Paris.fr
Accueil
Archive | Ville en famille RSS feed for this section

Les nouveaux pères (suite)

24 Juin

Mangu, le « père 2013  »

Qui sont les pères d’aujourd’hui? En quoi sont-ils différents de leurs propres pères? La semaine dernière, Aias, restaurateur et jeune papa me donnait sa version.

Aujourd’hui, c’est au tour de Mangu. Je l’ai rencontré, par hasard, dans son quartier de Pigalle. Il se baladait avec son fils Bentley, métis aux cheveux longs âgé de 6 ans. Le joli duo m’a intrigué, je les ai abordés. Mangu, veste aux couleurs rasta et lunettes de soleil sur le nez, a bien voulu discuter, la glace à la fraise de son fils à la main. C’est un musicien new-yorkais, originaire de Porto-Rico qui vit à Paris depuis 10 ans. Son épouse est également musicienne, son nom de scène est Chula Vida. Le soleil n’est toujours pas au rendez-vous alors je vous propose de vous trémousser sur les rythmes caliente de Mangu tout en lisant ce post!

 

Image de prévisualisation YouTube

 

« Quel genre de père êtes-vous? Je dirais que je suis un père aux multiples facettes, « un papa gâteau » comme vous dites en français. Je pense être un père moderne, un papa 2013 voilà! J’accompagne mon fils à l’école le matin, je cuisine pour la famille, je joue beaucoup avec mon enfant, je suis affectueux avec lui, nous sommes très complices et je veux qu’il sache que je suis bien présent.

En quoi êtes-vous différent de votre propre père? C’était un père plus traditionnel que je ne le suis, il ne faisait pas tout ce que je fais aujourd’hui avec Bentley. Il était affectueux certes mais j’ai le souvenir d’un père que je voyais le matin et le soir, point. Vous voyez, aujourd’hui, nous sommes mercredi, mon fils ne va pas à l’école et je m’occupe de lui, cela aurait été inimaginable de la part de mon père.

Quels souvenirs gardez-vous de la naissance de votre fils? Oh …. Je me souviens de l’émotion immense qui m’a submergé. Je me rappelle avoir appelé tous mes proches à New-York. J’étais très fier. Je me souviens m’être dit que je veillerai à être un père proche de son enfant.

Que souhaitez-vous transmettre à votre fils? La capacité à être heureux. Et puis, acquérir très vite une certaine indépendance.
La fête des pères a-t-elle une signification pour vous? Pas vraiment, on ne la fête pas, cela ne symbolise pas grand chose. C’est la fête des pères et la fête des mères tous les jours chez nous !

Quels lieux côtoyez-vous avec votre fils? Mon enfant ne jure que par un seul et unique lieu, ce sont les magasins de jouets!!!

Y a-t-il une chanson en particulier que vous aimez chanter à votre fils? Oh, il y a trop de chansons, je ne peux pas en citer une… Mais en ce moment, Bentley aime écouter « The lazy song » de Bruno Mars. »

Image de prévisualisation YouTube

Les familles parisiennes font fi de la pluie!

25 Mai

 

Le mauvais temps est au cœur de toutes les discussions. Les prévisions météorologiques n’annonçant pas d’améliorations, j’ai consulté cinq parents afin de les sonder : « Que faire avec les enfants quand le temps est pluvieux? »
Et bien, rien ne les arrête! Il pleut? Qu’à cela ne tienne, on s’en accommode! Un papa, Paul, m’a même annoncé sur un ton badin qu’il faut savoir apprécier la pluie!

