Paris.fr
Accueil
Archive | FRANÇOIS Michel RSS feed for this section

Exposition des travaux des enfants de la crèche Cotte (12e)

23 Mai

© Claire Boustani - FMAC, Paris

© Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Le 15 mai denier, les parents de la crèche Cotte ont découvert les belles réalisations de leurs enfants produites autour de l’œuvre Instant Gratification de Michel François.

Devant l’œuvre Instant Gratification de Michel François © Claire Boustani - FMAC, Paris

Devant l’œuvre Instant Gratification de Michel François © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Les enfants, de 18 mois à 3 ans, ont expérimenté les matières : manipulation de pâte à sel pour les plus jeunes, manipulation de bandes de plâtre, de poudre de bois, d’encre colorée, de Maïzena, et de différents fils (raphia, laine, chenille) pour les plus grands. L’atrium et la cage d’escalier de la crèche se sont transformés en lieu d’exposition marqué par une diversité de formes, de couleurs, et de matières.

© Claire Boustani - FMAC, Paris

© Claire Boustani – FMAC, Paris

 

© Claire Boustani - FMAC, Paris

© Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Pendant l'atelier de manipulation de différents fils © Crèche Cotte - Paris

Pendant l’atelier de manipulation de différents fils © Crèche Cotte – Paris

 

Pendant l'atelier de manipulation de Maïzena © Crèche Cotte - Paris

Pendant l’atelier de manipulation de Maïzena © Crèche Cotte – Paris

 

Pendant l'atelier de manipulation de bandes de plâtre © Crèche Cotte - Paris

Pendant l’atelier de manipulation de bandes de plâtre © Crèche Cotte – Paris

 

Rendez-vous l’année prochaine pour de nouveaux travaux autour d’une autre œuvre du FMAC.

Vernissage d’ « Instant Gratification » de Michel François à la crèche Cotte (12e)

11 Jan

Instant Gratification de Michel François à la crèche Cotte (12e) © Claire Boustani - FMAC, Paris

Installation d’Instant Gratification de Michel François à la crèche Cotte (12e) © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Suite à l’installation d’Instant Gratification de Michel François, l’équipe de la crèche Cotte (12e) a organisé le lundi 20 novembre un vernissage de l’œuvre en présence des parents. L’occasion pour les petits et grands de découvrir ce bas-relief en bronze.

« Il y a des trous » observe Bianca (2 ans et demi). « C’est très joli sur le mur » s’exclame Oona (2 ans et demi). « Ça va être notre travail » déclare Liel (2 ans et demi).

Les frères et sœurs aînés ne manquent pas non plus d’imagination. Pour Lucas (4 ans), « c’est la carte de la ville de Paris ». Pour Benjamin (4 ans), « c’est une tache » et pour Arthur (4 ans) « une algue ».

 

© Claire Boustani - FMAC, Paris

© Claire Boustani – FMAC, Paris

 

© Claire Boustani - FMAC, Paris

© Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Tout au long de l’année, les enfants de la section des grands travailleront autour des formes et des matières.

Installation des œuvres dans les écoles

11 Jan

Une classe du collège Jules Ferry assiste à l'accrochage de l’œuvre Sans titre (Hisbiscus) de Frédéric Vaësen © Claire Boustani - FMAC, Paris

Une classe du collège Jules Ferry (9e) assiste à l’accrochage de l’œuvre Sans titre (Hisbiscus) de Frédéric Vaësen © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Pour la nouvelle édition du FMAC à l’école, les œuvres du FMAC ont pris place dans les établissements scolaires parisiens du 14 au 22 novembre.

Installation de Sans titre (Tête en billes) de Richard Fauguet à l'école élémentaire Berthier (17e) © Claire Boustani - FMAC, Paris

Sans titre (Tête en billes) de Richard Fauguet à l’école élémentaire Berthier (17e) © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Accrochage de Priest de Nicolas Dhervillers au CDI du collège Yvonne-le-Tac (18e) © Claire Boustani - FMAC, Paris

Priest de Nicolas Dhervillers au CDI du collège Yvonne-le-Tac (18e) © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Guide (Platane) d'Eva Nielsen au collège Paul Verlaine (11e) © Claire Boustani - FMAC, Paris

Guide (Platane) d’Eva Nielsen au collège Paul Verlaine (12e) © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Passages de Florence Doléac à l'école élémentaire Tlemcen (20e) © Claire Boustani - FMAC, Paris

Passages de Florence Doléac à l’école élémentaire Tlemcen (20e) © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Le colosse d'Alicia Paz au collège Françoise Seligmann (10e) © Claire Boustani - FMAC, Paris

Le colosse d’Alicia Paz au collège Françoise Seligmann (10e) © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

La colonne sans fin de Kader Attia au collège Pilâtre-de-Rozier © Claire Boustani - FMAC, Paris

La colonne sans fin de Kader Attia au collège Pilâtre-de-Rozier © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

On the road d'Eric Hattan à l'école élémentaire Mouraud (20e) © Claire Boustani - FMAC, Paris

On the road d’Eric Hattan à l’école élémentaire Mouraud (20e) © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Gribouillis de Yona Firedman à l'école maternelle Tourtille © Claire Boustani - FMAC, Paris

Gribouillis de Yona Firedman à l’école maternelle Tourtille © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

19e, Atelier avec de la cire dans une classe de CLIS à l’école Noguères

9 Juil

Directeur : Jacques Macry
Professeur de la Ville de Paris : Cyril Lambert
Médiatrice : Sarah Gautier

L’école Noguères accueillait cette année l’œuvre de Michel François, Instant Gratification, un bronze en fusion qui a été coulé sur un sol de pierres réfractaires froides.

Le professeur d’arts visuels a choisi de travailler autour de cette œuvre avec une classe pour l’inclusion scolaire (CLIS). Une CLIS accueille des élèves en situation de handicap afin de leur permettre de suivre totalement ou partiellement un cursus scolaire ordinaire. La médiatrice a présenté aux enfants l’œuvre de Michel François et ils ont cherché à y retrouver des formes connues. Ils ont vu dans les coulures de l’œuvre des acrobates, des fourmis, des arbres, des personnages…

Les élèves ont ensuite versé de l’encre sur des feuilles blanches et repéré également des formes : « c’est une robe de mariée » ; « c’est un match de foot ».

Puis ils ont créé des formes en volume par le biais de la cire. La cire a été fondue et versée dans du papier d’aluminium ce qui lui a donné divers contours. Une fois refroidie, les enfants l’ont démoulée puis l’ont taillée de façon à accentuer la forme qu’ils y avaient reconnue. C’est un serpent pour l’un, un rhinocéros pour l’autre, un crabe ou encore un bonhomme.

Leurs travaux ont été assemblés et présentés à l’école.