Paris.fr
Accueil
Archives de Tag : #FMAC à l’école 2016-2017

Atelier de médiation au collège Jules Ferry (9e)

22 Juin

La professeure d'arts plastiques Madame Charbonneau et la médiatrice culturelle Laure Raffy © Claire Boustani - FMAC, Paris

La professeure d’arts plastiques Madame Charbonneau et la médiatrice culturelle Laure Raffy © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Laure Raffy, médiatrice culturelle pour le Fmac à l’école, anime au collège Jules Ferry (9e), en collaboration avec les professeurs d’arts plastiques Madame Duruflé et Madame Charbonneau, plusieurs ateliers de médiation autour de l’œuvre The Salvation of an Expanded Rationality de Blaise Drummond, actuellement exposée au collège.

Laure Raffy avec deux élèves de 3e © Claire Boustani - FMAC, Paris

Laure Raffy avec deux élèves de 3e © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Les dernières séances de médiation avaient lieu jeudi 8 juin. A l’instar de l’artiste qui se sert d’images existantes pour créer, trois classes de 3e ont été invitées à réaliser, en binôme ou en trinôme, des œuvres en partant de couverture de livres. Collages, dessins aux crayons, peintures, ces couvertures ont été détournées pour donner des productions surprenantes.

Détournement d'une couverture de livre © Claire Boustani - FMAC, Paris

Détournement d’une couverture de livre © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

© Claire Boustani - FMAC, Paris

© Claire Boustani – FMAC, Paris

 

© Claire Boustani - FMAC, Paris

© Claire Boustani – FMAC, Paris

 

© Claire Boustani - FMAC, Paris

© Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Des classes de tous les niveaux ont travaillé autour de l’œuvre, également avec François Fouquet-Dubois, artiste et médiateur culturel au Musée d’art moderne de la Ville de Paris. L’occasion de travailler autour des notions d’architecture et d’environnement. Découvrez les travaux réalisés sur le blog pédagogique du collège.

 

Travail de juxtaposition d'éléments naturels et architecturaux avec une feuille de carbone. Travail réalisé avec l'artiste et médiateur François Fouquet-Dubois © Claire Boustani - FMAC, Paris

Travail de juxtaposition d’éléments naturels et architecturaux avec une feuille de carbone. Travail réalisé avec l’artiste et médiateur François Fouquet-Dubois. En bas : carte postale de l’œuvre de Blaise Drummond © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Travail d'un élève de 4e réalisé avec Laure Raffy et Madame Duruflé © Claire Boustani - FMAC, Paris

Travail d’un élève de 4e réalisé avec Laure Raffy et Madame Duruflé © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Travail d'un élève de 4e réalisé avec Laure Raffy et Madame Duruflé © Claire Boustani - FMAC, Paris

Travail d’un élève de 4e réalisé avec Laure Raffy et Madame Duruflé © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Retrouvez également l’article sur l’intervention de Blaise Drummond au collège.

Rendez-vous l’année prochaine au collège avec l’installation d’une nouvelle œuvre des collections du FMAC.

« Saisir ses rêves » à la médiathèque de l’hôpital Robert Debré (19e)

22 Juin

affiche-mediatheque

Les enfants du Centre scolaire de l’hôpital Robert Debré exposent, à la médiathèque, les travaux qu’ils ont conçus, avec la professeure d’arts visuels Sylvie Koenig, autour de la vidéo Napoléon de Taro Izumi.

Comme l’artiste, les enfants nous invitent à une promenade parisienne : plan de Paris sur les traces des lieux parcourus par Taro Izumi, dessins de la Tour Eiffel, de l’Arc de Triomphe, de Notre-Dame et d’autres symboles parisiens…

Vue de l'exposition © Claire Boustani - FMAC, Paris

Vue de l’exposition © Claire Boustani – FMAC, Paris

La main est au cœur de la vidéo Napoléon, l’artiste attrape en effet tout ce qui est à sa portée et le dessine sur sa paume : promeneurs, monuments, un poisson dans l’eau…
Une main peut ressembler à beaucoup de choses : une tête de chien, un poisson, les ailes d’un papillon… comme le montrent les enfants dans leurs dessins.

