Le carnaval de l’école maternelle des Amiraux, 19e

Chaque année pour le carnaval, les élèves de l’école des Amiraux se parent de leurs costumes, haut en couleur qu’ils ont préparé durant plusieurs séances d’ateliers. Ils défilent sous la bannière d’artistes tels que Nick Devereux ou Niki de Saint Phall jusqu’au parc, en compagnie d’une fanfare invitée spécialement pour l’occasion. Les familles, les passants et autres badauds admirent les déguisements inspirés des œuvres de ces artistes.

Lou, la médiatrice nous explique le travail de la classe 3 :                                                      Cette année le FMAC a installé la peinture Mansion I de Nick Devereux devant le réfectoire. La classe 3 a défilé brandissant fièrement leur filiation à cette œuvre. Pour constituer la face et le dos de leur costume, les élèves ont d’abord pris deux feuilles de la couleur de leur choix en format A2. À partir de ces deux couleurs, ils ont peints de plus petites feuilles dans le camaïeu correspondant. Dans une autre séance, ils ont coupé ces feuilles et dessiné des motifs à l’aide de feutres Posca. Un motif par pièce découpée. Il a fallu ensuite coller ces bouts de papier sur la feuille A2 afin de donner un rendu en 3D. Partis dans l’imaginaire des enfants, ces papiers devenaient des châteaux, des ponts, des toboggans, sur leur propre costumes… comme ils avaient pu imaginer ce que représentait le tableau de Nick Devereux.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

Publié dans 18e, école maternelle, 19 rue des Amiraux | Laisser un commentaire

Intervention de l’artiste Christine Coenon au lycée professionnel Suzanne Valadon, 18e

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

Lundi 11 mai 2015, l’artiste Christine Coenon dont les dessins intitulés Prises de temps sont installés dans les couloirs du lycée Valadon, présente son travail à une classe de 1ere (Administration et Gestion).

Pour débuter, les lycéens sont fiers de montrer à l’artiste les vidéos qu’ils ont réalisées à partir de ses œuvres. Avec le soutien de TransiMooc Passeurs d’Art, projet pédagogique, culturel et numérique, les lycéens ont réfléchi à la notion du temps qui passe dans leur quotidien.

L’artiste nous explique que ces dessins font parties d’une série qui a duré 8 ans ; 8 ans car ce chiffre si on l’incline représente le symbole de l’infini.

Cette série est réalisée à partir de pages choisies dans le journal Libération, que l’artiste recopie à l’encre de chine et au crayon. L’enregistrement manuscrit est suivi d’un recouvrement au graphite qui rend l’information peu lisible hormis le titre en gros caractères. Il en ressort « des pages de journaux » séparées de leur contexte et qui deviennent intemporelles par ce geste artistique. Les titres deviennent les vers d’un poème que l’artiste compose à chaque exposition.

Le titre, Prises de temps, fait référence aux prises de vue en photographie et prises de son des enregistrements sonores. Il s’agit là de prendre du temps.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

Christine Coenon © Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

L’artiste revient le 28 mai 2015 pour assister à l’exposition des travaux des lycéens qui prendra place dans le couloir du lycée et pour présenter à nouveau son travail.

Publié dans 18e, 18e, lycée professionnel Suzanne Valadon | Laisser un commentaire

Exposition des œuvres des élèves de l’école élémentaire Maurice Genevoix, 18e

© Claire Boustani – FMAC, Paris.

© Claire Boustani – FMAC, Paris.

Lundi 22 juin toute la journée, les travaux des élèves réalisés à partir de La chaise mise à nu de Florence Doléac ont été exposés dans le hall du 2ème étage autour de l’œuvre de l’artiste.

