entraînera avec lui la joie du monde et leurs rires. Parmi les bonnes idées, la présence d’un double féminin pour Hamlet –Joëlle Lüthi, déjà convaincante dans Pinocchio. Elle donne ainsi corps au bras vengeur du prince, lorsqu’il songe au meurtre de Claudius. Même phénomène réussi de dédoublement pour Ophelia (Sarah Gabrielle et Rebecca Stella). La première version de la mise en scène, découverte à Cachan (Val-de-Marne) en février 2013, m’avait semblé moins aboutie, plus maniérée. A l’Epée de bois, le charme opère. On écoute avec plaisir le texte. Comme ce constat de Marcellus, un brin résigné : « Il y a quelque chose de tordu dans le royaume du Danemark ».

 

Le spectacle en pratique

 

« Hamlet », au Théâtre de lÉpée de bois jusqu’au 30 novembre, plus d’infos par ici

Billetterie en ligne

Mise en scène, traduction et adaptation : Daniel Mesguich

Assistante mise en scène : Sarah Gabrielle

Comédiens : William Mesguich, Anne de Broca, Philippe Maymat, Sarah Gabrielle, Laurent Montel (en alternance avec Zbigniew Horoks), Rebecca Stella, Yan Richard, Eric Bergeonneau, Marie Frémont, Florent Ferrier, Tristan Willmott, Joëlle Lüthi.

Le Théâtre de l’Épée de bois est l’un des théâtres de la Cartoucherie de Vincennes (12e)

Accès et infos pratiques par ici

En savoir plus sur la Cartoucherie

Programmation des théâtres de la Cartoucherie

 

Victor Dixmier

 

No comments yet

Leave a Reply