Paris.fr
Accueil
Archive | CHATONSKY Grégory RSS feed for this section

Exposition du travail des élèves de l’école élémentaire, 4 rue Keller (11e arr)

29 Juil

Accrochage au deuxième étage de l’école Keller © Jeanne Fauquenot – Fmac, Paris

Accrochage au deuxième étage de l’école Keller © Jeanne Fauquenot – Fmac, Paris

Le 15 juin 2016 à 11h30, l’école Keller a ouvert ses portes aux parents d’élèves afin de faire découvrir les travaux réalisés par les élèves autour de l’œuvre vidéo de Grégory Chatonsky intitulée Hisland.

Grégory Chatonsky, "Hisland", 2008. Vidéo en couleur, 1h07 min 54 sec, édition 2/5. © Grégory Chatonsky. Collection du Fonds municipal d'art contemporain de la Ville de Paris.

Grégory Chatonsky, « Hisland », 2008. Vidéo en couleur, 1h07 min 54 sec, édition 2/5. © Grégory Chatonsky. Collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris.

L’artiste français Grégory Chatonsky utilise les technologies et les flux numériques comme outil de production et lieu de diffusion de ses œuvres, comme l’explique un article publié en début d’année scolaire.
Plusieurs projets ont été réalisés suite au visionnage de l’œuvre.
La première approche a été de concevoir des paysages rêvés comme on peut l’imaginer dans la vidéo. Puis Anny Feuillade, professeure d’arts visuels de la ville de Paris, a décidé de travailler sur le volume et le relief en proposant aux enfants de créer des paysages en papier dans lesquels ils ont ajouté des personnages.


La vidéo ayant pour objet la vision en gros plan de l’empreinte de l’artiste, les élèves ont ensuite travaillé à partir de leurs propres empreintes en essayant de leur donner vie grâce au dessin.


Afin de continuer sur le travail de l’empreinte mais aussi de la matière, Anne Cozic, stagiaire en médiation au Fmac, a proposé aux élèves de faire de la gravure car l’école possède une presse.


Pour finir, au sein de la classe CLIS, un atelier de création de paysage en sucre a été développé afin de retrouver la matière vue au sein de la vidéo et de construire à partir de cette matière un paysage en harmonie avec tous les élèves.

Photographie d’une des sculptures en sucre réalisée par la classe CLIS de l’école Keller © Jeanne Fauquenot – Fmac, Paris

Photographie d’une des sculptures en sucre réalisée par la classe CLIS de l’école Keller © Jeanne Fauquenot – Fmac, Paris

 

Pour en savoir plus sur l’œuvre de Grégory Chatonsky, consultez son site Internet.

Atelier de médiation à l’école Keller (11e)

26 Mai

La médiatrice Anne Cozic-Freund explique aux enfants ce qu'ils vont devoir réaliser durant la séance © Claire Boustani - FMAC, Paris

La médiatrice Anne Cozic-Freund explique aux enfants ce qu’ils vont devoir réaliser durant la séance © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Le mercredi 25 mai, Anne Cozic-Freund, étudiante en Master Médiation culturelle, patrimoine et numérique à l’Université Paris 10 et médiatrice culturelle pour le Fmac à l’école, a animé, avec Anny Feuillade-Brette, professeure d’arts visuels et Marie Ediriweera, professeure de la classe CLIS, un atelier de médiation avec la classe CLIS de l’école Keller autour de l’oeuvre Hisland de Grégory Chatonsky.

Lors d’une précédente séance, les élèves avaient découvert la vidéo de Grégory Chatonsky qui, à partir d’un moteur de jeu vidéo, interprète la propre empreinte de l’artiste en la transformant en un paysage imaginaire. Pour en savoir plus sur la vidéo, cliquer ici.

En s’inspirant de l’œuvre, les élèves ont été invités à créer leur propre paysage imaginaire avec des morceaux de sucre. Certains ont construit des châteaux, d’autres des fontaines, deux élèves ont imaginé l’Olympe avec les temples de Poséidon et de Chronos. Les enfants ont ensuite relié leurs constructions pour créer une immense ville en sucre, ville amenée à disparaître par la fonte des morceaux de sucres avec de l’encre bleue et de l’eau.

Les enfants réalisent leur construction © Claire Boustani - FMAC, Paris

Les enfants réalisent leur construction © Claire Boustani – FMAC, Paris

© Claire Boustani - FMAC, Paris

© Claire Boustani – FMAC, Paris

© Claire Boustani - FMAC, Paris

© Claire Boustani – FMAC, Paris

© Claire Boustani - FMAC, Paris

© Claire Boustani – FMAC, Paris

© Claire Boustani - FMAC, Paris

© Claire Boustani – FMAC, Paris

Une immense ville de sucre se crée petit à petit © Claire Boustani - FMAC, Paris

Une immense ville de sucre se crée petit à petit © Claire Boustani – FMAC, Paris

Les enfants recouvrent les morceaux de sucre d'encre bleue © Claire Boustani - FMAC, Paris

Les enfants recouvrent les morceaux de sucre d’encre bleue © Claire Boustani – FMAC, Paris

© Claire Boustani - FMAC, Paris

© Claire Boustani – FMAC, Paris

© Claire Boustani - FMAC, Paris

© Claire Boustani – FMAC, Paris

La ville éphémère à la fin de la séance © Claire Boustani - FMAC, Paris

La ville éphémère à la fin de la séance © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Des photographies de ces créations ainsi que les travaux réalisés par les autres classes autour de l’œuvre seront exposées à l’école le mercredi 15 juin de 10h à 13h.

