Paris.fr
Accueil
Archive | FMAC RSS feed for this section

Les CE2 de l’école Mouraud à la Villa Belleville (20e)

13 Juil

Accueil des CE2 à la Villa Belleville par Glenn Le Pense © Claire Boustani - FMAC, Paris

Accueil des CE2 à la Villa Belleville par Glenn Le Pense © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Dans le cadre du Fmac à l’école, les élèves de CE2 de l’école Mouraud (20e) ont effectué un travail sur les métiers liés à l’art. Qu’est-ce qu’un médiateur culturel ? Qu’est-ce qu’un artiste ? Qu’est-ce qu’un conservateur ?…

 

Dans l'atelier de l'artiste Pierre Cabanes © Claire Boustani - FMAC, Paris

Dans l’atelier de l’artiste Pierre Cabanes © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Afin de compléter ce travail, ils se sont rendus le mardi 20 juin à la Villa Belleville. Ils ont rencontré Paul Cabanes, artiste en résidence à la Villa, qui leur a montré son atelier et ses travaux.

 

Atelier moulage avec Orphée Salvy, coordinateur d'atelier Prototypage/moulage © Claire Boustani - FMAC, Paris

Atelier moulage avec Orphée Salvy, coordinateur d’atelier Prototypage/moulage © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Les élèves se sont également initiés au moulage avec Orphée Salvy, coordinateur d’atelier prototypage/moulage. Ils ont produit un bas-relief en plâtre composé d’empreintes de poissons réalisés en pâte à modeler.

 

Modelage de poissons en pâte à modeler © Claire Boustani - FMAC, Paris

Modelage de poissons en pâte à modeler © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

© Claire Boustani - FMAC, Paris

© Claire Boustani – FMAC, Paris

 

© Claire Boustani - FMAC, Paris

© Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Recouvrement des poissons avec du plâtre © Claire Boustani - FMAC, Paris

Recouvrement des poissons avec du plâtre © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Démoulage © Claire Boustani - FMAC, Paris

Démoulage © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Ravis de cette expérience, les élèves ont présenté à leurs parents le vendredi 23 juin cette réalisation et leurs autres travaux créés autour de l’œuvre Turning paper de Jessica Stockholder, avec Estelle Courjault, leur professeure d’arts plastiques, et Aude Giganon, médiatrice culturelle pour le Fmac à l’école.

Conte autour de l’œuvre « UDRIVINMECRAZ » de Kenny Dunkan à l’école élémentaire Faubourg Saint-Denis (10e)

8 Juin

La conteuse Peggy Genestie racontant le conte qu'elle a inventé en s'inspirant de l’œuvre de Kenny Dunkan © Claire Boustani - FMAC, Paris

La conteuse Peggy Genestie racontant le conte qu’elle a inventé en s’inspirant de l’œuvre de Kenny Dunkan © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Le mardi 30 mai, la conteuse Peggy Genestie est venue rencontrer les élèves de CP et CE1 de l’école élémentaire Faubourg Saint-Denis (10e).

Projection de la vidéo UDRIVINMECRAZ de Kenny Dunkan © ADAGP, 2017 - Claire Boustani - FMAC, Paris

Projection de la vidéo UDRIVINMECRAZ de Kenny Dunkan © ADAGP, 2017 – Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Après une projection de la vidéo UDRIVINMECRAZ de Kenny Dunkan, actuellement exposée dans l’école, place au conte. Les yeux et les oreilles grands ouverts, les enfants ont écouté Peggy raconter l’histoire de Kadé, fils de Nabou, roi d’un village en Afrique, qui souhaite à son tour devenir roi. Pour cela, il doit d’abord créer un masque et inventer une danse qui le représente. Fuyant son village où il est raillé parce qu’il est trop petit et trop fin, il voyage à travers l’Afrique sur les traces de ses ancêtres, aidé par un personnage mystérieux, N’Kunny qu’il voit en rêve. Durant cette traversée initiatique, il rencontre un lamantin qui lui offre des pierres d’or et l’aide à créer des sources d’eau, des éléphants qui lui donnent des poils et  lui expliquent comment devenir fort, et des oiseaux qui lui transmettent des plumes bleues et l’aident à voir loin. Il arrive dans un village, tombe amoureux d’une princesse, la dame de fer. Pour la séduire, il danse devant elle avec un costume d’or qu’il a confectionné. Après 2 ans, il rentre dans son village, marié à la princesse, et devient roi, ayant pu, grâce à ce voyage, inventer une danse et réaliser un masque à partir des pierres d’or, des poils d’éléphant et des plumes bleues d’oiseau.

