Paris.fr
Accueil
Archive | 14e, école élémentaire, 5 rue Prisse d’Avennes RSS feed for this section

L’artiste Shila Khatami à l’école élémentaire Prisse d’Avennes (14e)

21 Mar

V-Monsieur, FF et Diagonale 2 exposées dans l'établissement © Claire Boustani - FMAC, Paris

V-Monsieur, FF et Diagonale 2 exposées dans l’établissement © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Le jeudi 8 mars, Shila Khatami a rencontré les 9 classes de l’école élémentaire Prisse d’Avennes où ses œuvres FF, Diagonale 2 et V, Monsieur sont exposées.

N’ayant jamais été avec ses parents au musée, Shila Khatami a porté, dès son plus jeune âge, beaucoup d’attention aux objets présents dans sa maison. Cette observation l’a conduit vers quelque chose d’artistique, elle a ensuite commencé à dessiné adolescente, puis s’est formée à l’école des Beaux-arts de Düsseldorf.

Fortement marquée par l’art minimal, notamment de Carl André et de Jo Baer, l’artiste a expliqué aux élèves qu’elle crée des œuvres géométriques minimales, toujours inspirées du quotidien : ligne d’une piste atterrissage d’un aéroport, piste de bowling… Diagonale 2 fait ainsi écho à un dé à jouer, FF à la touche « Fast Forward » d’une télécommande et les 3 points de V, Monsieur, qui forment un triangle fictif, à un visage ou à un buste.

 

Piste de bowling © Claire Boustani - FMAC, Paris

Piste de bowling © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Les touches Fast Forward d'une télécommande © Paul Lompech - FMAC, Paris

Les touches Fast Forward d’une télécommande © Paul Lompech – FMAC, Paris

 

L’artiste a ainsi invité les élèves à regarder autour d’eux et à observer les éléments de manière différente.

Les matériaux sont aussi très importants dans le travail de l’artiste. Elle utilise comme supports des produits manufacturés : plaque d’aluminium, plaque d’isorel perforée, qu’elle met en évidence, en ne peignant par exemple pas la totalité du support dans Diagonale 2.

Très intéressés, les élèves ont posé à l’artiste beaucoup de questions : Comment êtes-vous devenue artiste ? Pourquoi avoir fait toutes ces peintures ? Pourquoi utilisez-vous différents matériaux ?  Où trouvez-vous les matériaux de vos œuvres ? Quand avez-vous commencé à être artiste ?

 

Shila Khatami répondant à la question d'une élève © Claire Boustani - FMAC, Paris

Shila Khatami répondant à la question d’une élève © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Shila Khatami a également pu découvrir les premiers travaux réalisés par les élèves autour de son œuvre avec leur professeure d’arts plastiques Agnès Villard : pochoirs géométriques sur des matériaux divers…

Tous ces travaux seront exposés à la fin de l’année.

Le FMAC à l’école 2017-2018, c’est parti !

5 Oct

 

Localisation des établissements scolaires participant au programme

Localisation des établissements scolaires participant au programme

 

Pour cette huitième édition, le FMAC s’installe de nouveau dans 30 établissements scolaires : 1 crèche, 4 écoles maternelles, 11 écoles élémentaires, 9 collèges, 1 centre d’accueil pour les collégiens présentant des signes de fragilité scolaire, 2 lycées professionnels et 1 centre scolaire en hôpital de 12 arrondissements différents.

4 nouveaux établissements intègrent le programme : l’école maternelle 15 rue de Tanger (19e), l’école élémentaire 38 rue de Tourtille (20e), le collège Pilatre-de-Rozier (11e) et le lycée Maximilien Vox (6e).

Rendez-vous en novembre pour l’installation des œuvres dans les écoles.

Les restitutions des travaux dans les établissements scolaires, suite et fin

11 Août

Projection des productions des 6e, 5e, 4e, 3e et des enregistrements sonores des élèves de la classe UPE2A au collège Mallarmé © Claire Boustani - FMAC, Paris

Projection des productions des 6e, 5e, 4e, 3e et des enregistrements sonores des élèves de la classe UPE2A au collège Mallarmé © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Le lundi 26 juin, à l’occasion de la remise des diplômes, l’auditorium du collège Mallarmé (17e) a mis à l’honneur les travaux réalisés par les élèves autour des photographies de la série Les Migrants de Mathieu Pernot. En collaboration avec la médiatrice culturelle Aude Giganon, plusieurs classes ont travaillé sur les œuvres avec les professeurs d’arts plastiques Ludovic Tournier et Jean-Daniel Pellen, la professeure d’espagnol Ana Maria Rojas et la professeure de la classe UPE2A Edwige Jaffar : travail sur le drapé et le corps, réalisation de photographies autour des notions de traces humaines et de ville abandonnée, réalisation de calligramme avec des mots espagnols sur la thématique des migrants… Les élèves de la classe UPE2A se sont enregistrés en train de lire des textes exprimant leurs ressentis sur les œuvres.

