Paris.fr
Accueil

Ruy Blas revisité par la folie joyeuse des Moutons noirs

20 Nov

© Editions Austréales/Compagnie des Moutons noirs

© Editions Austréales/Compagnie des Moutons noirs

C’est l’histoire d’ « un verre de terre amoureux d’une étoile ». Un valet amoureux de la reine d’Espagne. Pour « Ruy Blas », le célèbre drame romantique de Victor Hugo, la compagnie des Moutons noirs tourne résolument le dos à la tragédie sur la scène du Théâtre 13 : vive la comédie ! Pour cette adaptation, le metteur en scène Axel Drhey s’est replongé dans un souvenir d’enfance, le film de Gérard Oury « La Folie des grandeurs » (1971), qui revisitait très librement la pièce de Hugo. En 2015, Axel Drhey n’hésite pas à créer de nouvelles scènes qui précèdent le début original de « Ruy Blas ».

Le roi d’Espagne chanteur hip hop

Les traits des personnages sont volontairement grossis, pour le plus grand bonheur des spectateurs. Ainsi, le roi d’Espagne n’hésite pas à se lancer dans un rap sur le bonheur… de la chasse ! Habillé en star « bling-bling » de hip-hop, avec une casquette dorée sur la tête, il provoque l’hilarité du public. Don Salluste, le maître de Ruy Blas, est également l’une des figures comiques les plus réussies : il se promène même dans les travées du public.

Un jeu « hors scène » qui fonctionne à merveille. Côté costumes et décors, les Moutons noirs innovent également. Les nobles espagnols, qui complotent contre le pouvoir royal, portent tous le masque inquiétant du personnage du film « V comme vendetta »

L’autre force : l’omniprésence de la musique. Trois musiciens accompagnent la majorité des scènes. Tous participent pleinement à cette comédie très réussie . Halte à la morosité ! Une soirée de théâtre joyeuse et rythmée.

La bande annonce de « Ruy Blas » 

 

« Ruy Blas ou la folie des Moutons noirs », d’après Victor Hugo

du 3 novembre au 13 décembre au Théâtre 13 / Seine, 30, rue du Chevaleret (13e) – métro : Bibliothèque François Mitterrand

Réserver une place ici – Tél. : 01 45 88 62 22

 

L’actualité culturelle parisienne sur Quefaire.paris.fr

 

No comments yet

Leave a Reply