La Chaise mise à nue, clin d’œil au titre de l’œuvre de Marcel Duchamp La mariée mise à nue par ses célibataires, même, est revêtue d’une épaisse housse à traîne de feutre matelassée. Cet objet hors du temps, fait entièrement à la main, est issu d’une tradition du Kirghizstan selon laquelle la mère offre à sa fille, lors de son mariage, un tapis de feutre cousu dont chaque point de couture représente un jour de bonheur pour le nouveau couple. Le tapis comporte ici une infinité de points, qui s’entremêlent comme de longs « cheveux ». La chaise, objet banal et domestique, ouvre, grâce à cette « chevelure », un horizon fantastique où les chaises déploient fièrement des traînes de princesse.

En partant du travail de l’artiste, certains élèves se sont questionnés sur l’objet même et ont créé des petites chaises miniatures avec de l’argile.

© Claire Boustani – FMAC, Paris.

© Claire Boustani – FMAC, Paris.

© Claire Boustani – FMAC, Paris.

© Claire Boustani – FMAC, Paris.

D’autres ont dessiné au fusain la chaise de l’artiste en la réinterprétant.

© Claire Boustani – FMAC, Paris.

© Claire Boustani – FMAC, Paris.

Les plus petits ont, quant à eux, colorié aux feutres un dessin reproduisant l’œuvre pour réaliser leur propre chaise colorée.

© Claire Boustani – FMAC, Paris.

© Claire Boustani – FMAC, Paris.

Publié dans 18e, 18e, école élémentaire, 3 rue Genevoix | Laisser un commentaire

Exposition des œuvres des élèves de l’école élémentaire Damrémont, 18e

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

Vendredi 12 juin à 18h a eu lieu le vernissage de l’exposition des œuvres des élèves de l’école élémentaire Damrémont. Le couloir du 1er étage ainsi que l’escalier ont été investis par l’ensemble des travaux d’une année. Ce travail a été réalisé pendant les cours d’arts plastiques avec le PVP arts plastiques de l’école, Michelle NADAL ainsi qu’avec la médiatrice du FMAC, Léna LARRASQUET.

Toutes les classes ont travaillé à partir de l’œuvre Félin d’Omar Ba, exposée dans le couloir du 1er étage de l’école.

Les élèves de CP ont produit une création en reprenant la technique picturale d’Omar Ba et en s’inspirant de l’histoire que le conteur Julien Tauber leur a racontée lors de sa venue à l’école.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

Les élèves des classes de CE1, CE2, CM1 et CM2 ont été invités à créer un être hybride, une chimère qui les représenterait. Comme Omar Ba, ils ont utilisé différentes techniques et ont superposé différentes couches sur un fond noir.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

La classe de CE1 b s’est quant à elle questionnée sur l’environnement géographique et social du personnage principal de l’œuvre d’Omar Ba. Chaque élève a créé un habitat et des personnages représentant les proches du Félin, amis, famille, voisins… pour donner naissance au village du Félin.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

Les élèves de CM2 b ont créé chacun la sculpture d’un être hybride mis en scène devant un décor représentant son lieu de vie.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

© Loan N’Guyen-FMAC, Paris.

Publié dans 18e, école élémentaire 65 rue Damrémont | Laisser un commentaire

Exposition des œuvres des enfants de l’Hôpital Trousseau, 12e

 

© Claire Boustani-FMAC, Paris.

© Claire Boustani-FMAC, Paris.

Du 16 au 23 juin, le Hall Chigot de l’Hôpital Trousseau est investi par l’ensemble des travaux réalisés par les enfants à partir du tableau de Tatjana Doll, Balayeuse 2.

En 2007, l’artiste a peint sur des toiles de grand format, des objets utilisés par le service de la Propreté de Paris. La balayeuse incarne le concept urbain de propreté et le principe de recyclage.

L’application de la couleur en gestes vifs et nerveux renvoie à la bande dessinée et au graffiti.

En partant du tableau, certains enfants ont travaillé sur la balayeuse elle-même, ses couleurs, son aspect ou son mécanisme. D’autres se sont intéressé au parcours qu’elle effectue chaque jour dans Paris. D’autres enfin se sont penché sur les objets qu’elle récupère en travaillant sur le thème du recyclage.