I’m singing in the rain, I’m singing in the rain with my kids !

http://www.dailymotion.com/video/x76bf2

____________________________________________________

Paul est le papa de Martin (4 ans), ils habitent en face du lac de St Mandé

« Les jours de pluie, je me mets moins la pression. Je laisse Martin s’occuper tout seul, il a son petit monde, ses jouets. Mais on n’hésite pas à sortir. On met un ciré, on chausse des bottes et allons ! Il faut savoir apprécier la pluie. Martin adore les flaques d’eau, c’est son dada! Et puis, quand il pleut, il n’y a personne dehors, c’est le moment d’avoir les rues et les parcs pour soi, le monde nous appartient, on a enfin de l’espace, c’est l’occasion de découvrir un autre environnement! Lundi dernier, il tombait des trombes d’eau mais Martin a fait du vélo, je lui avais préparé un parcours et la pluie ne nous a pas gêné. J’aime susciter la curiosité de mon fils tout en me laissant guider par ses envies. Je me suis posé la question suivante : comment s’amuser avec la pluie? Comment créer un terrain de jeu pour l’enfant? Après avoir joué sous la pluie, dans la gadoue, Martin prend une douche bien chaude, les vêtements pleins de boue vont à la machine. J’ai appris à apprécier la pluie à l’Ile de la Réunion où j’ai vécu, j’adore les pluies tropicales. »

Stéphanie est la maman de Pablo (14 ans) et Clovis (7 ans), ils habitent tout près du Père-Lachaise


« Alors, mes deux garçons et moi, les jours de pluie, on va au musée: les Arts Décoratifs, Beaubourg et surtout le Grand Palais! Avec la carte Sésame, on ne fait pas la queue et avec les enfants, c’est précieux… On part le matin vers 11h et on fait l’expo pendant l’heure de midi, il y a moins de monde. On prend les écouteurs, c’est plus ludique. Je me cale sur le rythme des enfants et on passe un bon moment. La dernière en date: Dynamo. »

Véronique est la maman d’Achille (6 ans et demi) et Martin (3 ans et demi), ils habitent du côté de la Place Gambetta

« On fait des gâteaux et on joue au Uno ou aux petits chevaux !!! Parfois, on se fait un ciné ou un musée, notamment celui des arts forains sur le 12ème qui est un peu cher mais féerique! »

Julien est le papa de Margaux (8 ans) et Benjamin (4 ans), ils habitent non loin du marché d’Aligre

« Ça n’est pas très écolo mais quand il pleut, il m’arrive d’installer les enfants dans la voiture et on part faire la tournée des plus jolis coins de Paris. Les petits adorent. Parfois, ils s’endorment, bercés par la voiture. »

Fabienne est la maman de Lucie (12 ans) et Eva (8 ans), elles habitent à Orly

« Quand il pleut nous adorons préparer de bons gâteaux! Le week-end dernier, c’était fondant au chocolat et brioche au chocolat! Nous en avons profité aussi pour bricoler, on a monté le grand lit de Lucie … tout le monde s’y est mis ! Nous avons joué à Batabanga …c’est  un super jeu d’observation et de rapidité. »

 

Ars Anima nous invite à rêver une ville humaine et créative

30 Déc

J’ai été contactée par la compagnie Ars Anima qui m’a demandé de parler de leur dernière action, « Un monde qui vient… rêver et inventer la ville de demain  ».

Si vous cherchez une idée de sortie en famille, en voici une:

En parallèle de l’exposition « Habiter demain », le public de la Cité des sciences est invité sur le forum Explora à vivre un parcours participatif « Un monde qui vient – Rêver la ville de demain » d’une demie heure établi en trois temps :
1. une invitation au rêve créatif afin de laisser venir les images, inspirations, idées sur la ville de demain
2. planter  son message ou son dessin dans le Champ des possibles, second espace spiralé, collecter, lire et afficher les messages déposés par d’autres personnes
3. Ecrire, selon inspiration, son twitt pour ajouter une idée, une proposition.
Toutes les informations sur : http://goo.gl/Vs9dh
Sur le même sujet, je vous invite à consulter le site Carfree.com et plus particulièrement les portfolios réalisés par J.H. Crawford, auteur de Carfree cities, montrant qu’une ville sans voitures est certes, bénéfique pour l’environnement mais favorise également une vie sociale (et donc familiale) plus forte.