Paris.fr
Accueil

Fred Vaësen au collège Jules Ferry (9e)

23 Mai

Fred Vaësen dans le hall du collège, devant son œuvre Sans titre (Hibiscus) © Claire Boustani - FMAC, Paris

Fred Vaësen dans le hall du collège, devant son œuvre Sans titre (Hibiscus) © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Le 14 mai, l’artiste Fred Vaësen est venu rencontrer une classe de 6e et une classe de 4e du collège Jules Ferry (9e) où son œuvre Sans titre (Hibiscus) est exposée.

Rencontre avec les élèves de 4e et de 6e. A l'arrière plan, une oeuvre d'Edouard Manet © Claire Boustani - FMAC, Paris

Rencontre avec les élèves de 4e et de 6e. A l’arrière plan, une œuvre d’Édouard Manet © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Dès le début de la rencontre, l’artiste privilégie l’échange en laissant d’abord aux élèves l’opportunité de s’exprimer sur l’œuvre et sur le travail qu’ils ont mené autour de celle-ci tout au long de l’année. « C’était bien. J’ai bien aimé dessiner une fleur, j’ai trouvé cela apaisant » affirme une élève de 4e. Certains élèves de 6e lisent les poèmes qu’ils ont écrits en cours de français avec leur professeure Madame Viennot. Impressionné par la qualité et la maturité de ces textes, l’artiste présente ensuite sa série de peinture autour des fleurs, en soulignant que cette série date de plus de trente ans et que son travail a énormément évolué depuis.

Présentation de la série autour des fleurs © Claire Boustani - FMAC, Paris

Présentation de la série autour des fleurs © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Il explique qu’il s’est avant tout inspiré de trois artistes pour ce travail : Édouard Manet, un des premiers à avoir associer l’image de la fleur à un symbole et à une idée provocatrice, Georgia O’Keeffe pour l’association de la fleur à l’intimité et au corps, et Andy Warhol pour les couleurs et l’aspect décoratif de ses œuvres florales. Souhaitant garder l’essentiel de la fleur, Fred Vaësen travaille en aplat et utilise peu de couleur. La peinture pour l’artiste est quelque chose en suspension, c’est pour cela qu’il recouvre d’abord la toile de vernis. Il peint donc sur ce vernis et non directement sur le support donnant ainsi une certaine apesanteur à l’œuvre. La peinture est ensuite recouverte d’une autre couche de vernis.

A la question « quelles sont les différentes étapes de votre travail ? », Fred Vaësen explique qu’il construit d’abord le châssis, tend ensuite une toile, la prépare avec de la colle à peau, avant d’y apposer vernis et peinture. La forme tondo de l’œuvre Sans titre (Hibiscus) renvoie à l’idée de l’œil qui circule et à celle de voir. Il souligne, suite à la remarque d’un élève, que le « sans titre » de l’œuvre a pour objectif de laisser libre-court à l’imaginaire du spectateur.

L’artiste parle ensuite de travaux plus récents. Il a notamment vécu pendant une dizaine d’années en nomade, faisant de sa caravane un lieu d’expérimentation artistique. A la fin de la présentation, il montre aux élèves sa vidéo « Millefleurs » faisant écho aux problématiques écologiques et à sa relation avec la nature.

Les élèves présentent ensuite fièrement à l’artiste leurs travaux. Avec leurs professeures d’arts plastiques Madame Charbonneau et Madame Castro, et avec Sophie Leromain, médiatrice culturelle pour le FMAC à l’école, ils ont réalisé chacun une fleur en limitant la gamme chromatique et en adaptant la fleur au support.

Présentation des travaux des élèves © Claire Boustani - FMAC, Paris

Présentation des travaux des élèves © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

© Claire Boustani - FMAC, Paris

© Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Les travaux des élèves sont actuellement exposés dans le hall d’entrée du collège.

 

 

Pas encore de commentaire

Faire un commentaire