TRavaux des élèves autour de la vidéo "Napoléon" projetée sur l'écran © Claire Boustani - FMAC, Paris

Travaux des élèves autour de la vidéo Napoléon projetée sur l’écran © Claire Boustani – FMAC, Paris

A l’instar de Taro Izumi, certains ont également dessiné dans le creux de leur main un rêve, un désir. D’autres ont attrapé des détails d’autres œuvres, notamment de Vassily Kandinsky, mais aussi la lune et les étoiles. L’occasion d’étudier les couleurs de la nuit avec des pastels gras et de l’aquarelle.

© Claire Boustani - FMAC, Paris

© Claire Boustani – FMAC, Paris

Rendez-vous à la médiathèque de l’hôpital pour voir ces belles réalisations jusqu’au 30 juin.

 

Atelier de médiation à l’école Saint-Lambert (15e)

8 Juin

La professeure d'arts plastiques Marie Robert et Emma Larretgère avec une classe de CP © Claire Boustani - FMAC, Paris

La professeure d’arts plastiques Marie Robert et Emma Larretgère avec une classe de CP © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Emma Larretgère, médiatrice culturelle pour le Fmac à l’école, anime à l’école Saint-Lambert (15e), en collaboration avec la professeure d’arts plastiques Marie Robert, plusieurs ateliers de médiation autour de l’œuvre Drawing the future de Nick Cortese, exposée actuellement à l’école.

Finalisation des dioramas © Claire Boustani - FMAC, Paris

Finalisation des dioramas © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Le mercredi 31 mai, deux classes de CP ont finalisé leurs travaux. Les élèves ont réalisé chacun un petit diorama d’une salle de la maison du dessin de Nick Cortese. Avec du papier et des objets divers (bouchons, pots de yaourt, pailles…), chaque enfant a crée en 3 dimensions une maquette de la pièce de son choix : la salle de bain, le salon, la chambre, la salle à manger…

La médiatrice Emma Larretgère avec une élève © Claire Boustani - FMAC, Paris

La médiatrice Emma Larretgère avec une élève © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Débordant d’imagination, les enfants ont créé avec enthousiasme. « J’ai mis un toboggan pour aller aux toilettes » explique un élève. « Moi, j’ai représenté un salon. Là c’est le canapé, là le tapis, là la télévision, et ici un jacuzzi » ajoute un autre.

Finalisation des dioramas © Claire Boustani - FMAC, Paris

Finalisation des dioramas © Claire Boustani – FMAC, Paris

Finalisation des dioramas © Claire Boustani - FMAC, Paris

Finalisation des dioramas © Claire Boustani – FMAC, Paris

Finalisation des dioramas © Claire Boustani - FMAC, Paris

Finalisation des dioramas © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Le 23 juin, à l’occasion de la fête de l’école, les travaux réalisés par toutes les classes de l’école autour de l’œuvre de Nick Cortese seront exposés.

Voici en avant-première quelques créations des CE2 et des CM1.

Travaux des CE2. Les ont dû agrandir, prolonger l’œuvre de Nick Cortese en imaginant ce qui se trouverait hors du cadre, en hors-champs © Marie Robert - École Saint-Lambert

Travaux des CE2. Les élèves ont prolongé l’œuvre de Nick Cortese en imaginant ce qui se trouvait hors du cadre, en hors-champs © Marie Robert – École Saint-Lambert

© Marie Robert - École Saint-Lambert

© Marie Robert – École Saint-Lambert

Travaux des CM1. Les élèves ont dû réaliser un livre-accordéon, un livre dépliant en imaginant l’histoire de ce qui a pu se passer avant et/ou après ce qui est représenté dans l’œuvre de Nick Cortese © Marie Robert - École Saint-Lambert

Travaux des CM1. Les élèves ont réalisé un livre-accordéon, en imaginant l’histoire de ce qui a pu se passer avant et/ou après ce qui est représenté dans l’œuvre de Nick Cortese © Marie Robert – École Saint-Lambert

img_20170509_084944-b

© Marie Robert - École Saint-Lambert

© Marie Robert – École Saint-Lambert

 

Pour revoir la vidéo réalisée par les CM2, cliquer ici.