Yeux et oreilles grands ouverts, l'histoire commence... © Stéphanie Fay - Ecole Faubourg Saint-Denis (10e)

Yeux et oreilles grands ouverts, l’histoire commence… © Stéphanie Fay – Ecole Faubourg Saint-Denis (10e)

© Claire Boustani - FMAC, Paris

Le personnage de N’Kunny apparaît à Kadé en rêve © Claire Boustani – FMAC, Paris

© Claire Boustani - FMAC, Paris

© Claire Boustani – FMAC, Paris

© Claire Boustani - FMAC, Paris

La danse de Kadé © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

« Mais le monsieur de la vidéo, c’est Kadé ? «  questionne une élève à la fin du conte. « Peut-être » répond Peggy. Elle explique aux élèves qu’elle a inventé ce conte après avoir vu la vidéo qui l’a beaucoup inspirée. D’ailleurs, Kadé et N’Kunny, ça fait « Kenny Dunkan ». Et « la dame de fer du conte, ne vous rappelle-t-elle pas quelque chose ? » interroge la conteuse. « La Tour Eiffel bien sûr », s’exclament les enfants en cœur, enchantés par cette histoire qui les a fait voyager loin de leur école.

© Claire Boustani - FMAC, Paris

© Claire Boustani – FMAC, Paris

Une petite fille essayant le masque symbolisant le personnage de N'Kunny © Stéphanie Fay - Ecole Faubourg Saint-Denis (10e)

Une petite fille essayant le masque symbolisant le personnage de N’Kunny © Stéphanie Fay – Ecole Faubourg Saint-Denis (10e)

Des élèves jouant avec le Djembé de la conteuse © Stéphanie Fay - Ecole Faubourg Saint-Denis (10e)

Des élèves jouant avec le Djembé de la conteuse © Stéphanie Fay – Ecole Faubourg Saint-Denis (10e)

Le 23 juin, à l’occasion de la fête de l’école, les travaux des enfants réalisés durant l’année autour de la vidéo de Kenny Dunkan, notamment avec leur professeure d’arts plastiques Stéphanie Fay, seront exposés.

L’artiste Eric Corne à l’école élémentaire Prisse d’Avennes (14e)

8 Juin

Eric Corne devant les élèves © Claire Boustani - FMAC, Paris

Eric Corne devant les élèves © Claire Boustani – FMAC, Paris

Le 30 mai, l’artiste peintre Eric Corne a rencontré toutes les classes de l’école élémentaire Prisse d’Avennes (14e) où son œuvre Série de cinq figures (1997) est actuellement exposée.

En s’inspirant de cette série, les élèves ont travaillé tout au long de l’année le portrait sous toutes ses formes avec leur professeure d’arts plastiques Agnès Villard et Laure Raffy, étudiante à Paris 8, médiatrice culturelle pour le Fmac à l’école.

Dessins des élèves à côté de Série de cinq figures d'Eric Corne © Agnès Villard - Ecole Prisse d'AVennes

Dessins des élèves à côté de Série de cinq figures d’Eric Corne © Agnès Villard – Ecole Prisse d’Avennes

Ravis de rencontrer l’artiste, les enfants lui ont posé beaucoup de questions.

« Comment avez-vous eu envie d’être peintre ? » demande un élève. N’ayant jamais vu de peintures lorsqu’il était enfant, Eric Corne a commencé à aller au musée à l’âge de 18 ans, alors qu’il faisait des études de médecine. C’est en dessinant le corps humain qu’il a eu envie d’être peintre, métier qu’il exerce depuis ses 23 ans.