 

Travail autour de la notion de traces et de villes abandonnées © Claire Boustani - FMAC, Paris

Travail autour de la notion de traces et de villes abandonnées © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Calligrammes © Claire Boustani - FMAC, Paris

Calligrammes © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Le mardi 27 juin, au collège Françoise Seligmann, à l’occasion du dernier jour de classes, les travaux des 3e1, réalisés avec leur professeur d’arts plastiques Ludovic Sauvage, autour des photographies sur la série de la Goutte d’Or du duo d’artistes Florisa étaient exposés au CDI. Les élèves ont également travaillé avec leur professeure d’histoire géographie Bénédicte Forest autour de la thématique de l’immigration.
Découvrez également l‘article sur l’intervention des artistes Florisa.

 

Travaux des 3e du collège Françoise Seligmann © Claire Boustani - FMAC, Paris

Travaux des 3e du collège Françoise Seligmann © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

A l’école maternelle Tourtille, les travaux de toutes les classes autour des pochoirs de Captain Fluo, réalisés en collaboration avec les deux médiatrices culturelles Loyce Kragba et Aude Giganon, étaient exposés à l’occasion de la fête de l’école : production de pochoirs de robots sur papier blanc et noir, création de robots en 3 dimensions à partir de matériaux de récupération… Une visite de la rue Desnoyer voisine, à la découverte du Street Art, avait également été organisée.

 

Exposition à l'école maternelle Tourtille © Claire Boustani - FMAC, Paris

Exposition à l’école maternelle Tourtille © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Exposition à l'école maternelle Tourtille © Claire Boustani - FMAC, Paris

Exposition à l’école maternelle Tourtille © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Exposition à l'école maternelle Tourtille © Claire Boustani - FMAC, Paris

Exposition à l’école maternelle Tourtille © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Le mercredi 27 juin, c’est la fête de fin d’année en présence des parents à l’Accueil Réussite Éducative Pelleport (19e). L’occasion de découvrir les bandes dessinées réalisés par les collégiens, avec la médiatrice culturelle Emma Larretgère, à partir de l’œuvre de Francesc Ruiz, Je suis Mappy 5.
Découvrez également l’article sur l’intervention de Francesc Ruiz et l’article sur la visite de jeunes de l’Accueil Réussite Éducative Pelleport à la Villa Belleville.

 

Exposition à l'Accueil Réussite Éducative Pelleport © Claire Boustani - FMAC, Paris

Exposition à l’Accueil Réussite Éducative Pelleport © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Exposition à l'Accueil Réussite Éducative Pelleport © Claire Boustani - FMAC, Paris

Exposition à l’Accueil Réussite Éducative Pelleport © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Le jeudi 29 juin, à l’école Prisse d’Avennes (14e), la professeure d’arts plastiques Agnès Villard a accueilli les parents d’élèves. Après une présentation du programme « Fmac à l’école » et de la venue de l’artiste Eric Corne, place à l’exposition. Les élèves ont réalisé des reproductions de l’œuvre, ils ont produit des portraits à la manière d’Andy Warhol, des autoportraits à l’aquarelle, ils ont construit un corps à partir des visages de Série de cinq figures.
Découvrez également l’article sur l’intervention de l’artiste Eric Corne.

 

Travaux des élèves autour de l'oeuvre "Série de cinq figures" d'Eric Corne © Agnès Villard - Ecole élémentaire Prisse d'Avennes, Paris

Travaux des élèves autour de l’oeuvre « Série de cinq figures » d’Eric Corne © Agnès Villard – Ecole élémentaire Prisse d’Avennes, Paris

 

Dessins de corps avec le visage de l’œuvre d'Eric Corne © Agnès Villard - Ecole élémentaire Prisse d'Avennes, Paris

Dessins de corps avec le visage de l’œuvre d’Eric Corne © Agnès Villard – Ecole élémentaire Prisse d’Avennes, Paris

 

Autoportraits aux pastels © Agnès Villard - Ecole élémentaire Prisse d'Avennes, Paris

Autoportraits aux pastels © Agnès Villard – Ecole élémentaire Prisse d’Avennes, Paris

 

Portraits à la manière d'Andy Warhol © Agnès Villard - Ecole élémentaire Prisse d'Avennes, Paris

Portraits à la manière d’Andy Warhol © Agnès Villard – Ecole élémentaire Prisse d’Avennes, Paris

 

Le samedi 1er juillet, à l’occasion de la fête de l’école maternelle Chantin (14e), tous les travaux réalisés autour de Félin d’Omar Ba étaient exposés. Une chorale avait également été organisée, les enfants interprétant des chants africains, portant leurs masques d’animaux conçus à partir de l’œuvre de l’artiste.
Découvrez également l‘article sur l’intervention d’Omar Ba.

