Paris.fr
Accueil

Un Misanthrope attachant

3 Mar

misanthrope

Crédit Photo : Serge Bagdassarian, Georgia Scalliet, Loïc Corbery. © Brigitte Enguérand

Le Misanthrope donne à voir une société où désir et lien social s’entrechoquent.

Le Pitch

Alceste aime la veuve Célimène qui tient seule son salon. Il vient à sa rencontre afin de lui faire avouer publiquement son amour. Seulement, la misanthropie et l’honnêteté à outrance d’Alceste lui attirent des ennuis : un gentilhomme poète veut lui faire entendre ses vers, et dans sa franchise Alceste lui indique qu’ils sont bons pour la corbeille. Cette déconvenue ne va que le desservir pour le reste de la pièce. Deux marquis intronisés à la cour viennent aussi perturber ses plans. Arsinoé vient « mettre en garde » Célimène contre des rumeurs circulant à son propos, à savoir un nombre d’amants conséquent…

Alors?

La pièce brille par sa mise en scène originale signée Clément Hervieu-Léger et par le jeu d’acteur des personnages de second plan. On remarque ainsi une Arsinoé magistrale et un Philinte impeccable, alors qu’on est confronté dans un même temps à une Célimène peu consistante et à la voix monotone. Alceste, qui devrait pourtant nous être peu agréable, inspire de la sympathie et de l’attachement. Ce contre-pied aurait pu être intéressant si l’acteur ne s’était pas réduit à un jeu de l’excès. Les costumes modernisés donnent une autre dimension à la pièce qui devient alors très actuelle. Reste à saluer des décors qui ne cessent d’interroger le spectateur. Celui-ci est torturé entre espace intérieur et extérieur.

Cette version du Misanthrope rappelle, si l’on ose la comparaison, la peinture des mœurs que fait Choderlos de Laclos dans Les Liaisons Dangereuses.

Martin Vienne

Distribution

Yves Gasc: Basque / Éric Génovèse: Philinte / Florence Viala: Arsinoé / Loïc Corbery: Alceste / Serge Bagdassarian: Oronte / Gilles David: Dubois / Georgia Scalliet: Célimène / Adeline d’Hermy: Eliante / Louis Arene: Acaste / Benjamin Lavernhe: Clitandre

Élèves-comédiens : Claire Boust / Charlotte Fermand / Solenn Louër / Thomas Guené / Valentin Rolland

Mise en scène : Clément Hervieu-Léger
Assistante à la mise en scène : Juliette Léger
Scénographie : Éric Ruf
Assistante à la scénographie : Dominique Schmitt
Costumes : Caroline de Vivaise
Lumières : Bertrand Couderc
Musique originale : Pascal Sangla
Réalisation sonore : Jean-Luc Ristord
Création coiffures : Fabrice Elineau

Pour aller voir la pièce

C’est à la Comédie française!
Salle Richelieu, 1 Place Colette, 75001 Paris

Billetterie en ligne

Accès et infos pratiques par ici

No comments yet

Leave a Reply