Paris.fr
Accueil

L’artiste Shila Khatami à l’école élémentaire Prisse d’Avennes (14e)

21 Mar

V-Monsieur, FF et Diagonale 2 exposées dans l'établissement © Claire Boustani - FMAC, Paris

V-Monsieur, FF et Diagonale 2 exposées dans l’établissement © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Le jeudi 8 mars, Shila Khatami a rencontré les 9 classes de l’école élémentaire Prisse d’Avennes où ses œuvres FF, Diagonale 2 et V, Monsieur sont exposées.

N’ayant jamais été avec ses parents au musée, Shila Khatami a porté, dès son plus jeune âge, beaucoup d’attention aux objets présents dans sa maison. Cette observation l’a conduit vers quelque chose d’artistique, elle a ensuite commencé à dessiné adolescente, puis s’est formée à l’école des Beaux-arts de Düsseldorf.

Fortement marquée par l’art minimal, notamment de Carl André et de Jo Baer, l’artiste a expliqué aux élèves qu’elle crée des œuvres géométriques minimales, toujours inspirées du quotidien : ligne d’une piste atterrissage d’un aéroport, piste de bowling… Diagonale 2 fait ainsi écho à un dé à jouer, FF à la touche « Fast Forward » d’une télécommande et les 3 points de V, Monsieur, qui forment un triangle fictif, à un visage ou à un buste.

 

Piste de bowling © Claire Boustani - FMAC, Paris

Piste de bowling © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Les touches Fast Forward d'une télécommande © Paul Lompech - FMAC, Paris

Les touches Fast Forward d’une télécommande © Paul Lompech – FMAC, Paris

 

L’artiste a ainsi invité les élèves à regarder autour d’eux et à observer les éléments de manière différente.

Les matériaux sont aussi très importants dans le travail de l’artiste. Elle utilise comme supports des produits manufacturés : plaque d’aluminium, plaque d’isorel perforée, qu’elle met en évidence, en ne peignant par exemple pas la totalité du support dans Diagonale 2.

Très intéressés, les élèves ont posé à l’artiste beaucoup de questions : Comment êtes-vous devenue artiste ? Pourquoi avoir fait toutes ces peintures ? Pourquoi utilisez-vous différents matériaux ?  Où trouvez-vous les matériaux de vos œuvres ? Quand avez-vous commencé à être artiste ?

 

Shila Khatami répondant à la question d'une élève © Claire Boustani - FMAC, Paris

Shila Khatami répondant à la question d’une élève © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Shila Khatami a également pu découvrir les premiers travaux réalisés par les élèves autour de son œuvre avec leur professeure d’arts plastiques Agnès Villard : pochoirs géométriques sur des matériaux divers…

Tous ces travaux seront exposés à la fin de l’année.

Et pendant ce temps à l’école élémentaire Berthier (17e)

14 Mar

Flocons de neige autour de Sains titre (tête en billes) de Richard Fauguet © Ecole Berthier, Paris.

Flocons de neige autour de Sans titre (tête en billes) de Richard Fauguet © Ecole Berthier, Paris.

 

Les élèves de l’école élémentaire Berthier (17e) travaillent durant l’année autour de l’œuvre Sans titre (Tête en billes) de Richard Fauguet.

La classe de CM2b de Clémence Mesnard, en lien avec le projet classe APAC, transforme, au fil des saisons, les espaces de l’école. La Tête en billes de Richard Fauguet se trouve ainsi entourée de flocons de neige, renforçant son caractère énigmatique.

Dans le cadre des « ateliers volumes » avec leur professeure d’arts plastiques Isabelle Bobillot, les élèves de cette même classe ont réalisé des empreintes en volume de leur visage sur du papier aluminium.

Découvrez leurs créations en images :

 

Empreinte humaine sur aluminium, par Mamadou © Ecole Berthier, Paris.

Empreinte humaine sur aluminium, par Mamadou © École Berthier, Paris.

