Paris.fr
Accueil
Archive | MOURAUD Tania RSS feed for this section

14e, œuvre de Tania Mouraud à l’école élémentaire de l’Ouest, 69 rue de l’Ouest.

23 Sep

Directeur : Monsieur Surville
Professeur d’arts plastiques de la ville de Paris : Arnaud Loriaud
Enseignante : Gaëlle Morvan

Le vendredi 06 Avril 2012 la classe de CP/CE1 de Gaëlle Morvan avait rendez vous avec son professeur d’art plastiques, Arnaud Loriaud  pour un atelier d’encre, d’après l’œuvre Borderland de Tania Mouraud . Pour l’occasion la photographie a été décrochée afin que les enfants puissent l’observer en détail.  Ils pensaient que c’était une peinture mais en y regardant de plus près, ils ont été surpris de constater qu’il s’agissait d’une photographie. Mais que représente donc cette œuvre intrigante ?

© Christophe Nöel, FMAC, Ville de Paris

Les enfants pensent à une cascade, une chute, un endroit où l’eau coule. Puis ils aperçoivent une grotte avec des stalactites sombre, noire, foncée et obscure. On dirait qu’il fait nuit, c’est la peur. Et si c’était de l’herbe avec au-dessus le ciel ?  « Hé, mais c’est…un paysage ?! » Bingo.

 Leur professeur leur montre alors une photographie de Tania Mouraud en train de prendre les ballots de paille en photo dans le Berry. Ils découvrent ainsi que la photographie est le reflet du paysage sur le film plastique qui emballe le ballot de foin.

La séance se poursuit avec un atelier d’encre aquarelle.  Les travaux des enfants vont être exposés au temps et ils pourront ainsi observer les métamorphoses et les déformations engendrés par le vent, la pluie et le soleil.

Tania Mouraud
© Christophe Nöel, FMAC, Ville de Paris

– Le 15 mai, Tania Mouraud est venue rendre visite aux élèves de l’école élémentaire de l’Ouest. La classe de CM2 s’est montrée très attentive et sensible aux propos de l’artiste. Si la photographie exposée dans la classe d’Arnaud Loriaud s’appelle Borderland, c’est en référence à la frontière qu’il pourrait y avoir entre la peinture et la photographie. Elle leur raconte que lorsqu’elle était petite elle avait la chance d’aller très souvent au musée. Elle a été marquée par les peintures. Dans les reflets qu’elle prend en photographie, il y a des impressions de peinture et de gravure.

Elle montre aux élèves sa série de photo qui s’appelle Rubato. Rubato est un terme musical qui signifie fais ce que tu veux. Cette série a été faite au Kerala, une région de l’Inde, dans une plantation d’hévéa, l’arbre à caoutchouc. Cet arbre ne pousse que dans les climats tropicaux. Elle imprime ces photos sur papier chiffon, un papier à aquarelle qui ne vieillit pas avec le temps. Elle est la chef d’orchestre du tirage photo, c’est-à-dire qu’elle contrôle l’élaboration de sa photo jusqu’à l’étape du tirage.

 

Tania Mouraud © Christophe Nöel, FMAC, Ville de Paris

 

Tania Mouraud raconte avec humour qu’elle est très dangereuse en voiture car elle regarde les ballots dans la campagne en conduisant.

Atelier d’encre aquarelle © Christophe Nöel, FMAC, Ville de Paris