Conte autour de l’œuvre « UDRIVINMECRAZ » de Kenny Dunkan à l’école élémentaire Faubourg Saint-Denis (10e)

8 Juin

La conteuse Peggy Genestie racontant le conte qu'elle a inventé en s'inspirant de l’œuvre de Kenny Dunkan © Claire Boustani - FMAC, Paris

La conteuse Peggy Genestie racontant le conte qu’elle a inventé en s’inspirant de l’œuvre de Kenny Dunkan © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Le mardi 30 mai, la conteuse Peggy Genestie est venue rencontrer les élèves de CP et CE1 de l’école élémentaire Faubourg Saint-Denis (10e).

Projection de la vidéo UDRIVINMECRAZ de Kenny Dunkan © ADAGP, 2017 - Claire Boustani - FMAC, Paris

Projection de la vidéo UDRIVINMECRAZ de Kenny Dunkan © ADAGP, 2017 – Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Après une projection de la vidéo UDRIVINMECRAZ de Kenny Dunkan, actuellement exposée dans l’école, place au conte. Les yeux et les oreilles grands ouverts, les enfants ont écouté Peggy raconter l’histoire de Kadé, fils de Nabou, roi d’un village en Afrique, qui souhaite à son tour devenir roi. Pour cela, il doit d’abord créer un masque et inventer une danse qui le représente. Fuyant son village où il est raillé parce qu’il est trop petit et trop fin, il voyage à travers l’Afrique sur les traces de ses ancêtres, aidé par un personnage mystérieux, N’Kunny qu’il voit en rêve. Durant cette traversée initiatique, il rencontre un lamantin qui lui offre des pierres d’or et l’aide à créer des sources d’eau, des éléphants qui lui donnent des poils et  lui expliquent comment devenir fort, et des oiseaux qui lui transmettent des plumes bleues et l’aident à voir loin. Il arrive dans un village, tombe amoureux d’une princesse, la dame de fer. Pour la séduire, il danse devant elle avec un costume d’or qu’il a confectionné. Après 2 ans, il rentre dans son village, marié à la princesse, et devient roi, ayant pu, grâce à ce voyage, inventer une danse et réaliser un masque à partir des pierres d’or, des poils d’éléphant et des plumes bleues d’oiseau.

Yeux et oreilles grands ouverts, l'histoire commence... © Stéphanie Fay - Ecole Faubourg Saint-Denis (10e)

Yeux et oreilles grands ouverts, l’histoire commence… © Stéphanie Fay – Ecole Faubourg Saint-Denis (10e)

© Claire Boustani - FMAC, Paris

Le personnage de N’Kunny apparaît à Kadé en rêve © Claire Boustani – FMAC, Paris

© Claire Boustani - FMAC, Paris

© Claire Boustani – FMAC, Paris

© Claire Boustani - FMAC, Paris

La danse de Kadé © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

« Mais le monsieur de la vidéo, c’est Kadé ? «  questionne une élève à la fin du conte. « Peut-être » répond Peggy. Elle explique aux élèves qu’elle a inventé ce conte après avoir vu la vidéo qui l’a beaucoup inspirée. D’ailleurs, Kadé et N’Kunny, ça fait « Kenny Dunkan ». Et « la dame de fer du conte, ne vous rappelle-t-elle pas quelque chose ? » interroge la conteuse. « La Tour Eiffel bien sûr », s’exclament les enfants en cœur, enchantés par cette histoire qui les a fait voyager loin de leur école.

© Claire Boustani - FMAC, Paris

© Claire Boustani – FMAC, Paris

Une petite fille essayant le masque symbolisant le personnage de N'Kunny © Stéphanie Fay - Ecole Faubourg Saint-Denis (10e)

Une petite fille essayant le masque symbolisant le personnage de N’Kunny © Stéphanie Fay – Ecole Faubourg Saint-Denis (10e)

Des élèves jouant avec le Djembé de la conteuse © Stéphanie Fay - Ecole Faubourg Saint-Denis (10e)

Des élèves jouant avec le Djembé de la conteuse © Stéphanie Fay – Ecole Faubourg Saint-Denis (10e)

Le 23 juin, à l’occasion de la fête de l’école, les travaux des enfants réalisés durant l’année autour de la vidéo de Kenny Dunkan, notamment avec leur professeure d’arts plastiques Stéphanie Fay, seront exposés.