 

Autoportrait - Empreinte en volume par Norah © Ecole Berthier, Paris.

Autoportrait – Empreinte en volume par Norah © École Berthier, Paris.

 

Autoportrait - Empreinte en volume par Océane © Ecole Berthier, Paris.

Autoportrait – Empreinte en volume par Océane © École Berthier, Paris.

 

 

« Une assiette en verre aux couleurs de mon pays » au lycée Lucas de Nehou (5e)

14 Mar

Fabrication des assiettes © Martine Troisfontaine - Lycée Lucas de Nehou

Fabrication des assiettes © Martine Troisfontaine – Lycée Lucas de Nehou

 

La classe de 3e UPE2A du lycée Lucas de Nehou (5e), constituée d’élèves allophones nouvellement arrivés en France, travaille avec leur professeure d’arts appliqués Martine Troisfontaine autour de l’œuvre National (Linz) de Saâdane Afif.

© Martine Troisfontaine - Lycée Lucas de Nehou

© Martine Troisfontaine – Lycée Lucas de Nehou

 

© Martine Troisfontaine - Lycée Lucas de Nehou

© Martine Troisfontaine – Lycée Lucas de Nehou

 

© Martine Troisfontaine - Lycée Lucas de Nehou

© Martine Troisfontaine – Lycée Lucas de Nehou

 

© Martine Troisfontaine - Lycée Lucas de Nehou

© Martine Troisfontaine – Lycée Lucas de Nehou

 

En s’inspirant des formes et couleurs du drapeau de leur pays d’origine, chaque élève a créé un décor de vêtement qu’il a réalisé au milieu d’une assiette en verre.

 

© Martine Troisfontaine - Lycée Lucas de Nehou

© Martine Troisfontaine – Lycée Lucas de Nehou

 

© Martine Troisfontaine - Lycée Lucas de Nehou

© Martine Troisfontaine – Lycée Lucas de Nehou

 

Avec les médiatrices culturelles du FMAC à l’école Cecilia Almiron et Maira Fotaki, les élèves poursuivront leur exploration de l’œuvre en mars. Ils créeront notamment un objet sonore en lien avec le travail de Saâdane Afif et réaliseront un drapeau commun, composé de tissus blancs, symbolisant la neutralité et la collectivité.

Les 7 et 8 avril, les travaux des élèves seront exposés dans le cadre des Journées Portes Ouvertes.

 

Les travaux des élèves du lycée Maximilien-Vox (6e) autour de l’œuvre de Jochen Gerner.

14 Mar

Les réalisations des Terminales Bac Pro autour du catalogue Ikea © Lycée Maximilien-Vox, Paris

Les réalisations des Terminales Bac Pro autour du catalogue Ikea © Lycée Maximilien-Vox, Paris

 

Plusieurs classes du lycée Maximilien-Vox (6e) ont travaillé autour de l’œuvre Home n°1 – Living room de Jochen Gerner.

A l’instar de l’artiste, les classes de seconde et de terminale Bac professionnel ont travaillé sur la thématique de « s’approprier l’objet imprimé ».

Les élèves de 2nde ont ainsi détourné des documents imprimés et réalisés par d’autres élèves, proposant une réinterprétation des créations.

 

Travaux des 2nde Bac Pro © Lycée Maximilien-Vox, Paris

Travaux des 2ndes Bac Pro © Lycée Maximilien-Vox, Paris

 

Travaux des 2nde Bac Pro © Lycée Maximilien-Vox, Paris

Travaux des 2ndes Bac Pro © Lycée Maximilien-Vox, Paris

 

Les élèves de Terminale se sont emparés, comme Jochen Gerner, du catalogue Ikea en créant des œuvres plastiques et, à l’inverse de la série de l’artiste, colorées.

