Paris.fr
Accueil
Archives de Tag : Sculpture

Exposition des travaux des enfants à la crèche Cotte (12e)

8 Juin

Vue de l'exposition © Crèche Cotte - Paris

Vue de l’exposition © Crèche Cotte – Paris

Le mardi 30 mai, la crèche Cotte a organisé une exposition des créations réalisées par les enfants autour de Gribouillis, Ville spatiale de Yona Friedman.

Mobile de fil de fer réalisé à partir des créations des enfants. En arrière plan, l’œuvre de Yona Friedman © Crèche Cotte - Paris

Mobile de fil de fer réalisé à partir des créations des enfants. En arrière plan, l’œuvre de Yona Friedman © Crèche Cotte – Paris

Mobile de chenilles réalisé à partir des créations des enfants © Crèche Cotte - Paris

Mobile de chenilles réalisé à partir des créations des enfants © Crèche Cotte – Paris

Chemin de fer © Crèche Cotte - Paris

Chemin de fer © Crèche Cotte – Paris

Tout au long de l’année, un groupe de 25 enfants âgés de 2 à 3 ans a réalisé avec l’auxiliaire de puériculture Maud Dahmet différentes activités autour de l’œuvre : « dessins gribouillages » aux crayons et aux feutres à la manière de Yona Friedman, manipulations de fils divers sur table et dans le jardin (fils de fer, de laine, câbles électriques, chenilles, grand tuyau bleu…), expressions corporelles avec des foulards…

© Claire Boustani - FMAC, Paris

© Crèche Cotte – Paris

Manipulation de câbles © Claire Boustani - FMAC, Paris

Manipulation de câbles © Crèche Cotte – Paris

Manipulation du tuyau bleu dans le jardin © Claire Boustani - FMAC, Paris

Manipulation du tuyau bleu dans le jardin © Crèche Cotte – Paris

 

L’exposition a été l’occasion de présenter aux parents le travail mené et de permettre aux enfants, ravis, de revoir en images et en vidéos leurs réalisations.

« C’est moi ça » dit une petite fille toute fière, en pointant du doigt un dessin.

Rendez-vous l’année prochaine où une nouvelle œuvre du FMAC sera installée à la crèche.

 

 

Pierre Malphettes à l’école maternelle Bouvines (11e)

15 Mai

"Une souche" de Pierre Malphettes © Claire Boustani - FMAC, Paris

Une souche de Pierre Malphettes © Claire Boustani – FMAC, Paris

Le mercredi 26 avril, l’artiste Pierre Malphettes est venu rencontrer les élèves de l’école maternelle Bouvines (11e) où sa sculpture Une souche est exposée jusqu’à la fin de l’année scolaire.

L’artiste et les élèves de la classe de moyenne section de la professeure Caroline Auvinet ont construit avec des Kaplas géants un arbre éphémère inspiré d’ Une souche. L’occasion de faire réfléchir les enfants sur ce qui compose un arbre : les racines, le tronc, les branches…

Qu'est-ce qu'un arbre ? Comment peut-on le représenter avec son corps ? © Claire Boustani - FMAC, Paris

Qu’est-ce qu’un arbre ? Comment peut-on le représenter avec son corps ? © Claire Boustani – FMAC, Paris

Construction d'un arbre avec des kaplas géants © Claire Boustani - FMAC, Paris

Construction d’un arbre avec des kaplas géants © Claire Boustani – FMAC, Paris

© Claire Boustani - FMAC, Paris

© Claire Boustani – FMAC, Paris

Pierre Malphettes a ensuite répondu aux nombreuses questions des élèves de moyenne et grande sections : Est-ce que c’est une sculpture ? Comment as-tu trouvé du bois ? Ça t’a pris combien de temps pour faire cette œuvre ? Comment as-tu coupé les bouts de bois ? Comment ça tient au milieu ? Est-ce que c’est un tronc ou une souche ?
L’artiste a expliqué que son œuvre est composée de différents bouts de bois que lui a donnés un menuisier possédant un atelier à côté du sien. Pour réaliser sa sculpture, il a scié les bouts de bois, les a troués avec une perceuse, lissés avec une ponceuse, puis assemblés à l’aide de vis et d’une colle à bois. Les élèves ont pu ainsi se rendre compte des différentes étapes de construction de l’œuvre.