Pour en savoir plus sur l’artiste Grégory Chatonsky, rendez-vous sur son site Internet.

La vidéo « Hisland » de Grégory Chatonsky en projection à l’école élémentaire Keller (11e)

18 Jan

Grégory Chatonsky, "Hisland", 2008. Vidéo en couleur, 1h07 min 54 sec, édition 2/5. © Grégory Chatonsky. Collection du Fonds municipal d'art contemporain de la Ville de Paris.

Grégory Chatonsky, « Hisland », 2008. Vidéo en couleur, 1h07 min 54 sec, édition 2/5. © Grégory Chatonsky. Collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris.

 

Depuis décembre, la vidéo Hisland de Grégory Chatonsky est visible à l’école élémentaire Keller (11e).

L’artiste français Grégory Chatonsky utilise les technologies et les flux numériques comme outil de production et lieu de diffusion de ses œuvres.

La vidéo Hisland fait partie d’une série de travaux portant sur la place croissante des technologies d’identification. À la suite de I just don’t know with myself (2008), qui proposait de disloquer l’empreinte digitale du visiteur pour en montrer le devenir plastique, Hisland part de la propre empreinte digitale de l’artiste. Cette vidéo a été réalisée à partir d’un moteur de jeu vidéo qui a interprété l’empreinte digitale de l’artiste pour créer un relief topographique. L’empreinte devient un territoire immense et complexe. Les cernes deviennent des montagnes, les irrégularités des formations terrestres, les renfoncements des lacs et des rivières.

Grégory Chatonsky, "Hisland", 2008. Vidéo en couleur, 1h07 min 54 sec, édition 2/5. © Grégory Chatonsky. Collection du Fonds municipal d'art contemporain de la Ville de Paris.

Grégory Chatonsky, « Hisland », 2008. Vidéo en couleur, 1h07 min 54 sec, édition 2/5. © Grégory Chatonsky. Collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris.

Grégory Chatonsky, "Hisland", 2008. Vidéo en couleur, 1h07 min 54 sec, édition 2/5. © Grégory Chatonsky. Collection du Fonds municipal d'art contemporain de la Ville de Paris.

Grégory Chatonsky, « Hisland », 2008. Vidéo en couleur, 1h07 min 54 sec, édition 2/5. © Grégory Chatonsky. Collection du Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris.

 

Pour voir un extrait de la vidéo :
http://blogs.paris.fr/fmac/2012/09/20/gregory-chatonsky-hisland/

 

La vidéo « Digitaland », une création des élèves de 6ème du collège Françoise Dolto, 20e

28 Juil

Découvrez la vidéo Digitaland créée,  à partir de l’œuvre Hisland de Grégory Chatonsky, par les élèves de 6ème, avec l’aide de la documentaliste Noëlle Moulin et de la médiatrice Léna.

http://www.dailymotion.com/video/x2zjw2a

 

L’expérience de Léna, médiatrice au collège Françoise Dolto, 20e

3 Juil

© Léna Larrasquet

© Léna Larrasquet

À partir de l’œuvre Hisland de Grégory Chatonsky exposée dans leur école, les élèves de 6ème ont réalisé des dessins au crayon, au feutre et au posca, autour de leur propre empreinte digitale.

Suite à une présentation de la vidéo et au visionnage de deux œuvres de l’artiste, ils observent d’abord leur empreinte digitale à l’aide d’une loupe puissante. Ils produisent ensuite des croquis préparatoires, puis leurs dessins. L’œuvre présentée dans ce lycée étant une œuvre vidéo, il m’a semblé intéressant, en collaboration avec la documentaliste du collège, Noëlle Moulin, de produire également un film. L’ensemble des dessins réalisés par les élèves a donc permis de créer une production vidéo qui sera projetée dans le collège à la prochaine rentrée scolaire. Voir la vidéo

© Léna Larrasquet

© Léna Larrasquet

© Léna Larrasquet

© Léna Larrasquet

© Léna Larrasquet

© Léna Larrasquet

© Léna Larrasquet

© Léna Larrasquet

© Léna Larrasquet

© Léna Larrasquet

© Léna Larrasquet

© Léna Larrasquet

Un article de Léna Larrasquet, médiatrice au collège Françoise Dolto