A la question « pourquoi avoir reproduit plus de 28 fois le même portrait », Eric Corne a expliqué qu’à l’époque de cette œuvre, il s’interrogeait sur ce qu’était la peinture. A l’inverse du médium photographique où il suffit d’un « clic » pour prendre une image, la peinture est faite à la main. A la main, on ne peut reproduire la même chose à l’identique. Ce qui intéressait donc l’artiste c’était de réaliser plusieurs fois le même portrait en sachant que c’était impossible de faire exactement le même. Tous ces portraits se ressemblent mais sont différents.

« Le visage sur le tableau existe-t-il vraiment ? » questionne Lucie. D’expression neutre, il pourrait représenter n’importe qui. Cependant l’artiste s’est inspiré d’une photographie en noir et blanc de Thomas Wolfe, écrivain américain qu’il aime beaucoup.

L'art du portrait © Claire Boustani - FMAC, Paris

L’art du portrait © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

L’artiste est ensuite revenu sur la notion de portrait à travers l’histoire de l’art. Des portraits Fayoum aux portraits monumentaux de Chuck Close en passant par les autoportraits de Rembrandt, Poussin, Van Gogh, Gauguin, Picasso ou encore Frida Kahlo, Eric Corne a montré que le portrait permet aux artistes de laisser une trace à un moment donné.

Eric Corne présentant une œuvre de ??? © Claire Boustani - FMAC, Paris

Eric Corne présentant une œuvre de Chuck Close © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Très heureux de cette rencontre, des élèves ont présenté à l’artiste les travaux réalisés autour de son œuvre. « Quand on fait des tableaux et qu’on réussit, on est heureux » a conclu Léni. « L’art c’est passionnant, c’était super » a ajouté Mathis, élève de CP.

Présentation du travail réalisé au cours de l'année © Claire Boustani - FMAC, Paris

Présentation du travail réalisé au cours de l’année © Claire Boustani – FMAC, Paris

Échange avec les enfants à la fin de la présentation © Claire Boustani - FMAC, Paris

Échange avec les enfants à la fin de la présentation © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Le 29 juin, à l’occasion de la fête de l’école, tous les travaux autour de l’œuvre seront exposés.

 

 

Le FMAC à l’école 2015-2016

6 Nov

Le Fmac à l’école 2015-2016 est lancé depuis septembre. Les œuvres seront installées dans les établissements début décembre.

Pour cette nouvelle édition, 25 établissements (5 écoles maternelles, 10 écoles élémentaires, 7 collèges, 2 lycées professionnels, 1 centre scolaire en hôpital) participent au programme, dans 9 arrondissements différents, ainsi que la CASPE du 8e, 9e et 10e arrondissement, et la CASPE du 18e arrondissement.

Carte localisation écoles

Les établissement :

  • Ecole maternelle 6 avenue Bouvines (11e)
  • Ecole maternelle 23 rue Boulard (14e)
  • Ecole maternelle 19 rue des Amiraux (18e)
  • Ecole maternelle « Arc-en-Ciel », 41 rue de Tanger (19e)
  • Ecole maternelle 39 rue de Tourtille (20e)
  • Ecole élémentaire 200 rue Saint-Maur (10e)
  • Ecole élémentaire 4 rue Keller (11e)
  • Ecole élémentaire 24 rue Saint-Sébastien (11e)
  • Ecole élémentaire 30 boulevard Arago (13e)
  • Ecole élémentaire 15 rue Houdon (18e)
  • Ecole élémentaire 142 rue des Poissonniers (18e)
  • Ecole élémentaire 65 rue Damrémont (18e)
  • Ecole polyvalente 3 rue Maurice Genevoix (18e)
  • Ecole polyvalente 10 rue Henri Noguères (19e)
  • Ecole élémentaire 9 rue Tlemcen (20e)
  • Collège Françoise Seligmann, 21 rue Sambre et Meuse (projet avec l’école 200 rue Saint-Maur) (10e)
  • Collège La Grange aux belles,158 quai de Jemmapes (10e)
  • Centre Patay, 14 rue Jean Colly (13e)
  • Collège Stéphane Mallarmé, 29 rue Jonquière (17e)
  • Collège Marx Dormoy, 55 rue Marx Dormoy (18e)
  • Collège Yvonne Le Tac (projet avec l’école Houdon) (18e)
  • Collège Françoise Dolto, 354 rue des Pyrénées (20e)
  • Lycée professionnel Claude Anthime Corbon, 5 rue Corbon (15e)
  • Lycée professionnel Suzanne Valadon, 7 rue Ferdinand Flocon (18e)
  • Centre scolaire de l’hôpital Robert Debré, 48 boulevard Sérurier (19e)