Pierre Malphettes explique son oeuvre aux énfants © Claire Boustani - FMAC, Paris

Pierre Malphettes explique son œuvre aux enfants © Claire Boustani – FMAC, Paris

Après cet échange, enrichissant aussi bien pour les enfants que pour l’artiste, les élèves de grande section du professeur Jean-Christophe Colnet ont imaginé et réalisé avec Pierre Malphettes un décor de forêt qui pourra être exposé autour de l’œuvre : lac, fleurs et champignons.

Réalisation d'une forêt © Claire Boustani - FMAC, Paris

Réalisation d’une forêt © Claire Boustani – FMAC, Paris

© Claire Boustani - FMAC, Paris

© Claire Boustani – FMAC, Paris

© Claire Boustani - FMAC, Paris

© Claire Boustani – FMAC, Paris

Prochain rendez-vous : l’exposition des travaux des élèves lors de la fête de l’école le samedi 24 juin.

 

 

« Griboullis » de Yona Friedman à la crèche collective municipale de Cotte (12e)

6 Mar

Installation de l'oeuvre "Gribouillis, Ville spatiale" de Yona Friedman © Crèche Cotte © Adagp, Paris 2017

Installation de l’oeuvre « Gribouillis, Ville spatiale » de Yona Friedman © Crèche Cotte © Adagp, Paris 2017

Pour la première fois, le FMAC expose dans une crèche. Depuis novembre 2016, L’œuvre Gribouillis, Ville spatiale (2002) de Yona Friedman est suspendue dans le hall d’entrée de la crèche rue de Cotte (12e arrondissement).
L’occasion pour les tout-petits de se familiariser avec l’art contemporain.

Vernissage de l’œuvre en présence des parents © Crèche Cotte © Adagp, Paris, 2017

Vernissage de l’œuvre en présence des parents © Crèche Cotte © Adagp, Paris, 2017

A la découverte de l’œuvre © Crèche Cotte

A la découverte de l’œuvre © Crèche Cotte

Découvrez leurs belles réalisations en images :

Les enfants à l’œuvre © Crèche Cotte

Les enfants à l’œuvre © Crèche Cotte

Les enfants à l’œuvre © Crèche Cotte

Les enfants à l’œuvre © Crèche Cotte

Réalisations des enfants © Crèche Cotte

Réalisations des enfants © Crèche Cotte

Réalisations des enfants © Crèche Cotte

Réalisations des enfants © Crèche Cotte

Gribouillage © Crèche Cotte

Gribouillage © Crèche Cotte

 

 

Exposition du travail des élèves de l’école maternelle 46 rue Boulard dans le 14e

7 Sep

Exposition des travaux d’élèves faisant face à l’œuvre de Raphael Zarka © Jeanne Fauquenot – Fmac, Paris

Exposition des travaux d’élèves faisant face à l’œuvre de Raphael Zarka © Jeanne Fauquenot – Fmac, Paris

Le samedi 18 juin 2016, l’école Boulard a ouvert ses portes aux parents d’élèves, afin de faire découvrir les travaux réalisés par ces derniers autour de l’œuvre de l’artiste français Raphaël Zarka, intitulée Déduction de Sharp, 2.

"Déduction de Sharp" de Raphaël Zarka à l'école maternelle Boulard (14e) © Claire Boustani - FMAC, Paris

« Déduction de Sharp » de Raphaël Zarka à l’école maternelle Boulard (14e) © Claire Boustani – FMAC, Paris

Raphaël Zarka fait de l’appropriation une méthode de travail. Ses sculptures sont souvent des répliques ou des reprises inspirées de travaux scientifiques. Avec Déduction de Sharp, l’artiste s’est intéressé à Abraham Sharp, mathématicien anglais qui publia en 1718 Geometry improved.

