Paris.fr
Accueil

Exposition du travail des élèves du collège de la Grange aux Belles, 158 Quai de Jemmapes (10e)

29 Juil

Le samedi 18 juin 2016, à l’occasion de la journée des portes-ouvertes de l’établissement de la Grange aux Belles, les parents d’élèves ont pu découvrir l’exposition des travaux des collégiens réalisés autour des œuvres de l’artiste française Chourouk Hriech, Trois médaillons pour qu’ils reviennent #2 et Chemin #3, ballade avec un officier.

Installation de "Trois médaillons pour qu’ils reviennent #2" et de "Chemin #3, ballade avec un officier" de Chourouk Hriech au collège La Grange aux belles (10e) © Claire Boustani - FMAC, Paris

Installation de « Trois médaillons pour qu’ils reviennent #2 » et de « Chemin #3, ballade avec un officier » de Chourouk Hriech au collège La Grange aux belles (10e) © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Les œuvres de Chourouk Hriech sont issues d’une commande artistique de la ville de Paris dans le cadre du chantier de la ligne T3 du tramway à Paris. L’artiste a réalisé 48 dessins, au rythme de un par mois. Elle a conçu son travail pendant quatre ans comme s’il s’agissait d’une pellicule de film. Le spectateur peut ainsi suivre l’évolution du chantier du quotidien de ses riverains et de ses ouvriers.

Au cours de cette année scolaire, trois projets ont été développés pour les trois classes de 4ème travaillant sur l’œuvre, en partenariat avec Daphné Le Bars, médiatrice stagiaire au Fmac.

exposition du travail des colllégiens de la Grange aux Belles © Sylvie Mongrolle – Ville de Paris

exposition du travail des colllégiens de la Grange aux Belles © Sylvie Mongrolle – Ville de Paris

 

Tout d’abord, en utilisant le collage et le dessin au feutre Posca, les élèves d’une classe de 4e ont eu pour mission de réinventer le quartier du collège pour l’imaginer dans 20 ans


Dans un second temps, un projet autour des silhouettes et des ombres a été développé et a donné naissance à une projection au cours du vernissage.


Pour finir, une dernière classe a réalisé la ville de ses rêves au feutre noir.


Pour en savoir plus sur le travail de Chourouk Hriech, consultez son site Internet.

Pas encore de commentaire

Faire un commentaire