Paris.fr
Accueil

Le FMAC à l’école 2018-2019, c’est fini !

2 Août

Décrochage de l’œuvre de Gilgian Gelzer à l'école élémentaire Berthier (17e) © Juliette Degorce - FMAC, Paris

Décrochage de l’œuvre de Gilgian Gelzer à l’école élémentaire Berthier (17e) © Juliette Degorce – FMAC, Paris

 

Le FMAC à l’école 2018-2019 s’est clôt en beauté avec de belles restitutions de fin d’année. Fin juin, début juillet, malgré la chaleur, l’équipe du FMAC était au rendez-vous pour décrocher les œuvres dans les écoles.

 

Décrochage de l'oeuvre d'Armand Jalut au collège Jules Ferry (9e) © Juliette Degorce - FMAC, Paris

Décrochage de l’oeuvre d’Armand Jalut au collège Jules Ferry (9e) © Juliette Degorce – FMAC, Paris

 

Rendez-vous en septembre pour de nouvelles aventures !

 

Chorale exposition à l’école élémentaire Houdon (18e)

2 Août

Des élèves présentant à des parents la vidéo de Blaise Parmentier © Claire Boustani - FMAC, Paris

Des élèves présentant à des parents la vidéo de Blaise Parmentier © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Le vendredi 28 juin, la musique et les arts plastiques étaient à l’honneur à l’école élémentaire Houdon (18e). Les CM2 présentaient à leurs parents le travail mené tout au long de l’année en musique et en arts plastiques. Après la chorale, place à l’exposition qui était dispersée dans plusieurs endroits de l’école : la salle d’arts plastiques, une cage d’escalier et aussi la cave de l’école, pour la première fois ouverte au public. Endossant avec sérieux le rôle de médiateur culturel, les élèves guidaient les parents d’un espace à l’autre en apportant un éclairage sur les productions.

 

Dans la cave de l'école, visite à la torche © Claire Boustani - FMAC, Paris

Dans la cave de l’école, visite à la torche © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

En lien avec la vidéo Chromiphérie de Blaise Parmentier, les élèves ont crée une ville imaginaire en papier et en noir et blanc. Autour de cette ville, ils ont réalisé une route Arc-en-ciel sur laquelle ils ont fait circuler leurs O.R.N.I.S. (objets roulants non identifiés) fabriqués à partir d’objets de récupération. Tous ces éléments ont servi de décors à un petit film d’animation tourné en Stop Motion.

 

Décors pour la vidéo en Stop Motion © Claire Boustani - FMAC, Paris

Décors pour la vidéo en Stop Motion © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

La ville imaginaire © Claire Boustani - FMAC, Paris

La ville imaginaire © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Les O.R.N.I.S. © Claire Boustani - FMAC, Paris

Les O.R.N.I.S. © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

© Claire Boustani - FMAC, Paris

© Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Croquis pour la route Arc-en-ciel © Claire Boustani - FMAC, Paris

Croquis pour la route Arc-en-ciel © Claire Boustani – FMAC, Paris

A partir d’une photo extraite de la vidéo de Blaise Parmentier, et en s’inspirant du travail d’Elliot Erwitt, les enfants ont également imaginé une scène hors-champ dans le rétroviseur du véhicule du conducteur de la vidéo. Ces dessins ont été offerts par les enfants à l’artiste Blaise Parmentier, en guise de remerciement pour sa venue à l’école le 8 avril.

 

Dans le rétroviseur © Claire Boustani - FMAC, Paris

Dans le rétroviseur © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Rendez-vous l’année prochaine pour d’autres travaux autour d’une nouvelle œuvre.

 

Retour d’expérience d’Inès Seddiki, médiatrice culturelle, à l’école élémentaire Mouraud (20e)

2 Août

Les estampes réalisées par les élèves en lien avec l’œuvre © Claire Boustani - FMAC, Paris

Les estampes réalisées par les élèves en lien avec l’œuvre © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Les sculptures Idoles de Philippe Mayaux, exposées à l’école élémentaire Mouraud (20e), ont été pour moi une vraie source d’inspiration. J’ai eu tout de suite de nombreuses idées d’activités, d’ateliers et de sorties à mettre en place autour des œuvres. Avec la professeure d’arts plastiques de l’école, Gabrielle Pinto, nous avons pu rapidement échanger et préparer les séances.

La médiation n’est pas qu’une affaire de projets, le plus difficile est de mettre en application ce que l’on conçoit et surtout de réussir à partager sa passion avec un public…

Les premières séances de médiation ont eu lieu devant les œuvres. Lorsqu’on se retrouve face à une classe, il n’est plus possible de faire demi-tour malgré les interrogations : vais-je être intéressante ? Trouveront-ils mon discours clair ? Seront-ils réceptifs à ma présentation ? La séance commence et la magie de la médiation se produit : les élèves écoutent et posent des questions extrêmement pertinentes sur l’œuvre. Le temps d’échange est alors comme une partie de ping-pong, il ne faut pas perdre la balle, ici l’attention de l’interlocuteur !