Pendant la semaine des vacances de Pâques, les élèves ont réalisé de nombreux travaux dans le cadre d’ateliers animés par la médiatrice stagiaire du Fmac, Marta Ilic et Lineda D’Haity, animatrice du centre de loisirs.
À la suite, un autre atelier a été réalisé par Daphné Le Bars, médiatrice stagiaire au Fmac.
La premiere approche a été de chercher dans l’établissement scolaire des formes géométriques comme le montre Raphael Zarka dans son œuvre.

À partir de boites recyclées, une classe de petite et moyenne sections a travaillé sur le vide. Les élèves ont fabriqué des sculptures en laissant des espaces vides lors de l’empilement de celles-ci. Le travail le plus important était alors de créer des fenêtres sans découper les boites.

Une autre classe de petite section s’est intéressée au vide en réalisant des cadres à partir de boites de cartons.

Travaux des élèves de petite section sur la création du vide au moyen de cadre © Jeanne Fauquenot – Fmac, Paris

Travaux des élèves de petite section sur la création du vide au moyen de cadre © Jeanne Fauquenot – Fmac, Paris

Pour la classe de grande section, le travail s’est tourné autour de la mosaïque, des gommettes et des formes géométriques. L’importance de la couleur est très remarquée dans tous ces projets.

Pour en savoir plus sur l’œuvre de Raphaël Zarka, consultez son site Internet.

Exposition du travail des élèves du collège Françoise Seligmann, 21 rue Sambre et Meuse (10e arr.)

29 Juil

Le 7 juin 2016, le collège Françoise Seligmann a ouvert les portes de son CDI afin de faire découvrir les travaux réalisés par les élèves autour de l’œuvre de l’artiste mounir fatmi, Connexion Joseph Anton.

"Connexion Joseph Anton" de mounirfatmi au CDI du collège Françoise Seligmann (10e) © Claire Boustani - FMAC, Paris

« Connexion Joseph Anton » de mounirfatmi au CDI du collège Françoise Seligmann (10e) © Claire Boustani – FMAC, Paris

mounir fatmi reprend au moyen de cette œuvre la question de la liberté d’expression et de la dangerosité que peuvent soulever les débats sur la religion. Il choisit le pseudonyme « Joseph Anton », qui est une contraction du prénom des auteurs qu’il aime : Joseph Conrad et Anton Tchekov, écrivains anglais et russe du XXe et du XIXe siècle.

Au cours de cette année scolaire, quatre classes de CM1-CM2 de l’école St Maur, sont venues découvrir l’œuvre Connexion Joseph Anton. Le 7 et 8 mars 2016, les CM1-CM2 de l’école élémentaire St Maur ont rencontré des élèves de 3e ayant travaillé sur l’œuvre.

Le travail de cette année scolaire a été développé autour de la liberté d’expression en cours de Français et d’Histoire et sur la réappropriation de l’objet en cours d’Arts Plastiques.

Travaux d’élèves et œuvre de mounir fatmi © Jeanne Fauquenot – Fmac, Paris

Travaux d’élèves et œuvre de mounir fatmi © Jeanne Fauquenot – Fmac, Paris

En raison d’un manque de place, une double projection dans le CDI permet de montrer les projets réalisés par les collégiens au cours de cette année scolaire.

Double projection et sculptures des élèves sur les tables du CDI © Jeanne Fauquenot – Fmac, Paris

Double projection et sculptures des élèves sur les tables du CDI © Jeanne Fauquenot – Fmac, Paris

Face à ces projections, des sculptures à base de livres sont exposées sur de nombreuses tables du CDI.

D’autres travaux en lien avec la « double personnalité » de Joseph Anton sont présentés sur des grilles avec le photomontage des deux visages.

 

Une recherche sur le livre et la réappropriation d’une œuvre a mené les élèves du collège Seligmann à visiter l’exposition Anselm Kiefer à la Bibliothèque Nationale de France (du 20 octobre 2015 au 7 février 2016).

Les travaux de réflexion des élèves sur les œuvres de cet artiste mais plus largement autour de différentes œuvres ayant le livre comme élément central ont été exposées.

DSC06304m

Pour en savoir plus sur l’œuvre de mounir fatmi, consultez son site Internet.