Une exposition riche et variée qui montre la créativité des enfants.

 Comment fonctionne une balayeuse ?

Certains enfants l’illustrent par des mots…

Textes autour des actions de la balayeuse © Claire Boustani-FMAC, Paris.

Textes autour des actions de la balayeuse © Claire Boustani-FMAC, Paris.

Ou par des images…

La balayeuse passée aux rayons X © Claire Boustani-FMAC, Paris.

La balayeuse passée aux rayons X © Claire Boustani-FMAC, Paris.

Voyage à l’intérieur de la machine © Claire Boustani-FMAC, Paris.

Voyage à l’intérieur de la machine © Claire Boustani-FMAC, Paris.

Une balayeuse, ça ressemble à quoi ?

Elle est colorée…

Rythmes et couleurs © Claire Boustani-FMAC, Paris.

Rythmes et couleurs © Claire Boustani-FMAC, Paris.

Rythmes et couleurs © Claire Boustani-FMAC, Paris.

Rythmes et couleurs © Claire Boustani-FMAC, Paris.

Elle tourne à l’intérieur…

Ça tourne à l’intérieur de la balayeuse © Claire Boustani-FMAC, Paris.

Ça tourne à l’intérieur de la balayeuse © Claire Boustani-FMAC, Paris.

Elle laisse des traces sur son passage…

Traces de la balayeuse sur la chaussée © Claire Boustani-FMAC, Paris.

Traces de la balayeuse sur la chaussée © Claire Boustani-FMAC, Paris.

Qu’est-ce que fait une balayeuse ?

Elle récupère beaucoup d’objets laissés sur la chaussée…

Poubelles en vrac © Claire Boustani-FMAC, Paris.

Poubelles en vrac © Claire Boustani-FMAC, Paris.

Petits papiers à jeter © Claire Boustani-FMAC, Paris.

Petits papiers à jeter © Claire Boustani-FMAC, Paris.

Elle voyage dans tout Paris…

Un ticket pour voyager © Claire Boustani-FMAC, Paris.

Un ticket pour voyager © Claire Boustani-FMAC, Paris.

Carnets de voyage de la balayeuse © Claire Boustani-FMAC, Paris.

Carnets de voyage de la balayeuse © Claire Boustani-FMAC, Paris.

Dessins réalisés par les enfants mais aussi par les parents, les clowns et le personnel de l’hôpital © Claire Boustani-FMAC, Paris.

Dessins réalisés par les enfants mais aussi par les parents, les clowns et le personnel de l’hôpital © Claire Boustani-FMAC, Paris.

Et elle peut être aussi une œuvre d’art…

Relooking de la balayeuse à l’instar de la Joconde détournée par Andy Warhol, Paul Giovanopoulos ou Pierre Rauschenberg © Claire Boustani-FMAC, Paris.

Relooking de la balayeuse à l’instar de la Joconde détournée par Andy Warhol, Paul Giovanopoulos ou Pierre Rauschenberg © Claire Boustani-FMAC, Paris.

La balayeuse rencontre le Street art © Claire Boustani-FMAC, Paris.

La balayeuse rencontre le Street art © Claire Boustani-FMAC, Paris.

Publié dans 12e, 12e, centre scolaire de l’hôpital Trousseau, 26 avenue du Docteur Netter | Laisser un commentaire

L’expérience de Janice, médiatrice à l’hôpital Trousseau, 12e

L’œuvre de l’artiste Tatjana Doll, intitulée La Balayeuse, est installée dans le couloir du service dialyses de l’hôpital Trousseau.

 Après une rapide présentation de l’œuvre et de l’artiste, des ateliers d’art plastique sont lancés auprès d’enfants débordant d’imagination.

