Paris.fr
Accueil
Archive | 11e, école élémentaire, 24 rue Saint-Sébastien RSS feed for this section

Découvrez les coulisses de l’installation des œuvres du FMAC à l’école 2013-2014

3 Avr

39 œuvres de 19 artistes ont été installées dans 2 écoles maternelles, 6 écoles élémentaires, 5 collèges, 3 lycées professionnels et 3 centres scolaires en hôpital de la Ville de Paris.

Des peintures, des sculptures, des photographies, des dessins, des sérigraphies ont investi les établissements scolaires.

Pour le plaisir des grands et des petits, le FMAC vous souhaite une bonne visite…

Omar Ba, "Félin", 2013, peinture à l’huile, gouache, crayon sur carton ondulé, 210 x 150 cm, acquisition en 2013, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvre présentée à l'école élémentaire Poissonniers, 18e arrondissement, Paris. © Pauline Masson, FMAC.

Omar Ba, « Félin », 2013, peinture à l’huile, gouache, crayon sur carton ondulé, 210 x 150 cm, acquisition en 2013, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvre présentée à l’école élémentaire Poissonniers, 18e arrondissement, Paris. © Pauline Masson, FMAC.

 

 Omar Ba, "Félin", 2013, peinture à l’huile, gouache, crayon sur carton ondulé, 210 x 150 cm, acquisition en 2013, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvre présentée à l'école élémentaire Poissonniers, 18e arrondissement, Paris. © Pauline Masson, FMAC.


Omar Ba, « Félin », 2013, peinture à l’huile, gouache, crayon sur carton ondulé, 210 x 150 cm, acquisition en 2013, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvre présentée à l’école élémentaire Poissonniers, 18e arrondissement, Paris. © Pauline Masson, FMAC.

 

 Omar Ba, "Félin", 2013, peinture à l’huile, gouache, crayon sur carton ondulé, 210 x 150 cm, acquisition en 2013, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvre présentée à l'école élémentaire Poissonniers, 18e arrondissement, Paris. © Pauline Masson, FMAC.


Omar Ba, « Félin », 2013, peinture à l’huile, gouache, crayon sur carton ondulé, 210 x 150 cm, acquisition en 2013, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvre présentée à l’école élémentaire Poissonniers, 18e arrondissement, Paris. © Pauline Masson, FMAC.

 

 Aram Bartholl, "Are You Human ? SND3R", 88 x 34 cm, "PSPH",72 x 37 cm, "6FRKN5", 89 x 35 cm, 2011, aluminium, trois éléments, acquisition en 2012, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvres présentées à l'école élémentaire Saint Sébastien, 11e arrondissement, Paris. © Pauline Masson, FMAC.


Aram Bartholl, « Are You Human ? SND3R », 88 x 34 cm, « PSPH »,72 x 37 cm, « 6FRKN5 », 89 x 35 cm, 2011, aluminium, trois éléments, acquisition en 2012, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvres présentées à l’école élémentaire Saint Sébastien, 11e arrondissement, Paris. © Pauline Masson, FMAC.

 

Aram Bartholl, "Are You Human ? SND3R", 88 x 34 cm, "PSPH",72 x 37 cm, "6FRKN5", 89 x 35 cm, 2011, aluminium, trois éléments, acquisition en 2012, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvres présentées à l'école élémentaire Saint Sébastien, 11e arrondissement, Paris. © Pauline Masson, FMAC.

Aram Bartholl, « Are You Human ? SND3R », 88 x 34 cm, « PSPH »,72 x 37 cm, « 6FRKN5 », 89 x 35 cm, 2011, aluminium, trois éléments, acquisition en 2012, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvres présentées à l’école élémentaire Saint Sébastien, 11e arrondissement, Paris. © Pauline Masson, FMAC.

 

Edouard Boyer, "De la réalité", 2002, sérigraphie couleur, 175 x 119 cm, édition 20 numérotée et signée, acquisition en 2006, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvre présentée au collège Max Dormoy, 18e arrondissement, Paris. © Pauline Masson, FMAC.

Edouard Boyer, « De la réalité », 2002, sérigraphie couleur, 175 x 119 cm, édition 20 numérotée et signée, acquisition en 2006, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvre présentée au collège Max Dormoy, 18e arrondissement, Paris. © Pauline Masson, FMAC.

 

Mohamed Bourouissa, "Sans titre" (la famille), "Sans titre" (le feu), "Le voile", 2009-2010, tirage lambda sur papier photo satiné contrecollé sur aluminium, 94 x 120 cm, chaque, acquisition en 2010, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvres présentées au lycée professionnel Anthime Corbon, 15e arrondissement, Paris. © Pauline Masson, FMAC.

