Paris.fr
Accueil

Les Halles au XIXe siècle

9 août

Année: 1877

Photographe: Charles Marville

Charles Marville/© Roger-Viollet

 

Au XIIe siècle, les Halles de Paris furent établies sur « les Champeaux » ou « Petits Champs » qui étaient d’anciens marécages.

Quelques années plus tard, Philippe-Auguste acquit l’entière propriété des terrains en payant une redevance à l’évêché de Paris. C’était comme un « bazar » immense où se vendaient des denrées alimentaires, du textile, des chaussures, de la mercerie… Les marchands s’installaient sous des abris particuliers proches des maisons où se trouvaient les commerces fixes des fabricants. C’est ainsi que la rue de la Grande Friperie était le lieu des commerces de fripes. Progressivement, d’autres marchands vinrent s’installer autour de ceux qui avaient déjà leur emplacement.

Compte tenu de l’augmentation des échanges, Philippe Auguste fit construire les premières halles pour les drapiers et tisserands, mais le marché continua de s’étendre, de telle sorte qu’à partir du XVIe siècle on envisagea sa réorganisation et l’élargissement des voies.

En 1789, le cimetière des Innocents situé à proximité, entre les rues Saint-Denis, de la Lingerie, de la Ferronnerie et aux Fers fut à son tour aménagé en marché aux fleurs, fruits et légumes.

Les Halles telles qu’elles existent depuis les années 1970/Zoetnet/Flickr CC

 

La Révolution française, puis l’Empire modifièrent la conception urbaine de la ville. Le cœur de Paris souffrait de problèmes d’hygiène et de sécurité et l’on commençait à s’interroger sur l’approvisionnement de la capitale.

En 1808, Napoléon Ier entreprit une réorganisation cohérente des marchés couverts et élabora une réglementation sur l’abattage des animaux. Il projeta de faire construire une halle centrale entre le marché des Innocents et la Halle au blé.

Malgré tout, dès 1830, les problèmes de circulation et d’hygiène ressurgirent, ce qui incita le préfet Rambuteau à créer, en 1842, la Commission des Halles qui avait pour mission d’étudier l’intérêt de garder les Halles à leur emplacement ou bien de les déplacer. Le concours d’architecte lancé en 1848 fut remporté par Victor Baltard qui projeta d’édifier douze pavillons couverts de vitrage avec des parois en verre et des colonnettes en fonte. Dix pavillons furent construits entre 1852 et 1870. La construction des deux derniers s’acheva en 1936.

Les Halles aujourd’hui, en pleins travaux/François Grunberg

 

L’insuffisance des surfaces disponibles, enserrées dans l’étau des nouvelles constructions édifiées lors de la rénovation du Second Empire, la saturation de la circulation, les problèmes d’hygiène et de fonctionnement du marché, face à la croissance de la population de Paris et de sa région et de ses besoins conduisirent à décider, en 1963, du transfert de toutes les activités du marché de gros des Halles vers Rungis et vers La Villette.

Espace public et jardin, forum et pôle de transports, projet Canopée, retrouvez le dossier présentant le projet d’aménagement des Halles.

Share

No comments yet

Leave a Reply