 

Travaux des grands de l'école maternelle Chantin © École maternelle Chantin, Paris

Travaux des grands de l’école maternelle Chantin © École maternelle Chantin, Paris

 

TRavaux des moyens et des grands © École maternelle Chantin, Paris

Travaux des moyens et des grands © École maternelle Chantin, Paris

L’artiste Eric Corne à l’école élémentaire Prisse d’Avennes (14e)

8 Juin

Eric Corne devant les élèves © Claire Boustani - FMAC, Paris

Eric Corne devant les élèves © Claire Boustani – FMAC, Paris

Le 30 mai, l’artiste peintre Eric Corne a rencontré toutes les classes de l’école élémentaire Prisse d’Avennes (14e) où son œuvre Série de cinq figures (1997) est actuellement exposée.

En s’inspirant de cette série, les élèves ont travaillé tout au long de l’année le portrait sous toutes ses formes avec leur professeure d’arts plastiques Agnès Villard et Laure Raffy, étudiante à Paris 8, médiatrice culturelle pour le Fmac à l’école.

Dessins des élèves à côté de Série de cinq figures d'Eric Corne © Agnès Villard - Ecole Prisse d'AVennes

Dessins des élèves à côté de Série de cinq figures d’Eric Corne © Agnès Villard – Ecole Prisse d’Avennes

Ravis de rencontrer l’artiste, les enfants lui ont posé beaucoup de questions.

« Comment avez-vous eu envie d’être peintre ? » demande un élève. N’ayant jamais vu de peintures lorsqu’il était enfant, Eric Corne a commencé à aller au musée à l’âge de 18 ans, alors qu’il faisait des études de médecine. C’est en dessinant le corps humain qu’il a eu envie d’être peintre, métier qu’il exerce depuis ses 23 ans.

A la question « pourquoi avoir reproduit plus de 28 fois le même portrait », Eric Corne a expliqué qu’à l’époque de cette œuvre, il s’interrogeait sur ce qu’était la peinture. A l’inverse du médium photographique où il suffit d’un « clic » pour prendre une image, la peinture est faite à la main. A la main, on ne peut reproduire la même chose à l’identique. Ce qui intéressait donc l’artiste c’était de réaliser plusieurs fois le même portrait en sachant que c’était impossible de faire exactement le même. Tous ces portraits se ressemblent mais sont différents.

« Le visage sur le tableau existe-t-il vraiment ? » questionne Lucie. D’expression neutre, il pourrait représenter n’importe qui. Cependant l’artiste s’est inspiré d’une photographie en noir et blanc de Thomas Wolfe, écrivain américain qu’il aime beaucoup.

L'art du portrait © Claire Boustani - FMAC, Paris

L’art du portrait © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

L’artiste est ensuite revenu sur la notion de portrait à travers l’histoire de l’art. Des portraits Fayoum aux portraits monumentaux de Chuck Close en passant par les autoportraits de Rembrandt, Poussin, Van Gogh, Gauguin, Picasso ou encore Frida Kahlo, Eric Corne a montré que le portrait permet aux artistes de laisser une trace à un moment donné.

Eric Corne présentant une œuvre de ??? © Claire Boustani - FMAC, Paris

Eric Corne présentant une œuvre de Chuck Close © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Très heureux de cette rencontre, des élèves ont présenté à l’artiste les travaux réalisés autour de son œuvre. « Quand on fait des tableaux et qu’on réussit, on est heureux » a conclu Léni. « L’art c’est passionnant, c’était super » a ajouté Mathis, élève de CP.

Présentation du travail réalisé au cours de l'année © Claire Boustani - FMAC, Paris

Présentation du travail réalisé au cours de l’année © Claire Boustani – FMAC, Paris

Échange avec les enfants à la fin de la présentation © Claire Boustani - FMAC, Paris

Échange avec les enfants à la fin de la présentation © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Le 29 juin, à l’occasion de la fête de l’école, tous les travaux autour de l’œuvre seront exposés.