L’objectif est de faire travailler les enfants sur le thème du recyclage et sur cette drôle de machine qui nettoie et ramasse les déchets. C’est l’occasion d’évoquer les trajets que doit parcourir la balayeuse dans Paris, une belle manière de redécouvrir la capitale.

Décomposer pour recomposer la balayeuse :

1

© Janice Szczypawka

Les carnets de voyage de la balayeuse à Paris :

2

© Janice Szczypawka

3

© Janice Szczypawka

 

5

© Janice Szczypawka

1

© Janice Szczypawka

Où est passée la Balayeuse ?

6

© Janice Szczypawka

7

© Janice Szczypawka

8

© Janice Szczypawka

Merci à Christine Guyard pour ses idées originales, son implication, sa patience et sa grande gentillesse.

Merci à toute l’équipe du centre scolaire de l’hôpital constituée de femmes et d’hommes plein de générosité, avec un grand sourire pour redonner de la joie et de la bonne humeur dans un milieu où il n’y en a pas toujours.

Merci à tous les enfants si courageux ! Bravo à eux. Bravo pour ce combat qu’ils mènent chaque jour.

Janice Szczypawka, médiatrice à l’hôpital Trousseau

Lien vers la fiche de l’œuvre

Lien vers le site du centre scolaire de l’hôpital

Publié dans centre scolaire de l'hôpital Armand Trousseau | Laisser un commentaire

L’expérience de Janice, médiatrice à l’hôpital Necker, 15e

Un petit groupe d’enfants est venu découvrir la vidéo insolite Napoléon de l’artiste Taro Izumi qui se filme en train d’attraper des monuments, des objets, de l’eau de Paris, et qui nous les montre ensuite dessinés à l’intérieur de sa main au feutre noir.

Nous avons alors voulu nous aussi créer des films.

Sans moyen technique, nous avons imaginé un procédé original : Un film en papier. Chaque enfant a créé sa bande filmique aux feutres ou crayons. Puis en découpant le contour de la main et en l’utilisant comme support, le film se déroule dans la main comme le procédé de Taro Izumi.

Action :

1

© Janice Szczypawka

A l’aide de la tablette, nous nous sommes amusés à dérouler la bande en ne filmant que la main, comme s’il s’agissait d’un vrai film !

Bravo à vous pour ces belles réalisations !

 Lors d’un autre atelier en groupe, nous constituons des petits dessins à coller sur une carte de Paris, toujours dans l’idée d’imaginer les monuments que Taro Izumi a pu attraper dans sa main.

2

© Janice Szczypawka

Merci à l’hôpital Necker qui a organisé une belle exposition des œuvres des élèves à la manière de Taro Izumi !

Un article de Janice Szczypawka, médiatrice à l’hôpital Necker

Lien vers la fiche de l’œuvre

Lien vers la fiche du centre scolaire de l’hôpital Necker

Publié dans 19e, collège Edmond Michelet, 70 rue de l'Ourcq | Laisser un commentaire

Atelier à l’école maternelle rue de Tanger, 19e

Cette année, l’œuvre de Philippe Devereux, intitulée La révérence, est installée dans le préau de l’école maternelle de la rue de Tanger. Après une médiation sous forme de diaporama auprès des élèves, place aux ateliers d’arts plastiques.

5 classes de petits plasticiens imaginent des projets en lien avec les épluchures et apprennent ainsi à composer à l’aide de végétaux (fruits, légumes, fleurs).

Les grands réalisent de superbes insectes. La technique est de créer le corps à partir d’encre ou de pailles pour créer des formes encore plus insolites. Ils collent ensuite les végétaux qu’ils ont au préalable ramassés dans la cour de l’école.