Mohamed Bourouissa, « Sans titre » (la famille), « Sans titre » (le feu), « Le voile », 2009-2010, tirage lambda sur papier photo satiné contrecollé sur aluminium, 94 x 120 cm, chaque, acquisition en 2010, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvres présentées au lycée professionnel Anthime Corbon, 15e arrondissement, Paris. © Pauline Masson, FMAC.

 

Mohamed Bourouissa, "Sans titre" (la famille), "Sans titre" (le feu), "Le voile", 2009-2010, tirage lambda sur papier photo satiné contrecollé sur aluminium, 94 x 120 cm, chaque, acquisition en 2010, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvres présentées au lycée professionnel Anthime Corbon, 15e arrondissement, Paris. © Pauline Masson, FMAC.

Mohamed Bourouissa, « Sans titre » (la famille), « Sans titre » (le feu), « Le voile », 2009-2010, tirage lambda sur papier photo satiné contrecollé sur aluminium, 94 x 120 cm, chaque, acquisition en 2010, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvres présentées au lycée professionnel Anthime Corbon, 15e arrondissement, Paris. © Pauline Masson, FMAC.

 

Mohamed Bourouissa, "Le jeûne", 2009-2010, tirage lambda sur papier photo satiné contrecollé sur aluminium, 94 x 122 cm, acquisition en 2010, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvre présentée au lycée professionnel Suzanne Valadon 18e arrondissement, Paris. © Pauline Masson, FMAC.

Mohamed Bourouissa, « Le jeûne », 2009-2010, tirage lambda sur papier photo satiné contrecollé sur aluminium, 94 x 122 cm, acquisition en 2010, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvre présentée au lycée professionnel Suzanne Valadon 18e arrondissement, Paris. © Pauline Masson, FMAC.

 

Nick Devereux, "Mansion I", 2011, huile sur toile, 146 x 114 cm, acquisition en 2012, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvre présentée au collège Henri Bergson, 19e arrondissement, Paris. © Pauline Masson, FMAC.

Nick Devereux, « Mansion I », 2011, huile sur toile, 146 x 114 cm, acquisition en 2012, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvre présentée au collège Henri Bergson, 19e arrondissement, Paris. © Pauline Masson, FMAC.

 

mounir fatmi, "Connexion Joseph Anton", 2013, livres, câbles électriques, autocollant, 120 x 40 x 40 cm, acquisition en 2013, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvre présentée au Centre Patay, 13° arrondissement, Paris.© Loan N'Guyen, FMAC.

mounir fatmi, « Connexion Joseph Anton », 2013, livres, câbles électriques, autocollant, 120 x 40 x 40 cm, acquisition en 2013, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvre présentée au Centre Patay, 13° arrondissement, Paris.© Loan N’Guyen, FMAC.

 

mounir fatmi, "Connexion Joseph Anton", 2013, livres, câbles électriques, autocollant, 120 x 40 x 40 cm, acquisition en 2013, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvre présentée au Centre Patay, 13° arrondissement, Paris.© Loan N'Guyen, FMAC.

mounir fatmi, « Connexion Joseph Anton », 2013, livres, câbles électriques, autocollant, 120 x 40 x 40 cm, acquisition en 2013, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvre présentée au Centre Patay, 13° arrondissement, Paris.© Loan N’Guyen, FMAC.

 

Yona Friedman, "Gribouillis. Ville Spatiale", 2002, fil de fer de large section, 120 x 100 x 35 cm, poids: 04KG kg, acquisition en 2007, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvre présentée à l'école élémentaire Alésia, 14e arrondissement, Paris. © Pauline Masson, FMAC.

Yona Friedman, « Gribouillis. Ville Spatiale », 2002, fil de fer de large section, 120 x 100 x 35 cm, poids: 04KG kg, acquisition en 2007, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvre présentée à l’école élémentaire Alésia, 14e arrondissement, Paris. © Pauline Masson, FMAC.

 

akob Gautel, "Présence 1", "Présence 2", "La jungle", "Le Pierrot", "Envol", "Feuilles mortes", "Le doigt de dieu" et "Le papillon", 2003, papiers peints sérigraphiés, 52,6 x 53 cm (69 x 69 cm encadré) chaque, acquisition en 2003, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvres présentées au collège Françoise Dolto, 20e arrondissement, Paris. © Pauline Masson, FMAC.