L’artiste Eric Corne à l’école élémentaire Prisse d’Avennes (14e)

8 Juin

Eric Corne devant les élèves © Claire Boustani - FMAC, Paris

Eric Corne devant les élèves © Claire Boustani – FMAC, Paris

Le 30 mai, l’artiste peintre Eric Corne a rencontré toutes les classes de l’école élémentaire Prisse d’Avennes (14e) où son œuvre Série de cinq figures (1997) est actuellement exposée.

En s’inspirant de cette série, les élèves ont travaillé tout au long de l’année le portrait sous toutes ses formes avec leur professeure d’arts plastiques Agnès Villard et Laure Raffy, étudiante à Paris 8, médiatrice culturelle pour le Fmac à l’école.

Dessins des élèves à côté de Série de cinq figures d'Eric Corne © Agnès Villard - Ecole Prisse d'AVennes

Dessins des élèves à côté de Série de cinq figures d’Eric Corne © Agnès Villard – Ecole Prisse d’Avennes

Ravis de rencontrer l’artiste, les enfants lui ont posé beaucoup de questions.

« Comment avez-vous eu envie d’être peintre ? » demande un élève. N’ayant jamais vu de peintures lorsqu’il était enfant, Eric Corne a commencé à aller au musée à l’âge de 18 ans, alors qu’il faisait des études de médecine. C’est en dessinant le corps humain qu’il a eu envie d’être peintre, métier qu’il exerce depuis ses 23 ans.

A la question « pourquoi avoir reproduit plus de 28 fois le même portrait », Eric Corne a expliqué qu’à l’époque de cette œuvre, il s’interrogeait sur ce qu’était la peinture. A l’inverse du médium photographique où il suffit d’un « clic » pour prendre une image, la peinture est faite à la main. A la main, on ne peut reproduire la même chose à l’identique. Ce qui intéressait donc l’artiste c’était de réaliser plusieurs fois le même portrait en sachant que c’était impossible de faire exactement le même. Tous ces portraits se ressemblent mais sont différents.

« Le visage sur le tableau existe-t-il vraiment ? » questionne Lucie. D’expression neutre, il pourrait représenter n’importe qui. Cependant l’artiste s’est inspiré d’une photographie en noir et blanc de Thomas Wolfe, écrivain américain qu’il aime beaucoup.

L'art du portrait © Claire Boustani - FMAC, Paris

L’art du portrait © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

L’artiste est ensuite revenu sur la notion de portrait à travers l’histoire de l’art. Des portraits Fayoum aux portraits monumentaux de Chuck Close en passant par les autoportraits de Rembrandt, Poussin, Van Gogh, Gauguin, Picasso ou encore Frida Kahlo, Eric Corne a montré que le portrait permet aux artistes de laisser une trace à un moment donné.

Eric Corne présentant une œuvre de ??? © Claire Boustani - FMAC, Paris

Eric Corne présentant une œuvre de Chuck Close © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Très heureux de cette rencontre, des élèves ont présenté à l’artiste les travaux réalisés autour de son œuvre. « Quand on fait des tableaux et qu’on réussit, on est heureux » a conclu Léni. « L’art c’est passionnant, c’était super » a ajouté Mathis, élève de CP.

Présentation du travail réalisé au cours de l'année © Claire Boustani - FMAC, Paris

Présentation du travail réalisé au cours de l’année © Claire Boustani – FMAC, Paris

Échange avec les enfants à la fin de la présentation © Claire Boustani - FMAC, Paris

Échange avec les enfants à la fin de la présentation © Claire Boustani – FMAC, Paris

 

Le 29 juin, à l’occasion de la fête de l’école, tous les travaux autour de l’œuvre seront exposés.