Les insectes :

1

© Janice Szczypawka

2

© Janice Szczypawka

3

© Janice Szczypawka

4

© Janice Szczypawka

6

© Janice Szczypawka

 

 

 

 

 

4

© Janice Szczypawka

Avec une autre classe, les animaux :

D’abord en cours de préparation :

8

© Janice Szczypawka

9

© Janice Szczypawka

10

© Janice Szczypawka

11

© Janice Szczypawka

12

© Janice Szczypawka

D’autres élèves réalisent des bonshommes fruits ou encore leur propre portrait avec des objets récupérés tels que des bouchons en plastique, des crayons, des pétales de papier…

 

 

 

 

Bravo à tous !

Un article de Janice Szczypawka, médiatrice à l’école maternelle rue de Tanger

Lien vers la fiche de l’œuvre

Lien vers le site de l’école

Publié dans 19e, école maternelle Tanger, 15 rue de Tanger | Laisser un commentaire

L’expérience de Janice, médiatrice à l’école maternelle d’Aubervilliers, 19e

Après avoir présenté aux enfants « Passages », la porte aux trois entrées, de Florence Doléac ainsi que ses autres travaux et le design en général, nous avons séparé nos ateliers plastiques entre grands et petits.

Les petits ont décoré l’intérieur de boîtes en carton en utilisant la technique du collage. Une ouverture a été découpée au préalable dans chaque boîte afin de représenter des portes. Ainsi, ils ont imaginé ce qui pourrait se trouver derrière cette porte en collant des images afin de concevoir ce monde imaginaire !

Les grands, quant à eux, ont travaillé à partir d’images d’objets en noir et blanc. A l’aide d’un calque disposé au-dessus de l’image choisie ils ont imaginé un objet design.

Les rendus étaient souvent très poétiques !

1

© Janice Szczypawka

2

© Janice Szczypawka

Le vélo dragon

3

© Janice Szczypawka

Le vélo le plus rapide du monde

Un article de Janice Szczypawka, médiatrice à l’école maternelle d’Aubervilliers

Bravo !

Lien vers la fiche de l’œuvre

Lien vers le site de l’école

Publié dans rue d'Aubervilliers | Laisser un commentaire

Anita Molinero à l’école élémentaire Keller, 11e

Le travail de médiation sur l’œuvre Sans titre, (borne de chantier) d’Anita Molinero a été amorcé depuis plusieurs mois à l’école Keller grâce à l’investissement de la PVP Anny Feuillade Brette.

Les élèves ont développé de beaux projets sur la thématique du rouge et sur celle du plastique. Ils ont joué avec les matières, les formes, les couleurs, les techniques.

La principale réalisation des enfants est une sculpture intitulée Curcul’air qui a été exposée au Parc Floral durant la semaine du développement durable.
Les élèves ont collectionné des objets rouges et ont créé cette sculpture faite de l’accumulation de ces objets.

1

Sculpture « Circul’air » réalisée par les élèves © Janice Szczypawka

Les élèves ont également imaginé des bas reliefs en papier rouge :

2

© Janice Szczypawka

3

© Janice Szczypawka

Après une présentation du travail d’Anita Molinero et plus particulièrement de cette œuvre de la collection du FMAC, les élèves ont dessiné sur du papier calque des formes venues se superposer aux images des œuvres d’Anita Molinero. Ce travail de dessin au feutre noir donne lieu à des créations imaginaires sans limite.

Les résultats sont remarquables !

4

© Janice Szczypawka

5

© Janice Szczypawka

6

© Janice Szczypawka

7

© Janice Szczypawka

8

© Janice Szczypawka

9

© Janice Szczypawka

10

© Janice Szczypawka

11

© Janice Szczypawka

 

 

 

 

 

12

© Janice Szczypawka

13

© Janice Szczypawka

 

14

© Janice Szczypawka

D’autres très jolis projets ont été réalisés par les élèves qui ne manquent pas d’idées.  Bravo à tous ! Et merci à Anny, professeure formidable !

Janice Szczypawka, médiatrice à l’école Keller

Lien vers la fiche de l’œuvre

Lien vers le site de l’école

Publié dans 11e, école élémentaire, 4 rue Keller | Laisser un commentaire