Après ces présentations, nous avons commencé le travail d’atelier avec les classes. J’ai pu travailler durant plusieurs semaines avec 3 niveaux : les CP, les CE2 et les CM2.

 

Exemple de matériel proposé aux élèves © Claire Boustani - FMAC, Paris

Exemple de matériel proposé aux élèves © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Avec les CM2 le projet était de créer une sculpture à l’aide de matériaux de récupération. Les élèves avaient à leur disposition des objets récupérés de plusieurs natures : électroniques (fils, ordinateurs, câbles…), naturelles (branches, bâtons…), et diverses (boîtes en cartons, emballages, bouchons, tissus…). En assemblant ces matériaux, les élèves devaient donner naissance à un personnage, à l’instar des sculptures de Philippe Mayaux créées à partir de matériaux recyclés.  Ils devaient d’abord, en groupe, réfléchir à un projet commun et le mettre sur papier en esquissant un croquis de leur future création.

 

Les personnages réalisés en matériaux recyclés. Travaux des CM2 © Claire Boustani - FMAC, Paris

Les personnages réalisés en matériaux recyclés. Travaux des CM2 © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

© Claire Boustani - FMAC, Paris

© Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Les CP  ont visité le département des arts africains au Musée du Quai Branly. A l’aide d’un carnet de croquis, ils ont reproduit leurs œuvres préférées.Suite à cette visite, ils ont créé des petites poupées dansantes en fils de fer.

 

Silhouette en construction © Claire Boustani - FMAC, Paris

Silhouette en construction © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Les silhouettes de CP © Claire Boustani - FMAC, Paris

Les silhouettes de CP © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Avec la classe de CE2, le projet était de créer de petits totems issus d’une civilisation extraterrestre. Les élèves ont aussi réalisé des esquisses avant de se lancer dans la création en trois dimensions. Il s’agissait d’un travail demandant minutie et investissement sur plusieurs séances. Les têtes des totems ont été modelées à l’aide de pâte durcissant, sur la base d’une bouteille d’eau remplie.

Le corps a ensuite été décoré d’éléments en cartons (queue, ailes…) puis le tout a été recouvert de bande de plâtre. Enfin des couleurs ont été apportées avec de la peinture, des paillettes.

 

Totems en fabrication © Claire Boustani - FMAC, Paris

Totems en fabrication © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Les Totems des CE2 © Claire Boustani - FMAC, Paris

Les Totems des CE2 © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

© Claire Boustani - FMAC, Paris

© Claire Boustani – FMAC, Paris

 

 

Au-delà des ateliers, mon expérience au sein de l’école Mouraud a été complète : l’artiste est intervenu auprès des élèves, nous avons pu suivre des ateliers de moulage à la Villa Belleville et comme je l’ai dit nous sommes sortis au Musée du Quai Branly. J’ai ainsi pu participer à l’accompagnement de ces classes à différents endroits et avec divers acteurs. Ce fût extrêmement enrichissant et stimulant.

Tous les travaux ont été exposés le 28 juin lors de la fête de l’école. Je suis heureuse d’avoir participé à ce projet, d’avoir, à mon humble échelle, permis peut-être une meilleure compréhension de l’œuvre ou un point de vue différent de celle-ci, et d’avoir travaillé avec des élèves investis et attachants.

Je tiens à remercier toute l’équipe pédagogique de l’école élémentaire Mouraud, la directrice, les instituteurs, les engagés en service civique… Je remercie particulièrement, Gabrielle Pinto, la professeure d’art visuel. Enfin, je remercie le FMAC pour l’accompagnement tout au long de ce stage.

Petit aperçu des restitutions dans les établissements

2 Août

Projection des travaux des enfants à la crèche Cotte © Inès Seddiki - FMAC, Paris

Projection des travaux des enfants à la crèche Cotte © Inès Seddiki – FMAC, Paris

Aux mois de juin et début juillet, le FMAC à l’école était à l’honneur dans les établissements participants avec l’organisation de nombreuses expositions des travaux des élèves.

 

Travail sur l'écriture et la calligraphie à l'école Prisse d'Avennes © École Prisse d'Avennes - Paris

Travail sur l’écriture et la calligraphie à l’école Prisse d’Avennes © École Prisse d’Avennes – Paris

 

Le 18 juin, à l’école Prisse d’Avennes (14e), les parents ont pu observer les productions réalisées par les élèves avec leur professeure d’arts plastiques Agnès Villard et la médiatrice culturelle Inès Seddiki autour de l’œuvre Are you human ? d’Aram Bartholl. Plusieurs méthodes de création ont été utilisées pour appréhender l’œuvre : collage et découpage (papier, photo, magazine, tissus, carton..), peinture, utilisation de craies, sculpture… Les élèves ont travaillé autour de l’écriture et de la calligraphie et ont abordé les notions d’humain et de robot. Ils ont également été initiés à la création numérique.