Jakob Gautel, « Présence 1 », « Présence 2 », « La jungle », « Le Pierrot », « Envol », « Feuilles mortes », « Le doigt de dieu » et « Le papillon », 2003, papiers peints sérigraphiés, 52,6 x 53 cm (69 x 69 cm encadré) chaque, acquisition en 2003, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvres présentées au collège Françoise Dolto, 20e arrondissement, Paris. © Pauline Masson, FMAC.

 

Chourouk Hriech, "Chemin #4 Béton, ferrailleurs et armatures de métal, Chemin #5 Tendre à tendre des tentes et Chemin #6 Archives et traverses", 2009, rotring et marker sur papier Vinci, 80 x 120 cm chaque, acquisition en 2009, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvres présentées à l'école élémentaire Maurice Gennevoix, 18e arrondissement, Paris. © Pauline Masson, FMAC.

Chourouk Hriech, « Chemin #4 Béton, ferrailleurs et armatures de métal, Chemin #5 Tendre à tendre des tentes et Chemin #6 Archives et traverses », 2009, rotring et marker sur papier Vinci, 80 x 120 cm chaque, acquisition en 2009, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvres présentées à l’école élémentaire Maurice Genevoix, 18e arrondissement, Paris. © Pauline Masson, FMAC.

 

Sanja Ivekovic, "Sunglasses / Women’s House", 2004-2010, trois impressions jet d’encre, 70 x 50 cm chaque, acquisition en 2011, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvres présentées au collège André Citroën, 15e arrondissement, Paris. © Pauline Masson, FMAC.

Sanja Ivekovic, « Sunglasses / Women’s House », 2004-2010, trois impressions jet d’encre, 70 x 50 cm chaque, acquisition en 2011, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvres présentées au collège André Citroën, 15e arrondissement, Paris. © Pauline Masson, FMAC.

 

Claudio Parmiggiani, "Sans titre", 1978, pastel sur toile de lin marouflée sur papier noir, 100 x 70 cm, acquisition en 1993, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvre présentée à l'école maternelle Antoine Chantin, 14e arrondissement, Paris. © Pauline Masson, FMAC.

Claudio Parmiggiani, « Sans titre », 1978, pastel sur toile de lin marouflée sur papier noir, 100 x 70 cm, acquisition en 1993, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvre présentée à l’école maternelle Antoine Chantin, 14e arrondissement, Paris. © Pauline Masson, FMAC.

 

Christian Milovanoff, "Montage (série Attraction) et Palestine 14-18 (série Attraction)", 2012, impressions jet d’encre sur papier pur coton, 82,1 x 67,1 cm, acquisition en 2013, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvres présentées au lycée professionnel Camille Jénatzy, 18° arrondissement, Paris. © Loan N'Guyen, FMAC.

Christian Milovanoff, « Montage (série Attraction) et Palestine 14-18 (série Attraction) », 2012, impressions jet d’encre sur papier pur coton, 82,1 x 67,1 cm, acquisition en 2013, collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris. Oeuvres présentées au lycée professionnel Camille Jénatzy, 18° arrondissement, Paris. © Loan N’Guyen, FMAC.

 

11e, visite de Dove Allouche à l’école élémentaire 24 rue Saint Sébastien

6 Août

Directeur : Jean-Philippe Fey
Professeur d’arts plastiques : Sébastien Billereau
Enseignante : Brigitte Baudelot

Le 13 mai 2013, l’artiste Dove Allouche est venu rendre visite aux élèves de CM2. Pendant une heure et demie il a raconté l’histoire de son œuvre, « Déversoirs d’orage #1, #2, #3 » (2009), une série d’héliogravures réalisées à partir de photographies du réseau égoutier de Paris, actuellement exposée à l’école. Il a parlé de sa technique et de ses inspirations, puis a répondu aux nombreuses questions que les élèves avaient préparées.

Dove Allouche © Antonella Policastrese, FMAC, Ville de Paris

 

Un élève : « Combien de temps a-t-il fallu pour créer cette œuvre ? »
DA : « Il m’a fallu entre 14 et 16 mois : d’abord c’est la prise de vue, ensuite il a fallu faire le choix des photographies, puis faire les épreuves, faire et refaire des essais. Mes œuvres exigent au minimum un an de préparation. »

Un élève : « Dans quels pays avez-vous exposé ? »
Dove Allouche : « L’Italie, la France, les Etats-Unis, la Suisse, Luxembourg… Je n’ai pas encore exposé en Asie, ni en Afrique. »

Dove Allouche © Antonella Policastrese, FMAC, Ville de Paris

 

