Paris.fr
Accueil
Archive | PAZ Alicia RSS feed for this section

Installation des œuvres dans les écoles

11 Jan

Une classe du collège Jules Ferry assiste à l'accrochage de l’œuvre Sans titre (Hisbiscus) de Frédéric Vaësen © Claire Boustani - FMAC, Paris

Une classe du collège Jules Ferry (9e) assiste à l’accrochage de l’œuvre Sans titre (Hisbiscus) de Frédéric Vaësen © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Pour la nouvelle édition du FMAC à l’école, les œuvres du FMAC ont pris place dans les établissements scolaires parisiens du 14 au 22 novembre.

Installation de Sans titre (Tête en billes) de Richard Fauguet à l'école élémentaire Berthier (17e) © Claire Boustani - FMAC, Paris

Sans titre (Tête en billes) de Richard Fauguet à l’école élémentaire Berthier (17e) © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Accrochage de Priest de Nicolas Dhervillers au CDI du collège Yvonne-le-Tac (18e) © Claire Boustani - FMAC, Paris

Priest de Nicolas Dhervillers au CDI du collège Yvonne-le-Tac (18e) © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Guide (Platane) d'Eva Nielsen au collège Paul Verlaine (11e) © Claire Boustani - FMAC, Paris

Guide (Platane) d’Eva Nielsen au collège Paul Verlaine (12e) © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Passages de Florence Doléac à l'école élémentaire Tlemcen (20e) © Claire Boustani - FMAC, Paris

Passages de Florence Doléac à l’école élémentaire Tlemcen (20e) © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Le colosse d'Alicia Paz au collège Françoise Seligmann (10e) © Claire Boustani - FMAC, Paris

Le colosse d’Alicia Paz au collège Françoise Seligmann (10e) © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

La colonne sans fin de Kader Attia au collège Pilâtre-de-Rozier © Claire Boustani - FMAC, Paris

La colonne sans fin de Kader Attia au collège Pilâtre-de-Rozier © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

On the road d'Eric Hattan à l'école élémentaire Mouraud (20e) © Claire Boustani - FMAC, Paris

On the road d’Eric Hattan à l’école élémentaire Mouraud (20e) © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Gribouillis de Yona Firedman à l'école maternelle Tourtille © Claire Boustani - FMAC, Paris

Gribouillis de Yona Firedman à l’école maternelle Tourtille © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

12e, exposition des travaux d’élèves du centre scolaire de l’hôpital Trousseau

18 Juil

Directeur : Serge Auffray
Professeurs de la ville de Paris : Christine Guyard et Joëlle Rechner

Le centre scolaire de l’hôpital Trousseau a accueilli deux œuvres dans deux services différents. Le Sac de Filles de Charlotte Beaudry était accroché au service de gastro-entérologie, tandis que celui d’orthopédie accueillait Le Colosse d’Alicia Paz.

Les travaux des élèves ont été exposés dans le hall du bâtiment principal de l’hôpital pour enfants.

Voir l’œuvre de Charlotte Beaudry

Voir l’œuvre d’Alicia Paz

12e, Intervention de l’artiste Alicia Paz au centre scolaire de l’hôpital Armand Trousseau, 26 avenue du Docteur Netter

30 Avr

Responsable du centre : Serge Auffray
Enseignante : Annick Defosse
Professeur de la Ville de Paris : Joelle Rechner
Médiatrice : Fanny Chassang

L’artiste Alicia Paz a fait le déplacement depuis Londres afin de rencontrer les enfants du centre scolaire de l’hôpital Trousseau, le temps d’un après-midi, le jeudi 20 mars.

L’artiste a présenté son œuvre Le Colosse, réalisée il y a une vingtaine d’années et les diverses interprétations que l’on peut en faire. Elle a ainsi évoqué les monochromes d’Yves Klein, la figure de l’artiste, l’industrialisation de l’art, la publicité…

Elle nous a raconté l’histoire de son tableau : celui-ci a été conçu à partir du lapin Duracell, remarqué sur une publicité géante et placé devant un tableau historique pour créer une combinaison qu’elle jugeait intéressante. Le tableau a été débuté à New-York puis il a été roulé et transporté jusqu’à Paris où elle l’a achevé.
Elle a d’abord reproduit l’œuvre de Goya, Le Colosse, à partir d’une petite image du tableau, avec la méthode du quadrillage ou « mise au carreau » qui permet de reporter un modèle petit format à l’échelle souhaitée. Puis elle a acheté un rouleau de peintre en bâtiment et a entrepris de recouvrir le tableau de bleu. Elle a enfin ajouté le lapin géant qui semble ainsi s’apprêter à transformer l’œuvre initiale en monochrome.

Ce tableau reprend ainsi plusieurs langages picturaux et diverses références : culture populaire, histoire de l’art, abstraction.

Les élèves du centre scolaire ont ensuite déposé des figurines en plastique devant des cartes postales représentant des tableaux achetés pour eux par l’artiste à la Tate Britain de Londres, musée qui retrace l’histoire de la peinture anglaise. Ils ont alors dessiné leur propre œuvre, reprenant la démarche de l’artiste. Certains ont inventé une histoire autour de leurs personnages et du décor qu’ils avaient choisi.

Lien vers l’œuvre d’Alicia Paz