 

Humain ? Travaux des élèves à l'école Prisse d'Avennes © Inès Seddiki - FMAC, Paris

Humain ? Travaux des élèves à l’école Prisse d’Avennes © Inès Seddiki – FMAC, Paris

 

© Inès Seddiki - FMAC, Paris

© Inès Seddiki – FMAC, Paris

 

Le 20 juin, la crèche Cotte était envahie d’empreintes de pas, du sol jusqu’au plafond. En lien avec l’œuvre Aller à l’école de Stéphanie Saadé, les enfants ont en effet exploré tout au long de l’année les notions de traces, d’empreintes, et de parcours. Des petites chaussures peintes par les enfants étaient également suspendues autour de l’œuvre. Ce fut l’occasion pour les parents de découvrir le travail accompli. Un diaporama et des photos des enfants en activité étaient également exposés en plus des productions. Les parents et les enfants avaient eu par ailleurs l’occasion de rencontrer l’artiste le 22 février.

 

Les traces de pas envahissent le plafond de la crèche Cotte © Inès Seddiki - FMAC, Paris

Les traces de pas envahissent le plafond de la crèche Cotte © Inès Seddiki – FMAC, Paris

 

Chaussures suspendues à la crèche Cotte © Inès Seddiki - FMAC, Paris

Chaussures suspendues à la crèche Cotte © Inès Seddiki – FMAC, Paris

 

Exposition à la crèche Cotte © Inès Seddiki - FMAC, Paris

Exposition à la crèche Cotte © Inès Seddiki – FMAC, Paris

 

Le 21 juin, à l’occasion de la fête de l’école  maternelle Tanger, les chapeaux et personnages réalisés en matériaux recyclés par les enfants avec leurs professeurs et la médiatrice culturelle Na-Yeon étaient exposés autour de Poings d’eau – Détail de la Fontaine E, de Pascale-Marthine Tayou. Les productions sont restées exposées à l’occasion de « la semaine des arts » du 24 au 28 juin.

 

Exposition à l'école maternelle Tanger © Inès Seddiki - FMAC, Paris

Exposition à l’école maternelle Tanger © Inès Seddiki – FMAC, Paris

 

Personnages et chapeaux à l'école maternelle Tanger © Inès Seddiki - FMAC, Paris

Personnages et chapeaux à l’école maternelle Tanger © Inès Seddiki – FMAC, Paris

 

Retrouvez sur le blog d’autres restitutions organisées dans les établissements participant au programme.

 

 

Autour de « Gribouillis, ville spatiale » de Yona Friedman à l’école élémentaire Saint-Lambert (15e)

2 Août

Travaux des CM2 © École élémentaire Saint-Lambert - Ville de Paris

Travaux des CM2 © École élémentaire Saint-Lambert – Ville de Paris

 

Avec leur professeure d’arts plastiques Marie Robert et les médiatrices culturelles Na-Yeon et Inès, les élèves de l’école Saint-Lambert (15e) ont travaillé cette année autour de Gribouillis, ville spatiale de Yona Friedman, sculpture suspendue cette année dans un couloir de l’établissement. Tous les enfants se sont appropriés l’œuvre et ont abordé les notions de lignes et de formes, d’architecture et d’urbanisme.

Les CP ont travaillé à l’aide de ballons de baudruche qu’ils ont recouverts de ficelles, de façon à créer un gribouillis de laine.

 

Travaux des CP © École élémentaire Saint-Lambert - Ville de Paris

Travaux des CP © École élémentaire Saint-Lambert – Ville de Paris

 

Les CE1 ont opéré un trompe l’œil en dessinant à la craie grasse des gribouillis sur deux faces d’une pochette plastique.

 

Travaux des CE1 © École élémentaire Saint-Lambert - Ville de Paris

Travaux des CE1 © École élémentaire Saint-Lambert – Ville de Paris

 

© École élémentaire Saint-Lambert - Ville de Paris

© École élémentaire Saint-Lambert – Ville de Paris

 

A l’aide d’un bout de laine emmêlé, les CE2 devaient donner mouvement par mouvement une forme au morceau de ficelle. A partir de ce travail, ils ont réalisé par groupe une vidéo en stop motion.

 

 

Les CM1 ont imaginé une ville du futur à l’aide de matériaux de récupération, principalement des bouteilles d’eau. Les CM2, quant à eux, ont créé des maisons en assemblant des boites de carton.

 

Travaux des CM2 © École élémentaire Saint-Lambert - Ville de Paris

Travaux des CM2 © École élémentaire Saint-Lambert – Ville de Paris

 

© École élémentaire Saint-Lambert - Ville de Paris

© École élémentaire Saint-Lambert – Ville de Paris