Un élève : « Quel est votre prochain projet ? »
DA : « Pour mon prochain projet, je travaille avec un chimiste spécialiste des matériaux polymères. Nous essayerons de décoder la technique photographique utilisée par Niepce au début du 19e siècle, dite physautotype. Les physautotypes sont les toutes premières images photographiques qui n’existent plus à l’heure actuelle. Je travaille aussi avec le conservatoire de Paris sur la granulation de la surface solaire. »

Un élève : « Etes-vous libre dans votre travail ? »
DA : « J’ai la liberté de faire les recherches que je veux faire et d’utiliser les techniques dont j’ai envie. Cependant, ce n’est pas toujours évident de trouver les moyens nécessaires pour réaliser mon idée. Ce sont les moyens qui, le plus souvent, limitent la liberté. »

Dove Allouche © Antonella Policastrese, FMAC, Ville de Paris

 

Un élève : « Est-ce que vous pouvez vivre de votre art ? »
DA : « Depuis un certain temps oui, mais cela reste variable. Néanmoins, j’ai toujours voulu rester dans le domaine artistique. »

Un élève : « Pourquoi avez-vous choisi d’être artiste ? »
DA : « Parce que cela me rapproche de tous mes rêves d’enfant. Grâce à mes recherches je peux être tout ce que je veux : artiste, scientifique, alpiniste… »

Dove Allouche © Antonella Policastrese, FMAC, Ville de Paris

Un élève : « Vos parents vous ont-ils encouragé à devenir artiste ? »
DA : « Non, pas du tout. Au début j’ai fait des études scientifiques, suivant leurs conseils. Peu après, j’ai suivi mes propres envies et décidé de devenir artiste. »

Un élève : « Laquelle de vos œuvres préférez-vous ? »
DA : « C’est facile ! La prochaine. »

Un élève : « Aimez-vous cuisiner ? »
DA : « J’adore cuisiner. Contrairement à la science, où il faut tout respecter, dans la cuisine je me sens libre d’expérimenter avec tout, et ça marche à tous les coups ! »

Dove Allouche © Antonella Policastrese, FMAC, Ville de Paris

 

 

Voir l’oeuvre de Dove Allouche

11e, Visite de Naji Kamouche à l’école élémentaire, 24 rue Saint Sébastien

26 Juil

Directeur : Jean-Philippe Fey
Professeur d’art plastique: Marit Raae

L’artiste Naji Kamouche s’est rendu le 7 mai à l’école élémentaire Saint-Sébastien, 11ème   où est exposée son œuvre Pensée Géographique (Paris, Strasbourg, Marseille), 2008.

Les enfants ont réalisé des travaux sur le modèle des trois cartes géographiques cousues sur du papier canson de Naji Kamouche avec l’aide de la professeur d’arts plastiques, Marit Raae.

 

Travaux des enfants
© Christophe Noël, FMAC, Ville de Paris

 

Travaux des enfants
© Christophe Noël, FMAC, Ville de Paris

 

 

11e, oeuvre de Melik Ohanian à l’école élémentaire, 24 rue Saint-Sébastien

23 Fév

Classe de CE2
Directeur : Philippe Fey
Professeur d’arts plastiques : Marit Raae
Professeur des écoles : Francis Planchais
Médiatrice : Smaela Sahai

 

Îles, argile.

 

Après avoir visionné un documentaire sur la naissance, le développement et la croissance de l’île de Surtsey, les élèves ont réalisé un travail sur la cartographie à partir de photographies de paysages sur lesquels ils ont ajouté des routes et des noms de lieux inventés. Cette expérience s’inscrit dans l’apprentissage de la géographie et de l’informatique.

 

Îles, argile.

 

L’œuvre a inspiré les enfants pour créer une bande-dessinée. Point de départ de l’histoire : pendant leur voyage, un incident les contraint à un atterrissage forcé sur l’île. Chacun a dessiné au crayon trois vignettes représentant l’explorateur, son accident et sa découverte de l’île. Ils ont également imaginé la découverte d’une plante de givre, qu’ils ont fabriquée avec du plexiglas récupéré.

 

Îles, argile.

 

Puis au cours d’un atelier de modelage avec de l’argile, ils se sont appuyés sur une série de photographies de différents points de vues de l’île pour reconstituer en trois dimensions les parties non visibles. Les empreintes de divers outils (capuchon de feutre, plume de porteplume, clous, etc.) leur ont permis de créer des colonnes de fumée, des nuages de cendres, des coulées.

 

Atelier autour de l’oeuvre de l’artiste, photographies © Christophe Noël, FMAC/Ville de Paris.