Les coulisses de l’installation des œuvres 2014-2015

9 Avr

CARTE DE L’EXPOSITION « FMAC À L’ÉCOLE » ÉDITION 2014 – 2015

carte fmac à l'école

Capture puce google map

1 : Omar Ba > Ecole élémentaire, 65 rue Damrémont, Paris 18e.

Capture puce google map

2 : Aram Bartholl > Ecole élémentaire, 10 rue Henri Noguères, Paris 18e.

Capture puce google map

3 : Grégory Chatonsky > Collège Françoise Dolto, 354 rue des Pyrénées, Paris 20e.

Capture puce google map

4 : Christine Coenon > Lycée professionnel Suzanne Valadon, 7 rue Ferdinand Flocon, Paris 18e.

Capture puce google map5 : franckDavid  > Ecole maternelle, 23 rue Boulard, Paris 14e.

Capture puce google map

6 : Philippe Dereux > Ecole maternelle, 41 rue de Tanger, Paris 19e.

Capture puce google map

7 : Nick Devereux > Ecole maternelle, 19 rue de Amiraux,  Paris 18e.

Capture puce google map

8 : Florence Doléac > Ecole élémentaire, 3 rue Maurice Genevoix, Paris 18e.

Capture puce google map

9 : Florence Doléac > Ecole maternelle, 28-30 rue d’Aubervilliers, Paris 19e.

Capture puce google map10 : Tatjana Doll > Hôpital Armand Trousseau, 26 avenue du Dr Netter, Paris 12e.

Capture puce google map

11 : Richard Fauguet > Ecole élémentaire, 142 rue des Poissonniers, Paris 18e .

Capture puce google map12 :  Jakob Gautel >Hôpital Robert Debré, 48 bd Sérurier, Paris 19e.

Capture puce google map

13 : Chourouk  Hriech >Lycée professionnel Camille Jénatzy, 6 rue Charles Hermite, Paris 18e.

Capture puce google map

14 :  Christoph Keller > Collège André Citroën, 208 rue St-Charles, Paris 15e.

Capture puce google map

15 : Lang et Baumann > Centre Patay, 14 rue Jean Colly, Paris 13e.

Capture puce google map

16 :  Taro Izumi  > Hôpital Necker, 149 rue de Sèvres, Paris 19e.

Capture puce google map17 : Konrad Loder > Ecole maternelle, 15 rue Antoine Chantin, Paris 14e.

Capture puce google map

18 : Anita Molinero > Ecole élémentaire, 4 rue Keller, Paris 11e.

Capture puce google map

19 : Samuel Rousseau > Collège Marx Dormoy, 55 rue Marx Dormoy, Paris 18e.

Capture puce google map

20 : Kristina Solomoukha > Ecole élémentaire, 188 rue d’Alésia, Paris 14e.

Capture puce google map

21 : Pascal Marthine Tayou > Lycée Corbon, 5 rue Corbon, Paris 15e.

Capture puce google map

22 : Wirths > Ecole élémentaire, 24 rue St Sébastien, Paris 11e.

Les œuvres du FMAC à l’école sont installées jusqu’à fin juin 2015, ne tardez pas à aller les voir !