 

Les réalisations des Terminales Bac Pro autour du catalogue Ikea © Lycée Maximilien-Vox, Paris

Les réalisations des Terminales Bac Pro autour du catalogue Ikea © Lycée Maximilien-Vox, Paris

 

Les premières STD2A ont travaillé quant à eux la notion de simplification chère à l’artiste. Ils ont étudié la gamme de gris, renvoyant directement à l’œuvre de Jochen Gerner.

 

Travaux des 1ères STD2A © Lycée Maximilien-Vox, Paris

Travaux des 1ères STD2A © Lycée Maximilien-Vox, Paris

 

Travaux des 1ères STD2A © Lycée Maximilien-Vox, Paris

Travaux des 1ères STD2A © Lycée Maximilien-Vox, Paris

 

Ces travaux ont été exposés lors des Journées Portes Ouvertes du lycée les 10 et 11 février. Les réalisations des Bac pro ont également été publiées dans un petit livret.

 

Exposition des travaux autour de l’œuvre de Jochen Gerner pour les Journées Portes Ouvertes © Claire Boustani - FMAC, Paris

Exposition des travaux autour de l’œuvre de Jochen Gerner pour les Journées Portes Ouvertes © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Exposition des travaux autour de l’œuvre de Jochen Gerner pour les Journées Portes Ouvertes © Claire Boustani - FMAC, Paris

Exposition des travaux autour de l’œuvre de Jochen Gerner pour les Journées Portes Ouvertes © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

A voir aussi sur le blog :

Les 6e du collège Yvonne-le-Tac à l’école élémentaire Houdon (18e)

21 Fév

Accueil et présentation de la photographie de Florisa (visible en arrière plan) © Claire Boustani - FMAC, Paris

Accueil et présentation de la photographie de Florisa (visible en arrière plan) © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Les 12 et 15 janvier, les CM2 de l’école Houdon (18e) ont accueilli 2 classes de 6e du collège Yvonne-le-Tac (18e).

Après une présentation de la photographie L’escalier du 56 rue Myrha du duo d’artistes Florisa exposée dans leur école, les élèves ont demandé aux collégiens de choisir chacun un mot qui qualifierait au mieux l’œuvre. « Pauvre », « sombre », « miteux », « triste » mais aussi « souriant » sont les mots qui sont le plus souvent apparus.

Sélection des mots © Jean-Marc David - Collège Yvonne-le-Tac, Paris

Sélection des mots © Jean-Marc David – Collège Yvonne-le-Tac, Paris

 

Découverte des mots choisis par les élèves de 6e pour décrire la photo © Claire Boustani - FMAC, Paris

Découverte des mots choisis par les élèves de 6e pour décrire la photo © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Les écoliers ont ensuite présenté les travaux qu’ils ont commencé à réaliser autour de l’œuvre : création d’une île imaginaire, travail sur la perspective, sur la photographie et notamment sur le cadrage (réalisation d’un portrait en utilisant 5 cadrages imposés, faire un portrait à travers le reflet d’un miroir, faire le portrait d’un camarade avec dans le cadre un morceau du corps du photographe…)

Présentation des travaux © Claire Boustani - FMAC, Paris

Présentation des travaux © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

© Jean-Marc David - Collège Yvonne-le-Tac, Paris

© Jean-Marc David – Collège Yvonne-le-Tac, Paris

 

En lien avec la photographie, les 2 classes de CM2 effectuent également, tout au long de l’année, un travail sur les préjugés, les apparences et le racisme. L’occasion de visiter 3 institutions culturelles parisiennes : le Musée de l’Homme, le Mémorial de la Shoah et le Musée national de l’histoire de l’immigration.

Frise chronologique de l'histoire de la photographie © Claire Boustani - FMAC, Paris

Frise chronologique de l’histoire de la photographie © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Au mois d’avril, ce sera au tour des 6e d’accueillir les CM2 au collège pour leur présenter la photographie Priest de Nicolas Dhervillers, exposée au CDI.